Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Little Heaven - Nick Cutter (Denoël)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9920
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Nov 23, 2018 9:29 pm    Sujet du message: Little Heaven - Nick Cutter (Denoël) Répondre en citant

Après Troupe 52 (en poche chez J'ai Lu), Nick Cutter - le "double maléfique" de Craig Davidson - est enfin de retour avec Little Heaven, son nouveau thriller horrifique qui vient de paraître dans la collection Sueurs froides de Denoël, traduit par Eric Fontaine et illustré par Adam Gorham.






Le livre :

À l’ombre du rocher noir se terre Little Heaven, où des fanatiques ont suivi leur gourou.
Mais quand des mercenaires débarquent pour sauver un jeune garçon, un piège maléfique se referme sur le hameau.


Le passé est un molosse qui vous poursuit à travers champs et collines, tenaillé par une faim dévorante, vous pistant jusqu’à ce que, une nuit, vous l’entendiez gratter à la porte.
Le mal ne meurt jamais ; il sommeille.

Parlez-en à Minerva, à Micah et à Ebenezer, chasseurs de primes, mercenaires dans l’âme mais aux dons inégaux.
La première fois qu’ils font équipe, en 1966, c’est pour retrouver un enfant qui a été enlevé par une secte obscure œuvrant au Nouveau-Mexique, dans un endroit nommé Little Heaven.
C’est là que le révérend Amos, qui reçoit ses ordres de Dieu directement, rassemble ses fidèles pour un culte des plus sombres.

Quinze ans plus tard, la fille de Micah est enlevée, et le trio devra s’armer pour le débarquement de l’Enfer à Little Heaven.

Avec un plaisir manifeste et sa perversité habituelle, Nick Cutter (Troupe 52) démontre dans ce western sanglant et nerveux qu’il a su dompter les codes du roman d’épouvante.



« Âmes sensibles, s'abstenir. »
STEPHEN KING

« Absolument terrifiant. Nick Cutter redonne ses lettres de noblesse au genre de l'horreur. »
THE STAR




>> Lire les premières pages



>> Le site de l'auteur : http://www.craigdavidson.net/



L'auteur :

Nick Cutter est un pseudonyme.
Derrière se cache un célèbre écrivain publié sous son vrai nom chez Albin Michel.
Il vit à Toronto au Canada.
Le terrifiant Troupe 52 a été publié en 2016 aux Editions Denoël.





_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
scarabe
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 43
Inscrit le: 11 Sep 2009
Messages: 1268
Localisation: Annecy

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Sam Nov 24, 2018 9:29 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je l'ai fini hier. J'ai beaucoup aimé. Je réserve un avis plus complet pour plus tard.
_________________
http://scribouillardelouest.wordpress.com/
http://terredunoir.blogspot.fr/
https://lesarcheos.wordpress.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9920
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Nov 24, 2018 2:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

scarabe a écrit:
Je l'ai fini hier. J'ai beaucoup aimé. Je réserve un avis plus complet pour plus tard.



Hâte d'avoir ton avis !
Je me le suis pris dans la semaine, c'est un beau pavé de presque 600 pages, avec - surprise ! -de belles illustrations en noir et blanc signées Adam Gorham (dans la veine de celles qui illustrent les nouvelles traductions des romans de James Crumley chez Gallmeister).
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 44
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 3992
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Nov 25, 2018 9:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

Rhooo, ça c'est pour moi ! Merci Norbert et dans l'attente de lire ton avis, Scarabe.
_________________
“Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une.” George R. R. Martin
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9920
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Déc 07, 2018 11:17 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Bruno sur Unwalkers :

Citation:

Little Heaven de Nick Cutter



Le mal le plus profond est au cœur de ce roman choc.
Ce n’est pas qu’une vue de l’esprit, c’est quelquefois un résumé de l’existence et d’actes commis au nom de quoi, de qui, mystère ?
Il s’exprime de bien des façons mais finit toujours par atteindre celui qui l’utilise.
Rédemption de l’âme humaine, souffrances et souvenirs, seule une lecture attentive vous permettra de goûter à la puissance évocatrice de ce récit qui va vous emmener loin, très loin, aux confins de la folie, de la peur et de l’horreur.


Bâtie sur une oscillation de deux temps, principalement 1980 et 1965-66, cette histoire se découpe en chapitres bien balisés.
On sait où on se trouve et à quelle période.
Micah, Minerva et Ebenezer sont nos trois héros.
En ouverture, on découvre leurs vies riches et agitées soumises à bien des exactions ; acteurs marquées et marquants, animés d’une certaine fureur, gâchette adroite et facile.
Tuer ne leur pose pas de problème en fait puisque c’est leur métier !


Ce drôle de trio va devoir faire équipe en 1966 pour retrouver et sauver un enfant embrigadé par une espèce de secte.
Qui dit secte dit forcément danger.


Vous dire que j’ai aimé ce scénario, non, vous dire que c’est une réussite, non ; parce qu’en fin de compte j’ai « surkiffé » cette aventure riche et profonde, qui risque de vous tenir haletants et éveillés longtemps !
Ne fermez pas la lumière, car au cœur des ténèbres on ne vous entendra pas hurler de terreur.


Ecriture précise et vocabulaire très fourni, Nick Cutter fait monter doucement la pression avec une action lente mais prenante, des descriptions hallucinantes et on glisse lentement mais sûrement dans un univers de peurs viscérales comme sorties de la nuit des temps.


Et que dire des personnages secondaires comme le révérend Amos, « fou de jésus, bas du cul », un prédicateur dérangé, mais pas que, guidant hors du monde et dans une espèce de camp retranché sa petite communauté.


Ambiance visuelle soignée, ce roman au goût de western version Tarantino, louche également vers l’univers de Stephen King, mais le grand King, le roi de l’épouvante et de la peur qu’il a été à une certaine époque.


Noires visions soumises à notre imagination, l’auteur gagne ses galons de maître de l’horreur et respirer devient pour le lecteur un exercice périlleux.
Il y a bien longtemps que je n’avais pas ressenti une telle pression du Mal à chaque page tournée.


En 600 pages bien remplies, Nick Cutter nous promène dans un univers glauque et mortel où d’étranges créatures viendront sonder vos peurs les plus sombres.
C’est un livre magistral et beau.
Beau par ses nombreuses illustrations qui accompagnent le déroulé de l’histoire et nous aident à visualiser ; magistral pour la réalisation, l’épaisseur des protagonistes, et un synopsis peut être pas si original que ça mais qui nous renvoie à l’essence même de la vie et du mal, toujours présent à un moment ou à un autre.


Little Heaven, c’est un nom, c’est un lieu, c’est un roc, mais c’est surtout un très grand ouvrage de Monsieur Nick Cutter, un voyage où il vous faudra avoir le cœur bien accroché, car vous n’en ressortirez pas indemnes !



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 30
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 8599
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Déc 07, 2018 12:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Une fine lame ce Cutter. Mr. Green
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9920
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Déc 13, 2018 7:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hoel a écrit:
Une fine lame ce Cutter. Mr. Green


Mr. Green
Le choix du pseudo est peut-être fait exprès...
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9920
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Déc 13, 2018 8:23 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Lord Arsenik sur Les Chroniques Acides de Lord Arsenik :

Citation:

Nick Cutter – Little Heaven



De quoi ça cause ?


Quand Petty, la fille de Micah, est enlevé en pleine nuit, il sait qu’il ne pourra pas vaincre seul la chose qui lui a pris sa fille.
Il fait appel aux seules personnes capables de l’aider face à cet ennemi, Eb et Minerva, des mercenaires, comme lui.
Tous trois vont reprendre la route de Little Heaven dans l’espoir de sauver Petty et d’en finir avec cette abomination.


Quinze ans plus tôt, les trois amis ont déjà eu à affronter cette chose au cœur même de Little Heaven, une petite communauté religieuse qui vit coupée du monde.
Un paradis qui se révélera rapidement ressembler davantage à une antichambre de l’Enfer plutôt qu’au jardin d’Eden…




Pourquoi lui plutôt qu’un autre ?


J’ai découvert Nick Cutter en 2016 à l’occasion de la parution de son roman Troupe 52.
Les auteurs qui brillent dans la littérature horrifique sont rares, du coup quand on en trouve un, on n’a plus trop envie de le lâcher.




Ma chronique


Nick Cutter (Craig Davidson de son vrai nom) m’avait bluffé avec son précédent roman, Troupe 52, pour une première incursion dans la littérature horrifique, on peut dire qu’il avait fait fort, très fort même.
Il en remet une couche avec Little Heaven ; sera-t-il à la hauteur de son aîné ?


Incontestablement la réponse est un OUI franc et massif.
L’auteur parvient à aller encore plus loin dans l’horreur sans jamais donner l’impression de faire dans la surenchère gratuite.
C’est trash, c’est gore, mais c’est pour les besoins de l’intrigue ; là où d’autres sombreraient dans le ridicule (voire le risible) à vouloir en faire des caisses, Nick Cutter évite cet écueil et nous propose un récit parfaitement maîtrisé.
Essai transformé donc, la littérature horrifique peut s’enorgueillir de recevoir un nouveau cador du genre en ses rangs.


Je pense que vous l’aurez compris : âmes sensibles s’abstenir !


Une réussite qui doit beaucoup à son trio de héros pour le moins atypique.
Et Dieu sait pourtant que réunir ces trois-là n’était pas une mince affaire ; en effet lors de leur première rencontre ils tentent vainement de s’entretuer.
Blessés, ils se retrouveront dans une infirmerie de fortune en attendant que la police ne vienne les prendre en charge… sauf qu’ils ne l’entendent pas vraiment de cette oreille et seront contraints de faire équipe pour échapper à la prison.


C’est volontairement que je ne m’attarderai pas sur les personnages, pour faire simple on va dire qu’ils valent vraiment le détour, même s’ils loin d’être des saints, je suis sûr que vous les adopterez aussi vite que je l’ai fait.
Pour le reste, à vous de le découvrir.


D’autres personnages sont appelés à jouer un rôle essentiel dans le déroulé de l’intrigue.
Deux noms me viennent spontanément à l’esprit : Ellen et Amos.
Vous ne pourrez qu’apprécier la première, tout comme vous ne pourrez que haïr le second.
Sans oublier bien sûr les multiples entités qui hantent les bois voisins de Little Heaven.


Le récit alterne entre les événements présents (1980) et les flashbacks (1965-1966).
C’est un trio vieillissant qui se retrouve pour affronter un mal qu’ils ne connaissent que trop bien.
En examinant le découpage du bouquin, j’ai été étonné par l’importance (en nombre de pages) des événements passés (entre 75 et 80% du récit) par rapport à ceux du présent ; je craignais que l’intrigue actuelle soit quelque peu bâclée…
J’ai été rapidement rassuré, tout s’imbrique impeccablement et même la fin apparaît alors comme la seule issue possible.


La désinvolture (parfois rien qu’apparente) des personnages et l’aspect décalé de certains dialogues apportent quelques touches d’humour bienvenues au milieu de ce déferlement de monstruosités en tout genre (dont certaines étant du seul fait des humains).


Le roman, dans son ensemble, dégage une ambiance très western, à commencer par ses héros qui font beaucoup penser aux cowboys solitaires chers au western spaghetti (bin oui, on est loin de notre brave poor lonesome cowboy qui tire plus vite que son ombre).
Un western glauque et oppressant à souhait, mais aussi particulièrement riche en hémoglobine ; un cocktail détonnant (et étonnant) entre les univers de Sergio Leone et de Lovecraft.


Les amateurs du genre du genre se régaleront alors que les autres passeront leur chemin (à moins d’être franchement maso).
Pour ma part, je me suis régalé sans modération et j’espère bien avoir l’occasion de savourer d’autres écrits de Nick Cutter (il reste deux titres non encore disponibles en français).


Cerises (et oui, il y en a plusieurs) sur le gâteau, les superbes illustrations d’Adam Gorham disséminées au fil des chapitres.
Je ne résiste d’ailleurs pas au plaisir de vous faire découvrir un trombinoscope de nos trois héros (Micah, Minerva et Eb).


Pour l’anecdote j’ai découvert Troupe 52 dans son édition québécoise (publiée par les éditions Alto), pour Little Heaven c’est l’édition française (publiée par Denoël) que j’ai lue.
Dans les deux cas, je trouve les couv’ de Denoël (sans aucun chauvinisme déplacé) nettement plus réussies (ci-dessous la couv’ des éditions Alto de Little Heaven).




MON VERDICT





_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com