Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

L'Apothicaire, d'Henri Loevenbruck
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 40
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9269
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Oct 13, 2011 11:53 am    Sujet du message: L'Apothicaire, d'Henri Loevenbruck Répondre en citant

L'Apothicaire, le nouveau roman d'Henri Loevenbruck, est paru hier aux éditions Flammarion.



Citation:
« Il vécut à Paris en l'an 1313 un homme qui allait du nom d'Andreas Saint-Loup, mais que d'aucuns appelaient l'Apothicaire, car il était à la fois le plus illustre et le plus mystérieux des préparateurs de potions, onguents, drogues et remèdes que l'on pût trouver dans le pays tout entier. »
Un matin de janvier, cet homme érudit découvre dans sa propre maison une pièce qu'il avait oubliée – une pièce que tout le monde avait oubliée. Rapidement, il comprend que vivait jadis ici une personne qui partageait sa vie, mais qui, à présent, a mystérieusement disparu de toutes les mémoires.
L'Apothicaire, poursuivi par d'obscurs ennemis, accusé d'hérésie par le roi Philippe le Bel, pourchassé par l'Inquisiteur de France, décide alors de partir à la recherche de son propre passé, de Paris à Compostelle, et de Compostelle au Mont Sinaï... au risque de disparaître à son tour.

Entre conte philosophique et enquête ésotérique, L'Apothicaire est une plongée vertigineuse dans les mystères du Moyen Âge et les tréfonds de l'âme humaine.


Pour fêter la sortie du livre, le Comptoir des Mots (239 rue des Pyrénées, Paris) accueille Henri Loevenbruck pour une séance de dédicaces le vendredi 21 octobre de 17h00 à 20h00.
_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
erta
Meurtrier


Age: 48
Inscrit le: 09 Mai 2007
Messages: 325
Localisation: BZH

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Avr 11, 2012 5:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai vraiment bien aimé ce roman. Mais je suis un peu amer car ne suis pas certain d'avoir compris la fin.
Si un lecteur pouvait me donner sa compréhension en mode "spoiler"
Wink
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
holden
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 53
Inscrit le: 02 Avr 2007
Messages: 3669
Localisation: restons pragmatique

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Avr 12, 2012 9:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

aucune, elle est pas terrible c'est tout

pareil que toi
_________________
lisez ce vous voulez . . .

http://unwalkers.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Ségolène
Témoin


Age: 31
Inscrit le: 04 Juin 2011
Messages: 37



MessagePosté le: Jeu Avr 12, 2012 1:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Voici une petite chronique que j'avais publié sur mon blog :

Au début, lorsque j'ai su que ce roman faisait sujet de lecture commune sur le forum, je me suis dis "ouais, bof, pourquoi pas". Ce qui m'arrêtait ? Le fait que ce soit un broché et, du coup, le prix. Et puis, le jour où je suis allée faire les soldes je me suis dis "et puis zut, je me le prends !".
Je l'ai commencé immédiatement et tout de suite je me suis demandé dans quoi je me plongeais. Du policier ? pas vraiment. Du fantastique ? Pas vraiment non plus même si le début peut y faire penser. Un roman historique ? sans doute ce qui se rapprochait le plus mais bon... je ne savais pas trop.
J'ai donc commencé ma lecture et tout de suite, j'ai été plongée entre deux émotions ; d'une part la sensation de ne plus pouvoir lâcher le roman et d'autre part, l'horrible sensation de m'être faite avoir parce que je ne trouvais rien de vraiment exeptionnel à ce fameux roman qui, parrait-il, a eu tant de succès.
J'ai cependant continué ma lecture et là, révélation. Je ne pouvais décidément plus quitter cet apothicaire et cette jeune fille (Aalis), chacun dans leur histoire, chacun dans leurs malheurs. Je dois avouer que je me suis longtemps demander quand est-ce que les deux histoires allaient se rejoindre. Ca arrive, ne vous en faites pas !
Tout au long du roman, on se retrouve plongé dans cette ambiance assez indescriptible et tout se mélange en une mixture parfaite : l'historique, le pseudo-policier, le documentaire. Au fil des pages, on rit, on pleure, on souffre avec les personnages.
On se prend d'affection pour tous ces personnages et parfois, on voudrait plonger dans le roman, au sens propre du terme, pour les aider et apporter notre grain de sel. C'est du moins ce que j'ai ressenti au fil des pages.
Chacun des personnages a son caractère et c'est avec beaucoup d'émotion qu'on se lie à chacun d'eux.

Quand à la fin du roman et bien... Non, même sous la torture je ne dirai rien !!

Je dois dire que, lorsque j'ai eu finis le livre, j'ai poussé un soupir de déception car je ne voulais plus lâcher la plume de l'auteur. Je ne voulais plus refermer ce roman qui, à mon sens, fait déjà partie de mes grandes découvertes de 2012.

Un grand merci à Plume Libre de m'avoir encouragée à lire ce roman que je n'aurais sans doute pas lu autrement.


Erta :

Spoiler:
Comme toi, je n'ai pas vraiment compris la fin. Tout ce que je peux dire c'est qu'elle m'a semblé un peu baclée par rapport au reste du roman qui m'avait transportée.

J'expliquerais cette fin en disant qu'à la fin, l'apothicaire est censé à travers le livre trouver un certain sens à sa vie. Et pour trouver ce sens, il va devoir revisiter sa propre histoire mais d'un oeil extérieur. Ainsi, lorsqu'il a finit sa lecture, il disparait parce que arriver à la fin du livre c'est arriver à la fin de sa vie, comme nous en tant que lecteur, arriver à la fin d'un livre c'est se détâcher de la vie que présente le roman.

Cela dit, je te l'accorde, cette fin est loin d'être géniale et si un jour j'ai la chance de rencontrer l'auteur sur un salon je ne manquerai pas de lui demander des explication... Wink

_________________
http://pampoune-lectures.over-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Emil
Serial killer : Le Poète


Age: 39
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 2268
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Ven Avr 13, 2012 9:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai également apprécié ce livre, je suis fascinée par cette époque, je lui aurais certainement mis un 10/10 si la fin n'avait pas été si "secrète". Je pense que c'est à chacun d'en faire sa propre interprétation, voici la mienne :
Spoiler:
St Loup mène une quête personnelle tout au long du livre, et passe finalement à coté du plus important l'Amour, ce qu'il découvrira à la lecture de sa propre histoire. Il réussi malgré tout à unir deux êtres qui lui étaient chers et qui eux n'ont aucune quête à mener puisqu'ils s'aiment, ils l'oublient donc ...

_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 33
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 10348
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Juil 18, 2012 9:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

evanina a écrit:
Please help me. Je viens de terminer l'Apothicaire de Loevenbruck et la fin me laisse sur ma faim ! je souhaiterai des éclaircissements sur la dernière page.

_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 33
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 10348
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Juil 18, 2012 10:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne peux pas être de grand secours car je n'ai pas lu ce livre.

Pour répondre à Evanina concernant la fin du livre, pensez à ceux qui ne l'ont pas lu : n'oubliez pas la balise spoiler. Vous pouvez aussi échanger par messagerie privée.
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
evanina
Victime



Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 7
Localisation: Besançon

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Juil 18, 2012 5:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

merci pour le lien super utile. J'ai été éclairé sur mes questions en lisant les différents commentaires mais encore une obscurité : quelqu'un pourrait m'expliquer l'histoire de la chambre vide et le tableau à moitié effacé. Mille merci. Je ne serai pas tranquille tant que je n'aurai pas eu les réponses à mes questions. Ah Monsieur Loevenbruck que vous êtes dur :?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Emil
Serial killer : Le Poète


Age: 39
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 2268
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Jeu Juil 19, 2012 9:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

Evanina, pour essayer de t'aider à interpréter ce livre mystérieux, la chambre vide et le tableau effacé :
Spoiler:
en premier lieu c'est le "déclic" pour St Loup, ce qui va le mener à entreprendre cette quête, ensuite ce vide s'explique à la fin du livre lorsque Robin et Aalis se lèvent un matin en ayant oublié Andréas à leur tour. Voilà comment je traduis ce secret : Andréas mène sa vie d'apothicaire "sans encombre" jusqu'au jour où il se pose cette question qui était là dans cette chambre et sur ce tableau; début de la quête... Puis on apprend qu’Andréas a eu une sœur dont il ignore l'existence ou qu'il a complétement oublié, car à cette époque c'est elle qui menait cette recherche existentielle et lorsqu’elle aboutie, cette sœur disparait de tous.
Tout ceci est ma version peut être suis-je à mille lieux de la véritable explication ! qu'en pense tu ? C'est vrai que M. Loevenbruck ne ménage pas son lecteur mais a le mérite de faire parler de son livre !!!

_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
holden
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 53
Inscrit le: 02 Avr 2007
Messages: 3669
Localisation: restons pragmatique

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Juil 28, 2012 9:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

c'est tout a fait cela
_________________
lisez ce vous voulez . . .

http://unwalkers.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 45
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2186
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Jeu Nov 15, 2012 5:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

une histoire classique par les éléments qui la compose mais une histoire bien écrite et bien ficelée. je me suis retrouvé entrainé par cet Apothicaire et ses compagnons.je me suis régalé avec les nombreuses digressions et la manière dont l'auteur s'adresse au lecteur.
c'était mon 1er Loevenbruck et j'y reviendrais
_________________
À chaque décision que nous prenons, nous créons un nouvel avenir. Et, ce faisant, nous détruisons tous ceux que nous aurions pu avoir à la place.
Lou Berney November Road
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Nicepours
Témoin


Age: 55
Inscrit le: 20 Mai 2012
Messages: 17
Localisation: Villeneuve Loubet


MessagePosté le: Jeu Nov 15, 2012 7:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

Du même auteur j'ai bien aimé Le rasoir d'Ockham et sa suite.
N'ayant pas encore lu l'Apothicaire, je vais m'y mettre sous peu.

A+
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Emil
Serial killer : Le Poète


Age: 39
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 2268
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Jeu Avr 04, 2013 8:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

L'apothicaire sort aujourd'hui au format poche chez J'ai Lu, ceux qui ne l'ont pas lu, vous savez ce qu'il vous reste à faire !
(la couverture n'a pas été modifiée)
_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Nicepours
Témoin


Age: 55
Inscrit le: 20 Mai 2012
Messages: 17
Localisation: Villeneuve Loubet


MessagePosté le: Jeu Avr 04, 2013 6:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

J'ai lu le livre et je le recommande chaudement.
Dépaysement garanti et belle histoire.

A+
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 47
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 4392
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Juil 15, 2015 4:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis en plein dedans et complètement surprise par le haut niveau d'écriture de l'auteur : langage soutenu, vocabulaire complexe et style parfaitement adapté à la période moyenâgeuse durant laquelle se déroule l'histoire. Quant au travail de recherche historique, il est remarquable.

Dire que c'est le même auteur qui a écrit :



roman qui ne m'avait pas enthousiasmée plus que cela à l'époque...

Waouh, que de progrès ! Shocked

C'est un gros pavé, je n'en suis qu'au cinquième et je ne peux encore pas trop me prononcer sur l'intrigue mais concernant le reste, c'est épatant !
Ceux qui aiment les livres historiques vont se régaler.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com