Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Retour à Rédemption de Patrick Graham
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
taylor
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 41
Inscrit le: 26 Juin 2008
Messages: 1483
Localisation: Haute normandie

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Fév 03, 2011 10:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis en plein dedans également et le début me plait beaucoup.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
taylor
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 41
Inscrit le: 26 Juin 2008
Messages: 1483
Localisation: Haute normandie

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Sam Fév 05, 2011 7:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quel roman ! Merci Monsieur Graham pour cette immersion dans le centre de redressement de Rédemption. On y rencontre six enfants soudés à vie par une période de leur vie que personne ne souhaiterait vivre. Le temps passe et chacun vit sa vie.

Seulement le passé revient frapper à leur porte et Peter le découvre à ses dépens. L’auteur alterne le présent et les épisodes du passé ce qui nous permet de comprendre comment les héros en sont arrivés à ce qu’il sont au jour d’aujourd’hui.

J’ai eu énormément de tendresse pour le personnage de Ezzie, c’est un petit garçon dans un corps d’adulte et par moment ses réflexions me faisaient rire. En revanche, la raison pour laquelle il a fini au centre de Rédemption est beaucoup moins marrante. Je vous laisse la découvrir.

Pendant tout le roman on veut savoir quel est ce fameux pacte qui lie ces six enfants.

Un mot aussi du personnage de Marcellus, si discret et pourtant c’est un personnage très important presque autant que les autres mais ça on le ne sait pas tout de suite.

Un roman qui change des deux précédents : pas de tueurs en série, pas trop d’hémoglobine mais l’enfance et les illusions perdues. Tout ce qui se passe durant notre enfance fait de nous ce que nous sommes adultes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 31
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9321
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Fév 15, 2011 11:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Vache !
Je ne sais pas si ça va continuer comme ça sur toute la longueur mais dans les deux premières parties (une soixantaine de pages), ça envoie grave du lard niveau suspense !
Très agréablement surpris pour l'instant. Very Happy
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 45
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 4155
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Fév 16, 2011 7:32 am    Sujet du message: Répondre en citant

Les comparaisons avec Stephen King sont particulièrement bien vues (avec Ca et également Stand by me). Et vous ne trouvez pas que le visage de Patrick, au dos du livre, rappelle celui de Stephen quand il était jeune ? Cela m'a frappée quand j'ai ouvert le colis contenant le roman envoyé par le biais du passe-livre. Au début, je n'ai pas compris pourquoi je recevais un livre de Stephen King !

A part ça, Retour à Redemption est un très bon roman, pétri de qualités, surtout dans sa première partie. J'ai beaucoup apprécié les dialogues, très drôles, entre les Enfants perdus.
Mais la deuxième moitié m'a un peu moins séduite. Ce qui m'a surtout gênée, au final, ce sont les réactions des Enfants perdus devenus adultes. Je n'ai pas toujours compris leurs motivations, la raison de leurs actes et la facilité avec laquelle Wendy et Peter :

Spoiler:
oublient la vie qu'ils ont construite, leur famille respective.
Au fait, pourquoi ont-ils été séparés lorsqu'ils étaient ado ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
taylor
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 41
Inscrit le: 26 Juin 2008
Messages: 1483
Localisation: Haute normandie

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Fév 16, 2011 9:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

Spoiler:
Lorsque le FBI est venu délivrer les enfants du centre de Rédemption, chaque enfant est reparti dans des ambulances les emmenant vers des hopitaux différents. Du coup, ils se sont perdus de vue.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 45
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 4155
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Fév 16, 2011 9:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

Spoiler:
Quand tu aimes quelqu'un comme Peter semblait aimer Wendy et inversement, tu fais tout pour le retrouver, non ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
taylor
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 41
Inscrit le: 26 Juin 2008
Messages: 1483
Localisation: Haute normandie

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Fév 16, 2011 10:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Spoiler:
certes mais il ne faut pas oublier que c'étaient des enfants, mineurs de surcroit et qu'ils n'ont peut être pas obtenu les moyens de savoir dans quelle famille d'accueil ils étaient
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
tilile
Complice



Inscrit le: 12 Mai 2010
Messages: 121



MessagePosté le: Mer Fév 16, 2011 10:54 am    Sujet du message: Répondre en citant

Spoiler:
Je pense qu'ils avaient tellement souffert qu'ils avaient besoin de recul. Il ne faut pas oublier que les surveillants ont été tués de manière horrible et c'est la bande d'ami qui l'a fait
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
mireille
Complice


Age: 50
Inscrit le: 23 Mai 2008
Messages: 102


Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Fév 22, 2011 11:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

Sortie en poche, dans la collection Pocket en mai Very Happy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 31
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9321
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Fév 25, 2011 1:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Globalement, j’ai beaucoup aimé, même si j’ai trouvé quelques défauts - parfoi un peu pénibles - à ce roman (les mêmes qu’Erta et Nico grosso modo). J’en reparlerai prochainement plus en détails.
Citation:
"Six enfants s'étaient fait une promesse .
Vingt ans plus tard, tous l'ont oubliée. Sauf un..."

Comme Erta, je n’ai pas trop compris le rapport entre ce qu’annonce la couverture et le roman, et l’explication de Fredo ne me convainc pas vraiment. Qui n'a pas oublié la promesse ? Quelle promesse ? Peut-on vraiment dire que les autres l'ont oubliée ?
Peut-être que j’ai raté quelques chose ? Si quelqu’un veut bien essayer de m’expliquer (en MP ou avec balise spoiler), je lui en serai reconnaissant...
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 43
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2163
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Mer Oct 03, 2012 9:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

une claque énorme,un coup de poing... enfin tout ce que vous voulez!!! quel choc!!!
un mélange de rage,de douceur, de violence tant physique que mentale et de tendresse.
magistral!!!
_________________
À chaque décision que nous prenons, nous créons un nouvel avenir. Et, ce faisant, nous détruisons tous ceux que nous aurions pu avoir à la place.
Lou Berney November Road
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Honorine77
Témoin


Age: 34
Inscrit le: 27 Sep 2012
Messages: 54
Localisation: La Ferté sous Jouarre

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Oct 03, 2012 1:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Fab a écrit:
une claque énorme,un coup de poing... enfin tout ce que vous voulez!!! quel choc!!!
un mélange de rage,de douceur, de violence tant physique que mentale et de tendresse.
magistral!!!


Tout les ingrédients que j'aime trouvé dans un bon bouquin Surprised
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6683
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Oct 15, 2019 6:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis :

Citation:
Mon avis rejoint celui d'Aureliemw mais je ne serai pas aussi "dur" qu'elle pour la note. J'ai été complètement happé par les 60 premières pages que j'ai lues en apnée. Le premier tiers du livre se lit vraiment bien. Et puis j'ai été un peu lassé des allers-retours présent/Rédemption, j'ai moins accroché, surtout à partir du chapitre 103 à partir duquel j'ai eu l'impression que tout s'accélérait de façon peu crédible et un peu bâclée, comme si l'auteur voulait en finir rapidement.
C'est dommage car, avec le manque de vraisemblance de certains passages (notamment les 90 dernières pages), cela nuit à l'ensemble qui pourtant s'annonçait bien, avec des personnages attachants et un décor (Rédemption, qui m'a fait penser au Jonestown de Jim Jones au Guyana) propice à un thriller marquant.
Il me restera en mémoire assurément la course contre la montre du début (horrible !) et une belle amitié entre 6 enfants maltraités.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6683
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Oct 15, 2019 6:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Nico a écrit:
Je l'ai (enfin) lu, et je l'ai trouvé très bon, et il s'en serait fallu de peu pour qu'il s'agisse d'un Grand roman.
Malheureusement, même si l'histoire m'a touché, la multiplication des incohérences et effets narratifs inutiles du dernier tiers m'a personnellement un peu refroidi.
Citation:
Je pense, en vrac, à la succession des décès des Enfants Perdus "pile au bon moment", comme l'a signalé Erta, ou encore à l'arrivée de l'agent Ackermann suite au coup de fil de Peter, qui ne prend pas plus de quelques secondes.


Ca, ça m'a vraiment dérangé (cf le chapitre 103 dont je parle dans mon avis), ça fait bâclé, c'est pas crédible pour un sou, quel dommage ! Confused
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6683
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Oct 15, 2019 6:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

clémence a écrit:
. Je garde toutefois en mémoire le paysage de description au tout début du désert je ne sais plus trop où aux Etats Unis. Là, j'ai senti le vent chaud sur mes joues, et j'y étais, avec Barbara, les jumelles et les autres.


C'est de cela dont je parle dans l'expression "course contre la montre". La fin des jumelles, horrible... Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
Page 8 sur 8

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com