Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Cormac Mc Carthy

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs et d'autres genres à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
scarabe
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 43
Inscrit le: 11 Sep 2009
Messages: 1251
Localisation: Annecy

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Jan 24, 2012 8:07 pm    Sujet du message: Cormac Mc Carthy Répondre en citant

Il est l'auteur de "la route" et de "no country for the old man". Si ce n'est pas un auteur de thriller ou de polar, on ne peut pas mettre de côté son côté policier dans plusieurs de ses livres. Une écriture hachée mais terriblement émouvante et efficace selon les livres.
Quelqu'un connaît-il son oeuvre ?
_________________
http://scribouillardelouest.wordpress.com/
http://terredunoir.blogspot.fr/
https://lesarcheos.wordpress.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Vic Mackey
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 36
Inscrit le: 07 Déc 2013
Messages: 596



MessagePosté le: Dim Fév 28, 2016 2:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je remonte juste ce topic car j'ai enfin lu "La route"!
Citation:

L’apocalypse a eu lieu. Le monde est dévasté, couvert de cendres et de cadavres. Parmi les survivants, un père et son fils errent sur une route, poussant un caddie rempli d’objets hétéroclites. Dans la pluie, la neige et le froid, ils avancent vers les côtes du Sud, la peur au ventre : des hordes de sauvages cannibales terrorisent ce qui reste de l’humanité. Survivront-ils à leur voyage ?

Né en 1933 dans l’État de Rhode Island, Cormac McCarthy, auteur de nombreux romans plusieurs fois primés, est l’un des écrivains américains les plus importants de sa génération, il est notamment l’auteur de No country for old men, adapté au cinéma par les frères Coen. La plupart de ses livres sont disponibles en Points.


Une belle claque que ce roman de Cormac McCarthy. Par contre, il faut réussir à passer la barrière de l'écriture, une absence de ponctuation qui avait eu raison de moi lors de mes deux premières tentatives de lecture ces dernières années. La troisième tentative a été la bonne et quel plaisir pour moi. Ce roman est un chef d'oeuvre.
Dans ce monde post-apocalyptique, comment ne pas s'attacher à ces deux individus, cet homme et son fils, qui "portent le feu", traversant un monde détruit, ravagé, en cendres, dans l'espoir d'un avenir meilleur au bout de cette route. Une écriture qui ne laissera pas de marbre les plus sensibles.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Salinger
Meurtrier


Age: 32
Inscrit le: 09 Fév 2012
Messages: 280


L'Empire des Loups

MessagePosté le: Lun Fév 29, 2016 1:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Moi, c'est justement la barrière de l'écriture qui m'a gêné.
Je ne l'ai lu qu'une seule fois (lu jusqu'au bout) mais franchement, quel ennui du début à la fin (peut-être justement à cause de l'absence de ponctuation, etc...).
En tout cas, ça ne me laissera pas un souvenir impérissable.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
scarabe
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 43
Inscrit le: 11 Sep 2009
Messages: 1251
Localisation: Annecy

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Fév 29, 2016 7:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah, c'est dommage mais c'est vrai que c'est très déconcertant.
_________________
http://scribouillardelouest.wordpress.com/
http://terredunoir.blogspot.fr/
https://lesarcheos.wordpress.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 44
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 3905
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Mar 09, 2016 7:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il est dans ma PAL depuis que j'ai vu le film, il y a 5 ans. Ce dernier m'avait tellement marquée (je le mets dans mon top 10) que j'avais acheté le livre. Mais je n'ai pas encore eu le courage de le lire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9747
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Mar 09, 2016 8:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Idem, il est dans ma Pal, mais je n'ai as vu le film.
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
chouchou
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 47
Inscrit le: 01 Mar 2014
Messages: 726



MessagePosté le: Jeu Juil 27, 2017 10:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis sur ce chef d'oeuvre "Le Méridien de Sang", d'une violence littéraire inouïe:


Citation:
C’est dans cette seconde moitié du XIXème siècle, à la lisière du Mexique, qu’un jeune garçon livré à lui-même se trouve mêlé à une horde de tueurs dont le mobile de leurs exactions reste forcément fusionnel avec l’appât du gain. Les pérégrinations violentes, sans foi ni loi, sont placées sous une figure tutélaire, tantôt ange gardien, tantôt démon, tantôt père, tantôt éxecuteur de la pénitence, tantôt lumière, tantôt rideau opaque des destinées…Souffrance, émancipation et maturité accélérées seront les balises d’un sentier pavé de haies où les épines acérées scarifieront une âme en détresse. Les compagnons, ou plutôt les éclaireurs, d’infortune traceront avec lui un sillon profond où se déversera l’hémoglobine de leur terrible labeur hanté par les esprits tourmentés de victimes expiatoires et sacrifiés sur l’autel de luttes frontalières.



« De tous ses livres, Blood meridian (Méridien de sang) est sans doute le plus notoire (même pour ceux qui ne l’ont pas lu). Un western métaphysique story-boardé par Dali ou Ernst, une sorte de Horde sauvage, dans lequel William Holden serait The Judge (ils portent d’ailleurs le même nom), ou le Capitaine Achab. Une équipée nihiliste au terme de laquelle rien n’est révélé, où l’on massacre pour cent dollars le scalp, où l’on ne récolte qu’un collier d’oreilles séchées. Le livre contient des scènes fantastiques et grotesques, certaines inoubliables et incroyablement culottées, comme le passage où Holden sauve sa troupe de chasseurs de primes d’une mort certaine aux mains des Apaches (ils n’ont plus de poudre) en concoctant un mélange détonant avec de la merde de chauve-souris et autres salpêtres récoltés à la bouche d’un volcan. Le Juge est lui-même sa propre baleine blanche, énorme et glabre. Il est non seulement le philosophe du groupe, mais aussi son botaniste, historien, entomologiste et exécuteur.
Inutile de dire que cette chevauchée plus que fantastique qui mène le lecteur du Tennessee au Texas, puis à travers les déserts de Chihuahua et Sonora, le laisse aussi complètement horrifié et épuisé. »

Les terres sont arides, aussi bien sur le versant texan ou du Nouveau Mexique, que sur le versant sudiste du pays mexicain, et l’image des virevoltants, « tumbleweed », contrastant par leur mouvement qui s’oppose à la concentration, l’immobilisme et la désolation de ces steppes typiques du Far-West. Les amarantes hydrophiles sont le pendant des renégats avides de liquides de feu frelatés et c’est dans cette carte postale cinématographique qu’évoluent les protagonistes d’une bataille abolissant la pitié et la concorde que n’aurait pas renié un Quentin Tarantino ou magnifié par un Sergio Léone tel « Il était une fois la révolution ». On y retrouve d’ailleurs des profils de personnages similaires et leur cruauté liée à un détachement froid de l’action rehaussent de manière significative la tension métallique du récit. Les scènes anthologiques s’enchaînent dans un rythme « wagnérien » avec toute la pesanteur et cette propension à plomber une atmosphère raidissant l’échine et bloquant le grill costal interrompant transitoirement notre expiration.



Cormac McCarthy possède ce don antagoniste de l’épure du propos foncier, il cherche à le dégraisser pour n’atteindre que le muscle chaud et vivace, et dans un temps parallèle propose une écriture descriptive d’une rare race. Sa peinture kinémique de scènes époustouflantes de violence couplées à une débauche de détails sordides nous renvoie à des triptyques semblables à ceux de Jéronimus Bosch. La langue est précise, la langue est cinématographique et picturale mais elle semble complexe à adapter pour le 7ème art. Les deux vecteurs émotionnels sont additionnés, le cérébral et le viscéral, et le Juge Holden remplit à lui seul l’archétype littéraire voulu par son accoucheur. Les symboliques et son incarnation sis décrites dans le liminaire affichent le profil de ce totem d’où se construit une histoire dévorante, noir créosote, macrophage qui encadre une ouvrage référence.

.

Puisse que mes prochaines lectures ne me paraissent point fades !…

CHEF D’ŒUVRE.

Chouchou.

_________________
Celui qui affronte les monstres devra veiller à ce que, ce faisant, il ne devienne pas lui-même un monstre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
scarabe
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 43
Inscrit le: 11 Sep 2009
Messages: 1251
Localisation: Annecy

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Aoû 21, 2017 7:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai pas lu celui-là. Ton commentaire me donne bien envie.
_________________
http://scribouillardelouest.wordpress.com/
http://terredunoir.blogspot.fr/
https://lesarcheos.wordpress.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Horatio
Meurtrier


Age: 42
Inscrit le: 01 Avr 2009
Messages: 211
Localisation: Loiret

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Aoû 22, 2017 5:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de le finir aujourd'hui. Je ne sais trop quoi en penser, il faudra que je le relise au calme pour en saisir plus, parce que je suis passé au travers de tant de choses tellement c'est dense.

C'est du très lourd en tout cas. Quelle sauvagerie, l'Enfer sur Terre... On aime ou on déteste par contre, je ne pense pas qu'il y ait de demi-mesure.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Vic Mackey
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 36
Inscrit le: 07 Déc 2013
Messages: 596



MessagePosté le: Sam Sep 02, 2017 12:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le style d'écriture est identique à celui de "la route", sans trop de ponctuation?
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs et d'autres genres à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com