Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Sans lendemain - Jake Hinkson (Gallmeister)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 45
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2186
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Ven Aoû 24, 2018 2:30 pm    Sujet du message: Sans lendemain - Jake Hinkson (Gallmeister) Répondre en citant



Présentation de l’éditeur
Billie Dixon sillonne les Etats-Unis des années 1940, s’efforçant de vendre des films dans les salles de cinémas des petites villes du Midwest. Elle apprécie son boulot et le contact avec les clients. Jusqu’à ce que dans un bled paumé de l’Arkansas, un prédicateur fanatique s’en prenne à elle, bien décidé à bouter hors de la ville tout ce qui ressemble à du cinéma. Billie aimerait bien le convaincre de changer d’avis, mais les choses se compliquent encore lorsqu’elle commence à se sentir attirée par Amberly, l’épouse du pasteur. Un désir qui va la conduire à s’emmêler dans un filet de mensonges et de supercheries, jusqu’à l’inévitable point de non-retour. Bel hommage aux classiques du genre, Sans lendemain est un bâton de dynamite dont la mèche se met à crépiter dès le premier paragraphe.


_________________
À chaque décision que nous prenons, nous créons un nouvel avenir. Et, ce faisant, nous détruisons tous ceux que nous aurions pu avoir à la place.
Lou Berney November Road
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 45
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2186
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Ven Aoû 24, 2018 2:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alors que j’ai aimé ses 2 précédents romans, L’enfer de Church Street et L’homme posthume, sans trop savoir pourquoi j’ai fais l’impasse à sa sortie en février dernier sur Sans lendemain.
Bien mal m’en a pris.
C’est du noir, plutôt triste mais bizarrement vu le sujet pas autant que ça. Dans ce coup de foudre incandescent il y a un côté amants maudits qui même en ayant une issue tragique fait que cela atténue la noirceur des évènements.
L’écriture de Jake Hinkson est magnifique et sublime les 3 personnages principaux féminins dont évidement celui de Billie Dixon. Une femme à l’esprit vif et au sens aiguisé de la répartie, une femme qui aime les femmes, une femme qui porte un prénom masculin et des pantalons, une femme qui occupe un métier d’homme (représentante d’un obscur studio de cinéma).
Beaucoup de points rédhibitoire pour une femme dans l’Amérique des années 40. Et encore plus dans l’Arkansas.
Un petit bijou.
_________________
À chaque décision que nous prenons, nous créons un nouvel avenir. Et, ce faisant, nous détruisons tous ceux que nous aurions pu avoir à la place.
Lou Berney November Road
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 44
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10765
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Aoû 25, 2018 11:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Comme ça n'avait pas été fait et que tous les modos semblent être en vacances, je me suis permis de relier moi-même ce topic à la fiche PP correspondante. Mr. Green
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10276
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Aoû 26, 2018 12:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

norbert a écrit:
Comme ça n'avait pas été fait et que tous les modos semblent être en vacances, je me suis permis de relier moi-même ce topic à la fiche PP correspondante. Mr. Green


Tu as bien fait. Et comme tu m'as peut-être vu rôder sur le forum ou voir que de nouveaux ouvrages étaient validés sur Polars Pourpres, cela veut donc dire que tous les modos ne sont pas en vacances.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 44
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10765
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Aoû 26, 2018 9:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je plaisantais Marco (même si après tout en plein mois d'août ça aurait été normal que tout le monde soit en vacances ! Wink ).
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10276
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Aoû 26, 2018 10:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

norbert a écrit:
Je plaisantais Marco (même si après tout en plein mois d'août ça aurait été normal que tout le monde soit en vacances ! Wink ).


Je sais bien, d'où le fait que ma réponse était bien neutre. Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 44
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10765
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Jan 03, 2019 11:38 am    Sujet du message: Répondre en citant




Sortie poche en Totem aujourd'hui :



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10276
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Juin 23, 2021 8:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ma chronique sur Polars Pourpres :

Citation:
Dans la seconde moitié des années 1940, la jeune Billie Dixon est chargée de vendre des films – fort mauvais de son propre aveu – à des cinémas qu’elle passe son temps à démarcher. A Stock’s Settlement, bourgade de l’Arkansas, elle fait la connaissance d’Obadiah Henshaw, pasteur de « l’Eglise du Tabernacle racheté », mais surtout de sa femme, Amberly. Entre elles deux, c’est le coup de foudre. Mais l’amour homosexuel n’est guère toléré à cette époque, encore moins lorsqu’il s’agit de l’épouse d’un homme de religion. Et les drames approchent déjà à grands pas.

De Jake Hinkson, on connaît déjà son surpuissant Au Nom du Bien ainsi que L’Enfer de Church Street et L’Homme posthume. Ici, le roman est très court (à peine plus de deux-cent-dix pages), et la concision est encore relevée par l’écriture si typique de l’auteur : sèche, rognée jusqu’à l’os, et acide comme cela n’est guère permis. En très peu de mots, avec une immense économie de moyens, Jake Hinkson nous glisse, au gré d’un récit à la première personne, dans la peau de Billie Dixon. Elle s’y révèle exceptionnelle de crédibilité et d’humanité, en femme libérée bien avant l’heure, lesbienne ayant collectionné les aventures sans le moindre lendemain, et qui voit en Amberly plus qu’une énième passade, sa possible âme sœur. Les mœurs de cette période sont dépeintes avec une vérité criante, où la religion, le prêt-à-penser et le politiquement correct l’emportent sur tout le reste, les passions y compris. On y découvre des personnages d’une incroyable richesse, comme ce pasteur revenu aveugle de la guerre dans le Pacifique et disposé à toutes les contradictions – même les plus violentes – pour que soit conservée la rectitude morale, Eustace Harington, policier aussi physiquement monumental que mutique et benêt, ou sa sœur, Lucy, son « assistante administrative », en réalité tête pensante de la maréchaussée du comté. Jake Hinkson met en place les rouages classiques du roman noir qu’il serait déplacé de présenter ici, mais ils s’avèrent remarquables de vraisemblance, croquant un à un quelques protagonistes de cette histoire fort sombre, jusqu’au final, aussi sec que poignant.

Un petit bijou de mécanique que ce Sans lendemain, où jamais Jake Hinkson ne s’épanche en mots inutiles ou surnuméraires. Un style racé, une intrigue forte et mémorable, pour un drame marquant, qui est également une peinture particulièrement féroce des conduites individuelles et collectives, quand la dévotion confine à la plus sinistre des hypocrisies et à la plus dévastatrice des boules de démolition.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com