Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

La Vengeance des cendres, de Harald Gilbers

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10428
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Oct 14, 2021 7:34 am    Sujet du message: La Vengeance des cendres, de Harald Gilbers Répondre en citant



Citation:
Berlin, hiver 1946, le plus froid que la capitale ait connu au XXe siècle. La guerre est certes finie mais l’Allemagne commence à peine à panser ses plaies, et les Berlinois manquent de tout, surtout de nourriture. Dans cette atmosphère très tendue, des corps mutilés font mystérieusement surface aux quatre coins de la ville. Chacun a la peau couverte de mots écrits à l’encre, et une liste de noms inconnus fourrée dans la bouche. Le commissaire Oppenheimer est alors mobilisé pour mener l’enquête et découvre vite un point commun entre ces morts : ils avaient tous collaboré avec le régime nazi. À Oppenheimer de parvenir à retracer le passé du tueur, et à anticiper ses prochains meurtres.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10428
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Oct 14, 2021 7:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ma chronique sur Polars Pourpres : :

Citation:
Berlin, décembre 1946. Partagée entre les vainqueurs, la capitale allemande subit un froid polaire. C’est alors que l’on commence à retrouver des corps, parcourus de noms écrits à l’encre et des papiers brûlés dans la bouche. Un autre point commun apparaît : des motifs représentant un étrange homme ailé retrouvés aux abords. Placé dans un service de recherche des disparus, le commissaire Oppenheimer est mis sur l’affaire. Avec ses collègues, il remontera aux racines d’une vengeance qui le mènera à un village presque oublié, Weydorf.

Après Germania, Les Fils d’Odin et Derniers jours à Berlin, voici le quatrième roman consacré à Richard Oppenheimer. Harald Gilbers nous avait habitués à d’excellents ouvrages, et celui-ci ne déroge pas à la règle. On est aussitôt saisi par l’incroyable talent de l’auteur, notamment dans sa restitution historique et psychologique de Berlin en ce terrible hiver 1946. Le froid, dévastateur, les conditions de vie miséreuses, la partition de la ville et les enjeux géopolitiques qui s’y nouent, tout est retranscrit avec beaucoup d’efficacité et de réalisme, sans jamais que la démonstration ne soit pesante. Dans le même temps, l’intrigue est tout bonnement remarquable : habilement construite, ne présentant pas le moindre temp morts, et proposant des personnages saisissants – même parmi les secondaires, de Theo, gamin des ruines, à ce vétéran détruit par son expérience de la guerre. Oppenheimer va se surpasser, donnant de sa personne quitte à risquer sa vie pour comprendre le mobile de ce tueur en série. Les fausses pistes, nombreuses et intelligentes, viennent compliquer sa tâche, déjà ardue, et c’en est presque essoufflé que l’on tourne la dernière page de ce roman sombre et endiablé. Un opus où tortionnaires et victimes en viennent à danser une valse effrénée et sanglante, dont les rôles vont s’inverser, et faisant remonter à la surface des consciences les atrocités et contradictions d’un peuple tout entier.

Un livre remarquable, venant, s’il en était encore besoin, confirmer l’immense talent de Harald Gilbers, autant que la réussite de cette série. On a déjà hâte de se procurer Les Exfiltrés de Berlin, paru en mai dernier chez Calmann-Lévy.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com