Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Le Silence pour toujours - Stuart Neville (Rivages)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9055
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Jan 07, 2017 2:57 pm    Sujet du message: Le Silence pour toujours - Stuart Neville (Rivages) Répondre en citant

Direction l'Irlande du Nord : après sa Trilogie de Belfast (Les Fantômes de Belfast, Collusion et Âmes volées, en poche chez Rivages/Noir), on retrouve Jack Lennon dans Le Silence pour toujours, le nouveau roman de Stuart Neville, qui vient de paraître chez Rivages, traduit par Fabienne Duvigneau.






Le livre :

Après avoir été grièvement blessé dans une fusillade, l’inspecteur Jack Lennon voit sa vie partir à la dérive.
Un jour, Rea Carlisle, une ex-petite amie, lui demande de l’aide.
Rea, fille d'un politicien influent, a hérité de la maison d'un oncle qu'elle n'a jamais vraiment connu.
En triant les affaires du défunt, elle tombe sur un album relié en cuir.
Son contenu la remplit d'effroi.
Page après page, elle découvre un catalogue de meurtres avec mèches de cheveux, ongles et autres souvenirs macabres.
Impossible pour elle d'aller trouver la police, vu la position de son père ; mais au moment où elle s'apprête à rencontrer Jack Lennon, l'album disparaît...
Les terribles fantômes de Belfast n'ont pas fini de hanter les vivants.

À travers les thrillers rythmés de la série Jack Lennon, Stuart Neville explore une Irlande du Nord déchirée par les séquelles de la guerre civile.



« Il n'oublie jamais le cœur humain qui bat derrière la plus grande noirceur. » Val McDermid

« Le thriller psychologique et la procédure policière se combinent en un roman haletant signé par un maître du genre. » Publishers Weekly





>> Le site de l'auteur : http://www.stuartneville.com/

>> Sa page Facebook : https://www.facebook.com/stuartneville





L'auteur :

Stuart Neville débute avec le très remarqué Les Fantômes de Belfast, récompensé notamment par le Prix Mystère de la Critique.
À travers les thrillers rythmés de la série Jack Lennon, il explore une Irlande du Nord déchirée par les séquelles de la guerre civile.
Stuart Neville est également lauréat du Los Angeles Book Prize.
Il vit à Belfast.









_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.


Dernière édition par norbert le Mer Fév 08, 2017 4:25 pm; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Ssarlotte
Serial killer : Le Poète


Age: 32
Inscrit le: 01 Jan 2013
Messages: 2182
Localisation: St Maur des Fossés


MessagePosté le: Sam Jan 07, 2017 8:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sympa ce résumé.
_________________
http://destinationpolar.blogspot.fr/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9055
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Jan 08, 2017 10:34 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ssarlotte a écrit:
Sympa ce résumé.



Très sympa oui.
Et je suis sûr qu'il y au moins Fab qui va se ruer sur ce nouveau roman de Neville ! Wink
_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9055
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Jan 10, 2017 9:07 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Claude Le Nocher sur Action-Suspense :

Citation:

Stuart Neville : Le Silence pour toujours (Éd.Rivages, 2017)

[..]


« Flanagan n’aimait pas le terme "victime". C’était un mot trop petit lorsqu’il s’agissait d’un meurtre. On pouvait être victime d’un pickpocket, ou d’un pirate informatique. Mais quand une vie avait été supprimée, une autre désignation s’imposait, pas seulement pour la personne tuée, pour ceux qui restaient aussi. La dévastation que c’était. Elle avait connu des famille détruites par la mort d’un être cher. Dépression, alcoolisme, drogue ; suicide, même. Pour chaque vie ôtée, bien d’autres sombraient par la suite […]
Même à travers le masque, elle percevait l’odeur métallique, carnée, de la mort violente. L’atmosphère en était chargée. Elle monta l’escalier en évitant prudemment le rouge. En haut, elle dut se tenir à la rampe pour franchir la flaque d’une large enjambée… »




Il existe des régions du monde où il semble impossible de tourner définitivement la page, d’échapper au climat délétère qui assombrit la vie des populations.
Belfast et l’Ulster en sont l’exemple.
Certes, un statu-quo est en place depuis près de vingt ans, permettant une nette amélioration de la vie des habitants.
Pourtant, on sent que beaucoup restent meurtris dans leur âme, dans leur chair.
Que les rancœurs ne sont pas toutes éteintes.
Par exemple, la famille McKenna symbolise ici la hautaine bourgeoisie fière de son statut, et le policier Hewitt incarne la corruption des institutions, autant d’héritages du passé.
Autour de Jack Lennon, héros de plusieurs romans de l’auteur, l’ambiance est lourde, morbide, glaçante par de nombreux aspects.


Stuart Neville s’est fait connaître en France avec Les Fantômes de Belfast (Prix Mystère de la critique 2012).
Outre Ratlines, il s’est imposé avec Collusion et Âmes volées, deux autres opus de Jack Lennon (tous ces titres étant disponibles en format poche).
Et il confirme avec Le Silence pour toujours, ce quatrième épisode.
Qu’il s’agisse de Serena Flanagan ou de Lennon, les portraits décrivent avant tout des êtes humains imparfaits, faillibles, marginalisés ou souffrants, possédant quand même assez de ténacité pour faire la lumière sur des agissements criminels.
Malgré l’âpreté des situations, la narration reste d’une belle fluidité, rendant franchement captivante cette histoire très noire.



>> Lire l'intégralité de la chronique ici


_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9055
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Jan 29, 2017 8:23 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Jean-Marc Laherrère sur Actu du Noir :

Citation:

Le retour de Jack Lennon de Belfast


Je suis fan des premiers romans de l’irlandais Stuart Neville.
Je n’avais pas été convaincu par son roman historique Ratlines.
Il revient avec son personnage de flic cabossé dans Le Silence pour toujours.
Je redeviens fan.


Revoilà donc Jack Lennon, suspendu après une fusillade contre un flic ripoux, boitant bas, et accro aux analgésiques (voir Âmes volées).
Il essaie de profiter de sa fille, et vivote, en attendant de voir s’il pourra recevoir une pension ou si les affaires internes vont le clouer au pilori.

C’est alors que Rea Carlisle, une ex, l’appelle : Elle vient de découvrir dans la maison d’un oncle décédé un album atroce, preuve que l’homme a tué et torturé pendant des années.
Sa mère et son père ne veulent rien dire à la police pour ne pas nuire à la brillante carrière politique de monsieur Carlisle.
Le temps qu’un Jack sceptique vienne la voir, l’album a été volé.
Peu après sa visite, Rea est sauvagement assassinée, et Jack est le dernier à avoir été vu entrant chez elle…


On retrouve donc le Jack Lennon et le Stuart Neville teigneux des premiers romans.
Il y a un peu du Jack Taylor de Ken Bruen dans ce Jack de Belfast !
Il va de plus en plus mal, chaque jour qui vient lui apporte son nouveau lot d’emmerdes, toutes plus graves les unes que les autres, ses ennemis triomphent auprès des puissants et lui paraît de plus en plus minable, mais…
Mais il ne lâche rien, jamais.


Et c’est pour ça qu’on l’aime.
Une histoire bien noire, avec une vraie tendresse pour les perdants qui se battent.
Une corruption partout présente, des politiques sans morale et sans âme, des flics toujours prêts à se vendre.
Mais aussi des irréductibles, des gens qui souffrent, des pions qui ont été manipulés, et ont tout perdu, sauf la dignité, et qui ont des mouvements de révolte et d’humanité.


Du vrai bon roman noir irlandais comme on l’adore !
Vivement le prochain.



_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
TaiGooBe
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 56
Inscrit le: 11 Aoû 2009
Messages: 863
Localisation: The Pink City

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Nov 16, 2017 6:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sortie en poche le 14/02/2018 Very Happy
_________________
"N'oublie pas que l'on écrit avec un dictionnaire et une corbeille à papier, tout le reste est litres et ratures." Antoine Blondin
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com