Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Barré, de François Clapeau

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10278
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Juin 17, 2021 7:16 am    Sujet du message: Barré, de François Clapeau Répondre en citant



Citation:
Un mouvement des paupières, un frottement de doigts, une simple ligne douloureusement tracée au feutre sur une ardoise... Des gestes rudimentaires devenus précieux.

Foudroyé en pleine filature par le syndrome de Guillain-Barré, le lieutenant Donat Vigier est prisonnier d’un lit de réanimation. Il doit pourtant stopper l’errance meurtrière d’un inquiétant braqueur, alors qu’un autre danger le menace insidieusement, jusqu’à la porte de sa chambre d‘hôpital.

De la tension des urgences aux frasques des étudiants en médecine, il découvre un univers déroutant où il ne peut avoir confiance en personne ; pas même en ses propres sens.


Dernière édition par El Marco le Jeu Juin 17, 2021 7:30 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10278
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Juin 17, 2021 7:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ma chronique sur Polars Pourpres :

Citation:
A Limoges, les policiers Aurélie Laurencin et Donat Vigier sont sur le point d’appréhender un braqueur de bijouteries quand l’improbable se produit : Donat a un malaise. Plus exactement, il se sent dépossédé de son propre corps, incapable du moindre mouvement. Lorsqu’il se réveille à l’hôpital, le verdict des médecins lui tombe dessus comme un couperet : syndrome de Guillain-Barré, une maladie extrêmement rare qui l'immobilise presque entièrement et qui va le clouer dans la paralysie pendant un temps indéterminé. Mais quand une infirmière est assassinée, il comprend qu’il est à la merci d’un tueur bien mystérieux.

François Clapeau livre ici un roman à suspense court (environ deux-cent-dix pages) et très prenant. S’appuyant sur un pitch original, il plonge rapidement dans le vif du sujet avec un lieutenant de police atteint d’un mal subit et étrange, que l’on pourrait qualifier de saugrenu s’il n’était malheureusement pas si authentique, qui va devoir surveiller sa propre personne, punaisée à l’hôpital, tandis qu’un assassin est peut-être en train de roder autour de lui. Parce que, si Donat est statufié et ne peut plus s’exprimer que par de vagues mouvements de la tête et en écrivant avec un feutre et une ardoise, bourré de médicaments, soumis à diverses machines médicales, il n’en demeure pas moins un policier aux sens éveillés, en alerte, et toujours doué d’au moins une bonne partie de son intellect. Il va observer les médecins, les infirmières, les écouter, analyser leurs propos et attitudes, et faire quelques belles déductions. Un tatouage, un emploi du temps, des interconnexions humaines, et la vérité va lentement apparaître. Mais Donat a-t-il pour autant raison ? Lui qui voit des korrigans dans sa chambre peut-il encore être certain de ce qu’il perçoit et raisonne ? François Clapeau livre un récit sans le moindre temps mort, vif et délicieusement anxiogène, alors qu’Aurélie et d’autres coéquipiers sont toujours en train de traquer ce braqueur qui vient de se rendre coupable d’un meurtre lors d’un hold-up. Néanmoins, là où l’auteur tire son épingle du jeu, c’est dans le final. Un épilogue fort et ouvert, rebattant les cartes jusqu’alors étalées sur la table de cette histoire qui aurait peut-être mérité, çà et là, davantage de noirceur ou de tempérament. Mais cette chute, sacrément intéressante et qui va obliger le lecteur à se poser beaucoup de questions, quitte à lui-même fournir des réponses très personnelles et intimes, constitue cet exquis bouquet final que l’on n’attendait pas.

Un ouvrage concis et très réussi, où les ultimes chapitres viennent apporter une explication quant au choix du titre en plus de constituer un habile jeu de mots avec le syndrome qui a fauché le héros.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com