Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Il y a un robot dans le jardin - Deborah Install (Super 8)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs et d'autres genres à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Fredo
Michael Myers


Age: 41
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8522
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Sam Jan 07, 2017 10:25 am    Sujet du message: Il y a un robot dans le jardin - Deborah Install (Super 8) Répondre en citant


Citation:
352p, 18€, 12 janvier 2017, Super 8
Dans un monde où acquérir un androïde fonctionnel est devenu tout à fait possible, Ben est peut-être en train de laisser passer le train de sa vie. Vivant sur l'héritage de ses parents, il regarde, impuissant, sa femme avocate s'éloigner de lui. Loser ? Mais, un matin, Ben trouve un robot dans son jardin. Un adorable petit machin de ferraille qui, assis dans l'herbe, contemplant des chevaux, éprouve toutes les peines du monde à expliquer ce qu'il fabrique ici. " Débarrasse-nous de ce truc ! " exige sa femme en substance.Contre toute attente, Ben s'embarque alors avec Tang dans une quête à travers tout le pays afin de ramener le robot à son propriétaire. Tendre et malicieux, drôle et manipulateur, Tang apprend vite. Et si, sous le vernis écaillé de l'intelligence artificielle, se cachait un vrai cœur ? Et si, au bout du chemin, Ben trouvait bien plus que ce qu'il pensait chercher ?

_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fredo
Michael Myers


Age: 41
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8522
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Sam Jan 07, 2017 10:26 am    Sujet du message: Répondre en citant

Très touchante l'aventure de ce duo atypique qui s'apparente à un buddy-book, pour faire un parallèle avec le buddy-movie.
Deborah Install nous narre l'aventure de deux personnages paumés en quête de leurs identités respectives, dans un roman dont on découvre au fur et à mesure le versant conte initiatique.
Et puis une histoire qui s'efforce de faire grandir ses personnages est un récit qui fait aussi grandir son lecteur.
Si vous voulez commencer l'année en douceur, je vous invite à jeter un œil devant chez vous, je crois qu'il y a un robot dans le jardin...
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8725
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Jan 07, 2017 11:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ca a vraiment l'air sympa, ce bouquin.

Et comme je le disais ailleurs :

norbert a écrit:

Y a du lourd au catalogue cette année chez Super 8, entre le James Renner, en mars un premier roman français publié chez eux, la suite de The Rook en mai, en septembre Dark Net de Benjamin Percy (auteur très talentueux publié auparavant dans la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel), la réédition du cultissime Stone Junction de Jim Dodge (paru auparavant en Lot 49), et une nouveauté alléchante fin août avec des loups-garous...

_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8725
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Fév 21, 2017 12:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

>> La chronique de Lord Arsenik sur son blog les Chroniques Acides de Lord Arsenik :

Citation:

Deborah Install – Il Y A Un Robot Dans Le Jardin


Dans la famille « les éditeurs chez qui j’ai un retard monstrueux« , je demande Super 8. Bonne pioche !
Ma dernière chronique date en effet de décembre 2015 alors que j’achète (presque) systématiquement tous leurs titres…
Commençons par leur premier bébé de l’année 2017 histoire de me faire pardonner, la chose s’appelle Il Y A Un Robot Dans Le Jardin et est signée Deborah Install.


Un matin Ben Chambers découvre qu’un robot a élu domicile dans son jardin.
Au grand dam de son épouse Ben se prend d’affection pour ce robot.
Quand elle le quitte, il décide de partir en Californie, sur les traces du créateur de Tang, le robot.
Il ignore encore que ce sera la première étape d’un improbable voyage qui changera sa vie…


Le hasard (si, si, je viens de le découvrir à l’instant) a voulu que ma dernière chronique d’un titre de Super 8 porte sur un roman de SF atypique, Prime Time de Jay Martel, et de fait je remets le pied à l’étrier avec un autre récit de SF tout aussi atypique mais dans un registre différent.

Alors pourquoi lui plutôt qu’un des 17 autres titres de l’éditeur qui attendent d’être lus et chroniqués ?
D’une part par facilité, c’est le dernier sorti (c’était quand j’ai commencé ma lecture), il n’a donc pas encore eu le temps de se retrouver noyé sous la masse des nouveaux entrants.
Mais ce n’est pas la seule raison ayant motivé mon choix, le titre a tout de suite titillé ma curiosité et je suis tombé sous le charme de sa couverture.
Et pis c’est tout !


Si j’ai employé le terme atypique pour définir ce roman, ce n’est pas un hasard.
Certes on est bel et bien dans un contexte de science-fiction, mais je suis convaincu que ce bouquin a tous les ingrédients pour séduire un public bien plus large que les seuls adeptes du genre (pour tout dire, les puristes pourraient même être un tantinet déconcertés par cette lecture).
Deborah Install ose un cocktail pour le moins improbable en mixant science-fiction et feel good ; et ça fonctionne tellement bien que l’on est même pas surpris par le mélange des genres, on adhère immédiatement, tout simplement.


A travers un tour du monde riche en surprises, Ben et Tang vont apprendre à se connaître.
Se connaître l’un et l’autre mais aussi se connaître soi-même et évoluer.
La relation entre Ben et Tang est une véritable ode à l’amitié, une amitié qui se teintera parfois d’une paternaliste.
Si le personnage de Ben nous apparaît comme sympathique, il faut bien reconnaître qu’il est loin d’être facile à vivre : égoïste, égocentrique, fainéant, je-m’en-foutiste…
Par bien des aspects il semble être resté bloqué dans sa phase ado pourri-gâté.


Mais l’auteure délivre aussi un message de tolérance, presque une revendication au droit à la différence.
Dans une société où l’on ne jure que par les androïdes hyper-sophistiqués, Tang, petit robot fait de bric et de broc, ne passe pas inaperçu.
Et pourtant il vous réservera bien des surprises.

Une histoire qui, incontestablement, devrait plaire à un public de 7 à 77 ans, et pour cause il y a plusieurs niveaux de lecture possibles : les plus jeunes se contenteront d’une lecture au premier degré d’une sympathique fable futuriste, quant aux plus âgés, ils ne devraient pas être insensibles aux messages sous-jacents évoqués précédemment.

Un livre bourré de bons sentiments, sans (ou presque) une once de violence, mais aussi et surtout sans mièvrerie, ni sentimentalisme inutile.
A l’image de l’écriture de son auteure, simple mais élégante, et de son style, drôle mais pétillant d’intelligence.
Pour un premier roman, on peut dire que Deborah Install a réussi son pari ; que du bonheur !

Oooh I feel good ! So good, so good !


Mon verdict :






_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs et d'autres genres à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com