Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Comparaison des personnages film/roman : pas d'accord

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> Les Rivières Pourpres
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Laurent
Victime



Inscrit le: 10 Déc 2002
Messages: 3



MessagePosté le: Mar Déc 10, 2002 2:34 pm    Sujet du message: Comparaison des personnages film/roman : pas d'accord Répondre en citant

Salut !
J'ai lu ton analyse du film de Kassovotz, et tu écris qu'il y a peu de différences d'ordre psychologiques entre Niémans tel qu'il apparaît dans le fim et celui du roman de Grangé. Je trouve au contraire que le personnage a été "édulcoré" dans le scénar du film, probablement à la demande de Kasso.
Dans le roman, Niémans est presque un psychopathe. Dès les premières pages, il laisse éclater sa violence, se pose à la fois en flic et en bourreau. Par la suite, cette violence semble peser sur lui sans arrêt, comme si sa carrière était destinée à mal finir.

[Attention SPOILER]

Le fait qu'il meure à la fin du roman semble une conclusion logique compte tenu de tout ce qui se passe avant. Il est claire que durant les derniers chapitres, on comprend qu'il sera arrêté et emprisonné dès la fin de l'enquête, voire même avant s'il ne démasque pas l'assassin dans les heures suivantes. Etant donné qu'il n'a aucune vie en dehors de son métier de flic, il est donc logique que la fin de sa carrière entraîne sa mort. Peut-être même qu'il laisse délibérément les choses se terminer de cette façon entre Fanny et lui, d'autant que les circonstances rendent leur relation impossible et qu'on comprend qu'il ne puisse le supporter.

Dans le roman, Reno est beaucoup plus soft. Il fait forte impression mais on ne l'imagine pas tabasser un suspect jusqu'à ce que mort s'en suive. Il est aussi plus inspiré, commet moins de bourdes, et semble avoir des intuitions géniales qui raccourcissent l'intrigue alors que dans le roman, chaque révélation lui coûte cher.

Pour ce qui est de Abduf/Kerkerian, la comparaison est peut-être plus valable. En dehors des caractéristiques physiques et du vécu de ce flic qui a été escamoté du film, Cassel réussit à capturer l'essence de ce personnage à la fois antipathique et attachant, redoutable et rassurant.

Quel dommage que le film se finisse sur une ricidule baston entre lui et Nadia Fares. Au second plan, on croit voir deux pantins se livrant à une parodie de kung-fu. C'est bien là l'aspect le plus criticable de ce final, beaucoup plus que les dialogues touffus qui rendent l'intrigue incompréhensible. En dehors de cette scène bâclée, le film est absolument remarquable (à mon goût), la seule vraie réussite que nous ait apportée le renouveau du cinéma de genre français.

Je crais hélas le pire pour la séquelle estampillée Besson (gags débilo-racistes ? action non-stop comme dans un film de Jackie Chan ?)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 40
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9266
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Déc 11, 2002 10:17 am    Sujet du message: Jean Reno / Pierre Niemans Répondre en citant

Salut Laurent

[SPOILERS POSSIBLES...]

Ta remarque sur les différences entre le personnage de Niémans dans le livre et son interprétation par Jean Reno est très intéressante. Tu as tout à fait raison en disant que Reno incarne un flic plus "soft", moins violent que dans le livre. Dans le film, le personnage est aussi bourru et nerveux, mais moins "dérangé" psychologiquement.
Par contre, je ne sais pas si cette différence a pour raison une volonté de Kasso d'adoucir le personnage (initialement, Kasso avait bel et bien prévu de tourner la scène d'ouverture du Parc des Princes, en l'adaptant dans une cité - mais cette ouverture, qui devait montrer que de toute façon Niémans ne s'en sortirait pas, n'avait plus aucun intérêt avec le choix de l'happy end).
Je crois que si le personnage de Niémans nous paraît plus soft dans le film, c'est principalement dû à l'interprétation de Reno, et au choix-même de cet acteur, qu'on a du mal à accepter en "méchant" (cf. le film "Léon", où il arrive à faire d'un tueur à gage froid et méthodique un personnage attachant...)

@+
_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Laurent
Victime



Inscrit le: 10 Déc 2002
Messages: 3



MessagePosté le: Mer Déc 11, 2002 7:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Exact : On a du mal à imaginer Reno dans un rôle antipathique, et il est parfait dans Les Rivières.
Pour ce qui est du happy-end, le doit on à la volonté des producteurs de tourner une séquelle en cas de succès ?

Sinon, après être passé ici hier, je me suis baladé sur des sites américains pour voir comme on avait perçu le film là-bas. Je n'ai trouvé que des critiques plutôt positives, beaucoup plus que ce qui a été dit par chez nous. Même l'illustre Roger Ebert (critique très dur d'habitude) s'exclame que Kasso aurait du être choisi pour tourner la suite des aventures d'Hannibal Lecter.
Par contre, toutes les reviews du film comportent un aveu de leur auteur de n'avoir rien compris à l'intrigue Smile J'ai même du intervenir sur un forum pour conseiller de lire le bouquin qui explique tout dans le détail.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 40
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9266
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Déc 12, 2002 10:36 pm    Sujet du message: Jean Reno en Niémans, la fin des Rivières, le DVD... Répondre en citant

Ces questions sur le film m'ont poussé à regarder de nouveau le très bon reportage, intitulé "L'Enquête", qui figure sur le DVD de bonus des Rivières Pourpres et qui retrace en une petite heure la génèse du film, en réexpliquant en détail toutes les subtilités de l'intrigue.

Concernant le personnage de Niémans, par rapport à la différence que tu avais soulevée, Laurent, voici quelques précisions. Le livre présente en effet un personnage extrèmement violent, et psychologiquement fragile, contrairement au film, où Niémans est plus "soft".
Kasso avait d'abord adapté la scène du Parc des Princes dans une cité, mais s'est finalement refusé à commencer son film par une scène aussi forte, préférant un suspense allant crescendo.
De même, Reno ne voulait pas interpréter un personnage aussi violent. "je n'avais pas envie de tuer quelqu'un, au contraire [...]. Il ne fallait pas que je sois au centre de cette violence", explique-t-il.

[SPOILER sur la fin du film]

Par rapport au dénouement (en happy end), Kasso a avoué avoir été déçu par la fin du livre, et voulait quelque chose de plus percutant, misant sur l'action plutôt que sur les explications. Comme tu le dis, le choix de laisser les 2 héros en vie ne doit pas être étranger à la possibilité de tourner une suite en cas de succès...

[/SPOILER]

Pour ceux que le film a intéressé, je conseille de nouveau l'achat du DVD, pour la qualité de l'image, mais surtout pour les bonus qui figurent sur le second disque, et en particulier pour ce documentaire passionnant (qui montre bel et bien, en s'appuyant sur des extraits du film, que tous les éléments sont donnés au spectateur pour comprendre l'intrigue... si, si...).
D'ailleurs ([PUB]), ce double DVD est actuellement disponible sur CDiscount pour 20 euros à peine. Pour les fans, ça vaut vraiment le coup.
_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Hervé
Victime



Inscrit le: 09 Fév 2003
Messages: 7



MessagePosté le: Dim Fév 09, 2003 9:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En ce qui me concerne : j'aime les deux, le film et le livre.
Je suis fan de ce que fait Matthieu Kassovitz, donc quand je regarde le film, je fais abstraction du bouquin, et inversement quand je reprend des passages du livre, j'oublie le film.
_________________
http://www.creilroller.fr.st
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Hervé
Victime



Inscrit le: 09 Fév 2003
Messages: 7



MessagePosté le: Dim Fév 09, 2003 9:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

- pas de message -
_________________
http://www.creilroller.fr.st


Dernière édition par Hervé le Dim Fév 09, 2003 9:25 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
LIVINGSTONE
Témoin



Inscrit le: 26 Fév 2003
Messages: 55
Localisation: Pont-à-Mousson (54)


MessagePosté le: Jeu Fév 27, 2003 1:29 pm    Sujet du message: Film/Roman Répondre en citant

Je suis en partie d'accord avec Laurent sur le jeu des personnages entre le roman et le livre. Mais bon, avant toute chose, il est clair, et cela est rédhibitoire, que l'adaptation des romans à l'écran reste médiocre. Pierre Niémans est décrit comme un psychopathe ultra violent dans le livre et il traîne cela dans la résolution de son enquête à Guernon. Ceci est bien exprimé par Laurent et je suis tout à fait d'accord. Le moindre renseignement obtenu lui coûte cher. Le livre bâcle tout ça, Réno nous la joue soft, doué d'intuition dépassant l'entendement .... mouais ... En plus, au début du film, on se sait pas ce qu'il représente et pourquoi lui a été envoyé sur cette affaire et pas un autre. Les gendarmes sont pris vraiment pour des gars pas fût-fût du tout dans le film, alors que dans le livre on sent une collaboration mieux entretenue entre Niémans et la police. Le personnage de Karim Abdouf est complètement raté dan le film. Le livre explique d'où il vient (jeunesse dure en banlieue, le fait de tuer des voyous), son apparence physique ressemble plus à "Bob Marley" et ses dreadlocks qu'à Vincent Cassel, et on accorde pas du tout le même crédit au personnage.
Mais au delà de tout ça car il me faudrait des pages et des pages pour écrire tout ce que j'ai ressenti, je peux comprendre que si on avait voulu rendre un film calqué exactement sur un livre, le résultat aurait été un film d'une durée de 4 heures ... Mais enfin, j'avais commencé par voir le film en DVD chez moi, c'est sûr qu'avec le label THX, l'image est nette, propre sans bavure, le son en Dolby Digital 5.1. ou même en D.T.S. emplit la pièce d'une manière géniale, mais alors je n'avais rien compris à l'issue de ce film..... mais alors la fin sur le glacier ..... il y a trop d'informations importantes en trop peu de temps. Heureusement qu'après le livre est venu en secours et là, la lumière fut sur l'intrigue ! Laughing Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
LIVINGSTONE
Témoin



Inscrit le: 26 Fév 2003
Messages: 55
Localisation: Pont-à-Mousson (54)


MessagePosté le: Jeu Fév 27, 2003 1:30 pm    Sujet du message: Film/Roman Répondre en citant

Je suis en partie d'accord avec Laurent sur le jeu des personnages entre le roman et le livre. Mais bon, avant toute chose, il est clair, et cela est rédhibitoire, que l'adaptation des romans à l'écran reste médiocre. Pierre Niémans est décrit comme un psychopathe ultra violent dans le livre et il traîne cela dans la résolution de son enquête à Guernon. Ceci est bien exprimé par Laurent et je suis tout à fait d'accord. Le moindre renseignement obtenu lui coûte cher. Le livre bâcle tout ça, Réno nous la joue soft, doué d'intuition dépassant l'entendement .... mouais ... En plus, au début du film, on se sait pas ce qu'il représente et pourquoi lui a été envoyé sur cette affaire et pas un autre. Les gendarmes sont pris vraiment pour des gars pas fût-fût du tout dans le film, alors que dans le livre on sent une collaboration mieux entretenue entre Niémans et la police. Le personnage de Karim Abdouf est complètement raté dan le film. Le livre explique d'où il vient (jeunesse dure en banlieue, le fait de tuer des voyous), son apparence physique ressemble plus à "Bob Marley" et ses dreadlocks qu'à Vincent Cassel, et on accorde pas du tout le même crédit au personnage.
Mais au delà de tout ça car il me faudrait des pages et des pages pour écrire tout ce que j'ai ressenti, je peux comprendre que si on avait voulu rendre un film calqué exactement sur un livre, le résultat aurait été un film d'une durée de 4 heures ... Mais enfin, j'avais commencé par voir le film en DVD chez moi, c'est sûr qu'avec le label THX, l'image est nette, propre sans bavure, le son en Dolby Digital 5.1. ou même en D.T.S. emplit la pièce d'une manière géniale, mais alors je n'avais rien compris à l'issue de ce film..... mais alors la fin sur le glacier ..... il y a trop d'informations importantes en trop peu de temps. Heureusement qu'après le livre est venu en secours et là, la lumière fut sur l'intrigue !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> Les Rivières Pourpres Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com