Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Les romans de David Goodis

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 36
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7738
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Oct 27, 2016 1:07 pm    Sujet du message: Les romans de David Goodis Répondre en citant

Je lis de-ci de-là que David Goodis (1917-1967), auteur américain, fut un grand maître du polar américain.

J'avais dans ma PAL



(titre original : The Raving Beauty, bien plus pertinent)

Mon avis :

Citation:
Mon premier David Goodis et certainement pas mon dernier : j'ai beaucoup aimé cette histoire vieille d'un demi-siècle se passant pour majorité dans les marais du Delaware.
Jander est un type normal qui vit avec sa mère et sa soeur à Philadelphie. Ces dernières ne sont pas des plus plaisantes (euphémisme !) et Jander aime de plus en plus s'évader. Le voilà en route pour une bonne partie de pêche. Mais un orage ravage son canot et l'homme part à la dérive... Va t-il se noyer ? Non, il réussit in extremis à s'en tirer et atterrit dans une maison retiré dans le marais, où une bande pour le moins patibulaire ne lui veut pas du bien... Je n'en dis pas plus mais je dois dire que l'intrigue, la façon dont elle est racontée (avec quelques flash-backs notamment), le rythme, l'interaction entre les personnages, la caractérisation des personnages, et le dénouement, tout m'a plu dans ce roman. Sauf le titre français, bien moins pertinent que ceux américains (la Série Noire de l'époque abusait des jeux de mots pour les titres traduits).
Une précieuse découverte, je vais me pencher sur le reste de la biographie du monsieur !

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 36
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7738
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Oct 27, 2016 1:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques mots sur l'homme (extrait de l'article wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/David_Goodis) :

Citation:
Issu du milieu juif de Philadelphie, David Loeb Goodis fréquente brièvement l'université de l'Indiana avant de terminer ses études en journalisme à l'université Temple en 1938. Peu après, il se trouve un emploi dans une agence de publicité et, pendant ses temps libres, rédige un grand nombre de nouvelles policières pour divers « pulps » américains. Il publie son premier livre Retour à la vie (Retreat from Oblivion) en 1938. À New York, où il déménage l'année suivante, il travaille comme scripteur dans le milieu de la radio.

Pendant la première moitié des années 1940, les éditeurs rejettent systématiquement ses manuscrits. En 1942, il se rend sur la Côte Ouest et est engagé par les studios Universal. Il se marie à Los Angeles en 1943. Puis vient le succès en 1946 avec la publication de Cauchemar (Dark Passage). L'adaptation de ce récit en 1947, sous le titre Les Passagers de la nuit avec Humphrey Bogart et Lauren Bacall, lui permet de signer un lucratif contrat de six ans avec la Warner Bros, mais la plupart des scénarios qu'il écrit pour le studio ne dépassent pas l'étape de la rédaction. En outre, sa vie privée s'effrite et il divorce en 1948. De retour à Philadelphie en 1950, il s'occupe de ses parents et de son frère schizophrène, puis sombre dans l'alcool. Cette version de l'écrivain maudit relèverait toutefois de la légende d'après l'enquête biographique de Philippe Garnier.

Oublié dans son pays natal, David Goodis doit son succès en France à l'adaptation de plusieurs de ses livres au cinéma, notamment de Tirez sur le pianiste par François Truffaut en 1960, dont c'est le deuxième long-métrage.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 36
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7738
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Oct 27, 2016 1:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

A priori, tous ses romans traduits en français sont présents dans la base. Ne sachant pas s'il est pertinent de mettre les 19 fiches PP ici, j'indique plutôt le lien où l'on peut les retrouver :

http://polars.pourpres.net/personne-2060-bibliographie
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Polarbear
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 56
Inscrit le: 02 Nov 2015
Messages: 710
Localisation: Belin Beliet 33


MessagePosté le: Jeu Oct 27, 2016 6:34 pm    Sujet du message: Re: Les romans de David Goodis Répondre en citant

Le Juge Wargrave a écrit:
Je lis de-ci de-là que David Goodis (1917-1967), auteur américain, fut un grand maître du polar américain.

J'avais dans ma PAL



(titre original : The Raving Beauty, bien plus pertinent)

Mon avis :

Citation:
Mon premier David Goodis et certainement pas mon dernier : j'ai beaucoup aimé cette histoire vieille d'un demi-siècle se passant pour majorité dans les marais du Delaware.
Jander est un type normal qui vit avec sa mère et sa soeur à Philadelphie. Ces dernières ne sont pas des plus plaisantes (euphémisme !) et Jander aime de plus en plus s'évader. Le voilà en route pour une bonne partie de pêche. Mais un orage ravage son canot et l'homme part à la dérive... Va t-il se noyer ? Non, il réussit in extremis à s'en tirer et atterrit dans une maison retiré dans le marais, où une bande pour le moins patibulaire ne lui veut pas du bien... Je n'en dis pas plus mais je dois dire que l'intrigue, la façon dont elle est racontée (avec quelques flash-backs notamment), le rythme, l'interaction entre les personnages, la caractérisation des personnages, et le dénouement, tout m'a plu dans ce roman. Sauf le titre français, bien moins pertinent que ceux américains (la Série Noire de l'époque abusait des jeux de mots pour les titres traduits).
Une précieuse découverte, je vais me pencher sur le reste de la biographie du monsieur !


Lu il y a très longtemps, je me souviens avoir adoré David Goodis. L'ambiance de ses romans est vraiment particulière, je suis marqué à vie par cet auteur. Il faut que je relise ses romans. Le dernier lu Nightfall, en ré édition chez Rivages ma déçu. Je n'avais pas retrouvé la qualité des "sans espoir de retour" et autre "vendredi 13"..
Merci Juge.
_________________
"Ce qui compte dans le polar, ce n'est pas le crime, mais le monde dans lequel il se produit." Richard Price
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 36
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7738
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Oct 27, 2016 6:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mais de rien ! Je vais essayer de mettre la main sur d'autres titres de cet auteur. Je te rejoins sur l'atmosphère très particulière, en tout cas pour La pêche aux avaros, le seul que j'ai lu de lui pour l'instant.
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Alice
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 41
Inscrit le: 19 Mai 2011
Messages: 539


Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Oct 28, 2016 8:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu "La Lune dans le caniveau" ... y a longtemps.
Effectivement, l’atmosphère que décrit Polarbear "sans espoir de retour" ou que je qualifie de "désespérance" est bien marquante dans son oeuvre
_________________
Sometimes the obvious occludes the truth. And sometimes things are exactly as they appear.
Saints of NY _ R. J. Ellory
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 36
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7738
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Aoû 29, 2021 3:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alice a écrit:
J'ai lu "La Lune dans le caniveau" ... y a longtemps.


Et moi l'année dernière. Mon avis :



Citation:
Vernon Street, voilà le caniveau. Misère, alcool, drogue, violence. Kerrigan vit là. Sa soeur Catherine aussi. Enfin, vivait là, plutôt. Car elle s'est suicidée, voilà 7 mois, après avoir été violée. Depuis Kerrigan cherche le coupable. Sa vie se résume à un travail harassant de docker et une famille pour le moins originale (quoique pas tant, dans Vernon Street) : un père coureur, une belle-mère en matrone, une belle-sœur qui est aussi son amante, un frère drogué et fuyant...
Loretta, voilà la lune. Une très jolie blonde venue des beaux quartiers pour gérer son frère, adepte d'un bar de Vernon Street, chez Dugan. La lune qui éclaire le caniveau, coup de foudre à Vernon Street.
La suite ? Le tiraillement... quitter Vernon Street ? Plus facile à dire qu'à faire...
David Goodis, avec un style sans fioritures mais poétique par moments, nous entraîne dans un roman pur hard-boiled, qui m'a fait penser à un autre de ses romans, La blonde au coin de la rue, en mieux. Un très très grand roman.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com