Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Les Animaux - Christian Kiefer (Albin Michel)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10129
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Jan 21, 2017 9:11 pm    Sujet du message: Les Animaux - Christian Kiefer (Albin Michel) Répondre en citant

Salué comme l'une des nouvelles voix les plus prometteuses de la littérature américaine contemporaine, parrainé par des auteurs aussi prestigieux que Richard Ford ou T.C. Boyle, Les Animaux de Christian Kiefer vient de paraître dans l'excellente collection Terres d'Amérique de Francis Geffard chez Albin Michel, traduit par Marina Boraso.






Le livre :


« Un jeune écrivain au talent rare. Une formidable découverte. » Richard Ford


Niché au fin fond de l’Idaho, au cœur d’une nature sauvage, le refuge de Bill Reed recueille les animaux blessés.
Ce dernier y vit parmi les rapaces, les loups, les pumas et même un ours.
Connu en ville comme le « sauveur » des bêtes, Bill est un homme à l’existence paisible, qui va bientôt épouser une vétérinaire de la région.

Mais le retour inattendu d’un ami d’enfance fraîchement sorti de prison pourrait ternir sa réputation.
Rick est le seul à connaître le sombre passé de Bill, que ce dernier s’est acharné à cacher pendant toutes ces années.
Pour préserver son secret et la vie qu’il a bâtie sur un mensonge, Bill est prêt à tout.
Au fur et à mesure que la confrontation entre les deux hommes approche, inéluctable, l’épaisse forêt qui entoure le refuge, jadis rassurante, se fait de plus en plus menaçante…

Dans ce roman noir tout entier construit autour d'ombres et de mensonges, Christian Kiefer conjugue passé et présent en faisant alterner les violentes années de la jeunesse de Bill à Reno, dans le Nevada, avec la promesse de plus en plus incertaine d'un paisible avenir. Usant d'une prose mélodique magnifiquement ciselée, dont la poésie fait comme contrepoids à l'âpreté du monde qu'il décrit, il mène son récit de main de maître jusqu'à la révélation finale.




« Éloquent et bouleversant, ce roman décrit, dans ses détails les plus sombres, une forme de pénitence qui ne suffit pas toujours à mener à la rédemption. Christian Kiefer s’impose comme un maître. Aussi sublime que dévastateur, ce roman est l’essence même de la littérature – la réponse à “pourquoi écrire” et “pourquoi lire”. »
KIRKUS REVIEWS

« Un roman noir et littéraire au pouvoir hypnotique, rythmé par la poésie de sa prose qui ne verse jamais dans la sensiblerie. Un livre puissant et saisissant. »
PUBLISHERS WEEKLY

« Par la beauté de sa prose, la compassion qu'il éprouve tant pour ses personnages que pour les animaux soignés au refuge et les animaux que sont les hommes, Christian Kiefer signe ici un roman noir et rythmé qui est bien plus qu'un simple plaisir de lecture ; c'est une oeuvre d'art tour à tour violente, tendre, terrifiante et sincère. »
THE SAN FRANCISCO CHRONICLE

« Prenant pour décor les grands espaces sauvages de l'Idaho dans le blizzard de l'hiver, Christian Kiefer entremêle les thèmes de la loyauté, de l'autodestruction et de la lutte pour survivre, dans un roman aussi haletant que profond. Une belle découverte. »
BOOKLIST

« Ne passez pas à côté des Animaux ! Un magnifique roman noir qui vous captivera de la première à la dernière page et vous hantera longtemps. L'un des meilleurs livres de l'année. »
BOOKREPORTER.COM




>> Lire un extrait



>> Le site de l'auteur : http://www.xiankiefer.com/




L'auteur :

Poète et écrivain, Christian Kiefer enseigne à Sacramento, en Californie.
Salué comme l'une des nouvelles voix les plus prometteuses de la littérature américaine contemporaine, il signe avec Les Animaux son deuxième roman, après The Infinite Tides, non publié en France.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10129
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Fév 21, 2017 4:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Michel Abescat et Christine Ferniot dans le Cercle Polar en vidéo du 9 février à visionner ici




>> La chronique de Mr K. sur Le Capharnaüm éclairé :

Citation:

Les Animaux de Christian Kiefer


Quelle claque magistrale pour ce roman tout juste sorti en ce début d’année !
2017 commence sous les meilleurs auspices avec Les Animaux de Christian Kiefer, un tout jeune auteur américain qui propose avec ce roman noir se déroulant dans les grands espaces sauvages de l’Idaho un style éblouissant et propose une expérience de lecture hors norme.
Je ne m’en suis toujours pas remis !


Bill Reed s’occupe d’un refuge pour bêtes sauvages perdu dans les bois dont il a hérité de son oncle.
Ayant connu une adolescence difficile, il avait décidé de changer de vie et s’est rebâti auprès de cet homme amoureux de la nature.
Depuis, il est devenu un homme responsable, apprécié de tous, participant à la vie collective de la commune et s’apprête à demander en mariage Grâce, la charmante vétérinaire du secteur.
Mais c’est souvent quand la vie semble vous avoir totalement souri qu’un passé enterré refait surface.
Rick, un ancien compagnon de virée, réapparaît et semble avoir beaucoup de choses à lui reprocher.
Petit à petit la tension monte, entre flashback sur un passé révolu et une tempête de neige qui approche, durant laquelle d’anciens comptes devront être rendus et des amitiés seront éprouvées à la lumière de vérités pas forcément bonnes à entendre.


Le procédé de narration bien que classique est intéressant.
L’auteur change d’époque entre chaque chapitre.
Ainsi nous suivons Bill en 1996, temps principal de l’action pendant qu’il s’occupe de ses animaux et compte fleurette à Grâce.
Proche de la nature, solide dans sa tête, altruiste (il a embauché deux jeunes pour s’occuper des enclos sans qu’ils aient la moindre qualification), on accroche direct avec cet homme proche de la nature qui semble bien sous tout rapport.
En parallèle, on suit dans les flashback insérés ses rapports avec son grand frère trop vite disparu, sa rencontre avec Rick et les premières conneries qu’ils commettent ensemble.
Peu à peu, se forme dans la tête du lecteur un Bill beaucoup plus trouble, au passé inavoué et une relation particulière se dessine avec ce fameux Rick.
A sa manière, ce dernier remplace le grand frère disparu et leur amitié ne semble pas connaître de limites.
C’est sans compter l’évolution de chacun et les aléas du destin qui vont jouer aux quilles avec ces deux existences menant Rick en prison et Bill à se créer une nouvelle vie.


Très très vite la tension est palpable.
Elle fait écho à la nature sauvage magnifiée par l’écriture de Christian Kiefer.
Les descriptions sont à couper le souffle et donnent à voir une autre Amérique, moins médiatique et plus intimiste.
Une Amérique du self made man, ou chacun peut espérer repartir de zéro et où la vie de pionnier existe encore (Bill et son refuge m’ont un peu fait cet effet là).
Les passages avec les fameux animaux sont touchants au possible, avec notamment l’évocation de ce grizzli aveugle de plus de 35 ans, ce loup à trois pattes ou encore ce puma borgne.
Derrière ces histoires variées et le rapport très spécial que Bill a créé avec chacun d’entre eux, c’est une grande ode aux éclopés de la vie à laquelle nous sommes conviés.
Car l’humain est au centre de ce récit avec toutes ses contradictions, ses espoirs et ses déceptions.
C’est poignant et terrifiant à la fois, la fin vient nous cueillir littéralement dans une scène finale impressionnante à souhait et grandiose dans les sous-entendus qu’elle impose à l’esprit.


Les Animaux est donc un bonheur de tous les instants où la maestria langagière déployée (écriture simple et universelle à l’américaine) se conjugue avec une finesse des descriptions incroyable, tant au niveau de la psychologie des personnages (et ceci pour tous les protagonistes que l’on croise) que de leur background.
Impossible de relâcher cet ouvrage dans ces conditions, emportés que nous sommes par un souffle novateur et qui prend littéralement aux tripes.
Une sacrée expérience qu’il vous faut à votre tour tenter, ce livre est une vraie petite bombe.
Un des meilleurs que j’ai pu lire en tout cas dans la collection "Terres d’Amérique" de chez Albin Michel.
Courrez-y !



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Vic Mackey
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 36
Inscrit le: 07 Déc 2013
Messages: 596



MessagePosté le: Mar Fév 21, 2017 8:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il a l'air bien celui-ci, je pense que je le lirai prochainement.
Merci pour l'info.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10129
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Mai 10, 2017 7:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Julien Védrenne sur K-libre :

Citation:



Bestialité intérieure



Le retour à la nature est-il un moyen de se faire oublier ou d'obtenir une certaine rédemption ?
C'est la question que pose le romancier Christian Kiefer dans Les Animaux, un ouvrage envoûtant qui nous plonge au fin fond de l'Idaho dans un refuge pour... animaux en compagnie de Bill Reed.
Et ce terme de refuge prend tout son sens lorsque l'on comprend que ce refuge n'est pas tant pour Majer, cet ours imposant, que pour Bill, un homme au passé énigmatique.


Dans ce roman, nous allons suivre alternativement deux pans de la vie de Bill.
Le avant, quand il s'appelait Nat, qu'il vivait avec sa mère et son frère ainé dans un mobile-home, et qu'il a vu débarquer la famille de Rick, qui deviendra son ami à la mort, à la vie.
Le après, quand il s'appellera Bill, qu'il aura suivi les préceptes d'un oncle aujourd'hui décédé et rencontré Grace et son fils Jude.
Entre les deux moments, un coffre-fort, que l'on sait fruit d'un cambriolage, un tiraillement sentimental, des années de prison pour l'un et une addiction féroce aux jeux de hasard pour l'autre.


Christian Kiefer joue sur l'ambigüité du titre de son roman comme sur celle du mot "refuge".
Car dans cette histoire noire qui suit la descente aux enfers d'un homme avant de nous proposer sa remontée semée d'obstacles – dont le plus important est sans nul doute la réapparition de Rick -, on ne sait trop qui sont les animaux.
Pour parachever cette incompréhension volontaire, le personnage de Reed, qui a hérité le refuge de son oncle, doit composer avec l'administration qui entend faire fermer l'endroit pour des raisons de salubrité.
L'avenir sombre du refuge se terminera dans le sang et la colère.
Une colère sourde qui éclatera sous grand froid dans la forêt enneigée de cet Idaho que nous fait ressentir habilement Christian Kiefer.


Plus que dans l'originalité d'un sujet déjà abordé, c'est bien dans ces grands espaces naturalistes qu'il faut accepter de se plonger.
Pour Bill, la rédemption semble passer par l'acceptation de son animalité, voire de sa bestialité, se distinguant des héros romanesques habituels.
En ce sens, et parce qu'il a su faire naître un univers composé de gens humains et taiseux, capables de se mobiliser lorsqu'un véritable combat se dresse devant eux, Christian Kiefer a joliment réussi son coup littéraire.
Son personnage de Bill/Nat avec ses failles, ses craintes et son envie de défendre son territoire est un modèle du genre.
Bestial !



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 30
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9107
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Déc 14, 2017 1:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'étais passé à côté de ce post, et j'ignorais même l'existence du roman jusqu'à cet après-midi. Mais il était mis en avant dans une des bibliothèques que je fréquente, et quand j'ai eu fini de lire la quatrième de couverture, ça m'a fait penser à Julius Winsome (💓), et je n'ai pas pu ne pas l'embarquer (oui, je suis faible ^^). Ça m'a l'air très bien, a priori.
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10129
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Déc 15, 2017 12:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
J'étais passé à côté de ce post, et j'ignorais même l'existence du roman jusqu'à cet après-midi. Mais il était mis en avant dans une des bibliothèques que je fréquente, et quand j'ai eu fini de lire la quatrième de couverture, ça m'a fait penser à Julius Winsome (💓), et je n'ai pas pu ne pas l'embarquer (oui, je suis faible ^^). Ça m'a l'air très bien, a priori.



Bonne pioche Hoel, j'avais quasiment oublié ce premier roman paru en début d'année, il faut que je le ressorte de ma pile.

Et sur certaines thématiques similaires, j'avais découvert au printemps dernier un autre roman - très court, moins de 200 pages - qui pourrait t'intéresser, visiblement à mi-chemin entre un Grossir le ciel et un Julius Winsome, c'est À coups de pelle du Gallois Cynan Jones (on en avait parlé ici sur le forum) :





J'en profite pour préciser que les amateurs de romans noirs "littéraires", et/ou simplement de belle littérature, ont tout intérêt à surveiller les parutions des éditions Joëlle Losfeld, qui publient très peu mais semblent receler quelques belles pépites.
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 33
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6465
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Fév 03, 2019 12:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sortie en poche mercredi prochain :



Tu l'as lu finalement Hoel ?
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 30
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9107
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Dim Fév 03, 2019 1:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, je sais, je ne l'ai pas chroniqué, mais lisez cet excellent bouquin !
Surtout si vous avez aimé des titres comme :

_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 33
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6465
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Fév 03, 2019 5:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne savais si tu l'avais finalement lu car parfois on emprunte des livres en médiathèque et finalement on les rend sans les avoir lus, faute de temps souvent.
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 30
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9107
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Dim Fév 03, 2019 5:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, ça m'arrive assez souvent.
J'ai pas écrit la chronique assez vite, et après, j'ai du mal si j'ai pas pris suffisamment de notes.
Voilà ce que j'en ai dit brièvement dans mon best of 2018
Citation:
Un homme a créé un refuge pour soigner les animaux sauvages blessés : pumas, loups, ours… Auprès des bêtes et de la nature, la vie est belle pour Bill Reed, qui s’apprête à épouser une jolie vétérinaire. Mais un ami d’enfance sort de prison et il sait des choses sur Bill qui ne doivent pas se savoir. Le début des emmerdes… Superbe roman noir sur la seconde chance.

_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com