Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Agatha Christie
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 33
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6462
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Mai 26, 2016 7:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu et plutôt bien apprécié



Mon avis :

Citation:
Un bon petit recueil de nouvelles toutes teintées de surnaturel, certaines peu mémorables, d'autres plus prenantes. J'ai regretté que la nouvelle éponyme ne soit pas plus longue (9 pages) car il y avait un réel potentiel pour développer un roman angoissant. Trois autres m'ont bien plu : La dernière séance, S.O.S. et surtout Le mystère du vase bleu (publiée la première fois en 1924 !), dont la chute m'a vraiment surpris (du pur A. Christie !).
Bref, moi qui ne suis pas fan de surnaturel et de fantastique, j'ai plutôt bien apprécié la plupart des nouvelles. Je précise qu'il existe plusieurs versions de ce recueil de nouvelles, dont le nombre et le choix des nouvelles varie un peu selon l'édition. J'ai lu pour ma part l'édition de 1991 (12 nouvelles contre 9 pour la première édition de 1981).

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Janjak
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 61
Inscrit le: 25 Juin 2015
Messages: 517
Localisation: Lalinde

La Forêt des Mânes

MessagePosté le: Lun Oct 02, 2017 1:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai bien apprécié


Ma note sur Polars Pourpres : 8/10
Hercule Poirot à la campagne, quelle drôle d'idée, le détective est un peu empêtré avec cette affaire, mais une fois de plus il s'en sort brillamment.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Janjak
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 61
Inscrit le: 25 Juin 2015
Messages: 517
Localisation: Lalinde

La Forêt des Mânes

MessagePosté le: Lun Nov 06, 2017 2:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai adoré


Mon vote sur Polars Pourpres : 9/10
J'ai beaucoup aimé cette dernière enquête. Madame Agathe Christie nous emmène une fois de plus à la rencontre de toute un brochette de personnages aussi particuliers les uns que les autres.
Voilà la boucle est bouclée de manière élégante et bien sur de façon totalement inattendue, encore un vrai régal.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 30
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9103
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Nov 15, 2017 3:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Il y a 10 ans jour pour jour, vous votiez pour le polar L'Heure zéro avec la note de 8/10 !

OMG, time flies !
Un bon Christie, et l'adaptation ciné française est sympa aussi.


_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Janjak
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 61
Inscrit le: 25 Juin 2015
Messages: 517
Localisation: Lalinde

La Forêt des Mânes

MessagePosté le: Ven Fév 02, 2018 12:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai aimé

Mon vote sur Polars Pourpres : 8/10
Rien de tel de temps en temps que de lire un très bon Agatha Christie pour se détendre. Hercule ne fait que de rares apparitions, mais il est là pour résoudre l'énigme comme toujours.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Janjak
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 61
Inscrit le: 25 Juin 2015
Messages: 517
Localisation: Lalinde

La Forêt des Mânes

MessagePosté le: Lun Fév 26, 2018 2:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Très bon

Mon vote sur Polars Pourpres :
Très bon recueil de nouvelles, du lion de Némée à la capture de Cerbère, Agatha Christie, revisite les douze travaux d'Hercule à sa façon pour le plus grand plaisir du lecteur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 33
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6462
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Oct 14, 2018 8:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis dans




et ce qui m'a frappé c'est à quel point le texte avait vieilli (1934). Le caractère des personnages s'expliquant selon leur origine, c'est limite limite (l'Anglais flegmatique, l'Italien volubile, menteur et qui taquine le couteau, l'Américain surexcité, la paresse des Arabes, la langueur de l'Orient etc...).

D'ailleurs je lis à ce propos un article fort intéressant : https://www.lexpress.fr/culture/livre/du-racisme-dans-l-oeuvre-d-agatha-christie_938030.html

Extrait :

Citation:
"[...] la vision du monde d'Agatha Christie est celle, profondément "racialiste", de l'Anglais de son temps [...] La vision racialiste du monde, chez Agatha Christie, est en forme d'entonnoir. Il y a l'Anglais, à la rigueur le Britannique, et il y a l'étranger, qui devient de plus en plus étranger à mesure que l'on s'éloigne du Devonshire ! Agatha n'a pas son pareil pour le repérer : "L'homme portait un costume de tweed souple, certainement coupé à Londres, mais il n'était pas anglais. La forme de sa nuque et la carrure de ses épaules trahissaient une origine étrangère." (Le crime de l'Orient-Express) La marque de l'étranger ne s'arrête pas au seul physique. Elle sert, à l'occasion, à établir une typologie du crime, comme dans ce passage où Hercule Poirot se lance dans une hasardeuse psychologie criminelle des peuples : "Cela n'a rien à voir avec ce que j'oserais appeler, si vous le permettez, un "crime de Latin". Le crime dont nous nous occupons porte la signature d'un cerveau froid, imaginatif, résolu... Je pense plutôt à un cerveau anglo-saxon." (Ibid.) "

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 30
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9103
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Dim Oct 14, 2018 8:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lu il y a fort longtemps (je devais pas avoir mon bac), comme la plupart des A. Christie. Je n'avais pas fait attention à ça alors mais ça ne m'étonne pas trop non plus. Intéressant article !
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 33
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6462
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Oct 21, 2018 11:30 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis sur



Citation:
Ce classique de la littérature policière est souvent considéré comme un des 3-4 meilleurs de l'illustre Anglaise. Ce n'est pas forcément mon avis, j'ai largement préféré Dix Petits Nègres, Le Vallon ou encore A.B.C. contre Poirot. J'ai trouvé que le texte n'avait pas très bien vieilli, et même s'il faut le remettre dans son contexte (années 1930), le racisme ordinaire des personnages (Poirot compris) et par là même de son auteure, agace.
Chaque personnage a un caractère hérité de son lieu géographique, pire de sa "race": l'Anglais est nécessairement flegmatique, l'Italien volubile, voleur et potentiel assassin au couteau (forcément...), les Américains sont excités etc, etc... Et comme ces pseudos caractéristiques interviennent dans l'enquête de Poirot ("ce meurtre ne peut être l’œuvre d'un Anglais même plutôt d'un Latin, vu que la victime est morte de douze coups de couteau"...), ça en devient énervant. Du coup, même si le récit reste plaisant à suivre, ces références qui reviennent plus ou moins régulièrement font tiquer et lassent.
Et c'est au final davantage ce que je retiendrais de ce roman, ce qui est bien dommage car une fois de plus la construction de l'enquête, l'intrigue elle-même sont fort habiles. Si on arrive à faire fi de ces références gênantes (ce que je n'ai pas su faire), alors on a là, incontestablement, un bon whodunit.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 33
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6462
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Déc 20, 2018 10:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis sur



Citation:
Des ingrédients classiques : un patriarche (Simon Laurence) honni mais dont le magot fait rêver une famille où tous semblent se détester, se jalouser puis un meurtre en chambre close (particulièrement sanglant, ce qui est assez rare chez A. Christie) et enfin un Hercule Poirot convié "à la fête", qui va questionner chacun des protagonistes puis faire travailler ses "petites cellules grises" avant de nous donner le nom du coupable.
Du classique donc mais ça fonctionne toujours aussi bien.
Surtout, la version audio que j'ai écoutée, adaptation "par" le studio 105 de la Maison de la Radio sur France Culture est une belle réussite : la victime est jouée par Jean-Marie Winling, une voix particulièrement reconnaissable et qui colle bien au personnage de Simon Laurence, des effets sonores bien sentis (le passage sur le meurtre est limite flippant !) et des acteurs qui jouent tous bien. Très plaisant.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 33
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6462
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Ven Déc 28, 2018 11:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis sur



Citation:
Habituellement plus fan de Poirot que de Miss Marple, je dois reconnaître que l'intrigue de ce roman-ci est bien pensée et déployée habilement.
Un empoisonnement, une victime qui n'est peut-être pas la bonne et voilà Miss Marple sur les traces de l'assassin. Une succession de fausses pistes, des meurtres qui s'enchaînent jusqu'au dénouement (que j'ai vu venir !). La version audio, adaptation de Xavier Mauméjean pour France Culture, est particulièrement réussie même s'il est vrai que la voix de la vieille dame, jouée par une jeune actrice, peut gêner au début mais l'on s'y fait assez vite.
Bref, un très bon Miss Marple !

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 33
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6462
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Jan 01, 2019 1:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai écouté une très bonne adaptation radiophonique de



Mon avis :

Citation:
En 1942, Agatha Christie publiait The Moving Finger et un an après Henri-Georges Clouzot sortait au cinéma Le Corbeau, adaptation cinématographique de la sombre Affaire du Corbeau de Tulle (1917-1922). 1942, 1943, années sombres où des centaines de corbeaux firent des dégâts considérables et meurtriers en temps de guerre, d'Occupation et de Shoah.
Mais ici, rien d'ancrée dans une réalité historique, une "simple" fiction se tenant dans un village anglais où Miss Marple va devoir faire preuve d'observation et de perspicacité pour découvrir qui est l'auteur de lettres anonymes fort désagréables menant jusqu'au suicide de l'épouse du notaire.
Un huis clos où, comme d'habitude, on soupçonne tour à tour personnages principaux comme secondaires jusqu'au dénouement que j'ai tout juste anticipé.
La version audio que j'ai écoutée, adaptation radiophonique pour France Culture par François Rivière (2014) est très réussie et plaisante à suivre.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 39
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 9084
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Mar 10, 2019 6:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Citation:
Tommy et Tuppence Beresford, après avoir traversé la période héroïque et combien excitante de la Résistance, s'ennuient quelque peu. Le douillet train-train de la vie quotidienne et leur amour sans orage commencent à leur peser.Tommy et Tuppence rêvent d'aventures exaltantes et, à force d'être souhaitée, l'aventure arrive avec la proposition qui leur est faite de diriger une agence de détectives...C'est là le point de départ d'une série d'entreprises périlleuses et variées dont le sympathique jeune couple se tirera toujours au mieux...


Mon commentaire sur Polars Pourpres :

Citation:
… ou comment Tommy et Tuppence Beresford, pour tromper l’ennui de madame et pour répondre à la demande de Mr Carter, en viennent à prendre la place de détectives dans une agence et ainsi résoudre des enquêtes. Au programme, neuf nouvelles (« Une Fée dans l’appartement », « Une Tasse de thé », « L’Affaire de la perle rose », « Le sinistre inconnu », « Impasse au roi », « L’Homme habillé de journaux », « L’Affaire de la femme disparue », « Colin-maillard », et « L’Homme dans la brume ») dont la première est avant tout introductive et ne présente aucune intrigue. Je dois reconnaître deux choses : j’ai lu pas mal d’ouvrages d’Agatha Christie quand j’étais minot, mais je n’ai pas assez de souvenirs d’eux pour rédiger des commentaires décents à leur égard. Second point : je suis assez indifférent à l’univers de l’écrivaine, même si je ne peux que reconnaître l’immense qualité de ses intrigues ainsi que leur popularité, mais voilà les whodunits à l’ancienne me laissent plutôt froid. Aussi ai-je retenté l’aventure avec ce recueil, et j’ai apprécié. Un style simple, avec beaucoup d’humour et d’ironie (surtout quand Agatha Christie pastiche son Hercule Poirot en évoquant à plusieurs reprises la référence aux « petites cellules grises »), et des répliques cocasses entre les deux membres de notre duo de limiers. Quelques-unes de ces histoires vont me marquer, comme « Colin-maillard » et un jeu fatal et très cinématographique imposé à Tommy, « Une Tasse de thé » et son cas de disparition où le lecteur est habilement berné, « L’Affaire de la dame disparue » avec une résolution inattendue de la disparition de Mrs Leigh Gordon, ou « L’Homme dans la brume » avec un cas simplifié de meurtre en chambre close. L’ensemble est efficace, bien tourné, très agréable à lire, et si tous les récits ne s’équivalent pas en termes de qualité (c’est très souvent le cas des spicilèges), dans sa globalité, j’ai passé un charmant moment de lecture, à la fois distractive et réflexive. Mais mon bémol principal, que l’on ne peut guère reprocher à Agatha Christie, ce sont ces nombreux clins d’œil et références à des enquêteurs de l’époque, dont la très grande majorité (sauf Sherlock Holmes et son fidèle Watson, bien évidemment) m’est inconnu. Du coup, j’ai perdu une partie de la saveur de ces reports, voire hommages. Mais je vais tâcher de retrouver ces noms de limiers et/ou leurs auteurs et essayer de me prendre certaines de leurs œuvres (je suis par exemple curieux de faire la connaissance de ce détective aveugle, Thornley Colton, si ses enquêtes sont disponibles en français).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6
Page 6 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com