Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Et James Ellroy
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 33
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 10703
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Jan 12, 2011 4:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Avis aux amateurs. James Ellroy sera bientôt en France, et notamment à la médiathèque José Cabanis de Toulouse le vendredi 28 janvier prochain (à partir de 18h), pour une rencontre animée par Jean-Marc Laherrère.
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 33
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 10703
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Jan 13, 2011 10:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Comme je vous le disais précédemment, Ellroy va bientôt faire une tournée européenne, avec plusieurs dates en France. Pour une fois, il n'y en a pas que pour les Parisiens (même s'ils sont toujours mieux placés que les autres) puisque vous pourrez voir le "Mad Dog" à Toulouse donc, mais aussi à Lille ou encore à Rouen (et même à Bruxelles, pour nos amis belges, une fois Laughing ).

Il s'agit de rencontrer ses lecteurs européens tout en faisant la promotion de son dernier roman, qui paraît officiellement dans quelques jours (le 19 exactement).



Voici la liste complète, avec les horaires et les adresses, histoire de ne pas le manquer si vous n'êtes pas loin d'une de ses interventions (et que ça vous intéresse bien sûr !).

Citation:
Lundi 24 Janvier (Paris): 20h30 : Soirée FNAC.MIX au Théâtre Marigny - (Carré Marigny - 75008 Paris)

Mardi 25 Janvier (Rouen): 17h15 : Dédicace à la librairie L’Armitière (88 rue jeanne d'arc - 76000 Rouen)

Mercredi 26 Janvier (Lille): 17h45-19h : Dédicace à la librairie Le Furet du Nord (15 place Général de Gaulle – 59800 Lille)

Jeudi 27 Janvier (Bruxelles): 12h30 - 14h30 : Dédicace à la librairie Filigranes (Avenue des Arts, 39-40 - 1040 Bruxelles)

Vendredi 28 Janvier (Toulouse): 16h – 17h : Dédicace à la librairie Ombres Blanches (50, rue Gambetta - 31000 Toulouse)

Samedi 29 Janvier (Paris): 15h30-17h : FRANCE CULTURE Radio libre en direct du Théâtre de la ville (2 place du Chatelet - Paris 4)

Samedi 29 Janvier (Paris): 19h – 20h15 : Dédicace à la librairie Dédale (4 ter Rue des Ecoles - 75005 Paris)

Lundi 31 Janvier (Paris): 18h : Dédicace à la librairie Virgin Mégastore Champs-Elysées (52-60 avenue des Champs Elysées 75008 Paris)


A noter aussi : il sera l'invité de l'émission La grande librairie sur France 5 le jeudi 27 janvier, de 20h30 à 21h30.
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 33
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 10703
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Jan 25, 2011 12:06 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ça balance pas mal concernant le dernier "roman" de James Ellroy, presque unanimement descendu. Ci-dessous, l'une des meilleures "mauvaises critiques" que j'ai pu lire, écrite par Julien Védrenne pour K-Libre (on peut la lire dans son contexte original par ici).

Citation:
James Ellroy a la logorrhée aux abois

Il y avait Honoré de Balzac et ses portraits de femmes. Il y avait Henry Miller et son approche du sexe. Il n'y aura pas James Ellroy pour combiner les deux. Dans une espèce de roman autobiographique court (c'est toujours ça de gagné), où l'auteur prend le temps de déverser une logorrhée scato-sexo-nombrilo-macho-nocturno-suicido-gnangnan et nous émerveille par de pitoyables essais poétiques on n'en apprend au final pas plus que ce qu'on savait déjà avant - sauf que plus encore que les nouvelles, Ellroy ne doit pas s'essayer à écrire des envolées lyriques. Bien sûr Ellroy se met à nu et dans toute sa laideur réactionnaire - image qui plait ou déplait -, mais le simple fait qu'il ait voulu voir sa mère morte et qu'elle y soit passé peu de temps après ne peut pas excuser un texte littérairement bancal avec de nombreuses répétitions - je croise, je craque, je laisse mon numéro, j'attends tout seul dans la nuit devant mon téléphone, il sonne ou pas, je décroche ou pas, j'envoûte ou pas, je rencontre à nouveau ou pas, je baise ou pas, je revois ou pas... Il serait temps de dire à James Ellroy qu'il est loin d'être le seul dans ce cas. De nombreux enfants ont été sérieusement ébranlés par la mort d'un parent après l'avoir souhaitée. Passé ce postulat, l'idée de la retranscrire par écrit était plutôt intéressante. Là, force est de constater que même dans une séance psy, le psy s'endort. D'autres écriront bien mieux sur le sujet. Les rares passages qui se lisent sont ceux où Ellroy nous parle de son écriture de romans, comme si d'un coup il revenait dans son univers et que tout devenait plus facile. Et l'éditeur ne s'est pas trompé sur la qualité de ce livre, et n'a pas un seul instant hésité à l'affubler d'une couverture à la hauteur de ce qu'il est. On préfèrera relire ses premiers romans et attendre qu'il cesse d'emprunter des chemins de traverse sans GPS.

Et la note c'est zéro K, soit, traduit en unité de mesure de chez nous, zéro cigogne. Il y est allé un peu fort quand même peut-être...
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 33
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 10703
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Jan 25, 2011 11:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah, j'ai parlé trop vite. Jean-Marc Laherrère a beaucoup aimé et affirme même qu'Ellroy a écrit là le "roman de sa vie" (c'est ça qu'on appelle une autobiographie, non Laughing).
Arrow La chronique.
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 33
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 10703
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Oct 25, 2013 10:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le 13 novembre paraîtra dans l'excellente collection Rivages/Casterman/Noir l'adaptation du cultissime roman de James Ellroy, Le Dahlia Noir.



On retrouve au scénario Matz bien connu des bédéphiles (les séries Le Tueur et Du plomb dans la tête notamment) et David Fincher, oui oui, le cinéaste ! Au dessin l'Américain Miles Hyman.
Ca promet !



Matz et Hyman avaient déjà adapté ensemble un autre grand roman noir, dans la même collection


_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 45
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10979
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Oct 26, 2013 12:00 am    Sujet du message: Répondre en citant

Très bonne nouvelle ! Déjà, j'aimerais beaucoup lire l'adaptation de Nuit de fureur de Jim Thompson, roman que j'ai dans ma bibliothèque et qu'il faut à tout prix que je lise.

Pour Le Dahlia noir, l'adaptation en BD a du faire l'objet d'un travail titanesque, et même assez casse-gueule par rapport à la puissance du roman et de sa structure narrative.

Sinon, il y a un dessinateur que j'aime énormément pour son magnifique travail graphique, c'est Christian de Metter, qui a fait l'adaptation de Shutter Island et de Scarface chez Casterman/Rivages/Noir.
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
eric
Complice



Inscrit le: 22 Avr 2004
Messages: 176


L'Empire des Loups

MessagePosté le: Dim Oct 27, 2013 9:29 am    Sujet du message: Répondre en citant

A suivre de près.
Etonnant cette collaboration avec David Fincher.

Matz a vendu les droits de sa série Le Tueur à Hollywood. Il y a quelques années Fincher était tenté par l'adapation ciné avec Brad Pitt dans le rôle principal. Et puis, ça ne s'est pas fait (comme souvent dans le cinéma).
Je pense donc que Fincher et Matz se sont rencontrés à ce moment-là.
Par ailleurs, Fincher a longtemps essayé d'adapter le Dahlia Noir au cinéma (avant de jeter l'éponge). Il a beaucoup travaillé avec Ellroy et il en est né une amitié et beaucoup de respect de Fincher envers Ellroy (j'ai cru comprendre que Fincher avait été impressionné par la culture "policière" d'Ellroy). Toujours est-il que Fincher devait toujours avoir ses notes (et ses idées) pour une possible adaptation du roman au cinéma.
Fincher et Matz, en travaillant sur une possible adaptation du Tueur, on certainement évoqué Ellroy et l'idée sera venu de là.
La question qui reste en suspens : quelle est la véritable part de collaboration de Fincher dans ce projet ?
Ou est-ce plutôt le nom sur la couverture pour attirer les lecteurs.
J'ai vu une photo du script (il me semble que c'est le script) où il était écrit "adaptation by Matz with David Fincher". Fincher a certainement joué un rôle moins important que ce que laisse supposer la couverture actuelle de la BD.

Après, indépendamment de ces considérations, il faudra se faire propre idée et j'espère qu'ils ont réussi à resserrer l'intrigue (parce que le roman part un peu dans tous les sens).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 45
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10979
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Nov 25, 2013 2:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu dans un article de L'Express que Fincher avait eu quelques idées décisives qui avaient grandement aidé Matz pour son travail, comme le fait d'opter pour 3 "bandes" par planche, par exemple (ce qui renforce le côté 16/9).
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
eric
Complice



Inscrit le: 22 Avr 2004
Messages: 176


L'Empire des Loups

MessagePosté le: Lun Nov 25, 2013 11:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu quasiment mot pour mot la même chose ailleurs (j'imagine que ces magazines et journaux ne font que des copier-coller avec les dossiers de presse qu'on leur remet ; c'est navrant). Quoi qu'il en soit, il semble que Fincher a véritablement apporté un petit plus dans cette aventure.
J'ai noté qu'il y avait deux versions de cette bd. La normale et la "deluxe". Je crois que la "deluxe" a une dizaine de pages de plus et est en plus grand format, mais elle coûte aussi bien plus cher. Je suis vraiment tenté de casser la tirelire et de m'offrir la version la plus chère mais je trouve cette couv' bien moins belle...
Il faut que je me rende compte par moi-même directement en librairie quand j'en aurai le temps.
Quelqu'un d'autre intéressé / intrigué par cette adaptation bd ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 45
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10979
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Nov 26, 2013 1:45 am    Sujet du message: Répondre en citant

>> Le même article sur Libération


>> Feuilleter la BD sur le site de Casterman


Moi à la base qui n'était pas du tout partant, j'ai pris une grosse claque en voyant les deux planches qui illustrent l'article ci-dessus, ça m'a donné envie de replonger dans l'univers du livre, et du coup je pense me la procurer un de ces jours.

Mais comme tu dis, je viens de voir les deux éditions différentes :
- celle, "classique", de 174 pages à 20 euros (format 26 x 18,6 x 2,1 cm);
- et la version "deluxe", dont la couverture est totalement différente et ne bénéficie pas de la maquette habituelle Rivages/Casterman/Noir, avec 10 pages de croquis supplémentaires à 30 euros !!... (et un format 27 x 19,4 x 2,6 cm, selon l'éditeur)








En fait, au premier coup d'oeil j'ai trouvé moi aussi la couverture bien moins réussie, et finalement maintenant que je m'y suis habituée, je trouve que le grain du dessin lui donne une classe folle ! Mais 10 euros de plus pour avoir seulement 10 croquis de plus, et un format qui ne gagne qu'1cm en hauteur (et 0,8 en largeur), ça fait quand même énorme, je trouve...

eric a écrit:
Quoi qu'il en soit, il semble que Fincher a véritablement apporté un petit plus dans cette aventure.


Je pense que la mention Fincher a aussi et surtout servi à deux choses : finir de convaincre le Mad Dog par un nom prestigieux, ainsi que rendre de la même façon la traduction américaine plus "bankable".
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
eric
Complice



Inscrit le: 22 Avr 2004
Messages: 176


L'Empire des Loups

MessagePosté le: Mar Nov 26, 2013 9:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai réussi à trouver du temps pour faire un tour chez un libraire. Et j'ai pu comparer les deux objets.
La taille est quasiment la même. L'édition "deluxe" est rigide et donne une légère sensation "peau de pêche" (celle qui donne des frissons quand on la touche). La couverture de l'édition classique est flexible.
La présentation interne diffère : les deuxièmes et troisièmes de couvertures et les pages avant et après la bd (proprement dite) donnent une ambiance rétro de film noir dans la version "deluxe". Du coup, la version classique a l'air fade quand on compare ces quelques pages.
Dernier point : l'édition "deluxe" contient quelques planches supplémentaires qui sont des études des personnages ou qui auraient pu servir pour la couverture (mais je trouve ça assez pauvre pour en faire un véritable bonus).
Le tout pour 10 euros de différence.
A mon avis, ça n'en vaut pas la peine.

Ce qui m'intéresse, après tout, c'est le fond : les dessins, l'histoire. Et pas le "look". Sûr, c'est sympa de posséder un bel objet, mais ça relève finalement plus de la frime que d'autre chose quand il y une telle différence de prix et aussi peu de différence entre les deux objets.
J'ai acheté la version classique. Je lirai ça un peu plus tard.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 41
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9278
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Nov 26, 2013 9:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

norbert a écrit:
eric a écrit:
Quoi qu'il en soit, il semble que Fincher a véritablement apporté un petit plus dans cette aventure.


Je pense que la mention Fincher a aussi et surtout servi à deux choses : finir de convaincre le Mad Dog par un nom prestigieux, ainsi que rendre de la même façon la traduction américaine plus "bankable".


La préface de Matz est intéressante à ce titre, car il explique les origines de la collaboration avec Fincher, qui rêvait d'adapter au ciné Le Dalhia avec Tom Cruise (bien avant le film de De Palma de 2006), et qui avait donc déjà pas mal bossé sur le scénario et sur les plans prévus.
_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Vic Mackey
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 39
Inscrit le: 07 Déc 2013
Messages: 596



MessagePosté le: Lun Déc 16, 2013 3:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hoel a écrit:

Je n'ai jamais lu le livre ni vu le film mais je me suis mis à cette bd et je dois dire que j'ai vraiment bien aimé l'histoire, ça me donne limite envie de me lire le livre à l'occaz.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 33
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 10703
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Lun Déc 16, 2013 3:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

N'hésite pas à laisser ton avis. Wink


_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 45
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10979
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Déc 16, 2013 5:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Si le Père Noël est gentil... Smile
Et après il faudra que j'enchaîne enfin avec "Le grand nulle part" et le reste de la tétralogie !
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivante
Page 8 sur 11

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com