Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Les romans de Boileau-Narcejac
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Xavier
Meurtrier


Age: 55
Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 472
Localisation: Paris

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Avr 08, 2018 6:32 am    Sujet du message: Répondre en citant

Certains de ses romans ont été adaptés par Hitchcock et Clouzot, c'est tout dire. Excellents.
Les Diaboliques passent à la TV lundi : http://www.programme-tv.net/cinema/2039793-les-diaboliques/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 35
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7299
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Avr 08, 2018 6:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Xavier.
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
JohnSteed
Meurtrier


Age: 46
Inscrit le: 08 Aoû 2016
Messages: 472
Localisation: Moulins

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Nov 22, 2019 9:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mes derniers commentaires.


Ma note : 7,5

Citation:
C’est l’histoire d’un kidnapping de bébé qui foire. Les ravisseurs se sont trompés d’enfant. Ils ont enlevé le bébé de la nourrice au lieu de celui-ci des riches propriétaires. Mais ces derniers préfèrent taire cette erreur pour éviter que leur enfant soit vraiment enlevé. Ils vont donc négocier avec les ravisseurs.

C’est l’histoire d’un kidnapping de bébé qui foire, mais pas que. Car raconté comme ça, on peut penser à un polar drôle, à la Westlake. Mais non. Car si cet enlèvement occupe la première moitié du livre, on constate que tout vire au drame. Et la seconde moitié du roman qui est axé sur la mère est vraiment douloureuse, tragique, d’une profonde tristesse.



Ma note : 8,5

Citation:
Éminent résistant devenu homme politique reconnu et à l’avenir prometteur dans les prochains gouvernements, Marc Pradier écrit cette longue lettre à son fils adoptif, Christophe, parti combattre en Algérie. Dans cette missive, il souhaite rétablir la vérité à son fils, sur les circonstances de son héroïsme durant la 2nde Guerre Mondiale qui lui a permis de suivre une carrière politique heureuse. Car son fils, parti dans cette « guerre coloniale » pour que son père soit fier de lui et montrer qu’il peut être lui aussi un héro à son image, doit tout savoir.
Tout a commencé en cette Saint-Sylvestre 1943, quand il a sauvé, par un hasard, en passant simplement dans la rue, le Docteur Pléaux, d’une tentative d’assassinat. Cet homme, important collabo à Clermont-Ferrand, va lui être reconnaissant et se lier d’amitié avec lui, ce petit professeur sans ambition particulière. Ce dernier donne des cours à Christophe alité chez Mme de Chatelus. Celle-ci s’avère être une résistante de la première heure et l’ex-femme de Pléaux. Elle souhaite éliminer son ex-mari avec le concours de Pradier. Tous les événements vont s’enchaîner, sans que Pradier ne lève le petit doigt. Ils vont lui coller à la peau comme la lèpre, cette maladie dont on ne peut se débarrasser et qui entraîne indubitablement à une perte.

La lecture de cette lettre-confession est très prenante. On découvre avec intérêt l’histoire de Pradier, cet homme dont la vie s’est écrite à ses dépends et dont il va devenir un pion. L’écriture de ce duo, qui a donné de véritables chefs d’œuvre de la littérature noire de l’hexagone, est encore une fois magnifique et rend palpable la détresse et la tension nerveuse de Pradier dans son besoin de dire la vérité. Et la fin est assez tragique, à l’image du livre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
JohnSteed
Meurtrier


Age: 46
Inscrit le: 08 Aoû 2016
Messages: 472
Localisation: Moulins

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Avr 25, 2020 5:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Terminé le sublime:


Mon vote : 9/10
Citation:
Pierre Brulin doute de l’amour de Nanou. La rencontre avait eu lieu dans sa maison d’édition. Elle était venue proposer son livre. Et là, coup de foudre pour Pierre. Mais, voilà, Nanou est mariée à Janu, ingénieur expert mondial en construction de barrages. Cet amour peu à peu s’étoffe, se construit. Les deux amoureux montent un stratagème. Puisque le divorce n’est pas possible, il n’existe plus qu’une issue : faire disparaître Nanou en Afghanistan, pendant le chantier que mène son mari, Pierre s’étant associé avec Janu, en tant qu’interprète. Ensuite c’est la liberté, en disparaissant et changeant d’identité, les tourtereaux pourront partir vivre leur idylle loin de la France.

En l’attendant, Pierre doute de l’amour de Nanou. Son voyage a dû être différé, pour décès familiale. L’attente le torture, il se pose plein de questions. Et si elle avait changé d’idée ? Si elle lui avait menti sur ses sentiments ? Si elle avait décidé de rester avec son mari ? Mais la femme de Janu arrive bien. Sauf que ce n’est pas Nanou. La femme de Janu se prénomme Claire. Qui est cette femme ? Est-ce bien la femme de Janu ? Sa maîtresse ? Pierre est-il face au même stratagème qu’il a élaboré avec Nanou ? Janu s’est-il débarrassé de Nanou ? Pierre est-il un instrument d’un meurtre ? … Pierre ne comprend pas dans quelle situation il se trouve. Il n’a qu’une solution : séduire Claire pour lui soutirer la vérité. Mais les sentiments seront comme un grain de sable dans un mécanisme manichéen.

Boileau-Narcejac sont au sommet de leur art. On retrouve les mêmes ingrédients que dans Sueurs froides, mais peut-on reprocher à ces maîtres de faire ce qu’ils savent le mieux faire : torturer le lecteur dans une histoire aux nombreux rebondissements, et à l’issue qui laisse pantois.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
JohnSteed
Meurtrier


Age: 46
Inscrit le: 08 Aoû 2016
Messages: 472
Localisation: Moulins

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Mai 13, 2020 10:09 am    Sujet du message: Répondre en citant



Mon vote : 6/10

Citation:
Le duo d’écrivains, Boileau-Narcejac, sait comment dévoiler au fur et à mesure des pages l’intrigue. Ce roman n’échappe pas à la règle. Jean-Marie Quéré écrit à un confident inconnu sa nouvelle situation, sa nouvelle vie, son nouveau départ à Paris, noyé dans la foule. Parallèlement, Ronan de Guer se remet difficilement d’une hépatite qu’il a contracté en prison, où il a purgé 10 ans pour meurtre d’un commissaire. Cet activiste indépendantiste voué à la Bretagne libre renoue un contact avec un de ses anciens camarades de lycée. Il lui demande de rechercher Jean-Marie Quéré : il veut lui faire payer sa trahison et le suicide de sa petite amie de l’époque.
Les intouchables possède un scénario qui aurait pu faire de ce livre un très bon roman. L’intrigue sied parfaitement à un polar de très bonne facture. Mais d’un côté, le style mélangeant épistolaire et classique passe assez mal. Et de l'autre, l’intrigue ne prend pas assez d’ampleur. Un Boileau-Narcejac secondaire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
JohnSteed
Meurtrier


Age: 46
Inscrit le: 08 Aoû 2016
Messages: 472
Localisation: Moulins

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Mai 23, 2020 6:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon vote : 7/10

Citation:
Rémy Vauberet, ce jour-là, se remet à marcher. Le jeune adolescent était tombé, 12 ans auparavant, dans un état d’amnésie et de paralysie, quelques jours avant la mort de sa mère. Alors que plus personne n’espérait cet exploit, l’intervention de Milsandieu, une sorte de gourou, a fait des miracles. Rémy s’en va donc se recueillir sur la tombe de sa mère, au Père Lachaise. Mais point de tombeau. Maudissant ce chien qui le suit à la sortie du cimetière, celui-ci se fait écraser. N’osant pas poser de questions, il part à la campagne avec son oncle qui lui annonce sa volonté de quitter l’entreprise familiale. Rémy déteste à mort dès lors son oncle qui va laisser seul son père gérer les difficultés rencontrées par la société Vauberet. Son oncle trouve la mort la nuit suivante au bas des escaliers de la maison familiale.

Alors que Rémy va percer le mystère qui entoure la disparition de sa mère, il va se demander s’il n’a pas le mauvais œil.

Une petite histoire sans prétention mais qui ravira les amateurs du duo.




Mon vote : 9/10
Citation:
Pierre Aurélien de Muzillac du Quilly, en ce 7 novembre 1818, écrit une lettre où il expose les derniers mois de sa vie. Ayant fui la Révolution française, sa famille s’est exilée en Angleterre. Peu de temps avant sa mort, sa mère lui demande de reprendre leur château familial de Muzillac. Il apprend du notaire local, que le nouveau propriétaire se fera un plaisir de lui vendre pour une somme modique la demeure ancestrale. Et pour cause : une mystérieuse malédiction s’abat sur les différents occupants du château. Pierre se rend sur place. Et là il rencontre la belle Claire, fille du châtelain. Tombé amoureux, il retourne le soir au château. Or il constate que les trois membres de la famille sont sans vie, assis dans le salon. Mais le jour de la signature de la vente, la famille est au complet et bien vivante. Il veut demander la main de Claire. Celle-ci refuse obstinément. Le soir du départ, il rattrape la voiture pour convaincre une dernière fois de rester avec lui. Ayant monté dans la diligence, les Châtelains sont sans vie. Il tombe inconscient et se réveille le lendemain avec Claire. La vie des amoureux aurait pû être heureuse mais la santé de Claire décline vite…

Cette nouvelle est digne des Histoires extraordinaires d’Edgar Allan Poe. L’ambiance et l’atmosphère fantastique, gothique et mystérieuse rend cette histoire aussi addictive que troublante.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
JohnSteed
Meurtrier


Age: 46
Inscrit le: 08 Aoû 2016
Messages: 472
Localisation: Moulins

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Juil 09, 2020 8:16 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ma dernière lecture du duo:

Mon vote : 8/10

Citation:
G., tueur à gages, a obtenu un nouveau contrat de M. Louis, son « patron » de longue date : éliminer M. Langlois, le PDG des Cimenteries d’Aquitaine, venu passer quelques jours à Châtelguyon et qui détient un dossier sur M. Louis. S’il mène à bien sa mission, il a malencontreusement blessé le berger allemand du PDG. Et G. n’aime pas faire de victimes collatérales. G. décide alors, contre l’ordre du Boss, de prendre le chien, de le soigner et d’en faire son animal de compagnie au risque de se faire vite retrouver par les enquêteurs.

Alors qu’il ressent les effets secondaires d’un attentat dont il a été témoin, G. se rend compte qu’il doit raccrocher. Pourtant, cet ancien tireur dans les cirques avait sa carrière toute tracée. Mais s’il veut en finir avec sa carrière de tueur à gages, il doit alors écarter de manière définitive M. Louis. Il se réfugie dans sa maison de compagne avec son fidèle compagnon, Romulus. Les deux comparses deviennent des amis inséparables. Jusqu’à ce que la mort les sépare. Ah oui ?

On s’éloigne un peu du domaine de prédilection des maîtres du suspense. Oups, pardon. Des MAÎTRES du suspense. Boileau-Narcejac nous offrent une belle lecture d’amitié entre l’homme et l’animal. Mais c’est tellement bien écrit et mené qu’on se régale encore une fois.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com