Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

La Disparition d'Annie Thorne, de C.J. Tudor

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 43
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10707
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Mar 30, 2020 7:46 am    Sujet du message: La Disparition d'Annie Thorne, de C.J. Tudor Répondre en citant


Citation:
Une nuit, Annie a disparu de son lit. Il y a eu des recherches. Tout le monde imaginait le pire. Finalement, au bout de quarante-huit heures, ma petite soeur est revenue. Mais elle ne voulait pas - ou ne souhaitait pas - dire ce qui s'était passé.
Quelque chose lui est arrivé. Je ne peux pas expliquer quoi. Je sais juste que, quand elle est rentrée à la maison, elle n'était plus la même. Elle n'était plus ma Annie.
Je ne voulais pas avouer aux autres et encore moins à moi-même que, parfois, j'avais peur d'elle.
Et puis, il y a deux mois, j'ai reçu un e-mail: Je sais ce qui est arrivé à votre soeur. Ca recommence...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 43
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10707
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Mar 31, 2020 7:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ma chronique sur Polars Pourpres :

Citation:
Adolescent, Joe Thorne a vécu une terrible épreuve : sa jeune sœur, Annie, a disparu avant de réapparaître quarante-huit heures plus tard. Nul ne sait exactement ce qui lui est arrivé, mais il a nettement senti que quelque chose en elle a changé. Désormais adulte, il revient à Arnhill, la ville de son enfance, pour y intégrer l’établissement où il va être professeur. L’occasion de retrouver de vieilles connaissances, mais également de tirer au clair certains mystères et régler des comptes avec le passé.

De C. J. Tudor, on connaît déjà l’excellent Homme craie, et c’est avec le même plaisir que l’on se laisse envoûter par les pages de ce roman. D’entrée de jeu, le lecteur est propulsé dans le vif – voire le mort – du sujet : deux policiers pénétrant dans un pavillon où une femme s’est suicidée après avoir tué son fils. Le reste de l’ouvrage est à l’avenant : dense, fort et noir, comme un remarquable café au parfum entêtant et saturé de substances tonifiantes. On suit donc Joe Thorne, ancien joueur invétéré, criblé de dettes et à la forte claudication, revenir sur les lieux qui l’ont tant marqué lorsqu’il était plus jeune, tandis que les spectres de temps non révolus ressurgissent. Les amours éconduites, les amitiés artificielles et toxiques, les mensonges dissimulés. Avec son art consommé des dialogues qui claquent, C. J. Tudor n’a guère son pareil pour rendre ses protagonistes aussitôt crédibles, avec leur part d’humanité et leurs terribles zones d’ombre. Avec quelques habiles flashbacks, on revoit ce qui a eu lieu en 1992, au temps de la fausse innocence, des camaraderies trompeuses et des élans avortés du cœur. Car il serait bien trompeur de n’en rester qu’au résumé de la quatrième de couverture : l’intrigue est bien plus complexe et dédaléenne que cela. C’est ainsi que l’on retrouve, vingt-cinq ans plus tôt, Joe, Stephen Hurst, Christopher Manning, Marie Gibson et Nick Fletcher, en train de faire une découverte qui changera à jamais leurs existences et déviera mortellement la trajectoire de leurs vies. On se souviendra longtemps de cet épisode du passé, épisode détonant qui engendrera de puissantes impulsions de lâcheté, ainsi que de certains personnages, dont Gloria, terrible femme de main et recouvreuse de dettes, aussi attirante que venimeuse.

La presse a parfois comparé C. J. Tudor à Stephen King. L’argument peut se comprendre, mais il n’en demeure pas moins que cette écrivaine a un talent fou pour bâtir des intrigues fortes et mémorables, servies par des réparties incisives. À tel point que même avec seulement deux livres traduits en français comme arguments, elle peut désormais s’affranchir de tout rapprochement littéraire pour être manifestement reconnue comme un auteur de très grande envergure.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
JohnSteed
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 48
Inscrit le: 08 Aoû 2016
Messages: 658


Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Mar 31, 2020 4:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Les premières lignes de ta chronique m'ont fait pensé à :
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 43
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10707
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Mar 31, 2020 10:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah oui, effectivement, il y a bien des ressemblances. Maintenant, n'ayant pas lu cet autre livre, je ne saurais te dire si les ressemblances s'arrêtent là ou pas.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
charlice
Meurtrier


Age: 60
Inscrit le: 04 Oct 2013
Messages: 365
Localisation: PAU


MessagePosté le: Mer Avr 01, 2020 10:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un personnage qui disparait, puis revient avec une part d'ombre, n'est pas nouveau.
Ici aussi par exemple.

_________________
Promis, ce soir je ne lis pas et me couche plus tôt.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Woukou
Témoin


Age: 50
Inscrit le: 18 Nov 2018
Messages: 36
Localisation: Auvergne


MessagePosté le: Mar Mai 19, 2020 2:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le thème n'est pas nouveau, mais aucune importance, le roman est excellent! C'est vraiment bien écrit, les dialogues sonnent vrai (la traduction est à la hauteur!) J'ai été très enthousiasmée par ce livre, je ne peux que le conseiller!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Fredo
Michael Myers


Age: 46
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8876
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Sam Fév 06, 2021 6:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai beaucoup la manière dont l'autrice fait évoluer et vivre ses personnages dans son premier livre. J'ai enchainé avec celui-ci et je retrouve cette faculté qu'elle a à mettre en scène des personnages "gris", ni blanc ni noir, des gens hantés, ni bons ni méchants.
Je me régale !
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com et C'est Culturellement Dingue sur Facebook
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
patoche77
Meurtrier


Age: 58
Inscrit le: 07 Mar 2020
Messages: 367
Localisation: 77 sud

Miserere

MessagePosté le: Mer Juin 22, 2022 7:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

Encore un super bouquin de C.J Tudor

Citation:
Que vous dire de plus, lire un C.J Tudor, J’adore.
Et un, et trois et deux zéro, troisième roman de lu de cette jeune auteure britannique et ça sent bon le talent.
Je les ai lus dans le désordre, ce qui n’as pas d’incidence, et dans ce second roman, je retrouve l’atmosphère envoutante de son premier « L’homme Craie ».
J’y retrouve beaucoup de similitude avec ses allers retours dans la temporalité, ou petit à petit l’histoire se dévoile « oui mais pas trop vite « comme disait la chanson.
Je suis incapable de vous dire si cà ressemble à du Stephen KING n’ayant que peu lu l’œuvre de cet auteur.
Oui je sais, ce n’est pas raisonnable mais ne vous inquiétez pas, ça va s’arranger, donnez-moi une petite dizaine d’année pour me rattraper.
Sinon, nous avons là, un excellent thriller avec une écriture fluide, des situations inquiétantes mais aussi beaucoup d’humour ,de dérision, c’est jeune, c’est frais, c’est sympa.
Le surnaturel, l’étrange n’est jamais loin, on en touche les limites, la seule question qui se pose tout le long du roman, c’est quand va-t-on tomber dedans …ou pas.
J’adore ces bouquins construit façon puzzle infernal jusqu’au bout de la fin.
Vivement la quatrième, mon petit doigt me dit (Eh oui il me parle parfois, c’est dingue et ça me fait flipper un peu) que çà devrait pas tarder.
Olé !

_________________
Je vais toujours bien.....ou presque
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com