Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

L'Opossum rose - Federico Axat (Calmann-Lévy)
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10128
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Jan 21, 2017 4:49 pm    Sujet du message: L'Opossum rose - Federico Axat (Calmann-Lévy) Répondre en citant

Beau succès à l'international et un pitch alléchant pour L'Opossum rose de l'Argentin Federico Axat, paru en France en octobre dernier dans la collection de Robert Pépin chez Calmann-Lévy, traduit par Isabelle Gugnon.






Le livre :


« L’Opossum rose est un jeu : prenez quelques ingrédients hitchcockiens, un peu de l’audace de Jules Verne, deux ou trois astuces du Mystère de la chambre jaune, quelques personnages façon Stephen King, l’atmosphère de Shutter Island, les scripts de Christopher Nolan, The Game, quelques épisodes de Lost, mélangez le tout, et vous ne pourrez plus lâcher le livre. »
Luis Benvenuty - La Vanguardia



Désespéré, Ted McKay est sur le point de se tirer une balle dans le crâne lorsque, le destin s’en mêlant, un inconnu sonne à sa porte.
Et insiste.
Ted s’apprête à aller ouvrir quand il aperçoit sur son bureau, et écrit de sa propre main, un mot on ne peut plus explicite : Ouvre. C’est ta dernière chance.
Sauf qu’il ne se rappelle absolument pas avoir écrit ce mot.
Intrigué, il ouvre à l’inconnu, un certain Justin Lynch.
Et se voit proposer un marché séduisant qui permettrait d’épargner un peu sa femme et ses filles : on lui offre de maquiller son suicide en meurtre.
Mais qui est vraiment ce Lynch ?
Et quelles sont ses conditions ?

Mise en abîme impressionnante à la logique implacable, écriture d’une précision si envoûtante que le lecteur se trompe dans ses déductions, labyrinthe psychologique dans lequel se promène un étrange opossum… Federico Axat est un jeune auteur qui se hisse d’entrée de jeu dans la catégorie des John Irving et des Stephen King.



« Par son sens de la narration formidablement efficace ajouté à une habile construction en forme de poupées russes, le jeune Argentin rappelle à plus d’un titre Stephen King et pourrait bien en devenir un digne successeur. »
Laura Daniel - Sang froid

« Axat écrit bien, juste, manie la langue et les dialogues à la perfection, les rebondissements sont à la limite du supportable, il manipule avec talent et nous offre ici un véritable page-turner. Attention, une fois ce livre ouvert, vous ne pourrez plus le refermer sans avoir le fin mot de l’histoire. »
Marc Fernandez - LCI

« Une histoire démente, un labyrinthe psychologique, entre passé et présent, avec de multiples ramifications. Une intrigue de haute voltige. »
Martine Freneuil - Le Quotidien du Médecin

« Un exemple brillant de roman à énigmes réussi. »
Carrefour Savoirs

« Un thriller psychologique surprenant et jubilatoire. »
Télépro





>> Lire un extrait



>> Le site de l'auteur : http://www.federicoaxat.com/

>> Sa page Facebook : https://www.facebook.com/federicoaxatescritor





L'auteur :

Né à Buenos Aires en 1975, Federico Axat est l’auteur de La transformation des Papillons (Terra Nova, 2015).
L’Opossum rose est son quatrième roman.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy


Dernière édition par norbert le Jeu Oct 05, 2017 11:13 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
scarabe
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 43
Inscrit le: 11 Sep 2009
Messages: 1269
Localisation: Annecy

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Sam Jan 21, 2017 6:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu et plutôt bien aimé. Un bon roman, à la construction surprenante.
_________________
http://scribouillardelouest.wordpress.com/
http://terredunoir.blogspot.fr/
https://lesarcheos.wordpress.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fredo
Michael Myers


Age: 43
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8612
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Sam Jan 21, 2017 6:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai eu de très bon retours à son sujet, commandé hier.
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10128
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Jan 21, 2017 7:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Fredo a écrit:
J'ai eu de très bon retours à son sujet, commandé hier.



Pareil, de très bons échos, même de lecteurs pas forcément fans de thrillers psychologiques. Et puis, comment résister à un tel pitch ?
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fredo
Michael Myers


Age: 43
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8612
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Dim Jan 22, 2017 12:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est ce que je n'arrête pas de dire à mon banquier.
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10128
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Jan 31, 2017 7:15 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Laurent Greusard sur K-libre :

Citation:



Comme un opossum perdu dans les méandres de sa mémoire


Lorsque l'on se retrouve dans une situation infernale, d'où il est impossible de se sortir, on ne peut que songer à cette image du rat tournant en rond dans un labyrinthe et cherchant désespérément son issue.
Comme Federico Axat a décidé de situer son intrigue aux États-Unis et de ne pas hésiter devant la démesure, autant prendre un animal un peu plus gros qu'un rat.
Il a choisi l'opossum, gros rongeur qui va constamment menacer les différents protagonistes de son histoire, que ce soit dans la réalité, dans les fantasmes ou dans les rêves de ses personnages.
Tout le talent stylistique de Federico Axat est de nous entraîner dans son histoire et de nous y faire mariner, comme de pauvres légumes dans le vin rouge qui accompagnera le tendre lapin.
Chaque étape est racontée de manière sérieuse, de façon extrêmement réaliste alors que ce n'est qu'une suite, une spirale de rebondissements qui font à chaque fois plonger le lecteur dans la même confusion que le héros de l'histoire.


Les premières lignes plantent le décor.
Ted McKay veut se suicider en se tirant une balle dans le crâne, mais un certain Justin Lynch vient l'en empêcher et lui propose un marché.
Il devra tuer Blaine, un assassin, puis Wendell, un autre candidat au suicide à la suite de quoi quelqu'un d'autre viendra le "suicider".
Rien de bien original jusque-là d'autant que Ted McKay accepte le marché.
Arrive alors la question de la culpabilité de Blaine, et surtout une terrible découverte :
Spoiler:
Wendell a comme épouse et comme enfants ceux que Ted croit être les siens !...
Puis le récit va encoure basculer avec un psychothérapeute, l'information que Ted McKay est peut-être un tueur en série...
Pourquoi voit-il régulièrement un opossum qui semble le menacer ?
Le cauchemar s'exacerbe lorsqu'il voit le même animal dévorer sous ses yeux une jambe de femme qu'il vient de retirer sur le cadavre de sa femme (ou de la femme de Wendell...).



On pense, à cause de la thématique, à une version argentine de Shutter Island de Dennis Lehane, un maître de la distorsion des réalités.
Il ne s'agit pas là d'un fac-similé mais plutôt d'une manière de le traiter très captivante.
Le lecteur sent bien qu'il est coincé comme le héros (et comme le rat dans le labyrinthe), et qu'il tourne en rond.
On lui offre des pistes de sortie, mais il se doute bien, même en s'y engageant, que ce sont des voies de garage.
Qui plus est, le final (double) est à la hauteur de l'intrigue psychologique.
Contrairement à ce qui se passe parfois, le roman tient la distance sur la ligne étroite entre fantastique, polar, cauchemar éveillé et résolution logique, entre folie et cartésianisme.
Un petit texte anxiogène, bien construit et qui devrait se trouver dans toutes bonnes bibliothèques, personnelles ou publiques.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10128
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Oct 05, 2017 11:03 am    Sujet du message: Répondre en citant




Vient de sortir en Livre de Poche :





Quelque chose me dit qu'il pourrait faire un bon candidat pour le Prix PP Découverte 2017.
Je dis ça, je dis rien, évidemment...
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
scarabe
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 43
Inscrit le: 11 Sep 2009
Messages: 1269
Localisation: Annecy

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Oct 05, 2017 7:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis d'accord. Pour moi, c'était une (très) bonne surprise.
_________________
http://scribouillardelouest.wordpress.com/
http://terredunoir.blogspot.fr/
https://lesarcheos.wordpress.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fredo
Michael Myers


Age: 43
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8612
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Oct 05, 2017 8:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis en, retard, j'ai toujours le grand format dans la pile...
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Emil'
Serial killer : Le Poète


Age: 37
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 2013
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Mer Oct 25, 2017 2:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

EXTRA dans son genre !

Citation:
J'ai adoré ! Un roman aussi brillant que complexe.
Il ne faut pas abuser de ce genre de lecture, sinon le manque de surprises peut vite se révéler ennuyant (surtout lorsque les critiques évoquent Shutter Island ou encore The Game), on se sait pas forcement où l'auteur veut nous entrainer mais hélas avec ce type de références on imagine tout de même. Qu'à cela ne tienne, ici on peut se figurer tout un tas de choses, on est habillement manipulé jusqu'à la fin. Une intrigue psychologique mirobolante, un style efficace, une construction surprenante, une véritable réussite.
Venez vous perdre dans l'esprit labyrinthique de ce personnage, vous vous régalerez !

"Je suis tombée un petit peu amoureuse de Ted ... oh vous allez me prendre pour une folle. Enfin ... amoureuse n'est pas vraiment le mot ... je l'aime comme on apprécie les bons personnages." (!)

_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10128
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Oct 26, 2017 11:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

Encore un avis qui donne vraiment envie de découvrir ce roman, bravo Emil' ! Smile
Une de mes toutes prochaines lectures de toute façon, il est au-dessus dans ma pile.
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Emil'
Serial killer : Le Poète


Age: 37
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 2013
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Jeu Oct 26, 2017 1:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

norbert a écrit:

Une de mes toutes prochaines lectures de toute façon, il est au-dessus dans ma pile.


Tu as raison de prendre de l'avance, il va être sélectionné pour le Prix découverte de toute façon ! Mr. Green
_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10128
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Oct 26, 2017 1:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Emil' a écrit:
norbert a écrit:

Une de mes toutes prochaines lectures de toute façon, il est au-dessus dans ma pile.


Tu as raison de prendre de l'avance, il va être sélectionné pour le Prix découverte de toute façon ! Mr. Green



Mais j'espère bien, et à côté de Monteperdido ! Mr. Green
Mais en fait c'est surtout pour pouvoir le comparer avec d'autres titres avec lesquels j'hésite et donc les départager. Suspense, suspense !...
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10128
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Nov 10, 2017 6:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'en ai déjà avalé près de 300 pages, et cet Opossum rose est non seulement une très belle découverte, mais aussi une très agréable surprise, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu de thrillers "psychiatriques" de ce genre (et pour cause, il est vraiment original), aussi bons et originaux, parfaitement construits et terriblement addictifs !
L'auteur mène littéralement son lecteur par le bout du nez, et de fait manipuler de bout en bout.
Sans forcément avoir la profondeur, la force de frappe ou la puissance d'immersion et d'émotions d'un Monteperdido par exemple, il n'empêche qu'il surclasse d'emblée et de très loin tous les thrillers psychologiques actuellement sur le marché.
Un auteur à suivre de très très près !
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Emil'
Serial killer : Le Poète


Age: 37
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 2013
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Ven Nov 10, 2017 10:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

Very Happy
Pas autant de profondeur que Monteperdito c'est certain mais ce sont deux romans totalement différents, ici l'auteur joue avec nos nerfs, nous retourne le cerveau avec tous ces rebondissements et ces incertitudes. Un livre qui sort du lot tout de même.
_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com