Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Toxoplasma, de Sabrina Calvo

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs et d'autres genres à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 44
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 11334
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Ven Mai 14, 2021 4:36 pm    Sujet du message: Toxoplasma, de Sabrina Calvo Répondre en citant



Citation:
Après un grand soulèvement, l'île de Montréal est assiégée ― ses ponts bloqués par l'armée fédérale. Internet disparu, une Commune improbable s'y organise, redoutant à tout instant l'effondrement du monde. Au coeur de ce chaos, Nikki Chanson, détective pour chats perdus et spécialiste de films de série Z dans un vidéo-club à la dérive, enquête sur des sacrifices de rongeurs. Entre hallucinations en VHS et cauchemars de forêt détruite, son quotidien s'engouffre bientôt dans une conspiration dont elle ne percera le mystère qu'avec l'aide d'une coureuse de bois virtuels et d'une marionnette d'un show pour enfants.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 44
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 11334
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Mai 19, 2021 7:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ma chronique sur Polars Pourpres :

Citation:
Dans un avenir très proche, l’île de Montréal a fait sécession et est désormais assiégée par l’armée fédérale. A l’intérieur s’est développée la Commune, sans connexion Internet, et défiante vis-à-vis du monde qui l’entoure, des milices et des troupes du Roy. Nikki Chanson, travaillant dans un vidéoclub spécialisé dans les films d’horreur, en vient à apprendre l’assassinat d’un raton laveur, découvert mutilé sur une balançoire. Parce qu’elle est fascinée par Sherlock Holmes et cherche à combler une existence assez vide, elle décide d’enquêter pour son propre compte. Avec ses amies Mommy, Kim et Mei, il se pourrait bien qu’elle mette rapidement le doigt sur quelque chose de beaucoup plus important, une affaire qui dépasse sa simple condition humaine.

Sabrina Calvo nous fait rapidement basculer dans un univers décalé, presque déjanté, proche du cyberpunk, tout en conservant de solides attaches dans le réel tel que nous le connaissons. Nikki attire rapidement l’attention et happe le lecteur avec son caractère : loueuse de cassettes VHS, intarissable source d’informations sur les nanars cinématographiques, espiègle détective improvisée, elle se débat dans cette enclave que constitue l’île de Montréal aux côtés d’autres protagonistes essentiellement féminins. Dans le même temps, elle fait des rêves récurrents où elle se voit dans une forêt en lambeaux, et ses hallucinations répétées vont vite se révéler plus graves que de simples cauchemars. Dans ce récit, on admirera la plume de Sabrina Calvo, parfois déstructurée, parfois poétique, mais qui jamais ne lasse ni ne rebute. Les personnages hauts en couleurs ne manquent pas, et l’écrivaine intègre diverses pistes et autres bizarreries dans son histoire. Des exemples ? Un psychopathe dont la tête est une ruche, des virées en réalité virtuelle, des graffitis découverts à côté des rongeurs sacrifiés, de la ventriloquie avec une chaussette devenue pour l’occasion une marionnette, d’anciennes expériences psychiatriques sur des patientes, des Amérindiens, etc. Une lourde ambiance paranoïaque – presque schizophrénique – que ne renierait pas l’immense Philip K. Dick hante les trois-cent-soixante pages de cet ouvrage excentrique, aussi atypique que marquant, ponctué de reproductions des tags, et parcouru d’un souffle littéraire d’une grande impétuosité. Tout au plus pourra-t-on lui reprocher, à la marge, un léger manque d’explicitations finales, mais cette forme d’épilogue ouvert obligera le lectorat à se forger sa propre opinion quant à l’arcane des « trois sœurs » et le devenir de nos héroïnes.

Un opus à tous les sens du terme merveilleux, qui a reçu le Grand prix de l'Imaginaire 2018 dans la catégorie Roman Francophone ainsi que le Prix Rosny Aîné la même année dans la catégorie Romans.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs et d'autres genres à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com