Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Collection "espionnage" de Fleuve noir (1950-1987)
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Lucas 2.0
Meurtrier


Age: 47
Inscrit le: 22 Mar 2020
Messages: 219
Localisation: Pays de Fontainebleau (77)


MessagePosté le: Mer Aoû 12, 2020 5:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour les infos, à l'occasion, je vais essayer de taper dans ce tas là.
Et merci pour le message de Richer (conseil collection "j'ai lu - mes aventures" : À marche forcée - Slawomir Rawicz, j'en ai ciblé d'autres aussi). Je ne vais pas voir si souvent que cela sur ma boite gmail, coup de bol, j'ai vu le message assez rapidement... (suivi du forum PP plus souvent ! Wink )
_________________
"- Je veux pas qu'elle aille en taule pour ce que j'ai fait. - Je vois pas de raison pour que tu t'y retrouves non plus. - Vrai. Après tout, c'est juste un meurtre." Antonin Varenne, Battues
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 39
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 8670
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Jan 27, 2022 9:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lu au mois d'août dernier :



Mon avis :

Citation:
Un routier convoyant du colbalt radioactif tombe dans le piège d'une autostoppeuse et se retrouve sans sa cargaison. Partout en Europe, d'autres faits similaires se sont déroulés. Qui est derrière ces vols à répétition ? Francis Coplan, alias "FX-18", brillant élément du S.D.E.C. (pendant fictif du Service de documentation extérieure et de contre-espionnage ou SDECE) va tenter de remonter la piste du dernier vol en date. Ces recherches le mèneront en Belgique d'abord, puis aux Pays-Bas et enfin en Indonésie, en passant par l'Egypte...
C'est assez plan-plan sans être déplaisant jusqu'au cinquante dernières pages (la partie dans l'hôpital-prison en Indonésie) qui rendent le roman particulièrement intéressant avec une intrigue traitant (sans en dévoiler trop ici) de la "bombe N". Replacé dans le contexte de l'époque (la Guerre froide), cela fait froid (sans jeu de mots) dans le dos.


_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 39
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 8670
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Jan 31, 2022 9:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis sur



Citation:
Après un premier chapitre un peu abscons avec un jargon prétentieux sur le lancement d'une fusée, l'intrigue commence véritablement : nous sommes en pleine Guerre froide, les Occidentaux veulent mettre la main sur Wolfgang Kirst, un scientifique autrichien, ancien nazi convaincu, arrêté par les Soviétiques à la fin de la Seconde Guerre mondiale et qui désormais participe activement à l'élaboration de satellites en RDA pour le compte du bloc de l'Est. Pourquoi Kirst a-t-il retourné sa veste à ce point ?
Je me suis ennuyé durant la première partie du roman, seulement intéressé par la tirade de Kirst sur ses motivations puis lorsque l'on comprend que tout cela est du vent, alors le récit devient intéressant et la tentative de ramener le scientifique à l'Ouest est agréable à suivre (avec un suspense croissant et des scènes d'action réussies).
Attiré par la belle couverture de Michel Gourdon, j'ai pendant un bon moment cru que je ne garderais que cela en tête après lecture mais finalement c'est un roman d'espionnage très honnête dans le contexte fascinant de la Guerre froide, "vécue" par l'auteur et ses personnages.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 39
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 8670
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Juil 20, 2022 10:06 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu et apprécié



Mon avis :

Citation:
Grover, agent secret français, est envoyé au Tchad pour enquêter sur un possible trafic d'armes. Il est censé être protégé par un autre agent, Varèse. Las, Grover se fait tuer. Deux autres agents sont envoyés sur place pour faire la lumière sur ce crime et le potentiel trafic...
Un roman bien mené, bien écrit, des personnages réussis (Artus et surtout le pantagruélique Castagro, grand amateur d'apophtegmes), un cadre bien décrit (on voit que l'auteur a fait l'effort de faire des recherches sur le centre Tchad en pays hadjaraye) du temps où N'Djamena s'appelait encore "Fort-Lamy", une immersion réussie dans la brousse tchadienne et une intrigue avec un petit côté whodunit pas désagréable, même si l'on devine assez facilement qui est d'ailleurs tout cela.
Bref un roman d'espionnage très plaisant à suivre.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 39
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 8670
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Avr 30, 2023 8:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un Coplan lu de plus avec :



Mon avis :

Citation:
Quelle empreinte carbone pour Francis Coplan ! France, Inde, Israël, Japon, Allemagne, Italie... Il n'arrête pas !
Plus sérieusement, Le Vieux s'inquiète. Le Vieux, c'est le boss du SDEC, le service de contre-espionnage français. Coplan a disparu. On le retrouve finalement à New Delhi. Il a répondu à l'appel d'un vieil ennemi devenu ami, Kattenhorst. Ce dernier se sent menacé et a choisi Coplan comme... son héritier ! Et voilà Kattenhorst assassiné, soupçonné d'être Schlacht, un ancien criminel de guerre nazi et sa fille (inconnue au bataillon jusqu'ici) réclame l'héritage ! Coplan ne croit pas un instant que Kattenhorst soit Schlacht : il décide d'enquêter.
Après une soixantaine de pages pépère, l'intrigue s'emballe et l'on voyage aux quatre coins du monde (ou presque). Chasseurs de nazi et vaste complot au programme, un roman qui remplit son office : être distrayant. Mais rien d'emballant non plus.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 39
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 8670
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Mai 29, 2023 6:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis sur



Citation:
Un cambriolage à la SEMECO, une usine métallurgique qui fabrique des armes en région parisienne. Violent, meurtrier. Mais les cambrioleurs semblent être repartis bredouille. C'est la conclusion que tirent les enquêteurs et Coplan, appelé sur place. A moins que...
De Paris aux Alpes en passant (longuement) par Copenhague, Coplan va mettre au jour tout un réseau œuvrant pour les Soviétiques.
Un récit pas déplaisant mais un peu plan-plan. Rien de sensationnel en bref.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 39
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 8670
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Juin 04, 2023 9:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon avis :

Citation:
Lu il y a un peu plus d'un mois, je n'en ai déjà quasi plus aucun souvenir si ce n'est les scènes se déroulant dans le château. La Guerre froide est encore et toujours en toile de fond. Bref, un Coplan pas désagréable à lire mais guère marquant ni mémorable.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 39
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 8670
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Jan 02, 2024 9:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai bien aimé :



Mon avis :

Citation:
Loin d'être le premier contact avec la collection espionnage de Fleuve Noir mais premier contact avec cet auteur, Richard Caron.
J'ai tout de suite adhéré au ton décontracté, direct du narrateur (roman à la première personne). TTX-75 est un agent de la CIA, d'origine américaine mais directement "recruté à Paris même". Une grande villa à Saint-Cloud comme pied-à-terre et toujours en vadrouille, pardon en mission.
Pour cette intrigue, direction Berlin (Est comme Ouest), en pleine guerre froide. L'objectif ? Faire passer un météorologiste allemand d'Est en Ouest, le professeur Gunter Brücke. Un "détail" : Brücke est un ancien nazi notoire devenu... un communiste notoire. Autre particularité : le transfert se fera en corbillard. Dernier détail : sur place Brücke exige que sa fille fasse partie du voyage...
Une tension latente est présente tout au long de l'ouvrage et il faut attendre la page 145 (sur 218) pour rencontrer un véritable rebondissement. La tension montant crescendo jusqu'à un final mouvementé. Clairement une bonne pioche à mes yeux dans cette vaste collection aux centaines de titres.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 39
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 8670
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Jan 21, 2024 1:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai découvert en ce mois de janvier 2024, la série "Face d'Ange" d'Adam Saint-Moore avec :



Mon avis :

Citation:
Adam Saint-Moore, un pseudo anglo-saxon pour un auteur gersois (Jacques Douyau), des romans à la pelle, notamment dans la collection "Espionnage" de Fleuve Noir à la "grande époque". Une série, plus particulièrement, celle de "Face d'Ange", membre de la CIA.
Alors, ça dit quoi ? Ben ça dit que ça date... Clichés racistes à la pelle (les Africains sont animalisés) et sexistes (toutes les femmes du roman sont sexualisées).
L'intrigue ? Décevante, car le terrain du Soudan du Sud n'a été que peu emprunté par la littérature policière dans sa plus grande acception mais le conflit de la première guerre civile soudanaise (1955-1972) est à peine effleuré, au profit de l'éternelle opposition entre les deux blocs, le camp de la démocratie et le camp des méchants cocos (soviétiques et chinois). On voyage principalement entre les deux Congo. La chute réserve une (petite) surprise, mais pas de quoi s'en réveiller la nuit.
Et le personnage principal, Gunther alias "Face d'Ange" ? Aucun charisme ou presque, un dur-à-cuire sans intérêt, avec son acolyte Costa Bassowich, très porté sur la gente féminine.
Bref, un roman qui a mal vieilli, qui ne présente pas grand intérêt, si ce n'est, à la limite, de faire ses propres recherches sur les guerres civiles qui ont touché le Soudan (et continuent) depuis le milieu des années 50.


et



Mon avis :

Citation:
Rio de Janeiro. Une conférence de l'O.E.A. (Organisation des Etats Américains) se tient, avec sa cohorte de diplomates, spécialistes, traducteurs, secrétaires, journalistes... et bien sûr d'agents secrets. Face d'Ange et son compère Constantin Bassowich, de la C.I.A., sont appelés sur les lieux car un éminent économiste, le professeur Ramon Aguiz, apprécié des deux camps de la Guerre froide, vient d'être assassiné. L'enquête menée par le duo va les conduire sur la piste d'un groupuscule de jeunes révolutionnaires castristes issus de la bourgeoisie sud-américaine. A moins que tout cela soit un coup monté...
Contrairement à ma précédente expérience avec cet auteur et cette série ("Face d'Ange dans le dédale"), j'ai beaucoup plus apprécié ma lecture. Laspect sexiste est beaucoup moins présent tout comme les remarques racistes. C'est au contraire ce passage que je retiendrai: "Les Etats-Unis, foncièrement racistes, ne sont qu'une fausse solution au grand problème de l'évolution des peuples et de la convergence des races [sic]. Leur assimilation n'est que fragmentaire et leur creuset n'a été capable que de mêler les apports de sang blanc, méditerranéen ou nordique[sic]. Le Brésil, lui, est le seul authentique creuset qui fond et assimile avec puissance et vitalité toutes les races et tous les destins. Le grand relais du siècle à venir, s'il parvient à échapper à la menace d'une économie fragile, c'est le Brésil". Bon, les 50 dernières années n'ont pas (encore ?) donné raison à l'auteur mais j'ai trouvé ce passage intéressant. A part cela, l'intrigue est plutôt plaisante à suivre même si le côté indestructible du duo peut énerver par moments.
En bref, un roman d'espionnage tout à fait honnête de la célèbre collection "espionnage" de Fleuve Noir.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 39
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 8670
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Fév 21, 2024 11:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

L'avis de Lucas 2.0 sur



Citation:
Du Rambo avant l'heure.
Des aventuriers de la "Force M", doivent récupérer de toute urgence une liste secrète qu'ils trouveront au plus profond de la jungle, au sein du plus glauque des camps de prisonnier d'Asie du Sud-Est…

Du moins bon (récit parfois incompréhensible, clichés prévisibles, esprit franchouillard teinté de masculinité dépassée), mais quelques éléments à retenir (les difficultés que rencontrent nos guerriers, l'immersion dans un "Nam" à bout de souffle, avec des détails intéressants sur les deux ethnies nord/Sud qui s'opposent).
Pas exceptionnel, çà fait passer le temps, pour qui saura surmonter les premiers chapitres assez faiblards.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com