Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

CHERUB
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10427
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Avr 04, 2012 4:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis quant au Clan Aramov, inaugurant la nouvelle série, CHERUB 2, est paru sur Polars Pourpres :

Citation:
CHERUB se régénère : après une première série lancée par Robert Muchamore et comptant douze opus, elle réapparaît désormais avec une nouvelle recrue, Ryan Sharma. Le ton est rapidement donné : c’est nerveux, intelligent, et sacrément efficace. À peine les entraînements sont-ils finis que Ryan doit apprendre la loi du terrain, faite de stratagèmes, de manœuvres et de coups plus ou moins vicieux. Indéniablement, les jeunes lecteurs auxquels se destine cette série sauront apprécier l’écriture fougueuse, les enchaînements habiles ainsi que les situations emplies d’action et de suspense. C’est aussi au niveau de l’identification qu’ils trouveront leur bonheur : les héros sont des ados attachants, particulièrement doués en combat et en ingénieux, et procurent ainsi de bons moments de détente littéraire.
Même si les lecteurs visés sont jeunes, certains passages sont parfois violents, comme lors des séances de torture physique ou psychologique, sans que cela ne puisse néanmoins les rebuter. Face à la mafia, aux trafiquants d’êtres humains ou lors des épreuves de sélection au sein de CHERUB, Robert Muchamore sait maintenir un suspense constant tout en imaginant une intrigue solide qui tient ses promesses. Tout au plus peut-on reprocher quelques longueurs quelquefois inutiles dans la dernière partie du roman qui freinent la nervosité de l’ensemble.

Ce nouveau départ pour la série CHERUB, tant appréciée du point de vue critique que public, est une réussite : panache, savoir-faire, originalité, tout se conjugue pour en faire une suite qui saura combler les attentes des aficionados.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10427
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Déc 20, 2012 7:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis quant au court roman Soleil noir est paru sur Polars Pourpres.



Citation:
Écrite par Robert Muchamore, la série consacrée à CHERUB a remporté un très large succès public et critique, et cet épisode, numéroté comme étant le huitième-et-demi, intercalé entre Mad Dogs et Crash, est une nouvelle sortant directement au format poche. On y retrouve l’ambiance propre à cette saga d’espionnage, avec des héros brillants, prompts au combat, et prêts à encourir tous les dangers pour préserver l’ordre mondial. L’action ne manque pas, l’humour non plus, notamment dans les dialogues, et le lectorat passera certainement un agréable moment avec cette histoire concise et enlevée. Et il sera probablement indulgent quant au manque de crédibilité de l’ouvrage. Un ingénieur, capable de créer des machines aptes à engendrer des armes nucléaires, vivrait donc dans une maison lambda, sans surveillance particulière ? N’imposerait aucun contrôle de sécurité à la porte de son domicile ? Laisserait sur son ordinateur, à la portée de n’importe quel maraudeur, les plans de ces engins ? Serait incapable de vérifier si un intrus n’est pas venu pour en modifier les plans ?

On l’aura compris, la crédibilité n’est assurément pas le point fort de ce roman. Mais son efficacité, son humour ainsi que sa brièveté en font un livre que les jeunes dévoreront avant même qu’ils ne se rendent compte de son invraisemblance, ce qui, en soi, constitue un sacré tour de force de la part de Robert Muchamore.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 33
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 10445
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Jan 07, 2014 4:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Enfin lu mon premier CHERUB.

Citation:
Des ingrédients déjà vus (l'ado orphelin qui se retrouve en foyer qui se découvre de nouvelles aptitudes, qui doit être courageux, la petite dose de romance...) mais bien agencés. Des personnages attachants, de l'action, c'est bien foutu, plutôt vraisemblable. On comprend bien pourquoi ça plait aux ados. Pour autant, l'ensemble ne fait pas trop "bébé" et peut donc être lu par un lectorat adulte sans problème (on n'est pas dans la bibliothèque rose).
8/10



_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10427
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Ven Mai 01, 2015 9:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon avis sur Polars Pourpres :


Citation:
Premier ouvrage de la série CHERUB, cet opus a déjà plus de dix ans, et c’est pourtant avec un plaisir intact qu’on le lit. Avec un style simple et efficace, Robert Muchamore sait captiver le lecteur. James est un personnage très attachant, bien loin des poncifs des agents secrets en herbe. Il est certes habile en mathématiques mais rien ne le prédestine à devenir un James Bond en culotte courte. C’est au terme d’un long entraînement, épuisant tant physiquement qu’émotionnellement, qu’il saura intégrer cette agence confidentielle. D’ailleurs, il prouvera avec ses camarades qu’il est apte à exécuter de nouvelles aventures après une mission réussie contre des écoterroristes. Tous les jeunes qui peuplent d’ailleurs ce récit sont intéressants, doués d’une personnalité propre, qui s’affirme voire évolue au gré de l’histoire, et ne sont donc pas de simples faire-valoir de notre héros en devenir. L’action ne manque pas, au même titre que le suspense, et l’on ne peut achever ce titre qu’avec l’envie de se ruer sur les suivants.

Un ouvrage trépidant et énergique, à découvrir ou redécouvrir. A noter qu’une autre série, Henderson’s Boys, toujours signée Robert Muchamore, a permis de narrer les origines de l’organisation CHERUB.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10427
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Aoû 18, 2016 7:47 am    Sujet du message: Répondre en citant



Citation:
Juin 1944. Alors que l'armée allemande essuie des revers sur tous les fronts, Charles Henderson et ses agents se battent aux côtés de la Résistance dans le maquis de Beauvais. Au matin du débarquement, le commandant allié leur confie une ultime mission : freiner l'avancée d'un bataillon de blindés en route pour la Côte normande. Une unité composée de soldats violents et désespérés qui sème la mort sur son passage...


Mon avis sur Polars Pourpres :

Citation:
Juin 1944. Dans le maquis proche de Beauvais, un groupe de résistants lutte par tous les moyens possibles contre l’occupant nazi. Charles Henderson combat ainsi pied à pied avec de très jeunes soldats, et ils emploient des techniques de guérilla. Une mission à très hauts risques leur est confiée : ralentir du mieux qu’ils pourront le 108e, un bataillon composé d’une cinquantaine de blindés et de soldats particulièrement agressifs, et prêts à rejoindre la côte normande.

De Robert Muchamore, on connaît principalement sa série CHERUB destinée à un jeune public. Mais il existe également celle consacrée aux Henderson’s Boys, évoquant la création de CHERUB et se déroulant pendant la Seconde Guerre mondiale. Cet ultime combat est le septième ouvrage de cette saga. On y retrouve avec entrain ce qui a fait le succès de l’auteur : beaucoup d’action, une lecture accessible à tous les adolescents, et un sens du rythme propre à charmer son lectorat. Le suspense est au rendez-vous, les coups d’éclat des jeunes résistants fleurissent à chaque chapitre, et les pages défilent à une vitesse insensée. Si le récit ne nous épargne parfois pas quelques clichés et autres passages téléphonés – même s’il faut toutefois rappeler que, par essence, et sans la moindre condescendance, les jeunes lecteurs n’ont pas les mêmes exigences que les adultes –, le roman demeure âpre, bien loin d’une certaine vision romantique et hypocrite de la Résistance. On place des grenades contre les cadavres d’enfants morts pour piéger l’adversaire. On massacre à tout-va dans un orphelinat. On exécute des soldats allemands d’une balle en pleine tête pour être certain qu’ils ne reviendront pas en découdre un peu plus tard. Tout au plus, dans ce tourbillon de violences, pourra-t-on reprocher à Robert Muchamore une juxtaposition d’intrigues (le combat contre la division de blindés, la traque du milicien, l’attentat contre le hangar, etc.). Les luttes intestines entre les divers partis (communistes, gaullistes, proaméricains) sont également restituées avec beaucoup de justesse, sans jamais tomber dans le cliché éculé ou la leçon d’histoire au rabais.

Voilà encore un livre fort de la part de l’un des auteurs phares de l’action pour les jeunes lecteurs, confortant sans mal son rang d’écrivain totem en la matière.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Alice
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 41
Inscrit le: 19 Mai 2011
Messages: 539


Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Aoû 19, 2016 1:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

El Marco, ton avis me donne envie de découvrir cette série...
pour ados à la base si j'ai bien compris (mais, j'ai l'esprit jeune donc ça ira Wink )

La série se déroulant dans les années 40 a ma préférence a priori
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Alice
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 41
Inscrit le: 19 Mai 2011
Messages: 539


Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Oct 06, 2016 12:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ça y est je commence la lecture du 1er des HB :

l'avis de El Marco m'a vraiment décidé.
Même si les avis sont également élogieux sur la série se déroulant à l'époque contemporaine, j'ai toujours un faible pour les récits se plaçant dans un contexte historique...

Je n'oublie pas que la série est écrite pour les ados...
mais, à première vue pour les garçons quand même !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10427
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Avr 09, 2017 7:29 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mon commentaire à propos du Grand jeu :
Citation:

Entre l’infiltration musclée du groupuscule d’un dirigeant anarchiste menant à l’arrestation d’un ancien membre de l’IRA à l’invasion d’un centre de l’aiguillage aérien anglais pour en éprouver les failles, cet épisode de la série commence sur les chapeaux de roue ! Par la suite, même si le récit est sacrément efficace, toujours aussi entraînant, bien écrit et sans guère de temps mort, je regrette que la mission tant attendue dans le camp ne débute que si tard (elle est annoncée vers la page 150). De même, comme Nico, je déplore que l’enjeu soit, pour une fois, si minime (uniquement une mission d’entraînement, même si elle va requérir de sacrés talents de combat et de stratégie). Pas mon ouvrage préféré de CHERUB, mais tout de même un agréable moment.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10427
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Mai 06, 2019 4:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Citation:
James, contrôleur de mission, va devoir constituer un commando afin de récupérer officieusement deux ingénieurs anglais capturés par Daesh. Le groupe, composé d’anciens de Cherub (Kerry, Kyle, Bruce et Lauren) auquel se joint Ryan Sharma va suivre un entraînement spécifique avant de mener un raid sur l’installation pétrolière où sont retenus les otages. Trois générations d’agents réunies pour une dernière mission au plus proche de l’actualité !


Ma chronique sur Polars Pourpres :

Citation:
Parce qu’ils ont beaucoup à se faire pardonner par leurs autorités, Léon et Daniel, agents de CHERUB, doivent approcher un petit malfrat qui prétend avoir des informations sur l’Etat Islamique. Et c’est parti pour cette mission qui conduira nos agents secrets jusqu’en Syrie.

Robert Muchamore livre ici son ultime roman extrait de la série consacrée à la seconde génération de CHERUB, et c’est à nouveau un régal. On retrouve le concept qui a fait le succès de cette saga comme celui de CHERUB et Henderson’s Boys : l’action est menée par des adolescents. Ici, l’ouvrage commence fort : un chantage exercé contre un homme suspecté de pratiques pédophiles, puis un retour au camp pour une rééducation musclée avant que James, chef de groupe, ne vienne proposer à nos agents ayant agi de leur propre chef un moyen d’échapper à leur punition. Et dès qu’il s’agit d’aller castagner des mécréants, sauver des vies ou tout simplement agir, les membres de CHERUB répondent toujours présents. Et c’est donc au Moyen-Orient qu’il va falloir intervenir, pour libérer des griffes de l’Etat Islamique Gordon Sachs et Kam Yuen, deux ingénieurs spécialisés dans l’extraction du pétrole. Robert Muchamore livre une copie de très haute tenue, se calant sur le fil directeur de la série avec le nécessaire cahier des charges, sans jamais oublier d’y apporter une véritable identité. C’est avec un plaisir constant que l’on retrouve les personnages, leurs amitiés et leurs tensions, puis qu'on les voit s’entraîner et se lancer dans une aventure inédite. Et l’auteur maîtrise son sujet : écriture bougrement efficace, scénario suffisamment solide pour happer l’attention de son lectorat, et péripéties pétaradantes.

Cet opus est un très bon exemple de synthèse de la saga : c’est habile, musclé, prenant, distrayant et hautement addictif. Des ouvrages avec une telle qualité de percussion et de divertissement, on en redemande.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10427
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Nov 26, 2020 8:21 am    Sujet du message: Répondre en citant



Citation:
Ethan Kitsell-Aramov, dont la mère a été assassinée sur ordre secret de son oncle, le terrible Leonid, a été exfiltré au «Kremlin», véritable forteresse d'où opère la flotte aérienne de l'organisation mafieuse du clan Aramov, au Kirghizstan. Mais il reste assisté à distance par son «ange gardien» Ryan, l'agent de CHERUB qui lui a déjà sauvé la vie à deux reprises en Californie. Ensemble, les deux garçons vont mettre au point le piratage de l'ordinateur de Leonid, afin de prouver sa culpabilité. Mais ils ont affaire à forte partie. Alors qu'Ethan s'envole pour Dubaï où il doit poursuivre ses études, son appareil est détourné par Leonid et ses hommes et l'adolescent est kidnappé quelque part en Afrique. Rude mission pour «l'ange gardien» Ryan rejoint par Ning, l'orpheline chinoise devenue elle aussi agent opérationnel de CHERUB : de Dubaï à Bichkek au Kirghizstan, il leur faut d'urgence tenter de sauver Ethan en grand danger, sans pour autant gâcher leurs maigres chances de faire tomber pour de bon le clan Aramov...


Ma chronique sur Polars Pourpres :

Citation:
Pourchassé après la mort de sa mère, Ethan a été contraint de rejoindre sa famille, le terrible clan Aramov, au Kirghizstan. Un clan hautement criminel, mené par sa grand-mère, Irena, bien mal en point depuis quelque temps puisqu’elle suit un traitement contre le cancer. Ethan a conservé un lien très fort avec Ryan, qui lui avait précédemment sauvé deux fois la vie, et qui travaille en réalité pour l’unité CHERUB. Mais lorsque Ethan s’apprête à mettre à bas les mauvais agissements de son oncle Leonid, il est enlevé et conduit au Botswana. CHERUB doit désormais intervenir.

Après Le Clan Aramov, Robert Muchamore poursuit sa série consacrée à la terrible famille Aramov, et nous régale une fois de plus. Cela commence par un entraînement paramilitaire pour les jumeaux Léon et Daniel, ainsi que Ning, devant démontrer l’étendue de leur efficacité et de leur inventivité sur un îlot, alors que dans le même temps, on suit avec intérêt ce qui se passe au « Kremlin », quartier général de la caste Aramov. Une dynastie qui a accumulé d’immenses richesses avec des trafics illégaux, où chaque rejeton est un malfrat en devenir, violent et arrogant, et où le cruel Leonid semble bien décidé à reprendre le contrôle sur l’empire. Robert Muchamore nous séduit avec son sens de la narration, diablement efficace, creusant la psychologie de ses personnages et proposant de très bons moments de suspense et d’action. D’ailleurs, il est à noter que les explosions et autres courses-poursuites sont moins nombreuses que dans d’autres opus de la série. Certes, il n’y a vraiment pas de quoi trouver le temps long, notamment lors de fusillades bien conduites ou de palpitants instants de séquestration. Ici, c’est plus un ouvrage charnière dans la saga, avec les réminiscences de quelques personnages (la mort de la mère de Ning, par exemple) autant que la mise en œuvre d’un plan finement élaboré pour contrer la mainmise de Leonid sur les affaires familiales tout en asséchant les comptes bancaires de cette horde.

Un roman où Robert Muchamore nous offre un schéma scénaristique un peu différent des précédents, ce qui n’empêche nullement ce livre d’être particulièrement réussi. On salive d’avance à l’idée de ce l’auteur nous réserve pour la suite.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10427
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Fév 23, 2021 8:31 am    Sujet du message: Répondre en citant



Citation:
Le clan Aramov est à l'agonie. Après trois ans de travail d'infiltration, la plus longue mission de l'histoire de CHERUB touche à sa fin. Ryan Sharma et Yosyp Kazakov sont à bord d'un avion-cargo à destination de l'Alabama. Leur mission : contrer la plus importante attaque terroriste jamais menée sur le territoire des États-Unis.
Une opération à haut risque dont l'issue pourrait changer la face du monde...


Ma chronique sur Polars Pourpres :

Citation:
Le clan Aramov a beau être sacrément diminué suite à ce qui s’est passé dans L’Ange gardien, ce groupe terroriste n’en demeure pas moins actif… et dangereux. C’est ainsi qu’il projette d’exporter aux Etats-Unis onze tonnes d’explosifs pour une série d’attentats meurtriers, profitant de la forte présence de victimes potentielles dans les magasins à l’occasion du Black Friday. Mais l’agence CHERUB veille, bien décidée à mettre fin aux agissements de la famille Aramov. Définitivement.

Robert Muchamore poursuit sa série consacrée à la terrible famille Aramov avec ce troisième tome, enlevé et épicé comme on les aime. Commençant par une infiltration menée par Ryan et Yosyp afin d’empêcher le transport de ces explosifs sur le sol américain, l’intrigue et l’action ne vont pas en rester là : l’auteur nous a concocté une série d’autres histoires pour cet opus, avec, pour ne pas trop en dévoiler, un avocat véreux, un commerce de missiles, une plongée dans le monde des narcotrafiquants, Ciudad Juárez et son incroyable taux de criminalité, sans compter quelques règlements de comptes. Robert Muchamore n’a guère son pareil pour inventer de telles histoires, efficaces et élaborées, avec force personnages et rebondissements. Ceux qui connaissaient déjà sa principale série littéraire, CHERUB, ou encore celle consacrée aux Henderson’s Boys, n’avaient aucune raison d’en douter, et cet ouvrage est en soi révélateur de l’univers de l’écrivain. Environ quatre cents pages de détonations, de manipulations, de quelques éclats d’un humour potache et salvateur, sans le moindre temps mort. D’ailleurs, l’étiquette « littérature jeunesse » est en partie trompeuse : il y a tout de même quelques allusions sexuelles directes, des innocents qui meurent, des membres de CHERUB également, des truands froidement abattus d’une balle en pleine tête, ou encore des personnages acceptant de coucher avec des individus de la pire espèce uniquement pour détourner l’attention.

Un roman typique de la série, prenant d’un bout à l’autre et chargé de testostérone, ce qui ne l’empêche nullement de faire appel à la réflexion et aux sentiments. De la bien belle littérature, en somme.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10427
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Sep 13, 2021 7:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Citation:
Après dix-huit mois passés dans une prison pour mineurs, Fay n'a qu'un objectif : se venger de Nagar, le trafiquant de drogue qui a assassiné sa mère. Mais elle n'est pas la seule à viser ce criminel : elle ignore que Ring, sa seule alliée, est un agent de CHERUB chargé de la suivre à la trace. Fay joue un jeu dangereux. Elle s'est fait de nombreux ennemis, et sa soif de vengeance pourrait bien se retourner contre elle...


Ma chronique sur Polars Pourpres :

Citation:
Fay Hoyt a eu une enfance brisée. Quand elle avait dix ans, elle est rentrée du supermarché pour découvrir sa mère découpée en morceaux. Quelques années plus tard, sa tante, avec laquelle elle faisait des cambriolages visant des malfrats, a été étouffé en prison alors qu’elle attendait son procès. Elle-même a fini en détention après avoir salement blessé un policier à la joue. La racine commune de ces malheurs ? Erasto Ali Anwar, dit « Hagar », trafiquant de drogue et individu redoutable. Fay est déterminée à le punir, et l’unité CHERUB va tout faire pour l’aider dans sa croisade vengeresse.

Ce quatrième opus de la série Aramov est une pure réussite. On est immédiatement subjugués par le style de Robert Muchamore, vif et efficace, qui nous plonge au cœur de l’action. Pas le moindre temps mort au sein de ce roman destiné aux jeunes, certes, mais dont certains passages – dialogues parfois crus, passages à tabac, tortures et exécutions – tendent également à s’adresser à un public plus âgé. On y suit la quête de Fay, petit bout de femme de quinze ans qui a vu sa mère puis sa tante assassinées par le terrible Hagar, trafiquant de drogue anglais dont les activités sont très diversifiées et la personnalité intimidante. Dans le même temps, l’organisation CHERUB, grâce à laquelle Robert Muchamore a conquis un très large lectorat, va s’intéresser de près à ce puissant gangster, avec l’envoi de deux de ses agents, Ning et Ryan, infiltrer son gang, développer une guerre ouverte avec une bande concurrente et tâcher de le démanteler en faisant apparaître au grand jour qui sont les réels donneurs d’ordres. Un travail qui n’ira pas sans s’accompagner de coups de force, fusillades, intimidations et autres éclats de violence

Robert Muchamore nous régale d’un bout à l’autre avec ce livre enfiévré et trépidant, où la dureté de quelques scènes fait légitimement écho à la brutalité des monstres qu’il s’agit ici de foudroyer.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com