Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Dernière saison dans les Rocheuses - Shannon Burke (10/18)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9658
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Jan 19, 2018 12:05 pm    Sujet du message: Dernière saison dans les Rocheuses - Shannon Burke (10/18) Répondre en citant

Après les très remarqués Manhattan Grand-Angle à la Série Noire et 911 chez Sonatine, récompensé par le Prix Mystère de la Critique 2015 (en poche chez 10/18 ), Shannon Burke est de retour avec Dernière saison dans les Rocheuses, qui vient de paraître en grand format chez 10/18, traduit par Anne-Marie Carrière.






Le livre :

En 1820, aux Amériques, le commerce des fourrures est un moyen périlleux de faire fortune.
À peine le jeune William Wyeth s’est-il engagé auprès de la compagnie de trappeurs la plus téméraire de l’État qu’il manque de se faire tuer.
Il découvre alors la force des liens entre les hommes, dont la survie ne dépend que de leur solidarité.

Chasse au bison, nuits passées à dormir sur des peaux de bête, confrontations aux forces de la nature ou aux tribus indiennes, la vie de trappeur est rude, mais William a soif d’aventures.
Il a quitté sa famille pour le grand Ouest, sauvage et indompté.
Il devra réunir plus de courage et d’habileté qu’il ait jamais cru avoir pour en sortir vivant.



« Un chef-d’oeuvre de justesse historique et de fougue romanesque. L’histoire dure et âpre d’un jeune homme qui voit ses rêves se mesurer à la réalité. » Publishers Weekly

« Enraciné au coeur de l’Amérique, le récit intrépide de la destinée d’un homme nous révèle la force de l’essentiel… Magnifiquement conçu. » Booklist

« Un superbe roman américain sur la ruée vers l’Ouest… Une immersion géniale dans le passé. » Kirkus Review





>> Le site de l'auteur : http://www.shannonburkewebsite.com/




L'auteur :

Shannon Burke est né dans l’Illinois.
Il a été ambulancier à New York.
Il est scénariste (Syriana) et écrivain.
Après Manhattan Grand-Angle (Gallimard, 2007), et 911 (Sonatine, 2014 ; 10/18, 2016), dont les droits d’adaptation cinématographique ont été achetés par la Paramount, Dernière saison dans les Rocheuses est son troisième roman à être publié en France.







_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 32
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 5972
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Sam Jan 20, 2018 10:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

La couverture est déjà une invitation au voyage... Franchement tentant !
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9658
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Jan 20, 2018 12:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant




Le Juge Wargrave a écrit:
La couverture est déjà une invitation au voyage... Franchement tentant !



Entièrement d'accord.
Après Dans les eaux du Grand Nord de Ian McGuire et La Famille Winter de Clifford Jackman l'an dernier, on peut dire que 10/18 fait pour l'instant un sans-faute pour ses publications grand format. Pourvu que ça dure !




_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9658
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Jan 21, 2018 8:09 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> Le Coup de coeur de Claude Le Nocher sur Action-Suspense :

Citation:

Shannon Burke : Dernière saison dans les Rocheuses (Éd. 10-18, 2018) – Inédit – Coup de cœur


[...]



« Il nous avait senti. Lentement, Ferris tendit la main vers son fusil, mais le geste fit craqueter le givre qui s’était formé sous son manteau. Alerté par le bruit, l’animal fit volte-face et s’éloigna. Nous sautâmes en selle et poussâmes nos chevaux à travers l’épaisse couche de neige molle. Au bout de deux milles, nous débouchâmes sur un bras de rivière gelé, balayé par le vent.
Nous vîmes l’énorme bête déraper sur la surface verglacée, tomber, se relever, glisser à nouveau, se redresser et retomber. Nous sautâmes à terre. Il ne nous semblait pas régulier de tirer sur du gibier sans défense. Nous l’observâmes pendant une bonne minute. Il grognait, battait l’air de ses pattes, incapable de se remettre debout. Alors, d’un même mouvement, nous levâmes nos fusils et fîmes feu. Il fit un bond désespéré en avant, chancela et s’immobilisa. Ferris rechargea son arme et tira une seconde fois. Les deux coups avaient atteint leur cible quasi au même endroit, juste au-dessus de l’épaule. Le bison, foudroyé, s’affaissa sur le flanc. »



Il faut se souvenir que dans les années 1820, on n’en est encore qu’aux prémices de la conquête de l’Ouest.
Les États-Unis sont loin de couvrir l’ensemble du pays, tel que nous le connaissons.
Un gros tiers des territoires, du Pacifique au Golfe du Mexique, appartient au Mexique, et quelques frontières restent floues avec le Canada.
Au-delà de Saint-Louis, qui compte moins de cinq mille habitants, s’étendent de vastes contrées quasiment pas explorées.
Certes, les gouvernements successifs achètent ces terres, en promettant aux populations que chacun pourra s’y installer.
Pourtant, ils ne sont sûrement pas nombreux à cette époque, ceux qui osent quitter les régions de l’Est.
Partir pour l’inconnu, ça ne peut exciter que les plus aventureux, souvent jeunes et en quête de richesses.


Après Manhattan Grand-Angle et l’excellentissime 911, au cœur de New York, Shannon Burke allait-il convaincre avec cette fresque historique, cette immersion dans le lointain passé de l’Amérique ?
Peut-être risquait-il de parodier Fenimore Cooper et autres écrivains ayant célébré les premiers pas de ce pays, se développant au 19e siècle.
Non, c’est un magnifique récit, diablement vivant, que Shannon Burke a concocté pour Dernière saison dans les Rocheuses.
Voilà probablement le principal atout de ce roman, sa limpidité narrative.
Si sont cités des éléments authentiques, des personnages qui ont existé, ils font partie du contexte sans jamais encombrer le sujet, ni ralentir l’action.
En effet, à travers le héros William Wyeth, c’est une marche en avant inexorable qui nous est présentée.


Inclure une dose de romantisme peut sembler parfois artificiel dans ce genre d’histoires.
L’auteur évite admirablement cet écueil, qui passerait peut-être pour une naïveté de son personnage central.
La vie est rude, autant pour Alene Chevalier que pour William, et c’est ce qui les rapproche.
Le jeune homme s’aguerrit progressivement au contact du groupe de trappeurs, mais également parce qu’il doit contrer un rival, le fantasque Henry Layton.
Il acquiert de l’expérience, tout en gardant une sacrée humanité.
Par exemple, il n’en veut nullement à celui qui l’a accidentellement blessé.
L’amitié de Walter Ferris lui est précieuse aussi, de même que la solidarité entre hommes.
Tous savent être des rescapés, dépassant les limites sans pour autant regretter leur choix.


Il ne s’agit pas d’un polar, ni strictement d’un western, mais d’un véritable suspense.
On ressent rapidement une forte empathie pour les protagonistes.
Et l’on frémit à chaque péripétie traversée, car le danger est sans cesse autour d’eux.
L’auteur ne cherche pas le spectaculaire, respectant la justesse historique et celle des portraits nuancés.
Un roman remarquable, qui mérite un vibrant "coup de cœur".



>> Lire la chronique en intégralité ici


_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
TaiGooBe
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 57
Inscrit le: 11 Aoû 2009
Messages: 962
Localisation: The Pink City

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Dim Jan 21, 2018 8:45 am    Sujet du message: Répondre en citant

Celui-ci, il va m'être difficile de passer à côté !
_________________
"N'oublie pas que l'on écrit avec un dictionnaire et une corbeille à papier, tout le reste est litres et ratures." Antoine Blondin
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
TaiGooBe
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 57
Inscrit le: 11 Aoû 2009
Messages: 962
Localisation: The Pink City

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Fév 02, 2018 4:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Laissez-vous tenter, le roman est aussi beau que la couverture Wink

Citation:
Magnifique roman d'aventure que cette chasse aux fourrures qui permettait aux trappeurs de faire fortune au début du 19ème siècle.
Nous accompagnons et tremblons pour William Wyeth et quelques courageux compagnons partis pour une saison dans le Grand Ouest américain.
Cette quête là ne sera pas de tout repos, loin s'en faut. Il faudra se battre contre les indiens, les autres compagnies de trappeurs, la faune sauvage et bien entendu contre la nature elle-même.
Shannon Burke nous emporte avec fougue et brio dans cette histoire ou amitié et courage ne sont pas de vains mots
.

_________________
"N'oublie pas que l'on écrit avec un dictionnaire et une corbeille à papier, tout le reste est litres et ratures." Antoine Blondin
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9658
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Mar 18, 2018 9:48 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Yan sur Encore du Noir :

Citation:

Dernière saison dans les Rocheuses, de Shannon Burke



S’il y a un genre dans lequel on n’attendait pas Shannon Burke, auteur de deux saisissants et magnifiques romans situés dans le milieu des ambulanciers new-yorkais pendant l’explosion de la consommation de crack des années 1990, c’est bien le western.
C’est pourtant bien là qu’on le retrouve, dans une nouvelle collection des éditions 10/18.


Nous sommes là en 1826 à Saint Louis, où le jeune William Wyeth, qui a quitté la ferme familiale de Pennsylvanie, a décidé de venir chercher fortune et, surtout, une vie d’aventures.
C’est pourquoi, alors que, déjà, les colonies de castors commencent à être décimées et les troupeaux de bisons à se raréfier, il s’engage dans une compagnie de trappeurs en partance pour les montagnes Rocheuses.


Dernière saison dans les Rocheuses ne brille certes pas par son originalité.
Le récit à la première personne des aventures de Wyeth emprunte tous les passages obligés de ce type de récit : histoire d’amour contrariée, trahisons, actes de bravoure, rencontres avec les indiens, combat contre un ours, blizzard et amitiés viriles sont au rendez-vous.
Mais à la différence de, par exemple, Michael Punke et son assez fade Le Revenant, Shannon Burke a une plume, le sens du récit et, surtout, une véritable tendresse pour les personnages de salauds borderline en quête de rédemption – de ceux qu’il mettait justement en scène dans ses romans new-yorkais.


Sa grande idée est ainsi de doter Wyeth de quelques compagnons particulièrement intéressants.
La troublante Alene, le surprenant Ferris et, surtout, donc, un beau salopard en la personne d’Henry Layton, jeune homme issu de la bonne société de Saint Louis, affligé d’un terrible complexe de supériorité, violent, capricieux, mais capable d’actes de courage surprenants.
Ce personnage ambigu est très certainement celui qui permet à Dernière saison dans les Rocheuses de s’élever au-dessus de la production habituelle du genre.
Sa singularité, sa folie, en opposition au tout aussi troublant calme de Ferris, permet de maintenir une tension de tous les instants et réserve un certain nombre de rebondissement au récit.


Tout cela fait que, sans avoir la force de ses romans noirs urbains, le western de Shannon Burke n’en demeure pas moins un excellent roman de genre.
C’est avec un plaisir presque enfantin que l’on se laisse entraîner à la suite de cet attelage hétéroclite d’aventuriers qui repoussent la Frontière et construisent les États-Unis dans le sang et la poussière.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com