Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Ne reviens jamais - David Bell (Actes Sud)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9055
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Mai 06, 2017 4:22 pm    Sujet du message: Ne reviens jamais - David Bell (Actes Sud) Répondre en citant

Après le très remarqué Fleur de cimetière (Prix Polar international de Cognac en 2013) et Un Lieu secret (tous deux dispos en poche chez Babel Noir), David Bell est de retour avec Ne reviens jamais, son nouveau thriller qui vient de paraître dans la collection Actes Noirs d'Actes Sud, toujours traduit par Claire-Marie Clévy.






Le livre :

Bien qu’elle étudie l’histoire, celle de son pays, à l’université de l’Ohio, Elizabeth Hampton se révèle dangereusement ignorante dès lors qu’il s’agit d’aborder celle de sa propre famille.
Quand un coup de fil de la police informe la jeune femme du décès de sa mère, Elizabeth est doublement choquée d’apprendre que la mort est considérée comme “suspecte”, et que son frère Ronnie, handicapé mental, pourrait être impliqué.
Ce dernier, qui vivait toujours avec leur mère au moment du drame, et dont les crises de colère à répétition inquiétaient son entourage, est hospitalisé d’office.
Alors que le doute sur l’innocence de Ronnie semble gagner jusqu’à ses plus fidèles soutiens, Elizabeth reste convaincue qu’il n’a rien à voir avec tout ça.
Mais qui, dans ce cas, a bien pu vouloir tuer une tranquille et paisible retraitée ?

Derrière le calme de façade d’une petite ville du Midwest américain, David Bell met en scène un nouveau drame familial sombre et captivant. Et s’affirme, avec ce troisième roman, comme l’un des maîtres actuels du thriller psychologique.



>> Lire un extrait



>> Le site de l'auteur : http://davidbellnovels.com/

>> Sa page Facebook : https://www.facebook.com/DavidBellNovels




L'auteur :

David Bell est né à Cincinnaty dans l'Ohio en 1969.
Il vit aujourd'hui à Bowling Green, dans le Kentucky, où il enseigne l’écriture.
Son premier roman, Fleur de cimetière, a été récompensé par le Prix Polar international de Cognac 2013.
Après Un Lieu secret (2015), Ne reviens jamais est son troisième roman publié aux éditions Actes Sud.







_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9055
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Mai 19, 2017 8:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Gérald Olivier sur son blog France-Amérique :

Citation:

La vérité sur la vie et la mort de Leslie Hampton



Dans une petite ville américaine du Midwest, Elizabeth Hampton, jeune étudiante, apprend que sa mère Leslie est morte, étranglée.
Les soupçons du meurtre se portent sur Ronnie, le frère aîné d'Elizabeth atteint de trisomie, sujet à des accès de violence et qui vivait avec sa mère.
Mais Elizabeth n'y croit pas.
Toutefois, elle ne voyait plus sa mère depuis des semaines, et, au-delà de sa douleur personnelle, a du mal à comprendre ce qui vient de se produire.
Son oncle Paul, le frère de Leslie, ne l'aide guère quand elle l'interroge.


Et les choses prennent une tournure encore plus compliquées, et inquiétantes, quand le nom d'une autre Elizabeth apparait sur le testament de Leslie et que se présente soudain un certain Gordon Baxter, qui prétend avoir été son premier mari et serait le père de l'autre Elizabeth...


Racontée à la première personne par Elizabeth elle même, ce roman, le troisième de David Bell, est une exploration des dessous tragiques de certaines vies au delà de façades bien tranquilles.
Au fur et à mesure de son enquête, Elizabeth descendra inexorablement dans un monde sombre fait de violence, de mensonges et... de meurtres.
Ne Reviens Jamais est un thriller familial impitoyable, un récit à suspense poignant, un roman dont on tourne inexorablement les pages.



_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9055
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Mai 25, 2017 6:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant




Mon avis :


Après la lecture de Ne reviens jamais, troisième roman de David Bell publié en France, et même si le titre trouve son explication dans la seconde partie du roman, personnellement j'ai plutôt envie de le prendre comme un conseil inconscient de l'auteur adressé à ses lecteurs, un conseil que je vais en tout cas m'empresser de suivre désormais.
C'est parce que j'avais dévoré Fleur de cimetière, suspense psychologique addictif qui avait fait connaître en 2013 David Bell au lectorat français, récompensé d'ailleurs la même année par le Prix Polar international de Cognac, que son nouveau roman m'a attiré et que je n'ai pas tardé à l'ouvrir, dans une période où j'avais envie de me plonger dans un polar simple mais efficace. Ayant été agréablement surpris et captivé par Profil bas de l'irlandaise Liz Nugent, je pensais renouveler l'expérience avec ce nouveau David Bell, même s'il s'annonçait clairement moins original. J'ai assez vite déchanté.

Elizabeth Hampton, jeune étudiante dans l'Ohio, apprend le décès soudain de sa mère Leslie. Celle-ci habitait la modeste maison familiale dans une petite ville pas très loin de l'université et, veuve depuis plusieurs années déjà, consacrait sa vie et une bonne partie de l'assurance-vie dont elle avait hérité à la mort de son mari à s'occuper de son fils aîné Ronnie, handicapé mental. Dès son retour dans la maison familiale, Elizabeth se précipite au chevet de son frère pour tenter de le réconforter, et appelle son oncle Paul, le frère de sa mère, qui représente avec Ronnie la seule famille qui lui reste. Quand la police lui apprend que sa mère a visiblement été victime d'un meurtre et que son frère est le principal suspect, elle tombe des nues. Il faut dire que cela faisait près de deux mois qu'elle n'avait plus parlé avec Leslie. Mère et fille s'étaient vivement disputés au sujet de l'avenir et de Ronnie, Leslie voulant à tout prix que sa fille lui promette de s'occuper de son frère le jour où elle ne serait plus là. Or, si Elizabeth adore son frère, elle ne se voit pas vivre la même vie que sa mère, c'est d'ailleurs ce qui l'avait poussé à poursuivre les études, espérant pouvoir s'extirper du destin qui semblait tout tracé pour elle depuis son enfance, celui de devenir aide-soignante à vie de Ronnie.
Heureusement que Paul, son oncle, est là pour réconforter et aider Elizabeth, d'autant plus que malgré ses 69 ans il est prêt à prendre en charge Ronnie dont il a toujours été proche.
Mais ce dernier, du fait des soupçons qui pèsent sur lui, est envoyé par la police dans un établissement spécialisé pour subir des examens quand, dans le même temps, le dévoilement du testament de sa mère va réserver bien des surprises à Elizabeth...


Evidemment, le principal retournement de situation, qui a lieu dans la seconde partie du roman, nécessitait obligatoirement une solide mise en place de l'intrigue, des différents protagonistes et de leurs interactions.
Le problème, ou plutôt l'un des principaux problèmes, est que ce drame familial qui ouvre le roman n'est déjà pas en lui-même d'une folle originalité. À ceci, il faut ajouter que les personnages, s'ils ne sont pas non plus totalement inintéressants, restent malgré tout assez lisses, trop ternes pour susciter chez le lecteur une empathie ou un attachement suffisamment profond qui leur permettrait de faire oublier un début d'intrigue à l'encéphalogramme quasiment plat. Et ce n'est pas non plus l'écriture fonctionnelle mais sans relief ni saveur de David Bell qui peut sauver la mise. Dans ces conditions, pour un roman de 360 pages (grand format), la mise en place qui occupe un tiers du texte paraît donc très longue, même si les chapitres courts et quelques petits éléments disséminés ici et là, annonciateurs d'une suite probablement plus intéressante, permettent de franchir le cap sans tomber dans un ennui fatal.

Heureusement, dès le second tiers du roman, le rythme s'accélère enfin un peu et plusieurs petits évènements s'enchaînent et permettent de relancer l'intérêt du lecteur et, surtout, d'attiser sa curiosité. Rien d'extraordinaire pourtant, et jusqu'à la fin on restera bien loin de l'efficacité narrative et addictive de Fleur de cimetière du même auteur.
Pourtant, dès la moitié du roman à peu près, Ne reviens jamais se transformerait presque en page-turner : accélération de l'intrigue, elle-même ponctuée de quelques rebondissements bienvenus et plutôt intéressants, quelques fausses pistes alimentées par des comportements suspects.
Mais, s'il réussit malgré tout à le tenir un minimum en haleine jusqu'à la fin, David Bell ne parvient jamais à réellement surprendre son lecteur et reste dans l'ensemble bien trop sage et prévisible pour susciter l'enthousiasme.

Ceux qui ont lu et apprécié Fleur de cimetière seront évidemment terriblement déçus tant ils auront du mal à croire que les deux romans ont bien été écrits par le même auteur, quant aux autres, les moins exigeants trouveront là un récit sans grande surprise qui leur fera malgré tout passer quelques heures, avant d'être totalement oublié.
Sans être pour autant foncièrement mauvais ou inintéressant, Ne reviens jamais donne vraiment l'étonnante impression d'avoir été écrit par un David Bell en pleine cure de Lexomil...
_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Emil'
Serial killer : Jacques Reverdi


Age: 36
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 1781
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Jeu Mai 25, 2017 6:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Confused
Retour de lecture très riche, merci Norbert.
Je crois que je vais faire l'impasse du coup, moi qui avais tellement aimé "Fleur de cimetière".
_________________
« Si je suis un démon, très bien je suis un démon. C’est de là que je vais partir » Swani Prajmanpad
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9055
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Mai 25, 2017 7:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Emil' a écrit:
Confused
Retour de lecture très riche, merci Norbert.
Je crois que je vais faire l'impasse du coup, moi qui avais tellement aimé "Fleur de cimetière".


Je pense sincèrement que tu ne perdras rien. Dans d'autres cas, je t'aurais dit de tenter malgré tout le coup, mais même en essayant d'être le plus objectif possible, et à moins que tu n'aies que ce seul livre sous ta main un après-midi ou une soirée (mais je sais que ce n'est pas le cas Wink ), il y a trop de bons polars pour perdre son temps avec celui-là...
Moi qui croyais, après Fleur de cimetière, que David Bell était un auteur à suivre... Rolling Eyes Laughing
_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Emil'
Serial killer : Jacques Reverdi


Age: 36
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 1781
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Jeu Mai 25, 2017 7:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On partage en général les mêmes avis, alors pas de regrets ! Wink
Je n'avais déjà pas lu son deuxième roman, (le vote de Ssarlotte m'avait refroidi) comme ça je reste sur une bonne impression de David Bell !
_________________
« Si je suis un démon, très bien je suis un démon. C’est de là que je vais partir » Swani Prajmanpad
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 32
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 5653
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Mai 25, 2017 9:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Super avis Norbert, merci d'avoir pris le temps de le rédiger de façon si détaillée. Wink
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com