Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Derniers mètres jusqu'au cimetière - Antti Tuomainen

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 45
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2186
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Ven Mar 08, 2019 10:38 am    Sujet du message: Derniers mètres jusqu'au cimetière - Antti Tuomainen Répondre en citant



Citation:
Présentation de l'éditeur:
À 37 ans, Jaakko a tout pour être heureux.
Jusqu'au jour où, lors d'une simple visite médicale, il apprend qu'il va bientôt mourir. La raison de ce triste verdict : quelqu'un l'empoisonne depuis longtemps à son insu.
Alors que cette annonce aurait suffi pour faire de cette journée la pire de sa vie, Jaakko n'est pas au bout de ses surprises.
En rentrant chez lui, il découvre sa femme sur la chaise longue du jardin en plein ébat avec le livreur de leur entreprise. Trop, c'est trop !
Jaakko décide d'utiliser les derniers jours qui lui restent pour enquêter lui-même sur son empoisonnement.
Et nombreux sont ceux à avoir un mobile pour tuer celui qui est l'heureux propriétaire d'une société hautement rentable et spécialisée dans la culture d'un champignon : le matsutake. Une espèce particulière qui pousse en Finlande et dont les Japonais raffolent au point de l'acheter à des prix déraisonnables !
Le chemin de la vérité sera parsemé de morts, qui n'empêcheront pas Jaakko de garder en tête le plus important : c'est surtout dans les derniers mètres jusqu'au cimetière qu'il faut profiter de chaque instant.



_________________
À chaque décision que nous prenons, nous créons un nouvel avenir. Et, ce faisant, nous détruisons tous ceux que nous aurions pu avoir à la place.
Lou Berney November Road
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 45
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2186
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Mer Mar 27, 2019 11:22 am    Sujet du message: Répondre en citant

Jaakko spécialiste finlandais de la cueillette et l'exportation de mutsake, un champignon dont raffole les Japonais, apprend après une simple visite médicale qu'il est un mort en sursis, quelqu'un l'empoissonne lentement depuis un moment et les dégâts pour son organisme sont irréversibles, et en rentrant chez lui que sa femme le trompe avec un de ses employé.
Déterminé à ne pas partir sans avoir fait la lumière sur toute l'histoire il décide d'enquêter sur son propre assassin.

Un roman qui sort des sentiers battus, bourré d'humour et dont le personnage principal, extrêmement sympathique, est l'atout n°1.
Ses pensées et réflexions, ses mésaventures décrochent beaucoup de sourires et contre-balancent son funeste destin
_________________
À chaque décision que nous prenons, nous créons un nouvel avenir. Et, ce faisant, nous détruisons tous ceux que nous aurions pu avoir à la place.
Lou Berney November Road
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10291
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Avr 14, 2021 10:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ma chronique sur Polars Pourpres :

Citation:
Mauvaise passe pour Jaako Mikael Kaunismaa : il vient d’apprendre, suite à un examen médical demandé après divers malaises, qu’on est en train de l’empoisonner. Pire : l’intoxication en est à un tel stade qu’il va bientôt mourir. Sauf que Jaako n’est pas un homme très important : Finlandais ayant érigé avec son épouse, Taina, une entreprise cultivant le matsutaké, un champignon, il ne voit guère de raison pour que l’on en vienne à attenter à sa vie. Et quand il rentre chez lui, c’est pour trouver sa femme en plein ébat sexuel avec l’un de leurs employés. Il y a comme ça des jours où il vaudrait mieux rester couché. Alors, quitte à mourir, Jaako va essayer de comprendre qui l’a assassiné.

Après La Dernière Pluie, Sombre est mon coeur et Aussi noir que ton mensonge, voici le quatrième ouvrage d’Antti Tuomainen, un roman à suspense très léger et décontracté, qui contraste fortement avec le point de vue – il s’agit d’un ouvrage narré à la première personne – d’un individu qui se sait condamné. On est rapidement pris par le style de l’écrivain, frais et alerte, qui voit s’abattre tant de mauvaises nouvelles sur le coin de sa figure en si peu de temps. Car en plus de sa mort annoncée et l’adultère de sa chère et tendre, il voit que son entreprise est concurrencée par une rivale menée par un dénommé Asko et ses deux sbires – Juhani et Juhana – au risque de lui faire perdre sa clientèle japonaise. A aucun moment le récit d’Antti Tuomainen n’engendre la mélancolie ni ne tombe dans la gaudriole, et c’est sur cette ligne de crète ténue, ce mince fil du rasoir entre humour et drame que l’auteur nous fait suivre l’enquête de Jaako. Un individu plutôt banal de prime abord, très humain, luttant contre ses rondeurs et faisant de son mieux pour sa société de myciculture. Il en viendra notamment à croiser un policier au flair salvateur, se battre avec Juhani et Juhana – ces deux scènes de confrontation sont exemplaires d’humour absurde, presque des anthologies de pastiches – ou encore mener un double discours, en s’exprimant en anglais à un auditoire de Japonais tout en lâchant de croustillantes vérités à Taina en finnois.

Antti Tuomainen se perd parfois dans quelques circonvolutions inutiles sur la culture du matsutaké ou dans les monologues intérieurs de notre mort en devenir, mais le livre séduit, indéniablement, par son approche amusante sans pour autant échouer dans le burlesque, d’autant que le final réserve quelques surprises quant à l’identité de l’empoisonneur. Le roman idéal pour passer un bon moment d’une lecture décomplexée entre deux thrillers nerveux et sanglants.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com