Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

5 octobre, 23h33 – Donald Harstad (Le Cherche Midi)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
TOPSI
Témoin


Age: 44
Inscrit le: 03 Avr 2009
Messages: 14



MessagePosté le: Dim Juil 05, 2009 9:04 am    Sujet du message: 5 octobre, 23h33 – Donald Harstad (Le Cherche Midi) Répondre en citant



Présentation de l'éditeur
Portrait- robot du suspect : visage blanc, faciès de clown, dents longues et très pointues. Etat des victimes : morsure à la gorge et vidée de leur sang, pieu enfoncé dans la poitrine. Les superstitions les plus folles ont vite fait de ressurgir dans ce petit comté de l'Iowa. Aurait-on affaire à un vampire ? Le shérif Carl Houseman a du souci à se faire.

Biographie de l'auteur
Policier, puis shérif, pendant plus de vingt-six ans dans l'Iowa, Donald Harstad s'inspire de faits réels pour écrire. Ses romans Onze jours, Code 10 et -30°, disponibles en Points, ont révélé un auteur doué d'un grand sens du réalisme et l'intrigue.




J'aime beaucoup cet auteur et son héros le shérif Houseman qui méne des enquêtes dans "l'amérique profonde Iowa" avec un souci du détail remarquable.

C'est un héros ordinaire, pas un superhéros : il a une femme qui lui prépare des petits plats, des collégues inéfficaces et d'autres formidables, de l'embonpoint, il rentre chez lui le soir... et méne ses enquêtes méthodiquement comme on peut imaginer faire les vrais flics.

Et puis il n'habite pas dans une grande ville mais dans une région agricole habituée aux grands froids et ça change des sempiternels NY ou LA.

Harstad est un ancien shérif et ça se sent dans ses romans avec les détails dont il ponctue ses récits (notamment ses fameux codes).

Les personnages secondaires sont aussi bien très dressés du shérif Lamar à Sally la dispatcheuse.

Ici l'histoire qui peut paraitre un peu "too much" au premier bord avec un vampire est traitée de manière très réaliste et ne tombe jamais dans le ridicule ou le fantastique.

Enfin, il y a de l'action mais pas trop; Houseman n'est pas un jeune premier bourré de testostérone mais il y va quand c'est nécessaire.

Voilà, c'est des histoires très réalistes et bien écrites avec un héros très sympathique.

Harstad à écrit :
- Onze jours
- Code 10
- -30 °
- 5 octobre
et le dernier : 4 jours avant Noël

Toujours avec le shérif Houseman.
_________________
Quand j'étais petit, j'étais un Jedi...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Fredo
Michael Myers


Age: 43
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8631
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Dim Juil 05, 2009 9:46 am    Sujet du message: Répondre en citant

http://rivieres.pourpres.net/forum/onze-jours-de-donald-harstad-vt1231.html
http://rivieres.pourpres.net/forum/donald-harstad-onze-jours--vt246.html

Y a du doublon dans l'air !
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
TOPSI
Témoin


Age: 44
Inscrit le: 03 Avr 2009
Messages: 14



MessagePosté le: Dim Juil 05, 2009 10:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

Les doublons concernent "Onze jours", je parlais de "05 octobre 23h33" Wink et de son histoire de vampires perdus dans un manoir de l'Iaowa avec un shérif Houseman confronté à des jeunes qu'il ne comprend pas vraiment (look, moeurs)...
Cela dit Harstad mérite bien plusieurs posts Smile
_________________
Quand j'étais petit, j'étais un Jedi...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Fredo
Michael Myers


Age: 43
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8631
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Dim Juil 05, 2009 11:14 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je faisais référence au double 11 jours.
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6619
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Avr 23, 2019 12:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon avis :
Citation:
Une 4e de couv' et une couv' hyper alléchantes et mystérieuses, des mots dithyrambiques de Mr Michael Connelly himself, aïe, Le Cherche Midi n'en ferait-il pas trop ? Hélas, un peu trop si. Car je n'ai trouvé le livre ni "captivant", "perturbant" ou "effrayant" pour reprendre le vocabulaire employé sur les 4e de couv'/couv'.
En revanche, j'ai apprécié suivre cette enquête originale (un meurtre commis dans un immense manoir de l'Iowa où vivent, gratuitement, des paumés d'un genre particulier...), avec le vampirisme en toile de fond et la fascination que peut exercer un être aux pouvoirs "surnaturels" (notez les guillemets) sur une bande de jeunes à l'esprit égaré. On navigue entre l'Iowa et le Wisconsin dans les pas du shérif Carl Houseman, un personnage vraisemblablement très proche de ce que fut l'ancien flic Donald Harstad (en outre la femme de l'auteur fut institutrice, comme celle de son personnage), un héros dont on se sent proche, grâce à l'utilisation de la première personne du singulier mais aussi et surtout parce que Carl Houseman a toujours de l'humour, sans être lourd, malgré les actes ignobles auxquels il doit faire face. Un personnage particulièrement humain qui s'inscrit dans une enquête qui se veut réaliste, l'auteur utilisant sa propre expérience pour nous faire vivre de l'intérieur et au plus près l'enquête, à commencer par l'usage des codes dont se servent les patrouilles pour faciliter la communication et éviter les oreilles indiscrètes (tout cela est bien détaillé en fin d'ouvrage).
Au final une lecture très plaisante, aucunement flippante mais plutôt accrocheuse, grâce à une intrigue originale, un héros attachant et un réalisme que l'on doit à l'expérience policière de l'auteur. Premier Harstad pour moi, sûrement pas le dernier.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 43
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2161
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Mer Avr 24, 2019 9:26 am    Sujet du message: Répondre en citant

je suis un grand fan de la série
_________________
À chaque décision que nous prenons, nous créons un nouvel avenir. Et, ce faisant, nous détruisons tous ceux que nous aurions pu avoir à la place.
Lou Berney November Road
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com