Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Les 70 ans de la Série Noire
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 14, 15, 16
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 41
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 9861
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Aoû 25, 2020 7:14 am    Sujet du message: Répondre en citant




Citation:
Les nouvelles réunies ici, on le verra, ont pour auteurs, en général, des écrivains bien connus des amoureux de la Série Noire. La Reine de la Nuit n'oublie pas ses vieux copains... et salue les nouveaux.


Mon vote :

Citation:
Quatorze nouvelles écrites par des épées de la Série Noire. Au programme : un gamin qui cache bien son jeu mortel, un mari désirant se débarrasser de sa femme, une histoire autour d’un téléphone, une escroquerie avec des montres, une charmante vieille dame trop bien mise pour être honnête, une belle entourloupe avec des pierres précieuses, un tourmenteur particulièrement sadique, une erreur d’identité en raison d’un a priori racial, un très adroit tour de passe-passe, des appels téléphoniques qui conduisent une femme au meurtre, un chassé-croisé entre deux tueurs à gages, un meurtre commis par la mafia mexicaine… Seule celle intitulée « Quatre de chute » ne m’aura guère marqué. Mais puisque l’on parle de « chute », elles sont toutes vraiment très réussies, chacune à sa façon, que ça soit du polar hard-boiled, de l’humoristique, du suspense, etc. Bref, un très bon moment de lecture – noire, évidemment – qui m’a redonné le plaisir de renouer avec les recueils de nouvelles – ce que je n’avais pas fait depuis quelque temps. J’ai attendu chacune des scènes finales avec l’appétit d’un môme guignant le dessert concluant un excellent repas. Seul bémol : il n’y a pas de thématique, de fil rouge à ces histoires, ce qui m’a un peu déçu. Mais je n’en garderai pas moins un très bon souvenir de ces lectures.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 41
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 9861
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Sep 15, 2020 5:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Citation:
Il s'appelait Rudolph Valentino Callahan. Beau nom pour séduire les filles. Un jour, toutefois, il alla un peu trop loin dans ses entreprises amoureuses. "Après tout, se disait Callahan, on a beau servir sous l'uniforme des gardes-frontières, on peut se permettre un petit écart de temps en temps". Et pour ça aussi, on pouvait lui faire confiance, à Callahan !


Mon vote :

Citation:
… ou comment Rudolph Valentino – dit Rudy – Callahan, nouvellement nommé garde-frontière au poste d’Arroyo Seco, en vient à tomber dans un piège qui pourrait être mortel. Pourtant, Rudy présente bien : jeune, paroles distinguées, beau gosse. En réalité, c’est une fine crapule. Amateur de femmes, quitte à se montrer violent voire violeur, passablement raciste, joueur invétéré, ancien tireur d’élite pendant la Guerre de Corée – mais il n’est même pas certain que ce soit vrai, il cumule les défauts et péchés, drapé de son uniforme. Mais ses errements et fautes vont finir par le rattraper, notamment en raison d’interactions imprévues avec d’autres individus. Pas mal de personnages secondaires retiennent l’attention dans ce roman dans la plus pure tradition de la littérature noire, et ce sont à mon avis les femmes, notamment Gloria Jean Hansen. Elle est la fille du cultivateur et magnat local, mais surtout une remarquable allumeuse au physique vertigineux, une érotomane de première, une alcoolique, et une femme fatale, à sa façon, qui conduira à leur perte plusieurs hommes. La plume de William O’Farrell correspond sans mal à ce que l’on attend de ce type de livre : sec, sombre, allant à l’essentiel. Une intrigue intéressante, bien charpentée et offrant son lot d’émotions contradictoires, jusqu’au final, en plusieurs étapes, avec des conclusions mémorables quant aux existences de Gloria Jean et de Rudy. C’est aussi une belle peinture des ouvriers mexicains venus travailler sur les terres texanes en fonction des besoins des maraîchers locaux. Je ne regrette au final que deux choses dans ce bouquin épatant : le titre (« Wetbacks », littéralement « Dos humides », comme on appelle les émigrés clandestins traversant le Rio Grande pour rejoindre les Etats-Unis, devenu ici dans sa traduction française « Pieds humides », bof bof…), et peut-être que la personnalité de Rudy aurait davantage pu être creusée, car il y avait matière à faire avec ce personnage.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 14, 15, 16
Page 16 sur 16

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com