Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Vine Street - Dominic Nolan (Rivages)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 47
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 11622
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Avr 26, 2024 5:52 pm    Sujet du message: Vine Street - Dominic Nolan (Rivages) Répondre en citant

Salué par la presse et la critique (même en France) comme « un grand roman » digne du Dahlia noir ou de L.A. Confidential d'Ellroy mais dans le Londres des années 1930-40, finaliste du Prix du polar européen du Point, Vine Street du Britannique Dominic Nolan est paru chez Rivages, traduit par Bernard Turle.






Le livre :

Londres, 1935. Leon Geats travaille à la brigade des Mœurs & Night-clubs de la police de Westminster. Misanthrope et hargneux, il dirige la racaille de Soho – un quartier peuplé de prostituées, de jazzmen et de mafieux – selon un code moral élastique. Lorsque le corps d’une femme est retrouvé au-dessus d’un club, les inspecteurs de la Criminelle ont vite fait de classer l’affaire, ignorant qu’il s’agit de la première victime d’une longue série. En collaboration avec un collègue de la Brigade Volante et une officière de police, Geats se consacre à la recherche d’un tueur pervers et insaisissable. Une enquête qui couvrira plusieurs décennies, traversant le Blitz et l’après-guerre, à la poursuite d’un meurtrier surnommé « le Brigadier ».



« L’effroi obsessionnel de James Ellroy dans le Londres des années 1940. »
- IAN RANKIN

« Un roman passionnant et ambitieux qui allie l'ampleur de L.A. Confidential à la profondeur psychologique du Rocher de Brighton de Graham Greene. »
- A. J. FINN

« Extraordinaire. »
- THE SUNDAY TIMES

« Un tour de force. »
- Karen Lajon - Le JDD




_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 47
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 11622
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Avr 26, 2024 6:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant




La chronique de Jean-Marc Laherrère sur Actu du Noir :

Citation:
Vine Street

Dominic Nolan débarque chez nous avec un pavé : Vine Street.

2002. Les flics viennent voir un couple de retraités quelque part dans la campagne anglaise. Deux corps, morts depuis longtemps, ont été découverts par hasard. Et Billie et Mark Cassard pourraient avoir connu l’une des victimes, il y a fort longtemps, quand ils étaient tous flics à Londres, entre 1935 et 1946.

1935, Soho Londres. Leon Geats est un flic qui supporte mal la hiérarchie. Il connait les rues, ruelles et impasses comme sa poche. Il connait les putes, les macs, les boites officielles et clandestines, les trafiquants, les musiciens … Ingérable mais indispensable. Quand une prostituée est retrouvée morte, étranglée, il est un des seuls dans le commissariat à en faire une affaire personnelle. Une affaire qui ne fait que commencer, l’obsèdera des années et lui fera toucher du doigt la corruption de la société britannique. Le tout sur peur des espions, sous les bombes allemandes, puis dans la période de reconstruction.

Je ne vais pas vous mentir, Vine Street est un pavé (plus de 600 pages) dans lequel il n’est pas forcément facile de rentrer. Il demande un peu de concentration. Parce qu’il y a beaucoup de personnages. Parce que l’auteur manipule l’ellipse assez fréquemment, parce qu’il faut parfois avoir un peu de patience pour comprendre une situation donnée.

Mais si l’on persévère, on a droit à une belle récompense.
Tout est cohérent, tout finit par s’expliquer. Mais surtout quel souffle, quelle ampleur dans le propos ! Pour une fois, la quatrième n’exagère pas en faisant référence à James Ellroy. On retrouve ici la façon de raconter l’Histoire grâce au polar. Et on retrouve un monde totalement immoral. Des flics ripoux au dernier degré, des services secrets d’un cynisme absolu, des possédants arrogants et le petit peuple de Vine Street qui paie les pots cassés.

Et pendant la période concernée il y en a des pots cassés, entre la guerre et les meurtres et trafics en tous genres.
Un grand roman, ambitieux, fort et émouvant.





Et celle de Clete sur Nyctalopes :

Citation:
VINE STREET de Dominic Nolan
[...]

Comme Ian Rankin sur la quatrième de couverture et de nombreuses critiques, on ne peut qu’ admettre que l’on a ici un roman à placer aux côtés du Quatuor de Los Angeles de James Ellroy. On quitte néanmoins Los Angeles pour se retrouver sur les bords de la Tamise à Londres et plus exactement dans le quartier de Soho. Si le début et l’épilogue se déroulent en 2002, l’histoire se situe bien en amont, dans les années trente puis pendant la période du Blitz de la seconde guerre mondiale. S’y rajouteront quelques chapitres dans les années 60.

Comme chez Ellroy, des femmes massacrées, des ambiances et comportements troubles et troublants, des flics pourris jusqu’à la moelle dont on espère la mort dans les plus grands tourments, des mafias, des services secrets sans états d’âme, le côté obscur des êtres, une description pointue de la ville et d’une certaine marge évoluant dans les quartiers chauds. L’histoire s’anime sur la poursuite du tueur particulièrement dégueulasse “le brigadier”, agissant comme un fantôme sans laisser d’autres traces que l’effroi et le malaise que sa barbarie déclenche.

Sur sa piste, habités par leur enquête jusqu’à l’aliénation, trois flics qui vont aussi former un très troublant triangle passionnel, ajoutant d’étranges perversions dans une atmosphère qui en est déjà saturée. Le trio est à la poursuite du tueur mais le vrai héros du roman, c’est Leon Geats. Longtemps, très longtemps qu’on ne nous avait pas offert un si beau personnage de flic. Très grand Leon Geats ! Un vrai chien qui ne lâche pas, utilisant la méthode dure, assénant la violence autant qu’il l’encaisse, se montrant trouble, retors, secret et dans le même temps, si bellement humain. Un seigneur.

Le roman est dense, les personnages nombreux, les bonds dans le temps déstabilisants, les rebondissements parfois divins, la psyché des trois flics, magnifiquement développée ou astucieusement voilée, dépasse souvent en intensité dramatique la chasse à l’homme, un bonheur de noir.

Comme tout bon élixir, Vine Street se savoure, se laisse apprivoiser lentement pour enfin développer les effluves puissantes d’une intrigue complexe et passionnante.

L’étoffe des grands polars.




C'est cette dernière chronique qui avait attiré mon attention sur ce titre, et comme c'est (très) rare que de tels termes ou comparaisons soient employés par ces chroniqueurs chevronnés du polar (qui ne mâchent jamais leurs mots), je me dis que non seulement ça a l'air terriblement alléchant, mais qu'en plus ça pourrait faire un magnifique Polarpourprable (Découverte) 2024 ! Smile
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
JohnSteed
Serial Killer : Patrick Bateman



Inscrit le: 08 Aoû 2016
Messages: 937


Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Avr 29, 2024 7:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un polar que j'ai hâte d'avoir entre le mains!
Norbert, tu as bien fait d'ouvrir ce topic. Le livre devrait plaire à beaucoup d'entre nous!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 47
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 11622
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Avr 30, 2024 10:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

JohnSteed a écrit:
Un polar que j'ai hâte d'avoir entre le mains!
Norbert, tu as bien fait d'ouvrir ce topic. Le livre devrait plaire à beaucoup d'entre nous!


Normalement, c'est ma prochaine lecture et j'avoue que j'en attends beaucoup après avoir lu tous ces bons échos !
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 47
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 11622
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Mai 17, 2024 7:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'arrive peu à peu vers la fin, car je n'en lis que 3 ou 4 chapitres par jour et ceux-ci sont très courts.
Toujours est-il que ce roman est remarquable, bien écrit, captivant, avec une immersion saisissante dans les bas-fonds londoniens de l'époque à la suite d'un trio d'enquêteurs attachants et atypiques, dont on suit l'évolution au fil des décennies.
Je recommande vivement !
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com