Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Les enquêtes du Poulpe
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10375
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Juil 29, 2015 7:44 am    Sujet du message: Répondre en citant



Mon avis sur Polars Pourpres :

Citation:
Marché Opus

Jaume Llobregat se suicide à Barcelone dans la chambre qu’il occupait enfant en avalant de l’eau de Javel. Une mort atroce qui a duré quatre jours. Gabriel Lecouvreur, alias le Poulpe, apprend de Maria, la femme du tenancier de son bistrot favori, que Jaume avait été un ancien amant. Aussitôt, Gabriel accepte de partir en terres catalanes pour enquêter sur cette sinistre fin, quitte à réveiller des fantômes et des pratiques datant de l’époque franquiste.

Il s’agit de la deux-cent-quatre-vingt-huitième enquête du Poulpe, ici signée par Patrick Bard. On connait bien les écrits de cet homme, de La Frontière à Orphelins de sang en passant par L’Attrapeur d’ombres et Le Chien de Dieu, et l’on ne pouvait, à l’avance, que saliver de la rencontre entre le talent de l’auteur et la saga consacrée à Gabriel Lecouvreur. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le rendez-vous ne déçoit pas. Sur un ton particulièrement sombre, où l’humour ne frappe que rarement, Patrick Bard livre un ouvrage particulièrement fort, d’autant que le sujet – les enlèvements d’enfants pendant la période franquiste ensuite confiés à des familles bienpensantes – a réellement existé. En affrontant des démons que l’on croyait définitivement éteints et révolus, le Poulpe va se rendre compte qu’il n’en est rien, et que ces procédés où les nouveau-nés sont relayés au rang de simple marchandise au nom d’une doctrine fétide, à défaut d’encore exister, doivent à tout prix demeurer tus. Le récit ne présente aucun temps mort et s’achève sur une scène aérienne inattendue au cours de laquelle notre céphalopode préféré va découvrir que, même à bord de son Polikarpov tant choyé, les cieux ne sont guère plus sereins que le plancher des vaches.

Un livre détonnant et noir, mené de main de maître par Patrick Bard, qui régale de bout en bout.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10375
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Aoû 05, 2015 7:36 am    Sujet du message: Répondre en citant



Mon commentaire :
Citation:

Une histoire singulière, avec un postulat de départ très fort (les momifications d’opposants politiques), même si absolument rien n’est démontré. Pas d’humour, aucune gaudriole, et absence totale de jeux de mots : l’ouvrage est sombre. Juste déçu par le dernier tiers du roman : à partir de la page 108, le rythme chute énormément à mon goût, à tel point que l’on aurait presque pu se passer de cette quarantaine de pages amorphes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10375
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Aoû 17, 2015 7:52 am    Sujet du message: Répondre en citant



Mon commentaire :

Citation:
Un opus que j’ai trouvé vraiment très bon. Un sujet noir au possible et une écriture sacrément alerte, très humoristique, qui multiplie les jeux de mots jubilatoires et les scènes cocasses, sans compter un titre joliment trouvé et qui se rattache particulièrement bien à l’histoire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10375
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Aoû 17, 2015 8:13 am    Sujet du message: Répondre en citant



Mon commentaire :

Citation:
Un Poulpe un peu décevant à mes yeux. Une idée intéressante mais qui frustre vite, en raison de nombreux handicaps : des combats qui manquent littéralement de panache, Un Vlad sous-exploité, des redites incroyables dans le récit (trois fois de suite, on apprend les mêmes détails quant à l’avion), et un final en demi-teinte car aisément devinable.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10375
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Sep 08, 2015 6:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon commentaire :

Citation:
Un Poulpe assez anecdotique à mes yeux. C’est assez bien écrit, indéniablement, et l’on ne s’ennuie pas vraiment avec cette secte aux forts délires sexuels avec, en prime, le frère de la disparue qui révèle un part à la fois sombre et explosive. Néanmoins, même s’il n’y a pas de temps morts, le récit est à mon goût trop lent et lénitif, on peine à rentrer dans le vif du sujet, et lorsqu’on y arrive, ça demeure pâteux.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10375
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Oct 05, 2015 5:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon commentaire :

Citation:
Un livre typique de Didier Daeninckx, où l'érudition côtoie les quelques bons mots et la noirceur. Un régal intégral qui s'intéresse particulièrement aux milieux politiques, leurs dérives et leurs unions parfois contre nature. Un petit bémol, très personnel : je trouve que le titre et son jeu de mots, amusant, n'est pas du tout en prise avec le contenu du roman, voire complètement étranger à son traitement.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10375
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Nov 04, 2015 6:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon commentaire :

Citation:
Une histoire intéressante et bien menée, sans le moindre temps mort ni réel rebondissement. Une honnête dénonciation des trafics d’organes qui se mêle à une condamnation de la peine de mort en Chine.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 36
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7737
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Oct 26, 2016 9:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu hier soir



Résumé :

Citation:
Un homme est fragile et le Poulpe est un homme. Le macho chameau moche éméché à la Chimay en chie, chôme et chiale. Facile en fait de fourrer son nez dans les affaires des autres, mais se retrouver le nez dans le caca parce qu'on a laissé mourir un ancien pote devenu SDF, c'est intolérable. Le Poulpe endosse les habits du clodo défunt et va voir au Maroc around the clock ce que cache d'incommunicabilité une agence de communication. Sniff, sniff, notre héros n'arrête pas de se lamenter sur sa vie de privilégié. Dans le confort, les cons sont forts, pense l'intouchable, qui n'a lus envie d'être héroïque. Heureusement, il y a Cheryl dont l'oreille est hardie...



Mon avis :

Citation:
Un Poulpe déjanté oui, plus dans l'écriture que dans l'intrigue d'ailleurs : j'ai trouvé pesants les incessants jeux de mots de l'auteur surtout dans la première partie du livre, l'auteur se concentrant davantage sur l'action dans la seconde moitié. Le livre se lit assez vite (car relativement court, aussi).
Finalement un Pouple dans le ton de la série, mais plus déprimé que d'habitude et qui va se laisser entraîner au Maroc, à Casablanca, pour remplir un contrat que devait exécuter un ami de lycée, devenu SDF depuis. Un assez bon cru.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 36
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7737
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Fév 21, 2017 11:12 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu et apprécié



Mon commentaire :

Citation:
C'est un Poulpe vengeur, au paroxysme de sa quête de justice que l'on retrouve dans cet opus signé Pierre Fossard, dont j'apprécie décidément la plume.
Entre souvenirs écornés de jeunesse, nostalgie aigüe d'amour envolé, et trafic mêlant des "huiles" hautement saturées en matière crasse, le tout lié par un malheureux et tragique accident de voiture qui oblige Le Poulpe à côtoyer un journaliste en sursis, l'auteur signe un bon petit roman dans la capitale limousine.


C'est le 3e roman que je lis de Pierre Fossard et c'est toujours un plaisir. Me reste encore deux de ses romans à lire, que j'ai dans ma PAL.
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
grolandrouge
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 45
Inscrit le: 16 Fév 2017
Messages: 693
Localisation: Sarthe

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Fév 23, 2017 8:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Juge Wargrave a écrit:
J'ai lu hier soir



Résumé :

Citation:
Un homme est fragile et le Poulpe est un homme. Le macho chameau moche éméché à la Chimay en chie, chôme et chiale. Facile en fait de fourrer son nez dans les affaires des autres, mais se retrouver le nez dans le caca parce qu'on a laissé mourir un ancien pote devenu SDF, c'est intolérable. Le Poulpe endosse les habits du clodo défunt et va voir au Maroc around the clock ce que cache d'incommunicabilité une agence de communication. Sniff, sniff, notre héros n'arrête pas de se lamenter sur sa vie de privilégié. Dans le confort, les cons sont forts, pense l'intouchable, qui n'a lus envie d'être héroïque. Heureusement, il y a Cheryl dont l'oreille est hardie...



Mon avis :

Citation:
Un Poulpe déjanté oui, plus dans l'écriture que dans l'intrigue d'ailleurs : j'ai trouvé pesants les incessants jeux de mots de l'auteur surtout dans la première partie du livre, l'auteur se concentrant davantage sur l'action dans la seconde moitié. Le livre se lit assez vite (car relativement court, aussi).
Finalement un Pouple dans le ton de la série, mais plus déprimé que d'habitude et qui va se laisser entraîner au Maroc, à Casablanca, pour remplir un contrat que devait exécuter un ami de lycée, devenu SDF depuis. Un assez bon cru.

Un des rares Poulpe que je n'ai pas terminé malgré 2 tentatives. Je n'aime pas du tout le style d'écriture. Crying or Very sad
_________________
"Le cadavre est à terre et l'idée est debout."
Victor Hugo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
grolandrouge
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 45
Inscrit le: 16 Fév 2017
Messages: 693
Localisation: Sarthe

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Avr 11, 2017 5:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

El Marco a écrit:


Citation:
Comment la ravissante et mystérieuse Rosy est-elle passée d'un pavillon de banlieue aux pages "people" des magazines, avant d'être compromise par un scandale financier européen? Entre clubs hippiques ou échangistes, amis des jours sombres ou notables de province, Le Poulpe mène l'enquête et piétine dans le brouillard grenoblois, sans parvenir à dénouer les fils d'un singulier itinéraire qui mêle amour, débauches et ambition. De quoi ou de qui Rosy se cache-t-elle? De ses richissimes protecteurs ou d'un passé qu'elle fuit? Le meurtre inexplicable d'une jeune femme, oubliée de l'histoire et de la prospérité, va éclairer l'énigme d'un jour nouveau. Et déterrer d'autres cadavres...


Mon avis sur Polars Pourpres :

Citation:
Deux-cent-quarantième enquête du Poulpe signée par Lucile Debaille, cet opus réunit les ingrédients qui plaisent aux fans de la série. Gabriel est toujours aussi attachant en fureteur décomplexé, prompt à démêler le vrai du faux à partir d’un simple fait divers, et perpétuellement en train de lutter contre les grandes injustices du monde. Le scénario est correct, plongeant cette fois notre détective dans les milieux obscurs de la finance, où nagent des personnages troubles. Certains passages, notamment lors des soirées sadomasochistes, sont assez croustillants. Cependant, on regrette que l’ensemble soit si convenu. Pas de grande envolée lyrique, de scène marquante, ni de réelle originalité dans le fond comme dans la forme. À part le rôle réel tenu par Rosy, toute l’histoire s’écoule, certes agréablement, mais sans réel émoi ni surprise.

On achève donc ce roman avec un goût d’inachevé dans le palais. L’ouvrage est très honnête, remplissant sans mal le cahier des charges imposé, mais Lucile Debaille n’a malheureusement jamais réussi à hisser cette enquête au-dessus d’une imaginaire ligne de flottaison qui correspondrait à l’attente moyenne des lecteurs. C’est dommage.



Mon vote: 5/10
Citation:
C'est à la fois court et long. Court: 137 pages. Long, car il faut attendre longtemps pour avoir droit à un peu d'action. L'idée de départ, le Poulpe volant au secours d'une pauvre milliardaire aux prises avec la justice et des escrocs, ne m'a pas particulièrement séduit. Heureusement, la deuxième moitié du livre est bien meilleur (à mon goût) et un peu plus dynamique.

_________________
"Le cadavre est à terre et l'idée est debout."
Victor Hugo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
grolandrouge
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 45
Inscrit le: 16 Fév 2017
Messages: 693
Localisation: Sarthe

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Avr 11, 2017 5:20 am    Sujet du message: Répondre en citant



Résumé:

Citation:
Ça y est, le Poulpe est au chômage ! Mais pas moyen de pointer tranquille : à Lyon, contre toute attente, le fond de l'air est chaud - tellement même, que les ANPE brûlent ! Est-ce mal, se demande Gabriel ? Oui, quand on a laissé du monde à l'intérieur... Et le voilà qui s'en va grenouiller ( comme en Dombes ) dans le Lyon de sa jeunesse, de traboules en bouchons, et découvrir que, même dans la capitale de la gastronomie, il y a des dessous de table qui ne sentent pas bon...


Mon vote sur Polars Pourpres : 8/10

Citation:
Quelle déception! Quelle déception de ne pas savoir qui se cache derrière le pseudonyme de KYNNDYLAN et donc, de ne pas pouvoir lire ses autres œuvres. Car dans cet épisode des aventures du Poulpe, tout est bon comme dans le cochon; ça tombe bien, on va à Lyon, sa charcuterie, ses bouchons, les traboules, le soleil et tout le reste.
J'ai bien aimé le style d'écriture, original comme l'est le vocabulaire employé dans cette histoire dynamique et typiquement poulpienne. Les ingrédients d'un bon Poulpe sont tous là: les livres, les bières, les amazones, le Polikarpov.
J'ai toutefois tremblé jusqu'au bout, jusqu'à la dernière page, de peur d'une faute de goût, quel sera le dernier breuvage?
Un des meilleurs épisodes de la série sur les 80 que j'ai lu.

_________________
"Le cadavre est à terre et l'idée est debout."
Victor Hugo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
grolandrouge
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 45
Inscrit le: 16 Fév 2017
Messages: 693
Localisation: Sarthe

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Avr 11, 2017 5:48 am    Sujet du message: Répondre en citant



Résumé:

Citation:
Vlad, l'aide-cuisinier roumain du Pied de Porc à la sainte Scolasse, apprend l'assassinat de sa soeur, journaliste en Roumanie. Interdit de séjour dans son pays d'origine, il demande l'aide de Gabriel. Et c'est ainsi que le Poulpe se retrouve à Sibiu, au coeur de la Transylvanie, mêlé à de sombres trafics : marché noir, prostitution, blanchiment d'argent, corruption, financement occulte de parti populiste... Avec l'aide de Radu, journaliste au grand coeur, et celle, inattendue, de Boulibasha, roi des Tziganes, il découvre, en même temps qu'un déconcertant alcool de prunes, une faune sans scrupules héritée des années de dictature ubuesque. Parviendra-t-il à décapiter la nouvelle Légion , calquée sur les fameux légionnaires de Codreanu ? Echappera-t-il aux cruels tueurs des Carpates ?


Mon vote sur Polars Pourpre: 7/10

Citation:
Petite virée en Roumanie post-communiste pour le Poulpe. Un peu de dépaysement dans cet épisode mais avec toujours les mêmes ingrédients: action, crapules sans scrupules, bières et jolies autochtones.

_________________
"Le cadavre est à terre et l'idée est debout."
Victor Hugo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
grolandrouge
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 45
Inscrit le: 16 Fév 2017
Messages: 693
Localisation: Sarthe

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Sam Avr 15, 2017 7:37 am    Sujet du message: Répondre en citant


Résumé:
Citation:
Le Poulpe voulait passer un été tranquille à Paris. Mais c'était sans compter sur Chéryl, venue rendre visite à Nathalie, une de ses amies, dans la bonne ville de Béziers. Et voilà que les deux jeunes femmes se volatilisent en pleine Feria ! Parti à sa recherche, Gabriel entame son enquête dans une ambiance surexcitée. Très vite le voilà confronté à de zélés anti-corridas à l'humour acide et à des hommes de main patibulaires et patauds œuvrant pour le compte de mystérieux commanditaires, dont le propre père de Nathalie. Pour finir, le Poulpe va se retrouver prisonnier dans un étrange village mis en coupe réglé par de riches et rosses étrangers, kidnappeurs de deux jolies et jouissives prisonnières.

Mon vote sur Polars Pourpres: 8/10
Citation:
Cahier des charges rempli pour ce nouvel épisode des aventures du Poulpe. On y retrouve les références à un livre, des bières qui se dégustent, et on a presque droit à un tour de Polikarpov. L'aventure et l'écriture correspondent exactement à l'esprit de la série.

_________________
"Le cadavre est à terre et l'idée est debout."
Victor Hugo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
grolandrouge
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 45
Inscrit le: 16 Fév 2017
Messages: 693
Localisation: Sarthe

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Avr 25, 2017 5:42 am    Sujet du message: Répondre en citant


Résumé:
Citation:
Les farines animales ne rendent pas que les vaches folles. A Mortagne-au-Perche, petit chef-lieu de canton, un agriculteur dont les bêtes viennent d'être abattues est retrouvé la tête dans l'aliment pour bétail. Crime qui peu à peu ouvre le débat sur la politique agricole menée depuis quarante ans par la toute puissante FNSEA ...

Mon vote sur Polars Pourpres: 6/10
Citation:
Le Poulpe s'offre une virée à la campagne chez le neveu de son pote Gérard. S'il n'aura pas le droit de découvrir la recette des pieds de porc à la Sainte-Scolasse, il aura à faire à un plat bien moins digeste, à base de farine animale rendant folles de pauvres vaches.
La première partie est un peu lente à mon goût, un peu trop descriptive, et l'historique de la maladie, certes très bien détaillée, alourdit le début du récit. Toutefois, l'action s'accélère dans une deuxième partie bien ficelée.

_________________
"Le cadavre est à terre et l'idée est debout."
Victor Hugo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivante
Page 9 sur 11

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com