Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Les enquêtes du Poulpe
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10341
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Jan 27, 2015 6:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon commentaire :

Citation:
Une écriture endiablée, où se mêlent panache audiardesque, argot en mitraille et phrases hachées. Une histoire assez dure et typique de la série, avec, il est vrai, des personnages qui manquent cruellement de finesse dès lors qu’il s’agit des « méchants », mais au moins, on ne peut pas reprocher à l’auteur de ne pas avoir cheminé dans les clous imposés par la saga. On y découvre aussi un Poulpe bien énervé et prompt à la violence, et ce jusqu’à la chute, noire à souhait, qui vient clore un opus qui ne figure pas parmi les meilleurs mais a néanmoins une bonne tenue.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10341
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Jan 27, 2015 6:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon commentaire :

Citation:
Un Poulpe qui commence bien. Une écriture enlevée et prenante, et pour les aficionados de la série, l’occasion d’en savoir un peu plus sur la famille de Cheryl. Une peinture moins simpliste que prévue de Mickey, skinhead qui n’est pas aussi caricatural que ne le laissent penser les apparences. Par la suite, l’intrigue tourne un peu à vide selon moi, et son dénouement m’a laissé de marbre. Un moment de lecture certes sympa mais vraiment pas mémorable.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10341
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Fév 11, 2015 6:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon avis sur Polars Pourpres :

Citation:
Il s’agit de la deux-cent-quatre-vingt-septième enquête du Poulpe, et c’est Hervé Sard qui est aux manettes. Le ton est immédiatement donné : ça sera enjoué. Jeux de mots, situations croustillantes, personnages colorés. L’auteur a amplement mis l’accent sur l’humour, et l’on aurait bien du mal à s’en plaindre. Depuis Pliera bien qui pliera le dernier de Margot D. Marguerite, on ne s’était pas autant bidonné. Jugez-en plutôt : un extra-lucide amputé des jambes qui voit la vérité dans la mousse de bière, une agence de prostituées qui siège rue Mac Rell, une patronne de bar zozoteuse, une entraîneuse dont on peine à décrire la laideur… Et tout ça sans compter un improbable complot autour d’une qui a disparu mais que personne n’a jamais vu et d’un projet d’aéroport qui n’est pas sans rappeler celui, non fictif, de Notre-Dame-des-Landes. Certains passages ne sont pas toujours utiles à l’intrigue, mais ils laissent à Hervé Sard la possibilité de laisser aller sa gouaille pour autant de petits bonheurs caustiques.

Assurément un opus réussi de la série consacrée au Poulpe. Espiègle dans la forme comme malin dans son intrigue, il est également l’un des rares ouvrages de cette saga à ne pas compter le moindre meurtre. Un très bon moment de lecture, au titre détournant joyeusement celui de Stanislas-André Steeman, L'Assassin habite au 21.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
scarabe
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 46
Inscrit le: 11 Sep 2009
Messages: 1296
Localisation: Annecy

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Fév 12, 2015 7:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

Complètement d'accord ! Un roman bien sympathique et une belle écriture pleine d'humour.
_________________
http://scribouillardelouest.wordpress.com/
http://terredunoir.blogspot.fr/
https://lesarcheos.wordpress.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10341
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Mar 08, 2015 6:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon commentaire :

Citation:
Vraiment déçu par cet opus. Le croisement de deux figures, Gabriel Lecouvreur et Jeanne Debords était excitante. Mais le format trop court rend la rencontre elliptique, presque anecdotique. Le Poulpe va mal, la moitié du livre se passe dans des bars et se perd dans de grandes introspections mollassonnes. Quant au noeud de l'intrigue, il est assez simple, voire simpliste.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10341
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Mar 18, 2015 6:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon commentaire :

Citation:
Un Poulpe original car se déroulant à New York. Une histoire avec une secte, des Coréens, des complots, mais pour moi, la sauce n’a jamais pris. Trop peu crédible (surtout que l’auteur n’y va jamais avec le dos de la cuiller), trop axé espionnage à mon goût. En fait, ce qui me dérange le plus, c’est l’absence d’orientation générale : on n’est jamais dans le noir ni dans le burlesque, d’où ce sentiment mitigé. Reste une langue sympathique et de jolies descriptions de la ville, ce qui reste insuffisant.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10341
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Avr 01, 2015 4:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon commentaire :

Citation:
Une histoire solide, habilement menée, où l'on sent que l'auteur s'est documenté sur les milieux évoqués. Une fin originale, loin de l'habituelle happy-end, que certains pourront néanmoins juger comme tronquée. Un reproche personnel : un peu trop de monologues, répétitifs dans la forme, de la part de certains protagonistes lorsqu'ils narrent certains pans de leur passé.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10341
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Avr 01, 2015 4:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon commentaire :

Citation:
Une synthèse de tout ce que j'apprécie dans cette saga : c'est à la fois instruit et instructif, corrosif, l'humour alternant avec le noir. C'est même cette combinaison, finalement assez rare dans la série, qui m'a le plus séduit.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10341
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Ven Mai 01, 2015 9:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon commentaire :

Citation:
Même si l’intrigue est un peu faiblarde, elle a l’immense mérite de n’être dénouée que vers la fin de l’ouvrage. En plus, Gérard Lefort a une plume vraiment cocasse, et c’est bien souvent que je me suis marré lors de ce périple breton. Probablement pas la meilleure des enquêtes du Poulpe, mais un bien bon moment de lecture décomplexée.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10341
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Ven Mai 01, 2015 9:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon commentaire :

Citation:
Un emboîtement de plusieurs affaires et une plume qui font d’entrée de jeu très envie. C’est parfois un peu bavard, mais on se dit qu’on tient là un grand Poulpe. Par la suite, la sauce peine plus à prendre car les diverses pièces du puzzle s’imbriquent, certes, mais sans réelle maestria ni audace. C’est au final bien agréable à lire sans être définitivement mémorable.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10341
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Mai 25, 2015 5:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon commentaire :

Citation:
Un récit intéressant, entre milieu footballistique, esclavage humain et dénonciation politique. Un point très positif à mes yeux : une manipulation intelligemment menée des skinheads.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10341
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Mai 25, 2015 5:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Ma chronique :

Citation:
Moi, boche et méchant

Le corps de Julien Gonvis est découvert dans une tranchée en Alsace par des promeneurs férus des vestiges laissés par la Première Guerre mondiale. Encore une occasion pour Gabriel Lecouvreur d’aller voir si, sous le fait divers, n’est pas lovée une histoire louche ? Pour le coup, il ne semble pas motivé. La seule raison qui le décide à se rendre sur place, c’est la possibilité d’acheter un capot de roue pour l’avion de ses rêves, un Polikarpov. Mais ce qu’il va découvrir là-bas valait amplement le déplacement.

Il s’agit de la deux-cent-quatre-vingt-neuvième enquête du Poulpe et c’est ici Thierry Bourcy qui est à la manœuvre. On reconnaît immédiatement ce qui a fait – et continue de tisser – le succès de la série : ouvrage lapidaire, style enlevé, personnages jouissifs. Pour découvrir l’identité de l’assassin et ses motivations, notre Poulpe va, une fois de plus, devoir se frotter à des énergumènes peu recommandables, notamment issus de consortiums valorisant le nucléaire. L’un des tours de force de ce roman, et qui est d’ailleurs suffisamment rare pour être mentionné, c’est que le suspense demeure entier jusqu’à assez loin dans le récit. Souvent, les épisodes de la saga perdent en saveur avec des fins téléphonées ou des chutes attendues ; ici, le nœud n’est délié que dans les ultimes pages, accroissant l’intérêt de la lecture. En outre, Thierry Bourcy est un auteur qui n’a presque exclusivement écrit que sur la Première Guerre mondiale avec sa série consacrée à Célestin Louise. Le lire ici, dans un autre contexte, retourner à ses premières amours, est un pur régal, au point que l’on se demande qui, de l’écrivain ou du lecteur, s’est le plus délecté.

Ces derniers temps, la saga du Poulpe est un véritable enchantement. Karim Madani, Dominique Chappey, Hervé Sard ou Patrick Bard, pour ne citer qu’eux, ont proposé des opus réjouissants et marquants. Ce roman ne déroge nullement à la règle, et c’est avec un plaisir total que l’on en vient à arpenter, avec Thierry Bourcy comme guide, ce chemin des drames.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10341
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Juin 17, 2015 3:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon commentaire :
Citation:

Un opus du Poulpe où le bon grain côtoie l’ivraie. Des jeux de mots impayables, de l’humour à chaque page, une intrigue plus fine que prévue avec une relecture intéressante du « Retour de Martin Guerre », et un cahier des charges bien respecté. A côté de cela, beaucoup de facilités dans l’histoire, des passages volontairement humoristiques mais qui s’appuient trop sur le gras et le décomplexé et finissent en scènes improbables et grandguignolesques. Certes, l’ensemble est correct, mais il ne restera pas bien longtemps en ma mémoire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10341
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Juin 28, 2015 4:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon commentaire :

Citation:
Un ouvrage à mon goût trop simpliste. Trop rapidement, les grandes lignes de l’intrigue apparaissent, quasiment dès le premier chapitre, et pas vraiment de surprise, d’audace ni de lignes de force par la suite. C’est vraiment balisé, archi lu, et sans saveur particulière. Le seul élément qui sauve cet opus est l’humour, parfois croustillant, notamment quand Gabriel quitte la Goulue, entraîneuse obèse, à moitié nu et tombe sur Bernard Hinault. Mais, mis à part ces trop rares étincelles d’originalité, ça reste bien plat.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10341
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Sam Juil 18, 2015 8:08 am    Sujet du message: Répondre en citant



Mon commentaire :

Citation:
Une histoire certes simple mais efficace, et une plume prenante. De l’humour bien mené, des personnages caustiques (ce couple qui écrit des récits paillards dont les titres parodiques auraient tous pu figurer dans la saga de Gabriel Lecouvreur), et pas le moindre temps mort. Il est parfois inutile de chercher l’originalité ou l’exotisme, à partir du moment où l’ouvrage séduit et divertit. C’est ici le cas.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivante
Page 8 sur 11

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com