Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Livre numériques : et vous, quelle est votre liseuse ?
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> Discussions diverses et variées entre fans
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9920
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Jan 30, 2018 9:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

N° 1 des ventes aux USA et au Royaume-Uni, en cours d'adaptation au cinéma par la Fox, La Femme à la fenêtre de l'Américain A.J. Finn paraît en librairie en France le jeudi 8 février aux Presses de la Cité.

Promotion spéciale sur les pré-ventes numériques : jusqu'au 8 février, l'ebook en prévente est à seulement 6.99 euros.





Citation:


Elle a tout vu, mais faut-il la croire ?

Séparée de son mari et de leur fille, Anna vit recluse dans sa maison de Harlem, abreuvée de merlot, de bétabloquants et de vieux polars en noir et blanc.
Quand elle ne joue pas aux échecs sur internet, elle espionne ses voisins.
Surtout la famille Russel – un père, une mère et un adorable ado –, qui viennent d’emménager en face.
Un soir, Anna est témoin d’un crime.
Mais comment convaincre la police quand on doute soi-même de la véracité de ses souvenirs ?



« La Femme à la fenêtre appartient à ce type de livres singulier qu'il est impossible de lâcher. » Stephen King

« Stupéfiant. Palpitant. Finn nous offre un thriller digne de ce nouveau millénaire. » Gillian Flynn

« 10/10 sur l'échelle du twist ! » Val McDermid

« Une oeuvre sombre au dénouement époustouflant. » Ruth Ware






Citation:


A.J. Finn est né à New York, où il s'est installé après avoir vécu pendant dix ans en Angleterre.
Il a écrit pour de nombreuses publications, dont le Los Angeles Times, le Washington Post, et le Times Literary Supplement au Royaume-Uni.
Encensé par de nombreux auteurs comme Gillian Flynn, Stephen King, Ruth Ware, Val McDermid ou Louise Penny, son premier roman, La Femme à la fenêtre, un thriller hitchcockien, ironique et imprévisible, a créé l’événement à la foire de Francfort, où ses droits se sont arrachés en un temps record et vendus dans plus de 38 pays.
Il est en cours d'adaptation au cinéma par la Fox.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 30
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 8599
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Lun Oct 01, 2018 12:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Une bonne nouvelle en provenance du site Emaginaire pour les lecteurs de polars numériques.

Citation:
À la demande de certains , nous inaugurons une table pour les promos polars et thrillers qui fera aussi l'objet d'une newsletter mensuelle. Vous y trouverez ce mois-ci des auteurs comme Henning Mankell, Jo Nesbo, Matilde Asensi, Marie Neuser...


Ce mois-ci, il y a notamment tous les Juri Adler Olsen et Après la vague (de Sandrine Collette) à 5€.
https://www.emaginaire.com/list-32177/promo-polar-et-thriller/
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
charlice
Témoin


Age: 56
Inscrit le: 04 Oct 2013
Messages: 31
Localisation: PAU


MessagePosté le: Jeu Nov 08, 2018 7:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Attaché au livre physique, je ne pensais pas un jour, l'abandonner pour le numérique.
J'y suis venu par hasard en faisant un test sur un portable 15" et contrairement à la lecture sur internet, j'ai trouvé ça pas mal.
J'ai continué avec un notebook qui trainait dans un coin, puis lassé de devoir le brancher sur secteur trop souvent, mais surtout du bruit du ventilo, j'ai sauté le pas.
Pas convaincu par les liseuses (testées en magasin), je n'arrivais pas à retrouver une mise en page proche du livre, j'avais l'impression de lire un bouquin de la bibliothèque rose.
Mes expériences sur ordi ayant été satisfaisantes, je me suis tourné vers une tablette 7" et là, je retrouve le format d'un livre de poche.
Comme on peut aisément adapter l'éclairage en fonction de la luminosité ambiante, je ne ressens aucune fatigue oculaire.
_________________
Promis, ce soir je ne lis pas et me couche plus tôt.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Xavier
Meurtrier


Age: 53
Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 472
Localisation: Paris

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Nov 08, 2018 10:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai déménagé 8 fois sur les quinze-vingt dernières années, laissé des dizaines de kilos de bouquins aux 4 coins de la planète, la liseuse est une libération. J'ai trop souvent voyagé avec trop de kilos dans les bagages. Rentré en France il y a un an, je vends tous mes bouquins qui ont survécu, histoire d'apprendre à se détacher. Fini la vénération de l'objet livre Shocked
J'ai acheté un Kindle dès qu'il est sorti autour de 2011-2012.
_________________
Vedrai che puoi facerla
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 30
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 8599
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Dim Déc 02, 2018 2:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Intéressant tout ça.
C'est vrai que déménager des caisses entières de bouquins, c'est pas de tout repos (mon père a déménagé plusieurs fois et il a des livres par milliers). Clairement, quand je devrais déménager, ce sera le plus galère...

Rien à voir, aujourd'hui et aujourd'hui seulement, 300 titres à 0,99€ sur Emaginaire dans le cadre de la Petite OP 2018.
C'est surtout de la fantasy et de la SF (Gemmel, Pevel, C. CLarke, Abercrombie...) mais il y a du bon, et quelques auteurs répertoriés ici (Peter James, Olivier Gay...).
https://www.emaginaire.com/list-34451/petiteop-2018-300-titres-a-0-99-pour-le-dimanche-2-decembre-ole/
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Jon
Témoin


Age: 57
Inscrit le: 29 Nov 2018
Messages: 16
Localisation: Nouvelle Aquitaine, oui, je sais, c'est grand...


MessagePosté le: Mer Déc 12, 2018 5:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Fan de la première heure de la liseuse, pour plein de raisons. Je ne suis pas attaché au papier, surtout pas aux livres de poches, qui passent difficilement le cap de plusieurs lectures successives. Au vu de la qualité du papier et de l'encre, imaginer laisser comme héritage ses livres de poche à ses enfants et petits enfants est un beau geste, mais qui sera vain, je le crains.
En enfin, il est beaucoup plus facile de tenir une petite et légère liseuse qu'un bouquin, tout poche soit-il.
"Peut importe le flacon" a dit le poète.

J'en suis à ma deuxième liseuse. Chez Kobo. Kindle vit en cercle fermé, obligé de passer par Calibre pour lire un epub.
Voici un texte posté en un autre lieu lors de l'achat de ma dernière liseuse.


Je vous présente Clara, ma toute nouvelle compagne. Je vous le confirme, une liseuse n’est pas un ballon de basket. Ma Kobo Touch de 5 ans, n’a pas résisté à sa première chute. Elle a obstinément refusé de rebondir, en revanche, elle fermé ses beaux yeux et s’est éteinte à jamais.
Il me fallait rapidement en acquérir une nouvelle. Vous savez, comme dit le poète : un seul objet vous manque et tout est dépeuplé.
J’ai jeté un rapide coup d’œil sur les comparatifs, pour confirmer que je souhaitais rester fidèle à la marque. Ne me demandez pas pourquoi, on touche ici l’irrationnel. Un peu comme des amis se chamaillent. Il y a les irréductibles de la marque Renault et les fervents de Citroën. Je suis un passionné de Kobo et la passion, ça ne s’explique pas.
La Clara HD me faisait de l’œil sur Internet et quand je l’ai croisée, le coup de foudre s’est confirmé. Ne cherchez pas, la notion de « confirmation d’un coup de foudre », ça n’existe pas. Il n’y a que des tordus qui préfèrent lire des livres en plastique qui peuvent inventer de telles expressions.
Je me suis donc rendu à la Fnac la plus proche. J’ai tapoté sur le modèle en exposition. Il ne donne pas vraiment envie, pas possible de se faire une idée du poids, elle est fixée à un pied et pour lire non plus, car elle réclame d’être rechargée à grands renforts de messages désespérés.
Tant pis, mon choix est fait. Et cela va bientôt faire 12 heures que je n’ai pas lu. Je commence à ressentir les premiers symptômes du sevrage. La main tremblotante se saisit de la boite. Je cherche des traces d’une première ouverture. Je n’ai pas envie d’hériter d’un produit « retourné ». Je me pose à ce moment la question : que font-ils des produits retournés. Vous savez, ceux que l’on peut rendre sous 15 jours, s’ils ne vous ont pas plu. J’imagine qu’ils doivent les packager de manière que le client suivant ne remarque rien. Vaguement superstitieux, je choisis une boite, celle au milieu de la courte pile. J’évite la première et la dernière. La première est peut-être déjà tombée. Et si la dernière est rangée tout dans le fond, c’est qu’il y a une bonne raison, certainement pas nette.
129 euros le morceau. Si j’avais fait tomber ma liseuse deux jours plus tôt, je bénéficiais de 20% de soldes. Je ne sais pas qui a dit : « le hasard fait bien les choses », j’aimerai lui toucher deux mots.
La caissière me tend un ticket. Les symptômes de manque vont en s’aggravant et, fébrile, je ne prends pas le temps de lui demander une facture. Je dois penser à faire une photocopie du ticket de caisse. Dans quelques mois, celui-ci sera illisible. Vaguement parano, je soupçonne les marchands du temple de nous refiler des tickets de caisse auto-effaçables pour nous éviter de profiter de la garantie.
Arrivé à la maison, j’ouvre la boite. Je ne suis pas déçu. L’objet est magnifique. Le plastique dur me semble d’une qualité supérieure à celui des premières Kobo. Le fond matelassé des Touch, façon veste de François Fillon, a laissé place à des lignes et des pointillés du plus bel effet. Toujours au verso, seul « R Rakutenkobo » est gravé dans la partie supérieure. Il aurait pu être un peu plus discret. Mais il suit la tendance des logos qui s’imposent et grossissent jusqu’à l’hypertrophie, comme sur les voitures.
Elle est noire. C’est le seul choix, un des effets de la rationalisation. Les concepteurs ont supprimé tout le superflu, pour compresser le prix. Une des conséquences probables et bénéfique est sa sobriété. La façade est une épure. Ne figure que le logo kobo gris foncé. Il faut chercher un peu pour trouver le bouton marche-arrêt et la prise pour recharger. En revanche, ne cherchez pas de chargeur, seul le câble est offert. Disparu aussi le petit trou pour insérer le trombe sauveur. Les concepteurs ont-ils prévu un appareil qui ne plante pas ? Après quelques dizaines d’heures de lecture, je dois avouer qu’elle n’a pas encore effectué de sortie de route.
Le plastique est dur, j’y reviens, et l’objet mat, à peine satiné. Il évite ainsi le piège clinquant, du brillant. Le bling-bling sert souvent à masquer des produits de qualité inférieure. Cette liseuse assume sobrement sa matitude. Et comme une voiture sûre de ses performances, elle n’a pas besoin d’en rajouter dans sa présentation. Justement, parlons de ses performances. Les chiffres m’ennuient. Je dirais, comme répondrait le propriétaire d’une Bentley à la question de ses performances : « elles sont suffisantes ». Elle s’allume rapidement, les pages tournent sans efforts et la netteté des caractères a nettement progressé. Sa capacité permet quelques milliers de livres. Soit une quantité que je n’aurais pas le temps de lire avant de tourner la dernière page pour rejoindre la grande bibliothèque éternelle. Il n’est pas possible d’ajouter une mémoire externe. Tout a été rationalisé, vous dis-je. Mais j’offre une piste aux petits malins. Lors de l’autopsie de ma défunte Touch, je me suis rendu compte que la mémoire interne était en fait une mini carte sd. Peut-être suffit-il de déshabiller Clara, de lui retirer sa carte et d’y insérer une nouvelle carte plus volumineuse.

Toute de cuir vêtue
Mais avant de dévêtir Clara, winter’s coming, il serait plutôt sage de l’habiller. Même si toute nue elle a fière allure, nous savons qu’un vêtement judicieusement choisi peut l’embellir. J’ai passé quelques heures sur Internet pour trouver son habit de lumière. La parure proposée par la FANC ne m’a pas émoustillé. Et attention au piège : Ebay et Amazon ne proposent que du plastic imitation cuir.
En insistant lourdement avec les mots clés : liseuse + Clara + cuir, j’ai fini par tomber sur la housse, l’étui parfait. 25 euros et quelques jours plus tard, l’objet est arrivé par La Poste. La combinaison de cuir est une réussite parfaite. Clara l’a revêtu sans rechigner. Et maintenant, elle frime. Elle peut. La housse se présente en deux volets. Dans celui de droite, vous insérez Clara. Le volet gauche se rabat pour couvrir l’écran du précieux objet. La perle est dans son écrin. Pour les amateurs de chiffres, le cuir pèse 64 grammes et la Kobo, 166. Une plume.
Le cuir est mat, là encore, pas de poudre aux yeux. Le grain est fin, très fin, ce qui rend le toucher incroyablement doux. Un peu comme l’intérieur de la cuisse d’une femme. C’est bien simple, une fois que vous l’avez en main, vous ne la lâchez plus. Seul sacrifice à la technique, une ouverture a été aménagée dans la partie basse du cuir pour accéder au bouton marche-arrêt et pour la recharge. Justement, l’autonomie, parlons-en. Après le confort de lecture, c’est le point important. Toutes options éteintes, Wi-FI et rétroéclairage, elle offre sans jamais rechigner 100 heures de lecture.
Voilà, il faut que je vous laisse. Clara est très exclusive et n’aime pas rester seule bien longtemps.
A bientôt
_________________
"Les gens qui lisent sont moins c... que les autres" Bernard Pivot
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Xave
Meurtrier


Age: 45
Inscrit le: 03 Sep 2008
Messages: 378
Localisation: Val d'oise


MessagePosté le: Mer Déc 12, 2018 7:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Marrant ça, ce sujet toujours présent !
Côté liseuse, je ne lis que sur ça dorénavant. Pas que je préfère, quoique, mais pour lire la nuit sans réveiller les autres, c'est bien mieux Wink

J'ai une kobo H2O et j'en suis très satisfait niveau taille. Peut être les futurs modèles seront un peu plus légères ?

J'aimerai de temps en temps lire un livre papier mais on m'en empêche Laughing j'aime encore beaucoup ça bien sur !

Pas de débat pour ou contre la liseuse/papier, les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients. N'oublions pas, 100% des lecteurs liseuses viennent du papier Wink Very Happy
_________________
"c'est dur à imaginer mais pour les enquêteurs, l'art et la manière, ça ne change pas grand chose. En revanche, si le légiste a raison, pour la victime, l'acide vivant ou mort, la différence a dû compter pas mal"
Pierre Lemaitre-Alex
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> Discussions diverses et variées entre fans Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
Page 11 sur 11

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com