Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Leurs enfants après eux – Nicolas Mathieu (Actes Sud)
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9920
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Nov 18, 2018 2:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant




Ironheart a écrit:
Bravo à Nicolas Mathieu !

Par contre, désolée, mais je déteste la couverture...


Oh, à ce point ?! Et pourquoi donc ? Moi je la trouve magnifique, une très belle photo qui illustre bien les amours adolescents !


(À noter que quand le roman était paru fin août, comme pour la majorité des autres titres de la collection "litté française" d'Actes Sud le livre avait une jaquette illustrée avec la photo de couv, et en-dessous la couverture en elle-même était neutre, non illustrée - comme chez d'autres éditeurs comme Albin Michel avec les romans de D. R. Pollock par exemple, etc -, alors que les exemplaires tirés de la réimpression récente et qui sont ornés du bandeau rouge "Goncourt 2018" n'ont plus de jaquette.. Voilà, c'était le scoop du dimanche ! Laughing )



Sinon, niveaux récompenses, avant d'obtenir le Goncourt, Leurs Enfants après eux avait déjà reçu le Prix Blù Jean-Marc Roberts, La Feuille d'or de Nancy (?), le Prix des Médias France Bleu-France 3-L'Est Républicain et le Prix du Deuxième Roman Alain Spiess-Le Central... Et mon petit doigt me dit que ce n'est peut-être pas fini !
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 44
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 3992
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Nov 18, 2018 5:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

norbert a écrit:

Moi je la trouve magnifique, une très belle photo qui illustre bien les amours adolescents !



Ah bon ? Bah, depuis le temps, je me rappelle plus ! Twisted Evil

Je la trouve "crue" et brut de décoffrage que ce soit dans ses couleurs et dans ce baiser un peu agressif. Je n'aime pas du tout la position de la fille et cette cigarette dans la main, au milieu de cette nature, mouais (la nature c'est sacré !Laughing).
J'aurais aimé quelque chose de plus subtil, de plus doux et de plus travaillé (on a rarement des couvertures qui ne sont que de simples photos sans montage). Mais n'ayant pas lu le roman, peut-être qu'elle est en totale adéquation avec son contenu.

En tout cas, ça ne me donne pas du tout envie !
_________________
“Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une.” George R. R. Martin


Dernière édition par Ironheart le Dim Nov 18, 2018 6:09 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 30
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 8599
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Dim Nov 18, 2018 6:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Après, ils font pas jouer des acteurs pour faire la couv parfaite non plus, ils prennent une photo dans des banques d'images et basta. Et ça l'a pas empêché de rafler les prix donc bon, peu importe le contenu pourvu qu'on ait l'ivresse.
Je ne la trouve pas laide mais ça me donne pas spécialement envie de lire le roman non plus si je vois ça sur un étal de libraire.
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/


Dernière édition par Hoel le Dim Nov 18, 2018 6:24 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 44
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 3992
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Nov 18, 2018 6:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah c'est sûr, c'est pas du Doisneau !

Certes, il ne faut pas s'arrêter à la couverture (tiens, si cela avait été le cas, je n'aurais pas lu Seules les bêtes et pourtant...) mais comme tu dis, elle n'est pas vendeuse.
_________________
“Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une.” George R. R. Martin
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9920
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Nov 18, 2018 6:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hoel a écrit:

Je ne la trouve pas l'aide


Il suffit de demander... Mr. Green
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 30
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 8599
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Dim Nov 18, 2018 6:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Putain de téléphone, si je relis pas ce que j'écris voilà ce qui arrive.
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9920
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Nov 18, 2018 8:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Jean-Marc Laherrère sur Actu du Noir :

Citation:

Leurs Enfants après eux : magnifique.



Je l’avais annoncé, au moment où on apprenait le Goncourt de Nicolas Mathieu je venais de commencer Leurs Enfants après eux.
Grand roman assurément.


Eté 1992, Anthony, Steph et Hacine sont ados, 14 – 15 ans.
Ils vivent à Heillange dans les Vosges.
Anthony et Hacine sont fils d’ouvriers ; Steph, fille de bourgeois un peu plus installés.
Un soir d’été, sans rien dire à son père, Anthony lui prend sa moto pour aller à une fête, dans une grosse baraque avec son cousin.
Ils y ont été invités par un copain de Steph.

Au petit matin, quand ils veulent rentrer bien éméchés, la moto a été volée, par Hacine et un pote qui ont été refoulés après avoir tenté de s’incruster à la fête.
Une catastrophe pour Anthony qui craint les réactions violentes de son père.
Le début d’une spirale pour tous ceux qui sont impliqués dans cette affaire, ados et parents.
Une spirale qui va continuer à tourner, d’été en été, en 1994, 1996 et enfin 1998.


Quel roman !
Tout ce qu’on aime quand on aime le roman noir, avec une vraie histoire, avec des personnages inoubliables, et qui en plus raconte une région et sa population.
Quand on aime les auteurs qui parlent d’autre chose que de leur nombril, les auteurs dont l’humanité transpire dans chaque ligne.


Par où commencer ?
Sans doute par la justesse des portraits de ces personnages, adolescents et parents, tous également bouleversants.
Même le père violent, alcoolo, même ses copains pas particulièrement malins, volontiers racistes, tous paumés, orphelins d’une industrie lourde qui les avait écrasés, mais leur avait aussi donné un squelette, une famille, une raison d’être et d’être ensemble.
Que leur reste-t-il maintenant qu’on leur a dit qu’on ne voulait plus d’eux, que la région doit se tourner vers l’avenir (sous-entendu, vous êtes la passé), vers les bases de loisirs ?
Le bistrot, les cuites à répétition.


Mères inquiètes qui commencent à vivre quand séparés, elles n’ont plus les gamins à la maison.
Adolescents sans trop de repères, sans grands succès à l’école, et puis cette inquiétude, comment aborder les filles (ou les garçons), que faire de ce corps qui désire tant le corps de l’autre.
Passage obligé de tout roman sur l’adolescence, mais tellement bien écrit ici.


Et ce qui est beau, très beau, c’est que Nicolas Mathieu élargit son paysage et, au travers des différents personnages, sur 4 ans, dresse un tableau complet, sans jamais perdre le lecteur : ceux qui se perdent, ceux qui traficotent, ceux qui partent et reviennent, ceux qui, grâce au travail acharné, partent pour ne plus revenir.
Les moments de repli sur soi, mais également ceux où, pour une occasion ou une autre, une vraie communion existe entre tous.
Sans juger, sans misérabilisme, jamais larmoyant mais toujours tendre et humain.


Et tout cela sans oublier de tisser une intrigue, ténue mais bien là, qui tend le récit, d’un été à l’autre, distillant une petite musique parfois inquiétante qui fait craindre le pire… Pour mieux vous prendre à contrepied.


C’est superbe, on a souvent le cœur serré ou le sourire aux lèvres, c’est un immense roman, vous ne pouvez qu’aimer si vous avez déjà aimé Aux animaux la guerre, son premier roman, ou L’été circulaire de Marion Brunet (qu’il remercie en fin de roman), ou les romans de Larry Brown ou Daniel Woodrell, pour ne citer que les auteurs auxquels il m’a fait penser tout de suite.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com