Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Ville sans loi - Jim Thompson (Rivages/Noir)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10129
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Fév 18, 2018 5:43 pm    Sujet du message: Ville sans loi - Jim Thompson (Rivages/Noir) Répondre en citant

Initialement publié en France en 1965 sous le titre Eliminatoires dans une traduction tronquée à la Série Noire, Ville sans loi (Wild Town) du grand Jim Thompson vient enfin de paraître chez Rivages/Noir dans sa version intégrale, traduit par Pierre Bondil.






Le livre :

Le tempérament de Dingo McKenna, comme son casier judiciaire, ne plaide pas en sa faveur.
Impulsif, bagarreur, toujours mêlé aux mauvais coups, McKenna se fait systématiquement ramasser par les flics des villes qu'il traverse.
Arrivé dans l'ouest du Texas, dans une ville poussée comme un champignon sur les puits de pétrole, il se voit pourtant proposer une bonne place : détective privé dans un hôtel de luxe.
L'offre vient du chef de la police.
Le propriétaire des lieux est un richissime vieillard bloqué dans un fauteuil à la suite d'un accident.
Où est le coup tordu ?
McKenna, de nouveau, sent se refermer sur lui un piège dont il ignore tout...

Ce classique de Jim Thompson, dans lequel on retrouve les personnages de L'Assassin qui est en moi, reparaît enfin dans une nouvelle traduction intégrale.




« L'admirable Jim Thompson, grand parano de génie. » Jean-Patrick Manchette




L'auteur :

Fils d'un shérif de l'Oklahoma, Jim Thompson (1906-1977) commence à écrire et publier des nouvelles dès son adolescence, son premier roman paraissant en 1942.
De la fin de la guerre au milieu des années 1950, sa créativité s'envole et il signe plus de 30 romans très noirs et à l'immoralité implacable avant de s'installer à Los Angeles pour collaborer avec Hollywood.
Il participera notamment aux scénarios de L'Ultime Razzia et des Sentiers de la gloire de Stanley Kubrick.
Peu reconnu de son vivant, Jim Thompson n'acquiert une certaine notoriété qu'à partir des années 1980 durant lesquelles le cinéma s'est inspiré régulièrement de ses livres (Les Arnaqueurs, de Stephen Frears ou encore Coup de torchon de Bertrand Tavernier).





_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10129
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Mar 20, 2018 9:23 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> Un article très intéressant de Christophe Laurent sur son blog The Killer inside Me, qui a comparé la nouvelle traduction de Pierre Bondil chez Rivages, avec l'ancienne traduction (de Noël Chassériau) parue à la Série Noire puis en Folio Policier : http://thekillerinsideme.over-blog.com/2018/03/ville-sans-loi-quand-on-redonne-sa-verite-a-jim-thompson.html
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 33
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6487
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Mar 20, 2018 11:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Norbert.
C'est marrant mais j'ai préféré la traduction de la Série Noire, je la trouve plus fluide (mais elle colle sûrement bien moins au texte original). Après, ce ne sont que des extraits, il faudrait juger sur l'ensemble de la traduction.
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10129
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Mar 20, 2018 12:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Juge Wargrave a écrit:
Après, ce ne sont que des extraits, il faudrait juger sur l'ensemble de la traduction.


Je pense aussi, oui.
Par contre, je trouve que ça montre assez bien à quel point une traduction peut être le reflet d'une époque, via l'argot ou les expressions qu'elle utilise. Du coup, je pense que le plus sûr moyen d'avoir une trad. qui ne prenne pas un trop gros coup de vieux quelques décennies plus tard est sans doute de traduire au "plus près" du texte original.
Bon après, je dis ça mais je ne suis pas traducteur donc bon...
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 30
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9168
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Mar 20, 2018 1:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Effectivement, pas évident.
Car si la traduction peut être " le reflet d'une époque", l'écriture elle-même (en VO j'entends) peut l'être tout autant, et donc sembler datée, voire surannée.
Ça n'aurait aucun sens de traduire un Agatha Christie ou un Conan Doyle, même aujourd'hui, comme un Stephen King.
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10129
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Mar 30, 2018 1:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

À propos de traduction, je signale la mise en ligne sur l'excellent site Fondu au Noir d'un long et passionnant entretien entre Pierre Bondil et Jean-Paul Gratias, deux talentueux traducteurs (emblématiques de Rivages/Noir), qui était initialement paru dans L'INDIC N° 12, reconstitué à partir d'échanges encore plus longs qu'ils avaient eus sur le forum du site Pol'Art (voir ici ).
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 40
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 9146
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Mai 06, 2019 4:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ma chronique sur Polars Pourpres :

Citation:
David McKenna, surnommé « Bugs », à savoir « dingue, dérangé », vient d’arriver à Ragtown (« ville loqueteuse », une cité qui a poussé comme un champignon grâce aux forages de pétrole. Grâce à l’entremise de Lou Ford, l’adjoint au shérif, il devient détective privé à l’hôtel détenu par Mike Hanlon, un vieillard impotent qui a fait fortune dans les hydrocarbures. Cet homme a une femme, Joyce, qui semble avoir des envies de récupérer le magot de son infirme de mari. McKenna serait-il tombé dans un piège ?

Jim Thompson, l’un des plus emblématiques auteurs de romans noirs, nous revient en France avec cet ouvrage datant de 1957. Et c’est un véritable régal, de bout en bout. On retrouve le goût consommé de l’auteur pour les personnages denses, décrits en peu de mots, aux contours flous et qui cachent, dans ces zones d’ombre, de curieux sentiments et des comportements dangereux. Mike Hanlon, ancêtre tassé dans un fauteuil roulant, craignant pour sa vie ainsi que pour la sécurité de son hôtel. McKenna, qui a déjà purgé de la prison, bloc de muscles et d’une violence à peine contenue, capable de coups de sang et, dans le même temps, prude et balbutiant lorsqu’il se retrouve avec une jolie femme. Lou Ford (le terrible agent découvert cinq ans plus tôt dans Le Démon dans ma peau et sa seconde traduction L’Assassin qui est en moi), habile manipulateur qui, malgré son allure anodine, n’en est pas moins un véritable squale humain ainsi qu’un individu prompt à la castagne. Et que dire de ces femmes, parfois fatales, belles à se damner, comme Joyce (la femme du propriétaire), Amy (la compagne de Lou qui n’en éprouve pas moins une forte inclination pour McKenna) ou Rosie, cette magnifique fleur où coule, en toute discrétion, du sang noir ? De ces pièces éparses, Jim Thompson constitue un puzzle flamboyant, sombre et torturé, où les coups bas ne manqueront pas : des empoisonnements, un suicide douteux, un vol de 5000 dollars, un chantage, des rapports de domination où un simple retour d’ascenseur peut conduire à la mort d’un être humain… Un opus enflammé qui se conclut à la manière d’un whodunit, où Lou Ford, « pour sûr », saura rétablir la vérité en une petite quinzaine de pages.

Si ce roman n’a pas la puissance évocatrice du Démon dans ma peau ou de L’Assassin qui est en moi), il n’en demeure pas moins riche et terriblement efficace. Une pépite de ténèbres à redécouvrir d’urgence !

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com