Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Retour de flammes - Adrian McKinty (Série Noire)
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 44
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10741
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Nov 26, 2009 4:57 pm    Sujet du message: Retour de flammes - Adrian McKinty (Série Noire) Répondre en citant





Tous ceux qui ont croisé son chemin vous le diront : Michael Forsythe est increvable.
Mais cela ne semble malheureusement pas décourager les mauvaises volontés de ses poursuivants qui veulent lui faire la peau depuis qu'il a témoigné une dizaine d'années plus tôt contre la mafia irlandaise de Boston.
Caché par le FBI dans le cadre du programme de protection des témoins, Michael vit sous une fausse identité dans la ville de Lima, au Pérou.
Mais Bridget Callaghan, dont il a abattu le fiancé douze ans plus tôt et qui a repris les rênes de la mafia de Boston, a réussi à retrouver sa trace. Aussi, quand ses tueurs tendent le téléphone à Michael pour qu'il lui parle, croit-il qu'elle souhaite simplement le narguer ?
En réalité, plongée dans le désespoir par la disparition de sa fille, Bridget veut donner à Michael une occasion de se racheter.
Tout ce qu'il a à faire, c'est rentrer en Irlande et retrouver sa gosse, qui vient de se faire kidnapper.
S'il la sauve, il pourra vivre.
Il ne lui reste plus que 24 heures chrono...




Biographie de l'auteur :

Adrian McKinty est né et a grandi à Carrickfergus, en Irlande du Nord. Après des études de sciences politiques à l'université d'Oxford, il est parti s'installer aux États-Unis au début des années 1990.
Quand il n'écrit pas des romans noirs ou n'instruit pas à mi-temps la jeunesse américaine, il joue au rugby et prend des cuites.
Il est l'auteur du
Fleuve caché (Série Noire, 2007), du Fils de la Mort (Folio Policier n°562) et d'À l'automne, je serai peut-être mort (Folio Policier n°456).





RETOUR DE FLAMMES est le dernier opus de la trilogie qu' Adrian McKinty a consacré à son personnage principal Michael Forsythe, après :



Arrow Lien vers le topic qui lui est consacré : http://rivieres.pourpres.net/forum/a-lautomne-je-serai-peut-etre-mort-de-adrian-mckinty-vt2146.html?highlight=adrian+mckinty

et


Arrow Lien vers le topic qui lui est consacré : http://rivieres.pourpres.net/forum/le-fils-de-la-mort-d-adrian-mckinty-vt2405.html?highlight=adrian+mckinty


Dernière édition par norbert le Ven Aoû 04, 2017 7:57 pm; édité 4 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Créance de sang
Complice


Age: 59
Inscrit le: 09 Sep 2009
Messages: 126
Localisation: Basse Normandie

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Nov 26, 2009 7:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mais STOP, là !!! : je me vantais, il y a peu, d'avoir une PàL insignifiante, et je vais, contraint et forcé (ouioui !!), devoir crever mon plafond... Et par là-même, envoyer un bouquet de fleurs à ma banquière Evil or Very Mad
Te rends-tu compte, Norbert, du mal que tu fais ?? Wink
_________________
-C'est pas pour dire, mais y a pas seulement que d'la pomme la d'dans...
Michel Audiard
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 32
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 10265
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Nov 27, 2009 12:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

Et hop, merci Norbert !


_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 44
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10741
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Nov 27, 2009 1:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

Créance de sang a écrit:
Mais STOP, là !!! : je me vantais, il y a peu, d'avoir une PàL insignifiante, et je vais, contraint et forcé (ouioui !!), devoir crever mon plafond... Et par là-même, envoyer un bouquet de fleurs à ma banquière Evil or Very Mad
Te rends-tu compte, Norbert, du mal que tu fais ?? Wink


Laughing
Positive, vois le bon côté des choses : tu vas découvrir l'une des nouvelles plumes les plus flamboyantes et prometteuses du roman noir hard-boiled nouvelle génération! Very Happy Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 44
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10741
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Déc 14, 2009 9:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La chronique de Thierry Godefroid :

Citation:
Jusqu’où ira McKinty ? Si cette 3e aventure de Michael Forsythe s’inscrit dans la lignée des précédentes (à savoir qu’il s’agit encore une fois d’une plongée de plus de 350 pages sous adrénaline pure, propulsée par une écriture d’une efficacité inégalée) une impression domine... celle que l’auteur s’installe de plus en plus dans un hardboiled archétypique (tout en étant très moderne), en usant magistralement et sans complexe des clichés narratifs du roman de gare, pour mieux les exploser. Ce qui fait qu’on a en gros 3 façons de digérer ce roman.

La 1re sera celle du lecteur épris de vraisemblance. A y regarder de près, si aucun détail ne jure dans le paysage d’ensemble, il faut néanmoins accepter ce postulat : Michael Forsythe est increvable. Même lorsqu’il prend des coups qui laisseraient pour morts la plupart des gens normaux, Michael se relève (rappelons au passage qu’à l’issue du premier roman, il se fait amputer d’un pied vite remplacé par une prothèse), et court comme un lapin au devant de truands surarmés qui l’arrosent sans le toucher une seule fois. Inconditionnels du polar social à prétention psychologique, passez donc votre chemin.

La 2e sera celle de celui qui n’attend qu’un divertissement pour griller quelques heures en train, histoire de laisser ses méninges en roue libre. Peut-être n’y verra-t-il qu’un polar de série bien nerveux, aussi jugera-t-il en le refermant que le contrat est très bien rempli. Et au suivant.

La 3e est celle du club de dingos auquel j’appartiens. Les accros de McKinty... ceux qui pensent que le lascar peut tout se permettre ou presque. Ceux qui ouvrent le livre en s’accrochant à la barre transversale du wagonnet, en tremblant d’appréhension à l’idée de la chute vertigineuse qui les attend au début de la descente du grand huit. Car ces 369 pages (pour être exact) passent à une vitesse supersonique... Et la fin, quelle fin ! Tellement bateau que s’en est à tomber par terre. McKinty peut vraiment tout se permettre... et moi et potes du club des dingos, on en redemande !

Inutile de chercher à vous allécher avec l’intrigue : parfaitement maîtrisée comme d’habitude, et servie par un style intelligent très soigneusement traduit par Patrice Carrer (à qui je reproche cependant l’emploi dispensable, à deux reprises, de l’expression crétinoïde "ça va le faire"... dans la bouche de Michael, en plus – mais il en faudrait beaucoup plus pour me gâcher le voyage).



Source : http://www.bibliosurf.com/Retour-de-flammes


Dernière édition par norbert le Jeu Oct 07, 2010 8:34 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 44
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10741
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Déc 14, 2009 10:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La chronique du blog Western culturel du Courrier International :

Citation:
Certains héros de roman ont la vie rude. Ainsi de Michael Forsythe, mafieu repenti, qui n'a pas son pareil pour attirer tueurs et emmerdeurs. Toutes les trois pages, un démonte pneu, un couteau, un silencieux sont pointés sur lui. Notez, il le cherche...



A voir la photo Adrian McKinty, Irlandais du Nord, on comprend qu'il ne faut pas lui chercher noise. Carrure de videur, le cheveu ras, absence de sourire: en apparence, une brute. A le lire, c'est un peu comme l'histoire du fou qui se cogne la tête contre un mur et s'aperçoit que c'est bon quand ça s'arrête.
Son personnage Michael Forsythe, ancien membre de la mafia irlandaise de Boston, a balancé tous ses anciens collègues. Depuis douze années, il vit sous une fausse identité, protégé par le FBI. Directeur de la sécurité de l'hôtel Miraflores à Lima, il se croît à l'abris des irlandais qui ont mis sa tête à prix. Même au Pérou, à 15.000 bornes de Belfast, on trouve des indics à la solde des gangsters irlandais. Bridget Callaghan qui a pris la direction de la mafia de Boston après que Forsythe ait buté son fiancé met la main sur lui.
Ce qui fait que dès la dixième page, des coups s'abattent sur lui. Premiers bleus. Ayant été dénoncé par son supposé fidèle second, Forsythe obtient son « doctorat en suspicion ». Entre un gros bras de la mafia irlandaise et un quidam lambda, il devient incapable de faire le distingo.
Acceptant l'appel à l'aide de Bridget, dont la fille a disparue, Forsythe retourne en Irlande. S'il retrouve la fillette, la mafia irlandaise l'oubliera: c'est le deal. Il débarque à Dublin en plein Bloomsday, une journée de festivité en l'honneur de l'Ulysse de James Joyce.
Au sein de ce carnaval littéraire arrosé de bière, Forsythe fuit flics et hommes de main, se planque dans un bordel, kidnappe une femme enceinte... Etc etc

Ainsi va la vie chez Adrian McKinty. Il teinte son roman noir, très noir, d'un humour de la même couleur, parfaitement jubilatoire.
Rythme mordant, adrénaline garantie et traits d'esprit remarquablement incongru dans cette double chasse, à l'homme et à la fillette, ce « Retour de flammes » procure la joie enfantine de celui qui regarde un costaud se faire dérouiller avec une régularité qui défie les statistiques.
Ecrit avec un sens de l'humour raffiné, cette Série Noire mérite d'atteindre un large public. Eclats de rire et frissons sont au menu.



Source : http://lewesternculturel.blogs.courrierinternational.com/archive/2009/09/04/retour-de-flammes-d-adrian-mckinty.html
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 44
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10741
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Déc 14, 2009 10:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Jean-Marc Laherrère sur Actu du Noir :

Citation:

Faut pas gonfler Michael Forsythe



Les meilleures choses ont une fin. Toutes.
Même la série Michael Forsythe de l’irlandais voyageur Adrian McKinty.
Qui se termine avec ce Retour de flammes.



Douze ans.
Douze ans que Michael Forsythe se planque, aidé par le FBI, après avoir participé à démanteler la mafia irlandaise de New York.
Douze ans que Bridget Callaghan qui a repris les choses en main est sur sa trace pour le faire abattre.
Elle est bien près de réussir une fois de plus à Lima, mais Michael va avoir droit à une surprise : la fille de Bridget, vient d’être enlevée à Belfast, et elle l’appelle au secours, lui proposant d’oublier le passé s’il accepte de l’aider.
Pour revoir Belfast, pour pouvoir vivre au grand jour, et surtout, même s’il ne se l’avouerait jamais, pour revoir Bridget, Michael accepte.
C’est alors que les ennuis commencent réellement.



Voilà qui clôt de façon magistrale la trilogie Michael Forsythe.
Action, rebondissements, humour, Adrian McKinty est toujours aussi généreux.
Ca explose de partout, il se passe toujours quelque chose, et dans les pires moments, l’increvable Michael ne perd jamais son sens de l’humour.
Donc le lecteur tourne les pages et ne s’ennuie jamais, ce qui est déjà une très bonne chose.



Mais pas la seule.
En toile le fond, l’auteur livre une description très sombre de l’Irlande du Nord, des séquelles d’une guerre qui n’a jamais voulu dire son nom, des effets dévastateurs de siècles de haines, de rancœurs et de vengeances…
Le tout sur fond de misère industrielle, de crasse, et de ciel bas et gris.
On ne peut pas dire qu’Adrian McKinty cherche à se faire des copains à Belfast.
Dans aucun camp, les paramilitaires, qu’ils soient catholiques ou protestants, s’étant rapidement reconvertis en truands, pour continuer à exercer leur droit de vie et de mort sur une population qui ne peut que subir.



Il reste quand même une lueur d’espoir, dans une nouvelle génération qui n’aurait pas été gangrenée par la haine dès le berceau.
Et qui ne vivrait pas avec pour seul horizon la vengeance.
Et puis il reste l’humour increvable de ce diable de Michael.
La digne conclusion d’une bien belle trilogie.


Pour ceux qui découvrirait aujourd’hui cet auteur, on peut, bien entendu, commencer par ce roman.
Mais c’est quand même mieux d’avoir au moins lu le premier, À l’automne je serai peut-être mort.
En plus il est très bien, et repris en poche chez Folio !




Source : http://actu-du-noir.over-blog.com/article-36859168.html


Dernière édition par norbert le Ven Aoû 04, 2017 8:22 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 32
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 10265
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Lun Déc 14, 2009 11:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tu veux vraiment qu'on le lise celui-là. Je crois bien que je vais être obligé de céder un jour ou l''autre.
Et il y a intérêt que ce soit bien ! Wink
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 44
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10741
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Déc 14, 2009 11:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hoel a écrit:
Tu veux vraiment qu'on le lise celui-là. Je crois bien que je vais être obligé de céder un jour ou l''autre.
Et il y a intérêt que ce soit bien ! Wink

Tu as tout compris, oui, je veux qu'on découvre cet auteur! Wink
Si tu veux, tu peux commencer par le précédent, Le Fils de la Mort, qui vient de paraître en poche - donc pas cher - pour t'en faire une idée.
Mais c'est excellent, tu te croirais en plein Scarface, avec cette ambiance extraordinaire des films noirs US sur les gangsters et la Mafia.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fredo
Michael Myers


Age: 45
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8710
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Déc 15, 2009 10:00 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai pas attaqué de trilogie de ce genre depuis Ludlum et son Bourne. Si le premier est dispo en folio, hmmmmm ...
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
holden
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 53
Inscrit le: 02 Avr 2007
Messages: 3669
Localisation: restons pragmatique

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Déc 15, 2009 10:04 am    Sujet du message: Répondre en citant

yeah
le seul hard boiled valable depuis crumley
_________________
lisez ce vous voulez . . .

http://unwalkers.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 44
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10741
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Oct 07, 2010 8:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ca y est, je me plonge enfin dedans!
Il était dans ma PAL depuis sa sortie mais je ne l'avais pas lu tout de suite par manque de temps, pourtant Adrian McKinty est définitivement l'un de mes auteurs contemporains de polars préférés, avec notamment Charlie Huston et Steve Hamilton.
Mon avis très bientôt, donc.

Sinon, personne d'autre que Holden n'a lu cet auteur sur ce forum?
Dommage, car c'est vraiment un grand talent qui crève littéralement le papier et mérite amplement d'être découvert!

PS : Les 2 premiers volets de cette trilogie Michael Forsythe, "A L'AUTOMNE JE SERAI PEUT-ETRE MORT" et "LE FILS DE LA MORT" sont dispos en poche chez Folio Policier :




A noter qu'il n'est pas obligatoire de les lire dans l'ordre. Même si c'est évidemment toujours préférable, chacun de ces opus peut malgré tout parfaitement se lire indépendamment.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 44
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10741
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Oct 07, 2010 9:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant




Arrow COUP DE COEUR de la FNAC :


Citation:


« Je descends une petite rue qui me semble familière. Après l’avoir parcourue sur la moitié de sa longueur, je m’arrête et reviens au quai, essaie une autre rue à gauche, une deuxième à gauche, une troisième, puis j’essaie à droite et je me retrouve totalement perplexe et perdu dans ce dédale de ruelles. Tout le quartier s’est embourgeoisé. Il a été repeint et nettoyé, les fenêtres ont été restaurées ou remplacées. La ville a même commencé à poser des plaques bleues comme on en voit à Londres, « Haendel dormit ici », « Wilde vécut ici », ce genre de conneries. Plus de petits va-nu-pieds ni de mendiants. Aujourd’hui, pour savoir à quoi ressemblaient les ruelles de Dublin quand c’était mon territoire, il faudrait sans doute visiter un hutong mal famé de Pékin ou une banlieue de Bombay. »

Parce qu’il a descendu douze ans auparavant le patron de la mafia irlandaise, puis témoigné contre tous ses anciens complices devant la justice américaine, le tueur Michael Forsythe est caché au Pérou par le FBI.

Bridget Callaghan, dont il a tué le fiancé, s’est frayée quant à elle un chemin sanglant jusqu’au sommet de la pègre sans perdre de vue son objectif : lui rendre la monnaie de sa pièce.
Le jour où elle le retrouve, c’est cependant pour lui proposer un marché : la remise des compteurs à zéro s’il parvient à retrouver sa fille, mystérieusement volatilisée.
Forsythe accepte de revenir en Irlande.
Il a vingt-quatre heures pour mener à bien sa mission et sauver sa peau.

Dans son tableau apocalyptique d’une Irlande purulente, Adrian McKinty laisse vibrer une tendresse et une fascination si profondes que l’on se prend à croire avec lui que cette troublante invitation au voyage n’est pas sans espoir de retour.




Dernière édition par norbert le Ven Aoû 04, 2017 8:25 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 44
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10741
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Nov 09, 2010 8:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis publié sur PP :

Encore un superbe thriller haut de gamme d'Adrian McKinty qui, après "A l'automne je serai peut-être mort" et "Le Fils de la Mort", clôt sa trilogie consacrée au personnage fascinant et dur à cuire de Michael Forsythe.
A l'instar des meilleurs films de gangsters américains, l'auteur sait installer une ambiance noire et survoltée et brosser des personnages hors normes et hauts en couleur.
L'intrigue, si elle est classique, est un modèle d'efficacité et tient le lecteur en haleine sans aucun temps mort : action, rebondissements, fusillades, situations extrêmes, ça canarde sec dans cette Irlande magnfiquement décrite par McKinty, qui réussit à donner à son récit une profondeur et une atmosphère authentiques, loin des page-turner formatés.
Du beau et du grand, très grand polar !
Définitivement l'un des meilleurs auteurs du genre !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
holden
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 53
Inscrit le: 02 Avr 2007
Messages: 3669
Localisation: restons pragmatique

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Nov 10, 2010 8:11 am    Sujet du message: Répondre en citant

oui sauf que maintenant il est passé à la sf
cool Smile
_________________
lisez ce vous voulez . . .

http://unwalkers.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com