Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Survivante

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> Ecrivains en herbe
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Black Orchis
Témoin


Age: 44
Inscrit le: 27 Avr 2007
Messages: 42
Localisation: Arras

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Mai 11, 2007 8:06 am    Sujet du message: Survivante Répondre en citant

Bonjour,

En attendant de trouver l'inspiration pour mon projet, je vous propose une petite nouvelle que j'ai écrite hier après-midi.
J'ai mit le final en spoiler pour ne pas gacher le plaisir au cas où les yeux auraient tendance à glisser dessus par hasard !
Bonne lecture.


Citation:
Emily ouvrit la porte vitrée de sa douche. Elle se glissa à l’intérieur de la cabine et tourna le robinet d’eau chaude au maximum. L’eau commença à ruisseler sur le corps de la jeune femme. Des gouttelettes parcouraient les courbes délicates de son corps. Elles démarraient de la tête pour descendre le long de sa nuque, pour ensuite franchir les formes généreuses de sa poitrine. Elles continuaient ainsi jusqu’au nombril, berceau de la vie, pour s’achever dans la forêt de poils de son pubis. De là, les gouttes perlaient et tombaient comme les feuilles d’un arbre après un orage d’été. floc … floc. Ses cuisses et ses jambes n’étaient pas épargnées, les gouttes continuaient leur infernale course jusqu’à ses orteils qui baignaient dans l’eau chaude.
De l’eau chaude se dégageait une vapeur dense, épaisse, qui rendait les vitres de la cabine de douche quasi opaque.
Cette scène aurait pu paraître idyllique : une belle jeune femme, nue, sous la douche, un cocktail très excitant. Mais … il y a toujours un mais …
Par terre, à la sortie de la cabine, étaient posés les vêtements qu’Emily venait d’enlever.
Un amas de tissu d’une couleur pourpre. En y regardant de plus près, les vêtements étaient imbibés de sang, mélangé à une substance visqueuse, viscérale et à ce qui ressemblait à de la matière grise..
Dans la douche, Emily avait le visage recouvert de sang séché. La "nouvelle" couleur de ses vêtements avait déteint sur sa peau blanche.
Une bonne douche après les horribles événements qu’elle venait de vivre aujourd’hui ne pouvait lui faire que du bien. Mais comment en étaient-ils arrivés là ?

Tout avait commencé le matin même. Ils étaient partis tous les quatre : Dexter, son copain, Amanda et Josh, ses meilleurs amis, et elle. Ils venaient d’obtenir leur diplôme de fin de cycle, après plusieurs années de dur labeur. Pour fêter ça, ils avaient organiser une virée pour se rendre au concert d’Offspring. Au moins sept heures de route, mais cela en valait la peine.
Ce soir, le programme de la fête serait : musique, alcool, drogue et peut-être sexe.
La route 66 était déserte, quelques animaux morts jonchaient le bord de route. La radio crachait les paroles de Why don’t you get a job ? Le soleil brûlait l’air, et la chaleur suffocante rendait flou l’horizon. Josh était au volant, quand la ligne d’horizon révéla une ombre difforme sur le bas côté. En se rapprochant, les quatre jeunes gens purent discerner un véhicule garé sur le côté. Un homme se tenait debout et tenait dans ses bras un corps d’enfant.
Un corps inerte, livide, dépourvu de vie.
Josh ne s’arrêta pas, il avait vu beaucoup de film d’horreur comme Leatherface ou la colline a des yeux où des touristes se faisaient massacrer sur cette fameuse route 66. Quand la voiture fut éloignés, l’homme continua ce qu’il avait commencé : il enfonça sa mâchoire dans le corps de l’enfant et secoua énergétiquement la tête, comme un chien qui déchiquetterait un morceau de viande. Dans la voiture, sur le siège conducteur ainsi que sur le siège passager, deux corps au regard vide, et un trou béant dans la gorge.

Josh gara la voiture sur le parking poussiéreux du Mama’s Diner. Les quatre jeunes entrèrent dans le restaurant. L’endroit sentait le bacon grillé et le tabac froid.
Assis aux différentes tables et au comptoir, des purs Red Neck, la population locale du Texas.
Ils s’assirent à une table et commandèrent un repas avant de se remettre en route pour leur soirée de rêve. Avant qu’il aie pu finir leur repas, un homme pénétra dans le restaurant.
Il était difficile de déterminer son âge. 30-40 ans peut-être.
Il lui manquait la moitié de ses dents, et celles qui restaient, étaient jaunies par le tabac.
L’homme portait un salopette bleue et une chemise à carreau rouge. "Le pur cliché…", se dit Dexter. L’homme vint s’installer sur un tabouret et dévisagea le petit groupe.
Emily croisa son regard. L’homme avait de la bave qui sortait de sa bouche. Il faisait des gestes obscènes avec sa langue à l’attention de la jeune fille, et sa main caressait son entrejambe.

Il était temps de partir. Emily incita le reste du groupe à se lever et à reprendre la route.
Dexter remplaça Josh au volant, et ils reprirent la direction du concert.
Au bout de quelques kilomètres, une tâche sombre vient envahir le rétroviseur intérieur.
La tâche se rapprocha rapidement pour laisser deviner un monstre aux mâchoires d’acier.
Un camion les suivait et se rapprochait dangereusement.
Un premier choc, puis un second. Dexter braqua le volant pour contrôler le véhicule.
La voiture fit une embardée, un pneu éclata, et ce fut le tonneau. La voiture rebondit ainsi sur un dizaine de mètres.
Josh, Amanda et Emily réussirent à s’extirper non sans mal de la carcasse. Dexter lui était encore coincé. Le haut de son corps sortait par ce qui restait de la vitre mais ses jambes étaient encore coincées. Les autres n’eurent pas le temps de réagir. Le monstre mécanique avait relancé son moteur et fonça en direction de leur véhicule. Ils eurent à peine le temps de se pousser que le monstre rasa leur voiture. Le pneu avant écrasa la tête de Dexter qui dépassait de la vitre, comme on écrase un œuf avec le pied. Des morceaux de cervelle et d’os se répandirent sur le sol. Pris de panique, les trois survivants prirent la fuite en direction du désert. L’homme descendit de sa voiture. Il dégaina le couteau de son étui, qui était accroché à sa salopette, se pencha, et racla un morceau de chair qui était collé au pneu de sa voiture. Il dirigea ensuite la lame du couteau vers sa bouche et il mangea le morceau de cervelle.

Après plusieurs heures de marche sous un soleil de plomb, les trois rescapés se retrouvèrent en face d'une grande bâtisse en bois. Ils entrèrent dans la maison pour y trouver de l’aide.
La maison était abandonnée depuis longtemps, très longtemps à en juger l’état des murs et des meubles. Ils commençaient à visiter l’étage, quand la porte d’entrée claqua, comme si l’on avait donné un violent coup de pieds dedans.
Josh dit aux filles d’allez se cacher pendant qu’il allait voir de quoi il en retournait.
Josh était en haut des escaliers quand il vit l’homme dans l’embrasure de la porte.
Il prit son courage à deux mains et se rua vers l’individu. Celui-ci brandit son couteau et lança en direction du jeune homme. Le couteau fendit l’air et vint se planter dans la gorge de Josh, qui resta en équilibre sous l’effet du choc. L’homme se dirigea vers lui empoigna le couteau, et l’abaissa, comme on abaisse une fermeture éclaire, jusqu’au nombril. Josh se vida de tous ses organes et s’écroula par terre. Arrivé en haut des escaliers, l’homme bifurqua sur sa droite. Il ramassa au passage une hache dont le manche devait mesurer un mètre. Dans la pièce, Amanda était recroquevillée dans un coin du mur. L’homme l’attrapa par les cheveux, lui arracha ses vêtements, la souleva en l’empoignant par la gorge. La jeune fille se débattait, nue, sous l’emprise de l’homme.
Celui-ci attrapa la hache, manche vers le haut, et empala Amanda en lui enfonçant le manche dans ses parties intimes. Le bout de bois vint heurter la boîte crânienne. En retirant le manche du corps inerte, il y eu un léger bruit de sussions. L’homme lécha le manche comme un enfant lèche une glace. Il n’en restait qu’une. Emily essaya de se ruer hors de la pièce mais l’homme lui donna un coup de poing qui l’envoya valser sur le corps de son amie.
L’homme se dirigea vers la dernière survivante, brandit la hache derrière lui, et l’abattit sur Emily. La dernière chose qu’elle vit fut l’éclat brillant de la lame qui fondait sur elle.

Spoiler:
Dans l’obscurité une voix cria : Coupez, c'est dans la boîte.

_________________
La Plume, la Rose et le Sang, mon espace perso, mon espace perso
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Cthulhu
Complice


Age: 30
Inscrit le: 23 Fév 2007
Messages: 194
Localisation: charente

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Ven Mai 11, 2007 5:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

pas mal, malgré une fin tout de même assez prévisible...
de belles scénes bien gores, un bon rythme, mais (ce n'est que mon humble avis), cette histoire aurait mérité beaucoup plus d'encre
tu aurais pu en écrire dix fois plus, et je ne m'en serais pas plaint! Wink
mais c'est cool de lire des textes comme ça alors continue à en publier et bon courage pour ton "projet" Very Happy
_________________
"Ce que tu écris est ce qui te ressemble le mieux" Proverbe arabe
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> Ecrivains en herbe Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com