Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Le Message du marais, de Nicolas Ménard

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 43
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10707
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Juin 20, 2022 7:24 am    Sujet du message: Le Message du marais, de Nicolas Ménard Répondre en citant



Citation:
Le Grand Marais de la Vieille Forêt déborde, le père Corbeau, énigmatique conteur de légendes, disparaît de sa ferme, les De Rocheval sont assassinés, le père Émile Lescure se sort in-extremis d’une violente agression durant laquelle deux gendarmes trouvent la mort.

Oubliés des enquêteurs, les habitants de Chaumont-sur-Tharonne continuent de disparaître…

Après son retour d’Italie, Bastien Guilian qui était censé reprendre la direction du Parc Animalier de Montivilliers, se voit plonger de nouveau dans l’ambiance mystérieuse des énigmes solognotes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 43
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10707
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Juin 20, 2022 7:26 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ma chronique sur Polars Pourpres :

Citation:
Des événements inquiétants se multiplient en Sologne, non loin du village de Chaumont-sur-Tharonne : Firmin Lefoix, surnommé « père Corbeau », grand amateur de légendes locales disparaît alors qu’il était lourdement handicapé par un AVC. Un prêtre échappe de peu à une tentative de meurtre perpétrée par un colosse aux allures d’homme préhistorique, ce dernier tuant à la machette deux gendarmes. Les Rocheval sont massacrés et leurs corps jetés dans un marais. Que se passe-t-il dans cette région habituellement si calme ? Pourquoi un tel déferlement de barbarie ? L’ancien lieutenant Bastien Guilian, déjà accaparé par la gestion du parc animalier de Montivilliers va mener l’enquête.

Après Un Trou dans la carapace, voici donc le deuxième ouvrage de Nicolas Ménard mettant en scène Bastien Guilian. On y retrouve tous les ingrédients littéraires qui nous avaient déjà ravis : une écriture sûre et maîtrisée, une intrigue mêlant de multiples éléments, une histoire très crédible, et un tempo qui ne faiblit jamais. L’auteur brouille habilement les cartes en développant autant qu’il intensifie les diverses pistes, fort nombreuses après la mise en place : un étrange passé au cours duquel, au début du siècle dernier, des pèlerins ont été assassinés, un langage codé découvert au domicile du « père Corbeau », une pierre qui recèlerait une portée religieuse, un hominidé presque indestructible et chasseur carnassier, un marécage qui semble doué de son propre instinct… Indéniablement, Nicolas Ménard dispose d’un talent de conteur autant que d’une solide imagination, au point que l’on a souvent l’agréable impression que cet opus constituerait un solide substrat pour un téléfilm de qualité. Ce qui frappe également, c’est sa façon si particulière de chorégraphier les scènes d’action : tout tient du thriller hollywoodien, mais l’écrivain les brosse à sa façon, de façon plausible, sans jamais pour autant tuer la tension de ces moments. Et le final tient toutes ses promesses : l’histoire, complexe, se dénoue avec limpidité. On pardonne donc avec d’autant plus de facilité quelques erreurs dans la forme, probablement liée à un manque de relecture de la part d’une tierce personne, comme cet enquêteur qui énonce les droits Miranda à un prévenu, une ponctuation parfois aléatoire, ou encore des répétitions – notamment du terme « prédateur » lorsque la créature sévit, des occurrences facilement évitables.

Un nouveau roman d’une bien belle tenue pour Nicolas Ménard, qui confirme autant son habileté que son tact. Voilà qui donne envie de découvrir ses autres ouvrages que sont Un Trou dans la carapace, La Mort à deux visages et La Promesse du gitan.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com