Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Les avis
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> Miserere
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 40
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 9319
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Sep 08, 2008 8:35 am    Sujet du message: Les avis Répondre en citant

J'ouvre dès maintenant un topic consacré aux avis quant à Miserere.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 40
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 9319
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Sep 08, 2008 8:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

Dodger a écrit:
Ca y est, je l'ai fini hier (snif !). Voilà ce que j'en dis dans mon vote sur PP :

A chaud, "Miserere" est déjà l'un de mes Grangé préférés. On y retrouve sa puissance d'écriture, son imagination, son sens des personnages évoluant à la limite de la société - le tout mené à un niveau de maîtrise impressionnant. L'intrigue est brillante et passionnante, et on rêve déjà de voir au cinéma certaines scènes de suspense horrifique particulièrement saisissantes... La fin est un peu trop "hénaurme" à mon goût, un peu téléphonée (d'où le 9/10), mais ça ne gâche pas le plaisir. Pour moi en tout cas, JCG prouve une fois de plus qu'il est le meilleur en France dans le registre du thriller, et de très loin !

Bon, ceux qui n'ont pas encore craqué, il va falloir s'y mettre, maintenant Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Sybil
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 36
Inscrit le: 27 Déc 2006
Messages: 1259
Localisation: Dijon

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Sep 10, 2008 1:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et voilà mon 9 vient s'ajouter aux autres !

Encore une fois, Grangé nous embarque totalement, et c'est avec (plaisir ? pourtant quand on voit toutes les horreurs décrites...) frisson en tout cas que l'on suit les deux héros, Kasdan et Volokine, tous deux marqués par de profondes fêlures, enquêter en marge des circuits officiels sur des meurtres liés à des chorales d'enfants.

J'ai souvent pensé aux "Rivières pourpres" lors de ma lecture : tout d'abord bien sûr le duo de flics
Spoiler:
mais aussi certains thèmes abordés, le nazisme, l'aryanisme et la pureté...


Bon certes l'on pourra reprocher quelques éléments un peu "gros"
Spoiler:
comme le fait que les 2 flics se retrouvent impliqués directement ou la chasse à l'homme à la fin
mais ça reste des éléments de détail, j'ai vraiment adoré et en plus j'ai appris pas mal de choses
Spoiler:
je ne savais pas pour le Cameroun par exemple...


Par contre je trouvais déjà que les chants d'enfants pouvaient être une musique relativement effrayante (quand c'est repris dans les films d'horreur par exemple), ça ne va pas s'arranger Razz

Ah et les 2 dernières lignes de fin Shocked c'est juste wahouu !
_________________
N'est pas mort ce qui à jamais dort.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 38
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9192
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Sep 10, 2008 1:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sybil a écrit:
Ah et les 2 dernières lignes de fin Shocked c'est juste wahouu !


Là je te rejoins tout à fait Sybil ! C'est super bien trouvé comme fin selon moi aussi !
_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Dodger
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 42
Inscrit le: 04 Mar 2007
Messages: 1198
Localisation: Paris

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Sep 11, 2008 6:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

Nico a écrit:
Sybil a écrit:
Ah et les 2 dernières lignes de fin Shocked c'est juste wahouu !


Là je te rejoins tout à fait Sybil ! C'est super bien trouvé comme fin selon moi aussi !


Carrément flippant, oui... mais excellent, c'est vrai !
Et en plus,
Spoiler:
ça rattrape le final un peu balourd du chapitre précédent, avec le débarquement très "cavalerie américaine" de la BRI, qui m'a légèrement frustré, je l'avoue.


Petite parenthèse liée à l'un des thèmes du roman : le compositeur Bruno Coulais a une théorie intéressante sur l'utilisation des choeurs d'enfants dans les musiques de films. Bien qu'il soit lui-même l'auteur de la BO des Choristes, où par définition les voix d'enfants ont une nature assez pacifiste, il explique qu'il aime recourir à ces mêmes voix pour créer des décalages inquiétants - la texture pure et "angélique" des choeurs d'enfants créant un contraste puissant, et donc une tension d'autant plus violente lorsqu'ils sont utilisés dans un contexte horrifique.
Pour mémoire, Bruno Coulais est l'auteur de la formidable BO des Rivières Pourpres, le film Wink
_________________
"Il faut donc avoir de l'âme pour avoir du goût." (Vauvenargues)
http://cannibaleslecteurs.wordpress.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur  
Luna
Victime



Inscrit le: 02 Sep 2008
Messages: 6
Localisation: Strasbourg

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Sep 12, 2008 9:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

A mon tour de donner mon avis : MAGNIFIQUE !
Une intrigue à la Grangé, troublante, dérangeante, flippante, des personnages tourmentés mais géniaux et très attachants (peut-être les plus attachants de tous les romans de Grangé), bref, tout ce que j'aime ! Un roman captivant que vous happe dès les premières lignes.
Seul petit bémol : la fin, un peu trop "rapide" à mon goût. J'aurais aimé qu'elle soit un peu plus développée, qu'on en apprenne un peu plus, style
Spoiler:
un interrogatoire musclé des dirigeants de la colonie, etc...
Bref, j'en voulais plus !
Mais cela n'enlève en rien aux qualités extraordinaires de ce livre qui fait partie de mon trio de tête avec Le vol des cigognes et Le serment des limbes.
Je saoule mon entourage et mes amis pour qu'ils le lisent ! Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
david70
Victime


Age: 32
Inscrit le: 12 Sep 2008
Messages: 5



MessagePosté le: Ven Sep 12, 2008 4:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Nul! Grangé se perd, et ça me chagrine vraiment. Entre les incohérences de plus en plus nombreuses, les bla bla à deux sous, des histoires dans l'histoire qui n'apportent rien, et surtout, à une histoire absolument pas crédible (on ne parle même pas de la méthode de meurtre, le modus operenti, qui est à chialer de rire tellement ridicule), la montagne accouche bel et bien d'une souris.

Grangé a été bon, le meilleur de sa catégorie parmi les auteurs français, et de loin. Depuis deux romans, il n'est qu'un auteur de plus. Bien entendu, si je ne devais pas tenir compte du nom, je dirais "bon roman quand même dans l'ensemble", mais venant de Jean-Christophe, j'attends plus, beaucoup plus.

Prends des vacances mon grand, reposes toi, et on oubliera ta trilogie à deux sous, en attendant que tu nous repondes des romans de la trempe du vol des cygognes, des rivières pourpres ou de l'empire des loups. Parce que là, on en est quand même bien loin...Sad

Désolé de plomber tout le monde Laughing
C'est vrai que le principe est le même que "les rivières pourpres", deux flics ensemble, un "jeune", un "vieux", qui sont à la recherche d'une révélation horrible.

Mais...je n'y retrouve plus ce mystère justement. Tout d'abord le modus operenti m'a exaspéré.
Spoiler:
Je sais pas moi, au pire des cas, on fini sourd, mais on meurt pas d'un cri
Shocked

Spoiler:
L'histoire du Camreoun, on en parle même pas. Qu'est ce que ça vient foutre là? Qu'est ce que ça apporte à l'histoire? Rien, strictement rien, j'ai trouvé ce passage franchement nul et abjecte, parce que ça n'apporte rien à l'histoire. C'est faire des pages pour faire des pages quoi.


Enfin, l'écriture reste très bonne, haletante, et donne envie de lire. Mais juste que la magie n'opère plus. Ca fait deux bouquins de suite que je trouve Grangé hyper téléphoné, j'ai plus ce sentiment à la fin qui consiste à se dire "ouaaaaaaaaaah", ce n'est juste pas ou peu crédible, la fin est balancée à la va-vite, et comme l'a dit sybil,
Spoiler:
le fait que Volo soit directement concerné
...bon, un poi gros.

La ligne noire avait été un semi-succès à mes yeux, le serment des limbes et miserere deux échecs monumentaux (quand on connait le talent du bonhomme, j'entends Wink ).

Bref, content que la trilogie soit finie, une chose est sûre, le Mr n'a pas le talent d'un Maxime Chattam pour faire des trilogies. J'attends maintenant son prochain avec une grande impatience. Wait and see.

En attendant, je vais ressortir le vol des cygognes et les rivières pourpres, ça me remettra en forme Razz
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
terramater
Meurtrier



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 285
Localisation: Nantes


MessagePosté le: Ven Sep 12, 2008 4:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oh Oh !!!
Quelqu'un qui ose dire du mal de Grangé ici Laughing
Pour un deuxième post, tu fais très fort Wink

Laurent
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
david70
Victime


Age: 32
Inscrit le: 12 Sep 2008
Messages: 5



MessagePosté le: Ven Sep 12, 2008 4:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Non, je relativise, car je reconnais son grand talent d'écrivain. Même dans cette histoire, il sait être entrainant Wink

C'est plus du côté "intrigue" que je le trouve baisser un peu. MAIS j'irai dire du bien des autres bouquins, ne t'inquiète pas Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
mamboo
Meurtrier


Age: 32
Inscrit le: 03 Mar 2007
Messages: 434
Localisation: Région parisienne

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Sep 12, 2008 7:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sans être aussi extrême que david70, je viens de finir à l'instant Miserere, et j'avoue avoir moi aussi ressenti une certaine déception.

Concernant l'ambiance tout d'abord, je n'ai pas retrouvé une ambiance typique de Grangé. Je ne l'ai trouvée à aucun moment pesante, ou "mystique", et aucun lieu ne m'a particulièrement touché à ce niveau là, contrairement à ses autres romans, où il nous faisait souvent voyager dans des endroits plus ou moins exotiques, mais toujours emplis d'une certaine tension. Même dans "l'Empire des Loups", où l'intrigue se passe principalement à Paris, j'ai souvenir de descriptions de la ville, de ses ruelles, ses quartiers, son cimetière, assez intenses. Pas dans Miserere, malheureusement.

Les personnages, maintenant. Les deux flics sont très attachants, c'est indéniable. J'avoue tout de même préférer, chez Grangé, un seul vrai "héros", comme dans "Le vol des cigognes", ou "Le serment des limbes". Peut-être est-ce aussi le fait qu'ils soient à deux qui ne rend pas l'ambiance spécialement "lourde", la tension étant souvent plus mise en avant quand le héros est seul, bien qu'il ait tout de même bien réussi à associer les deux dans "les rivières pourpres" (mais il faut dire qu'on suivait les deux flics indépendamment l'un de l'autre pendant une grosse partie du livre)...
Et moi aussi je trouve que
Spoiler:
le fait que les deux soient plus ou moins impliqués dans l'affaire est un peu gros pour l'un (Volo), et inutile pour l'autre (Kasdan).

Enfin, même s'ils ont leurs particularités bien à eux, je trouve que ça manque d'originalité. Mathieu, dans le Serment des Limbes, avait une personnalité bien à lui, qu'on ne retrouvait dans aucun autre de ses livres. Ici, ce n'est pas trop le cas, à mon goût. On peut en effet un peu les comparer aux protagonistes des rivières pourpres, même si, j'en conviens, leur relation n'est tout de même pas identique. Mais je les trouve un peu... classique. Même si très attachants tout de même, attention.

Enfin l'intrigue. Encore une fois, je rejoins david70, c'est un peu... gros. Mais ce qui m'embête le plus, c'est qu'il nous donne certes quelques infos en cours de lecture pour assouvir l'appétit du lecteur, mais rien de vraiment extraordinaire.
Dans ses deux derniers livres par exemple, chaque fin de partie laissait un gros "choc", grâce à une révélation extra. Ici, on suit l'enquête tout au long du roman, on découvre des choses avec les policiers, mais la vraie révélation n'arrive qu'à la toute fin, et est un peu décevante.
Cela dit, c'est tout de même assez complexe, et excellement bien écrit, ça on ne le lui retirera pas. J'adore l'écriture de Grangé.

Question cadavres et horreur, je trouve que c'est vraiment très bon. Certaines scènes assez affreuses sont parfaitement décrites, ou bien "suggérées", comme le disait Nico, sans tomber dans le gros n'importe quoi bien gore.

Et enfin, niveau documentation, c'est véritablement impressionnant. Sur ce point là, il n'y a pas à dire, Grangé a fait un boulot extra !

En résumé, tout de même beaucoup de points assez négatifs, mais surtout parce qu'en effet, on attend beaucoup d'un Jean-Christophe Grangé.
Pour être honnête, j'ai tout de même pris du plaisir à lire ce nouveau roman et à suivre l'enquête de ses deux flics tourmentés. Wink

Spoiler:
La deuxième partie notamment, "Les bourreaux", et l'interrogatoire des vieux militaires, puis la découverte de la personnalité de Hans-Werner Hartmann, ses activités, les tortures infligées, etc, est très prenante.


PS pour david70 : Miserere ne faisait pas parti de sa "trilogie", ce sera le prochain roman qui la concluera (bien qu'il ne veuille plus appeler ça une trilogie).
_________________
http://www.flickr.com/photos/m4mboo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger  
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 38
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9192
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Ven Sep 12, 2008 7:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

mamboo a écrit:
Même dans "l'Empire des Loups", où l'intrigue se passe principalement à Paris, j'ai souvenir de descriptions de la ville, de ses ruelles, ses quartiers, son cimetière, assez intenses. Pas dans Miserere, malheureusement.


Là, je suis assez étonné, parce que dès les premières pages, être transportés dans des lieux méconnus comme le réservoir de Montsouris , moi ça m'a vraiment beaucoup plu !

mamboo a écrit:
Dans ses deux derniers livres par exemple, chaque fin de partie laissait un gros "choc", grâce à une révélation extra. Ici, on suit l'enquête tout au long du roman, on découvre des choses avec les policiers, mais la vraie révélation n'arrive qu'à la toute fin, et est un peu décevante.


C'est ce que j'avais dit à Jean-Christophe quand je l'avais vu récemment : Miserere est différent des autres romans, il mise beaucoup moins sur les rebondissements. Personnellement, je pense que ce n'est pas un mal. Les rebondissements finaux de La Ligne Noire et du Serment des Limbes, même s'ils étaient bien amenés, n'était pas selon moi vraiment surprenant. Pour quiconque est habitué à la "logique Grangé", ils étaient relativement assez facile à prévoir, non ?
Et dans Miserere, tout l'intérêt du roman de réside pas là. C'est un roman d'ambiance, un roman qui prend aux tripes, qui fait vibrer, qui fait frissonner, et c'est à ce titre que je le trouve particulièrement réussi.
_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
david70
Victime


Age: 32
Inscrit le: 12 Sep 2008
Messages: 5



MessagePosté le: Ven Sep 12, 2008 9:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah mais je n'ai jamais reproché le talent d'écriture de Jean Christophe Grangé, qui est d'ailleurs un des seuls à réussir à m'entrainer alors que l'histoire ne me prend pas plus que ça.

Moi c'est réèllement sur l'intrigue ou je suis déçu, parce qu'on sent tout venir, beaucoup trop téléphoné à mon gout. Le serment des limbes m'avait déjà fait le même effet en fait. Je ne découvre plus la même surprise.

Je n'ai peut être pas assez nuancé effectivement, ça reste un bon roman policier, attention! Et le personnage de Volokine m'a particulièrement plu.

Spoiler:
Reste que l'histoire ou Kasdan raconte son passé, je l'ai trouvé vraiment nul parce que n'apporte strictement rien à l'histoire hormis qu'il tue un général, on s'en serait passé..., que Volokine soit directement lié avec la trame de fin, vraiment trop gros, je l'ai senti à plein nez (je me suis même dit "non je pense pas, ça serait trop simple"...mais en fait si), et enfin je le répète la méthode des meurtres, le modus operenti, qui est à mes yeux ridicule.


Ce sont ses principales faiblesses. Par contre, le roman a ses forces, l'ambiance non, pas oppressante pour un sous, mais tout le travail de description, et les deux personnages centraux très charismatiques, ça c'est très réussi (un peu comme dans les rivières pourpres).

Il y avait quelque chose chez Grangé que j'adorais dans ses anciens romans, c'était deux histoires diamétralement différentes et qui se rejoignaient pour découvrir quelque chose. Il ne l'a plus refait depuis l'empire des loups, et là je le trouvais très fort. J'espère pour ma part qu'il recommencera cette méthode.

Maintenant, Grangé reste un grand romancier...je lui fait confiance pour retrouver la flamme de ses débuts Smile
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 38
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9192
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Ven Sep 12, 2008 9:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Faites attention aux spoilers dans ce topic "Avis", qui doit rester accessible à tous, même ceux qui n'ont pas encore lu le roman et qui recherchent des opinions sur le roman sans aucune révélation majeure sur le contenu.
_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
mamboo
Meurtrier


Age: 32
Inscrit le: 03 Mar 2007
Messages: 434
Localisation: Région parisienne

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Sep 12, 2008 10:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oh là oh là, attention aux spoilers, David (le paragraphe sur Kasdan et Volo) !


Nico a écrit:
Là, je suis assez étonné, parce que dès les premières pages, être transportés dans des lieux méconnus comme le réservoir de Montsouris , moi ça m'a vraiment beaucoup plu !


Il y a ce passage, c'est vrai, mais c'est à peu près le seul où il nous décrit bien un lieu de Paris, il me semble, non ? Et puis pour ma part, peut-être justement parce que c'est assez méconnu, j'ai eu un peu de mal à m'imaginer la scène (enfin, le lieu, visuellement je veux dire), mais peut-être que ça vient de moi.

Nico a écrit:
C'est ce que j'avais dit à Jean-Christophe quand je l'avais vu récemment : Miserere est différent des autres romans, il mise beaucoup moins sur les rebondissements. Personnellement, je pense que ce n'est pas un mal. Les rebondissements finaux de La Ligne Noire et du Serment des Limbes, même s'ils étaient bien amenés, n'était pas selon moi vraiment surprenant. Pour quiconque est habitué à la "logique Grangé", ils étaient relativement assez facile à prévoir, non ?
Et dans Miserere, tout l'intérêt du roman de réside pas là. C'est un roman d'ambiance, un roman qui prend aux tripes, qui fait vibrer, qui fait frissonner, et c'est à ce titre que je le trouve particulièrement réussi.


Justement, dans La ligne noire et le Serment des Limbes, l'intérêt n'était pas vraiment la fin de ces romans.
Spoilers sur la ligne noire :
Spoiler:
Que Marc devienne un tueur par exemple, bon ok, c'est sympa, mais sans plus, et c'est vrai qu'on peut s'y attendre. Mais l'intérêt du roman réside essentiellement dans le rituel du tueur, que l'on découvre petit à petit, et qui est tout simplement extraordinaire. Donc que la toute fin soit facile à prévoir ou pas, peu m'importait, en fait.


Dans Miserere par contre, je n'ai pas trop eu de quoi me "rassasier" avant la fin, niveau révélations.
Alors bon, je comprends, tout l'intérêt ne réside pas dans les révélations, d'accord, mais ses précédents romans me faisaient autant vibrer, autant frissonner (plus, même), prenaient autant aux tripes, que celui-ci, et en plus il y avait des rebondissements. Donc un poil déçu, quand même, mais rien de catastrophique non plus, ça reste un bon Grangé (je lui mettrai 7/10, je pense). Wink
_________________
http://www.flickr.com/photos/m4mboo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger  
Dodger
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 42
Inscrit le: 04 Mar 2007
Messages: 1198
Localisation: Paris

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Sam Sep 13, 2008 7:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

david70 a écrit:
l'ambiance non, pas oppressante pour un sou


Pas d'accord du tout là-desus - même si, bien sûr, c'est une affaire de ressenti. Le passage qu'évoquait Nico un peu plus haut dans le réservoir de Montsouris, et un certain nombre d'autres m'ont littéralement tétanisé :

Spoiler:
- le chapitre 25 dans son intégralité, dans lequel Kasdan, chez lui, entend le tâtonnement d'une canne dans le couloir, puis des voix et des rires d'enfant, et enfin la petite voix qui répond à son propre cri en chuchotant : "Mais putain, qui est là ?"
- la fin de la deuxième partie, avec le découverte du cadavre du garagiste puis la traque des mômes aux masques d'argent sur le parvis
- le tout début, avec l'histoire du cri qui résonne encore dans les tuyaux des orgues


Et j'en passe, je cite juste les premiers qui me viennent à l'esprit et qui m'ont sans doute plus frappé que d'autres.

Pour ce qui est de l'histoire personnelle de Kasdan, elle peut sembler anecdotique ou "hors-sujet", mais c'est ce genre de choses qui fait l'épaisseur d'un personnage dans un roman.
De plus, je pense qu'elle n'est pas si hors-sujet qu'elle n'y paraît. Dans ce roman, Grangé multiplie les coups d'éclairage sur des pages sombres de l'histoire récente du monde :
Spoiler:
le coup d'Etat au Chili et les nombreux massacres qui en ont résulté, les horreurs des camps de la mort. Les exactions des militaires au Cameroun sont justement une page méconnue de cette histoire,
et l'implication personnelle de Kasdan, en plus de donner de la consistance et de la profondeur au personnage, permet d'en rappeler l'existence.

mamboo a écrit:
Il y a ce passage, c'est vrai, mais c'est à peu près le seul où il nous décrit bien un lieu de Paris, il me semble, non ?


Emporté par l'impatience, tu as peut-être lu un peu vite, non ? Wink
Il y a toutes les descriptions des différentes églises, très soignées, qui créent une atmosphère partagée entre recueillement et étouffement, laissant deviner les sombres mystères auxquelles elles sont liées.
Il y a le passage dans la serre du Jardin des Plantes, que je trouve très réussi également.
Puis on sillonne beaucoup Paris en voiture, mais JCG décrit régulièrement les quartiers et leurs caractéristiques, certains immeubles, etc. Peut-être de façon moins détaillée que dans l'Empire des Loups ou la première partie du Serment des Limbes, mais je n'en suis même pas sûr.
_________________
"Il faut donc avoir de l'âme pour avoir du goût." (Vauvenargues)
http://cannibaleslecteurs.wordpress.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> Miserere Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 1 sur 7

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com