Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Bad Man - Dathan Auerbach (Belfond)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10565
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Mar 22, 2020 8:44 am    Sujet du message: Bad Man - Dathan Auerbach (Belfond) Répondre en citant

Publié l'an dernier chez Belfond Noir dans une traduction de Nathalie Peronny, Bad Man de l'Américain Dathan Auerbach vient de paraître en poche chez 10/18.








Le livre :

Révélation ! Bad Man signe l’entrée fracassante de Dathan Auerbach dans l’arène des maîtres du suspense et de l’angoisse en successeur de Stephen King.

On dit que, passé quarante-huit heures, les chances de retrouver une personne disparue sont quasi nulles. Deux jours pour ratisser les bois alentour, frapper à toutes les portes, remuer ciel et terre. Passé ce délai, l’espoir n’est plus permis.

Eric, trois ans, a disparu il y a cinq ans. Peu à peu, les affichettes ont jauni, les policiers se sont désintéressés de l’affaire, la vie a repris son cours dans cette petite ville désaffectée de Floride.

Pas pour Ben, le grand frère de la victime. Qui ne s’est jamais remis du drame. Qui a vu sa famille sombrer. Mais qui n’a jamais cessé ses recherches.

Recruté en tant que magasinier de nuit dans le supermarché même où Eric a disparu, Ben sent que les lieux ont quelque chose à lui révéler. Quelqu’un sait où est son frère, une personne qui prend un malin plaisir à se jouer de lui. Qui ? Le directeur qui n’a jamais collaboré à l’enquête ? Ses collègues auxquels il a accordé trop vite sa confiance ? Mais il y a plus que ça, une présence impalpable, diffuse, qui brouille ses pensées… Qui est ce bad man dont l’ombre inquiétante plane sur la ville ?



« Imaginez The Shining dans un supermarché… Vous aurez alors une petite idée de ce que vous réserve Bad Man. Dathan Auerbach fait preuve d’un talent fou pour créer des atmosphères, inviter l’angoisse dans des territoires à faible potentiel anxiogène. Un maître de l’horreur à ne pas quitter des yeux. »
Booklist

« Noir et dérangeant... On croirait redécouvrir Stephen King à ses débuts. »
Publishers Weekly

« Ce qui, au premier abord, ressemble à un méchant conte gothique du Sud est en réalité un exercice d'écriture enivrant, perturbant et singulièrement prenant sur l'art de dépeindre ces petites villes américaines où le macabre et l'horreur se nichent dans les moindres détails du quotidien. [...] Restez bien attaché, Dathan Auerbach vous emmène en voyage, et le trajet s'annonce mouvementé. »
Kirkus Reviews

« Un polar qui déchire, comme on dit maintenant ! Vous vous souviendrez longtemps de Ben, ce gamin qui recherche son petit frère disparu. Vous ne verrez plus jamais votre supermarché de la même manière. L'ambiance de ce polar vous emprisonne dès les premières pages, jusqu'à une fin troublante. »
Gérard Collard - Librairie La Griffe Noire

« Un très bon roman à la lisière de l'horreur qui rappelle les délices - et supplices - des Stephen King à l'ancienne. »
Julie Malaure - Le Point

« Dressant le portrait d'une contrée socialement sinistrée, Bad Man vous prend au col par une singulière puissance de rage, d'amour et de douleurs. »
Hubert Artus - LiRE

« Bad Man est un thriller étrange, traversé d'impressions horrifiques, nimbé de fièvres et d'inquiétudes, peuplé de personnages ambigus et de rêves glaçants. Grand roman d'ambiance, il cultive les fruits amers de la culpabilité, décline les visages de la folie, distille une atmosphère toxique, paranoïaque, quasiment fantastique. Traduit pour la première fois en français, Dathan Auerbach ressemble au fils maudit de Stephen King et de Shirley Jackson. Un nouveau maître de l'angoisse et du bizarre, dans la grande tradition américaine. »
Elise Lépine - Transfuge




Lire les premières pages



La Playlist du roman



Le site de l'auteur : https://1000vultures.com/







L'auteur :

Né dans le Sud des États-Unis, Dathan Auerbach vit aujourd'hui en Floride. En 2011, il commence à poster des nouvelles sur un forum consacré à la littérature d'horreur. Ces dernières rencontrent un succès tel, qu'il réussit à faire financer son projet de roman via une campagne de dons, sur Kickstarter.com. Ainsi paraît Penpal aux États-Unis, un premier roman (pas encore publié en France) qui fait sensation auprès de la critique et le fait remarquer de l'éditeur Doubleday. Bad Man est son deuxième roman, le premier à paraître en France.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10565
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Mar 22, 2020 9:16 am    Sujet du message: Répondre en citant




Sur Lisez! :

Citation:

5 questions à Dathan Auerbach, le nouveau maître de l'angoisse


C’est la révélation thriller Belfond Noir de ce début d’année. Digne successeur de Stephen King, l’auteur américain Dathan Auerbach vient de publier Bad Man, thriller perturbant et fortement anxiogène. Nous l’avons rencontré.

Découvert sur les forums de littérature d’angoisse et d’horreur, Dathan Auerbach est la nouvelle sensation venue des USA. Il arrive aujourd’hui en France avec Bad Man, un thriller noir et dérangeant qui suit Ben, un jeune homme persuadé que son petit frère disparu il y a cinq ans est retenu tout près. Coincé entre une belle-mère qui passe ses nuits à dorloter un enfant imaginaire, et un père qui se noie dans le travail pour oublier, Ben va accepter un boulot de magasinier dans un supermarché miteux. C'est là que le doudou de son petit frère va réapparaître soudainement...

Atmosphère malsaine, suspense qui ne retombe pas et final aussi saisissant qu'inattendu, Bad Man est le page-turner - tendance gothique - de ce printemps. Nous sommes allés à la rencontre de Dathan Auerbach et lui avons posé 5 questions.

Découvrez son interview en vidéo :













Encore plus de Bad Man :

Professeur de philosophie en Floride, Dathan Auerbach est aussi un grand amateur de metal. Il a d’ailleurs créé, pour ses lecteurs, une playlist qui compile les morceaux cités dans son roman. À écouter ici.


_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10565
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Mar 22, 2020 10:24 am    Sujet du message: Répondre en citant




Le coup de coeur de Gérard Collard sur Sud Radio :





Et le coup de coeur de Séverine Lenté (à partir de 33' 00") :

(Petite dédicace à Hoel !)
[ Mais bon sang, un « énorme slip », c'est quoi cette expression de m**** ?! Et ça veut dire quoi ?! me demanderez-vous. Mr. Green Eh bien, pour cette Séverine, « un slip », c'est encore plus fort qu'un coup de coeur, et ça viendrait du fait qu'au début où elle chroniquait des livres, elle l'avait utilisée en parlant d'un livre qui la faisait tomber à la renverse, les quatre fers en l'air, et donc montrer sa culotte à tout le monde !... Voilà comment, lorsqu'elle lit des livres qui lui font cet effet, ils sont devenus, pour elle et dans son langage fleuri, des « slips »... Bref. C'est à partir de 33mn, donc. ]



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10565
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Avr 07, 2020 11:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

norbert a écrit:


Par contre, en ce qui concerne le kidnapping d'enfants, mais avec un traitement de ce sujet jusque là inédit à ma connaissance, je ne peux que vivement conseiller un thriller psychologique/roman noir à suspense que j'ai lu d'une traite dans la nuit de vendredi à samedi, c'est l'excellent Bad Man de Dathan Auerbach :



Je comprends que ça peut ne pas plaire à ceux qui s'attendent à un thriller speed et plein de rebondissements, ici bien sûr qu'il y en a quelques uns, mais c'est l'immersion et l'ambiance qui sont privilégiées, avec notamment des personnages superbement campés, très attachants et pourtant tous ambigus, et son atmosphère anxiogène et paranoïaque, qui rappellent un peu certaines ambiances à la Stephen King (le fantastique en moins), jusqu'à un final totalement inattendu, percutant et dérangeant, qui font de ce bouquin un roman unique et bluffant.
Bref, une vraie petite claque pour les amateurs de romans noirs à suspense !

PS : Je te le recommande tout particulièrement Emil, ainsi qu'à Ironheart. Wink

_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Emil
Serial killer : Le Poète


Age: 38
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 2165
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Mer Avr 08, 2020 7:43 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Norbert pour le conseil, il me faisait bien envie à sa sortie déjà Wink
_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10565
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Avr 08, 2020 10:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

Emil a écrit:
Merci Norbert pour le conseil, il me faisait bien envie à sa sortie déjà Wink


Il y a eu des passages où j'ai senti mes cheveux se dresser sur la tête, entre le passages oniriques, les cauchemars de Ben et certaines scènes littéralement étouffantes, c'est un peu l'équivalent des jumps scare au cinéma, sans action à proprement parler mais avec une atmosphère toxique, ponctuée de visions cauchemardesques.
Même si l'écriture de Dathan Auerbach est très fluide, elle n'en est pas moins riche pour autant et certaines scènes sont tellement réussies et visuelles que tu as l'impression de regarder un film non pas d'horreur (il n'y a ni sang, ni gore, ni "effets chocs") mais d'épouvante ou de terreur. Le reste est baigné dans une atmosphère lourde de mélancolie, de douleurs, de culpabilité, de paranoïa, voire de folie, et même s'il y a quelques petites longueurs, ça ne nuit pas à l'effet purement anxiogène et immersif de ce roman.

Dire qu'à la fin de Bad Man, j'ai cru bon d'enchainer avec la série Chernobyl, pauvre de moi, j'ai passé un de ces week-ends... Crying or Very sad Rolling Eyes Mr. Green

Et, pour le coup, je suis 100% d'accord avec ces deux avis à propos du roman :

Citation:
« Dressant le portrait d'une contrée socialement sinistrée, Bad Man vous prend au col par une singulière puissance de rage, d'amour et de douleurs. »
Hubert Artus - LiRE

« Bad Man est un thriller étrange, traversé d'impressions horrifiques, nimbé de fièvres et d'inquiétudes, peuplé de personnages ambigus et de rêves glaçants. Grand roman d'ambiance, il cultive les fruits amers de la culpabilité, décline les visages de la folie, distille une atmosphère toxique, paranoïaque, quasiment fantastique. Traduit pour la première fois en français, Dathan Auerbach ressemble au fils maudit de Stephen King et de Shirley Jackson. Un nouveau maître de l'angoisse et du bizarre, dans la grande tradition américaine. »
Elise Lépine - Transfuge



Je pense que c'est le genre de livres qu'on aime beaucoup ou pas du tout. La comparaison avec Shining et Stephen King est, pour moi, assez bien vue (le côté fantastique en moins), même si je pense qu'elle a induit en erreur beaucoup de lecteurs qui, du coup, pensaient avoir affaire à un thriller fantastique, alors qu'il s'agit essentiellement d'ambiances psychologiques suffocantes, mélancoliques, et de personnages hautement troubles et ambigus.
Bref, un polar 100% feel good ! Laughing
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Emil
Serial killer : Le Poète


Age: 38
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 2165
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Lun Mai 25, 2020 5:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

norbert a écrit:
Emil a écrit:
J’ai terminé le bien particulier


Je fais partie de ceux qui ont adoré ce bouquin (il divise pas mal, à en lire les nombreux commentaires), lu quasiment d'une traite et en apnée ! Un petit bijou d'atmosphère et de suspense psychologique, amha.


Je t’avouerais que j’ai eu un peu de mal au début, je trouvais que l’auteur se perdait en descriptions (oh la machine à écraser les cartons !) et puis tout doucement je me suis laissée happer par ce supermarché, ces personnages mystérieux, inquiétants ... on navigue entre folie et paranoïa, et au final j’ai trouvé que c’était un super roman d’ambiance.
Spoiler:
Jusqu’au bout j’ai douté de la santé mentale de Ben ! Et de tous les autres aussi, Marty, Palmer, Franck ... je me suis même demandée si le petit Eric avait vraiment disparu !

_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10565
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Mai 26, 2020 3:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Emil a écrit:

Je t’avouerais que j’ai eu un peu de mal au début, je trouvais que l’auteur se perdait en descriptions (oh la machine à écraser les cartons !) et puis tout doucement je me suis laissée happer par ce supermarché, ces personnages mystérieux, inquiétants ... on navigue entre folie et paranoïa, et au final j’ai trouvé que c’était un super roman d’ambiance.
Spoiler:
Jusqu’au bout j’ai douté de la santé mentale de Ben ! Et de tous les autres aussi, Marty, Palmer, Franck ... je me suis même demandée si le petit Eric avait vraiment disparu !



Spoiler:
Pareil pour moi. Dès le départ je trouvais que l'attitude et les "tics" de Ben (ses sortes de grattements derrière la tête, etc) traduisaient un problème psychologique de son côté, voire même qu'au final c'était lui le coupable mais qu'il ne s'en rappelait plus..
Et pareil aussi pour les autres, je les ai tous soupçonné ! Laughing

_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com