Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Les romans de S.A Cosby (Sonatine)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
patoche77
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 60
Inscrit le: 07 Mar 2020
Messages: 770
Localisation: 77 sud

Miserere

MessagePosté le: Jeu Mar 07, 2024 7:21 pm    Sujet du message: Les romans de S.A Cosby (Sonatine) Répondre en citant

Trois romans déjà et un auteur à découvrir



Métal hurlant !

Beauregard Montage a décidé de se ranger. Père de famille et mari aimant, il veut mettre derrière lui ses années de prison, son passé de chauffeur pour les petites frappes locales, et offrir aux siens la stabilité qu’il n’a jamais connue. Mais à Red Hill, petite ville rurale du sud-est de la Virginie aux tensions communautaires exacerbées, la vie d’un Afro-Américain ressemble encore souvent à un couteau planté sous la gorge. Et quand la pression financière se fait trop forte, Beau sait qu’il n’a plus le choix : il doit reprendre du service. Le coup semble gagné d’avance : un braquage dans une petite bijouterie, une fuite sur les chapeaux de roue, une piste intraçable. Sauf que le casse tourne mal. Et que la bijouterie en question appartient à un caïd du coin, prêt à tout pour se venger. Pour Beau, le compte à rebours est lancé.






La vengeance des pères.

Ike Randolph est noir. Buddy Lee Jenkins est blanc. En Virginie-Occidentale, cela revient à dire que tout les oppose. Ils ont depuis plusieurs générations. pourtant été tous les deux pareillement été lamentables en dénigrant avec la même violence l’homosexualité de leurs fils, maintenant mariés l’un à l’autre. Alors, quand Isiah et Derek sont assassinés, la douleur a un goût de culpabilité. Qui a tôt fait de se transformer en colère, une colère viscérale, qui réclame un exutoire.






Le Sud n’a pas changé. Ce constat, Titus Crown y est confronté au quotidien. Ancien agent du FBI, il est le premier shérif noir à avoir été élu à Charon County, la terre de son enfance. Mais pour la communauté qu’il a juré de servir, la ligne Mason-Dixon existe toujours bel et bien, et Charon County est au sud de celle-ci. Et si l’élection de Titus a fait la fierté de son père, elle a surtout provoqué la colère des Blancs, qui ne supportent pas de le voir endosser l’uniforme, et la défiance des Noirs, qui le croient à la solde de l’oppresseur. Bravant les critiques, Titus tente de faire régner la loi dans un comté rural frappé par la crise des opioïdes et les tensions raciales. Jusqu’au jour où Lattrel, un jeune Noir, tire sur M. Spearman, le prof préféré du lycée, avant de se faire abattre par la police. Fanatisme terroriste, crient les uns. Énième bavure policière, ripostent les autres. À mesure que les dissensions s’exacerbent, Titus est lancé dans une course contre la montre pour découvrir la vérité.
_________________
Je vais toujours bien.....ou presque
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
patoche77
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 60
Inscrit le: 07 Mar 2020
Messages: 770
Localisation: 77 sud

Miserere

MessagePosté le: Jeu Mar 07, 2024 7:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

bon j'ai commencé par le dernier mais bon ce n'est pas une série donc on fait comme on veut



mon avis


Vous avez rêvé d’un héros, un vrai de vrai, un héros de chez héros, eh bien S.A Cosby vous l’offre en lecture.
C’est le troisième roman de l’auteur, le premier que je lis de lui et j’ai trouvé ça excellent, voire plus. L’écriture est tout simplement géniale .
L’histoire et l’intrigue sont parfaitement traités, c’est du lourd.
Nous sommes dans une petite ville de Virginie de nos jours et croyez-le ou non, la guerre de Sécession fait encore des ravages, enfin disons que les communautés ne sont pas vraiment rabibochées.
Et 160 ans plus tard c’est encore très tendu entre la communauté noire et celle des blancs surtout qu’entretemps la ségrégation a mis une seconde couche des fois qu’on oublie.
Pour couronner le tout, il y a la guerre des religions avec une multitude de congrégations différentes qui n’est pas pour calmer les esprits surtout quand tu rajoute les effets de la drogue et de l’alcool sur la population.
En gros les blancs sont riches et les noires sont pauvres, c’est comme çà en exagérant que légèrement.
Au milieu de tout ça, nous avons notre sheriff Titus Crown qui essaie de faire respecter la justice la plus juste possible. Et ce n’est pas évident car Titus est noir, issu de la ville et après un passage au FBI qui ne s’est pas très bien terminé, a réussi à se faire élire Sheriff. Alors les blancs ne peuvent pas trop le piffrer, bah oui il est noir, et les noirs sont plutôt méfiant vu son poste, rien de simple.
Pour pimenter ses journées de notre héros, un jeune noir tue un prof blanc aimé de tous en plein cours et se fait abattre lors de son arrestation par les adjoints de Titus après avoir divulguer des choses plus que bizarre. En creusant un peu notre sheriff découvre de vilaines mais alors très vilaines choses sur les deux protagonistes qui vont sévèrement envenimer les évènements. Mais çà je vous les laisse découvrir sinon cela sera moins marrant.
L’auteur nous sert là un sheriff plus que charismatique, loyal, droit dans ses bottes malgré un passé qui le hante, des flics comme on n’en fait plus et forcément attachant.
S.A Cosby à travers ce roman dénonce tous les démons qui viennent pourrir la vie des gens au quotidien qu’ils soient d’origine raciste ou religieux sans oublier une corruption haineuse et la violence primaire.
Un thriller noir, très noir d’une beauté et d’une vérité renversante
_________________
Je vais toujours bien.....ou presque


Dernière édition par patoche77 le Lun Avr 22, 2024 8:27 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 47
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 11619
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Mar 07, 2024 8:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais lu cet été Les routes oubliées, son 1er roman, je l'avais trouvé assez bien foutu et divertissant, mais assez éloigné de la "claque" à laquelle je m'attendais au vu des nombreux éloges récoltés par cet auteur. J'avais d'ailleurs lu un retour en ligne qui parlait de livre assez formaté qui rappelait les petites productions Netflix, un avis qui visait juste et m'avait permis de mettre le doigt sur un ressenti étrange que j'avais eu.
Certes, on passe un bon moment - bien que la 2e moitié plutôt prévisible manque un peu de souffle et de surprise -, c'est un rural noir correct, mais que je n'ai pas non plus trouvé transcendant (très loin de m'avoir fait l'effet d'un Bull Mountain de Brian Panowitch, par exemple). Quant aux persos, si certains (les Noirs) sont intéressants car suffisamment creusés et crédibles, d'autres (les Blancs - foncièrement bêtes et méchants...) sont des caricatures.
Mais peut-être s'est-il amélioré avec ses romans suivants ?
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
patoche77
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 60
Inscrit le: 07 Mar 2020
Messages: 770
Localisation: 77 sud

Miserere

MessagePosté le: Jeu Mar 07, 2024 10:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne peux pas répondre a ta question Norbert , n'ayant pas lu les deux premiers .
Par contre ce troisième roman m'as fait "de l'effet" , un vrai coups de cœur qui ne se commande pas . Wink
_________________
Je vais toujours bien.....ou presque
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
patoche77
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 60
Inscrit le: 07 Mar 2020
Messages: 770
Localisation: 77 sud

Miserere

MessagePosté le: Dim Avr 21, 2024 5:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

et puis celui ci



mon avis

S.A Cosby a réussi à me retourner la tête en deux romans seulement.
Des son premier roman lu, je me le mets comme auteur favori alors que normalement je ne suis pas un garçon facile. De plus moi qui aime bien découvrir les romans d’un auteur dans l’ordre chronologique, je suis en train de faire tout le contraire. Faut que je me reprenne rapidement ou alors quoi , S.A Cosby est un extraterrestre littéraire et il se joue de moi comme d’une marionnette, me faisant dire et faire n’importe quoi, bien que je ne sois pas sûr d’avoir besoin d’aide extérieure pour cela.
Bon quand même, il a une ecriture vachement humaine pour un extraterrestre. En quelques lignes il peut te décrire une violence brutale et est capable de te faire rire ou pleurer quelques lignes plus loin. C’est une écriture très immersive, très cinématographique qui jouent constamment avec tes émotions et j’aime beaucoup çà.
L’auteur n’as pas son pareil pour nous décrire la Virginie du sud avec tous ces défauts de civilisation contemporaine, entre autres l’homophobie et le racisme, il y rajoute du thriller qui vient teinter un peu plus ce roman en noir sans oublier un humour toujours présent qui vient contrecarrer des émotions profondes parce qu’humaines.
Une histoire de rédemption pour deux hommes n’ayant que peu de point commun, sauf leurs deux fils qui sont assassinés ensemble et qu’ils avaient renié car incapable d’accepter leurs homosexualités. Ils vont apprendre l’un de l’autre et se servir de leurs colères respectives pour avancer et tenter de les venger.
Une empathie te submerge tout le long du roman, c’est violent mais aussi émouvant, c’est profondément humain et pourtant tu rie, que d’émotions !
Comme quoi la colère et la tendresse font parfois bon ménage, tout du moins en littérature
_________________
Je vais toujours bien.....ou presque
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com