Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Présent. + 1 définition du polar, du noir et du thriller...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> Présentations
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Jon
Témoin


Age: 57
Inscrit le: 29 Nov 2018
Messages: 16
Localisation: Nouvelle Aquitaine, oui, je sais, c'est grand...


MessagePosté le: Jeu Nov 29, 2018 5:31 pm    Sujet du message: Présent. + 1 définition du polar, du noir et du thriller... Répondre en citant

Bonjour les amis,

Je me doutais qu'avec une accroche comme ça, j'allais avoir de la visite. Désolé, mais notre monde fonctionne comme ça, il faut un emballage qui attire sinon, le client passe au suivant. Et comme internet est le royaume de l'ego, ça fiche un coup au moral quand vous constatez que personne ne s'intéresse à vous.

Je vous ai promis une « présent. », une présentation, on a de la place ici pour écrire le mot en entier, et un cadeau. Pour le cadeau il faudra être un peu patient, c'est comme le dessert, il faut d'abord s'enfiler l'entrée, le plat de résistance et éventuellement le fromage.
Une présentation c'est un peu raconter sa vie, son oeuvre. En général, ça n'intéresse personne. On lit rapidement en diagonale pour voir si on ne rate pas quelque chose et on répond poliment, que l'on est bien content, que tu vas voir ici c'est sympa.

Vous êtes arrivé jusqu'ici de votre lecture et je n'ai pas encore commencé ma présentation. Les plus perspicaces auront déjà noté avec un peu d'agacement que je parle facilement pour ne rien dire. Ce qui dévoile déjà un peu de ma personne. Que j'écris aussi sans compter, ce qui en dit un peu plus.
Oui, j'ai reçu une formation de journaliste et pendant plus de 25 ans j'ai exercé le métier de communicant. Vous l'aviez déjà deviné. Il faut dire que c'était facile.
Je suis en retraite depuis 2 ans.

La lecture ?
Je lis depuis que mes mains sont en capacité de tenir un livre et maintenant une liseuse électronique. Qui est devenue comme une prolongation de mes membres antérieurs.
Je ne lis presque exclusivement des romans américains de la seconde moitié du 20è jusqu’à nos jours. Oui, snobisme totalement assumé.
De la littérature dit blanche, puisque des petits malins ont décidé un jour qu’il y avait deux genres de littérature, la bonne et la moins bonne, la blanche et la noire, la littérature générale et le genre.
Pour ma part, si vous me demandez mon avis, je vous répondrais, qu’il y a bien deux styles littérature, la bonne et la mauvaise. Et que les deux sont très faciles à distinguer. La bonne littérature est celle que j’aime, la mauvaise, l’autre…
Que Crime et châtiment est probablement le premier roman noir publié. Et qu’il a fallu à l’auteur qu’une personne en tue en autre pour que cet auteur puisse explorer les tréfonds de l’âme humaine. « Tréfonds de l’âme humaine », c’est exactement le genre de poncif, le lieu-commun qui me fait refermer un livre. Dès que je croise : « le ciel se déchainait » ou « la neige rendait la nature silencieuse », j’ouvre un autre livre.

Combien j’ouvre de livres par semaine ? Un seul en moyenne. Ce qui me classe, dans le lieu où nous sommes, chez les petits lecteurs et gros lecteurs aux yeux du français moyen.
Je suis venu au roman noir assez récemment, une dizaine d’années. Peut-être parce que j’avais fait le tour de mon étroite niche de lecture, seconde partie du 20è etc…

Comment ai-je atterrir sur Polar Pourpre ? En tapotant forum polar. Et pourquoi ai-je tapoté cela ? Parce que depuis bientôt un an, j’ai beaucoup de mal à trouver des romans qui me satisfassent. Il faut dire que je suis difficile, très. Dans un livre, l’histoire je m’en fiche, la façon dont elle est racontée aussi. Non, la seule chose qui retient mon regard… attention ! je vais devenir pédant, c’est la façon dont chaque phrase est écrite, l’écriture, le style quoi. Il y a des styles qui m’ennuient, d’autres qui me laissent perplexes et ceux qui me plaisent. Ne me demandez pas de définir le style qui me plait, je n’ai pas les mots. Curieux… pensent les perspicaces. Cela peut se faire en donnant des noms d’auteurs, des auteurs de romans noirs, de polars, de thrillers. Cette énumération me rappelle que je vous dois une définition.

Des noms ? Tout au sommet, il y a James Crumley, dont les romans ressortent dans une nouvelle traduction chez Gallmeister. Je ne suis pas bilingue, donc je suis incapable de vous dire ce que vaut cette nouvelle traduction par rapport à l’ancienne. Mais j’adore son écriture. James Ellroy, évidemment, dont la plume est devenue moins intéressante, à mon goût, au tournant du millénaire. Lehane, Mystic River, la collection Neo Noire de Gallmeister. Collection morte née, si ça vous intéresse, je pourrais vous raconter la génèse et la mort de cette collection, je tiens cela de David Gallmeister même, avec qui j’ai eu la chance de discuter lors d’un colloque.
Pas de panique ! J’étais juste un auditeur libre lors de ce colloque sur le « polar qui se met au vert ». C’est toujours intéressant d’écouter des universitaires parler de l’objet de votre passion.
J’ai discuté avec Benoit Tadié au même colloque. En fait je l’ai remercié de m’ouvrir les portes de ce genre de colloque et j’en ai profité pour lui faire confirmer ce que l’on comprend dans son livre et ce qu’il a dit lors de l’émission Mauvais Genres de France Culture* : depuis le milieu des années 1990, il n’y a rien de vraiment nouveau et bon qui sort. Il m’a confirmé pour Ellroy et pour Michael Connelly : les livres qu’ils sortent maintenant sont beaucoup moins stimulants.
Côté pays du Nord ? lui ai-je demandé… Deux trois auteurs qui émergent et que l’histoire retiendra, m’a-t-il répondu. Les maisons d’éditions retiendront surtout le coup de génie de Millénium, coup de maître après lequel les maisons courront vainement toutes, sans jamais le rattraper. Il faut voir le nombre de collections noires qui sont nées à ce moment-là. Et comme on sait que rarement qualité rime avec qualité, alors…

Heureusement, la littérature blanche louche du côté du noir pour se réveiller. Les auteurs n’hésitent pas à glisser un ou deux morts, cela leur permet de se stimuler un peu. Des exemples ? Le dernier Ian McEwan, Le Goncourt de Slimani. Même Houellebecq regarde du côté du genre avec Soumission, c’est de la SF, mais sans l’étiquette. Et tiens, La serpe de Jaenada nous offre trois romans en un, dont une belle enquête.

Je sens que je commence à lasser. Je vous ai promis un cadeau : une définition. Mais d’abord, je dois vous dire que je chronique une fois par semaine un livre dans une radio associative. Souvent un noir. Que j’y aide les jeunes à parler devant un micro et à écrire pour la radio. Que j’ai écrit deux livres. Je ne dis pas roman, je n’ai pas cette prétention. Ils sont publiés chez Amazon, sous pseudo, non, je n’assume pas ce que j’ai écrit, mais je voulais voir ce que ça faisait d’écrire. Non, je ne les ai pas envoyé à des éditeurs, je n’ai pas besoin et envie de voir ce que cela fait. Et j’ai été fier comme un pape le jour où j’en ai vendu un, je n’ai pas dit le premier, car cela sous-entendrait qu’il y en a eu un deuxième…

Le cadeau ! Le cadeau !!
Oui, voilà, la montagne accouche…
J'écoutais donc samedi dernier la toujours remarquable émission sur le cinéma, Plan Large d'Antoine Guillot**. Le thème du jour est le film noir. Plusieurs invités sont présents, comme souvent. Et là, le petit malin d'Antoine Guillot demande au scénariste Fabien Nury, sa définition du film noir. Définition qui s'applique, à mon avis, au roman. Et celui-ci nous propose une vue très simple et facile à retenir.
Fabien Nury :
"Vous avez un fait divers, avec un criminel, un enquêteur, une victime. Si ce fait divers est raconté du point de vue du criminel, c'est un film noir. Raconté du point de vue de l'enquêteur, un polar (ou policier, c'est la même chose). Et enfin du point de vue de la victime, c'est un thriller."
Fabien Nury précise bien qu'il n'y a pas qu'une définition. Et je m’empresse de rajouter que cette définition s’appliquerait aux œuvres, pas à leurs auteurs. Un même auteur pouvant produire des genres différents...
Voilà, cela me semblait intéressant et donc judicieux de vous l'offrir. Pour vous remercier de m’accueillir et parce que c'est une question qui revient régulièrement aux détours des discussions sur les forums consacrés aux livres et encore plus quand il s’agit de romans policiers ou de thrillers, à moins qu’il ne s’agisse de romans noirs…

A bientôt

*https://www.franceculture.fr/emissions/mauvais-genres/front-criminel-une-histoire-du-polar-americain-rencontre-avec-benoit-tadie
**https://www.franceculture.fr/emissions/plan-large/n-comme-film-noir?
_________________
"Les gens qui lisent sont moins c... que les autres" Bernard Pivot
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Jon
Témoin


Age: 57
Inscrit le: 29 Nov 2018
Messages: 16
Localisation: Nouvelle Aquitaine, oui, je sais, c'est grand...


MessagePosté le: Ven Nov 30, 2018 11:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

- Quel accueil !
- Tu crois que ma présentation les a effrayés ?
- Je ne vois que ça comme raison. Il faut dire que tu y es allé un peu fort...
- Comment ça un peu fort ?
- Ben oui, les gens d'habitude font plus sobre.
- Comment ça, j'étais à jeun !
- Non, je veux dire, qu'ils en font moins. Ils disent juste : "bonjour je m'appelle Jean-Christ, j'aime beaucoup lire des romans policiers. Et je vous remercie de m'accueillir".
- C'est tout ?
- C'est tout. Il n'est pas nécessaire d'en faire un roman.
- Justement, je croyais que les gens du forum aimaient lire. J'avais même mis du suspense avec un cadeau à la fin !
- Oui, mais tu sais, tu ne peux pas arriver et bousculer les habitudes.
- Il faut que je recommence alors ?
- Oui. En étant plus sob... pardon plus concis. Comme je t'ai expliqué.
- ...
- T'es pas d'accord ?
- Si, mais je réfléchis à la façon dont je vais tourner ça. Pour l'instant on est dans un dialogue et il faut que l'on passe à une description. Ils font ça souvent dans les romans. Et c'est tellement bien fait que l'on ne s'en rend pas compte...
- STOP ! Tu recommences, tu es reparti. Tu es logorrhéique comme type, tu fatigues tout le monde.
- Okay, okay. Donc, c'est parti... Je m'appelle Jon, mais c'est pas mon vrai nom. Tu vois, si je suis tes conseils, la première chose que j'annonce n'est pas vraie...
- ....
- Eh oh ? Tu fais la gueule ?
- Flûte... il fait la gueule. Et c'est mon seul copain...
Tant pis, on va faire sans lui. Donc je m'appelle Jon, enfin, presque. J'ai 58 ans, enfin, presque. Je lis un roman par semaine, enfin... Bon, vous avez compris. J'ai plongé dans le roman de genre il y a 10 ans environ. J'ai l'impression d'avoir lu tout ce qui me plaisait. Alors j'ai décidé d'aller à la rencontre d'autres passionnés pour qu'ils me donnent des conseils de lecture. Et je suis tombé sur Rivières.pourpres, ce site très bien tenu, avec plein de conseils. Avec, entre autres, les pages des conseils de Télérama.
Bon, voilà, j'ai terminé. Merci pour votre accueil.
- Bon, eh bien tu vois quand tu veux.
- Ah, tu es encore là, toi ?...
_________________
"Les gens qui lisent sont moins c... que les autres" Bernard Pivot
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9920
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Nov 30, 2018 12:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sois le bienvenu Jon.

PS : Il est possible que ce qui freine un peu les réactions soit à la fois la longueur de ton premier message, mais aussi la crainte de la part de ceux qui ont pris le temps de te lire que tu sois surtout là pour finir par faire l'auto-promotion de ton bouquin...
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Elo
Clarice Starling (modo)


Age: 32
Inscrit le: 01 Mar 2006
Messages: 4374
Localisation: Paris

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Ven Nov 30, 2018 12:49 pm    Sujet du message: Re: Présent. + 1 définition du polar, du noir et du thriller Répondre en citant

Bienvenue Jon. Sacrée présentation, en effet !

Jon a écrit:
"Vous avez un fait divers, avec un criminel, un enquêteur, une victime. Si ce fait divers est raconté du point de vue du criminel, c'est un film noir. Raconté du point de vue de l'enquêteur, un polar (ou policier, c'est la même chose). Et enfin du point de vue de la victime, c'est un thriller."
Fabien Nury précise bien qu'il n'y a pas qu'une définition. Et je m’empresse de rajouter que cette définition s’appliquerait aux œuvres, pas à leurs auteurs. Un même auteur pouvant produire des genres différents...


Comme tu dis, il n'y a pas une définition arrêtée, mais c'est aussi ainsi qu'étaient définis les polars (au sens large) dans les cours que j'avais suivis à la fac, en cours de littérature policière.
_________________
It's not who you are underneath, it's what you do that defines you
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur  
Jon
Témoin


Age: 57
Inscrit le: 29 Nov 2018
Messages: 16
Localisation: Nouvelle Aquitaine, oui, je sais, c'est grand...


MessagePosté le: Ven Nov 30, 2018 1:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Elo, merci Norbert,

Des lecteurs effrayés par de la lecture ? Sapristi ! Je n’y avais pas pensé…

De la promo pour mon bouquin ? Tu veux dire de la publicité ? Mon dieu, quelle horreur !

Tiens, puisque vous me paraissez très sympathique tous les deux, je vous l'offre*. Ne refusez pas, je suis comme ça, j'aime faire des cadeaux… plaisir d’offrir.
Mais ne dites rien à personne, les gens sont facilement jaloux. Il est au format epub, donc lisible sur liseuse ou sous ordi et smartphone moyennant la bonne application. Vous économiserez 2€ d’Amazon. C’est à peu près d'ailleurs ce que cela vaut.
Oui, il est important, quand on prétend écrire, d’avoir conscience de la qualité de sa contribution à la tour de Babel littéraire.

Pas d’inquiétudes ! Ce cadeau n’est pas un acte promotionnel pour des livres à venir. Je ne suis pas retors à ce point. J’ai écrit un autre truc, pas noir, qui fera l’objet d’un second cadeau, mais plus tard. Et qui dit second, signifie pas de troisième… ouf.

Je suis content Elo que cette définition simple (trop ?) soit raccord avec les enseignements universitaires et content car elle est facilement transportable, ce qui est rarement le cas avec les définitions.

Merci encore

* https://www.sendspace.com/filegroup/3nl6JzVhd3Nq6pmFufyeUg
_________________
"Les gens qui lisent sont moins c... que les autres" Bernard Pivot
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 30
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 8599
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Nov 30, 2018 2:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bienvenue Jon, j'espère que tu trouveras quand même quelques idées de lectures sympathiques par ici (et si tu en trouves ailleurs, n'hésites pas à nous en faire part).

Jon a écrit:
Vous économiserez 2€ d’Amazon. C’est à peu près d'ailleurs ce que cela vaut.

Tu veux dire que c'est un roman à deux balles (comme la fameuse blague éponyme, pan pan) ? Embarassed

norbert a écrit:
PS : Il est possible que ce qui freine un peu les réactions soit à la fois la longueur de ton premier message

Effectivement, j'ai commencé à lire ta présentation hier mais je n'avais pas beaucoup de temps, et le téléphone, tout smart qu'il est, ne se prête guère à la lecture de longs textes (enfin, je trouve).
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/


Dernière édition par Hoel le Ven Nov 30, 2018 2:33 pm; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Emil'
Serial killer : Jacques Reverdi


Age: 36
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 1967
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Ven Nov 30, 2018 2:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

(Ca y est j'ai tout lu ! Un simple "bienvenue" me semblait un peu trop sobre face à ta longue présentation pour te répondre hier, j'ai attendu que les copains écrivent d'abord !)

Sois le bienvenu parmi nous, j'espère que les avis de lecture que tu partageras avec nous seront aussi approfondis que ta présentation Wink
_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Jon
Témoin


Age: 57
Inscrit le: 29 Nov 2018
Messages: 16
Localisation: Nouvelle Aquitaine, oui, je sais, c'est grand...


MessagePosté le: Ven Nov 30, 2018 4:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Hoel,
A 2 balles, oui exactement ! Je ne vais pas en parler plus, ce serait prendre le risque d'être lourd...
Excuses acceptés. Evidemment, ce n'est pas une présentation smartphone, tu as raison. C'est un risque à prendre.

Merci Emil,
Approfondie, tu es bien aimable. Des avis de lecture profonds profonds, je n'aurais pas cette prétention. En revanche, moins long, ça doit être possible...

Nota 1 : Je trouve cela une très bonne idée, le prix des lecteurs de ce forum. Il fallait y penser. Bravo !

Nota 2 : vous remarquerez rapidement que je n'utilise pas les smiley, sauf exception. Ces petites faces sont là pour nous aider à adoucir ou, au contraire, appuyer une phrase, un mot. Personnellement, j'aime écrire et je prends le pari de n'utiliser que les 26 lettres de l'alphabet et un peu de ponctuation pour me faire comprendre. J'espère que je réussirais à faire passer la bienveillance qui d'habitude m'habite.
_________________
"Les gens qui lisent sont moins c... que les autres" Bernard Pivot
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 33
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6215
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Ven Nov 30, 2018 8:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bienvenue "Jon".

Alors juste pour la forme, pour la contradiction, pour le "ça c'est fait on passe à autre chose" : Smile Wink
Au passage c'est une très bonne chose ton nota 2, aujourd'hui lorsque tu ne places pas de smileys en fin de phrase, surtout lorsque tu t'adresses à des gens que tu n'as jamais vu (comme ici), l'interprétation de ton interlocuteur peut aller à l'inverse de ce que tu souhaitais (lui) dire. Bref, je "plussoie".

Je ne lis que très peu de romans américains. C'est peut être un tort. C'est sûrement un tort. Surtout si j'en crois les deux "documentaires" lus que sont

et

Pas de soucis, il me reste a priori encore du temps pour combler mes lacunes de ce côté là.

J'ai beaucoup lu, à mes débuts dans le roman policier, des Scandinaves. Celles et ceux qui hier étaient plébiscités, dont toutes les maisons d'édition voulaient un exemplaire, si possible aussi bon (enfin, surtout aussi vendeur) que les têtes de gondole Läckberg et Larsson.
Celles et ceux qui aujourd'hui sont ringardisés, réduits à une mode et qui jouissent d'un piètre image. Et pourtant... ce polar "venu du froid" a une histoire (il faut lire Sjöwall et Wahlöö, années 60-70), il faut impérativement lire Mankell (dont les deux précédents furent une source d'inspiration, comme pour nombre d'autres auteurs scandinaves), il faut partir avec Indridason et son Erlendur en Islande... bref, il faut aller au-delà des préjugés sur cette littérature scandinave et la lire, vraiment.

J'espère sincèrement que tu trouveras ton bonheur ici. Il y a actuellement plus de 31 000 polars dans la base de Polars Pourpres et on approche les 38 000 votes, bref, une bonne base pour trouver de quoi prolonger d'au moins 10 ans tes lectures noires.

Au plaisir de te lire, ici ou sur le site Polars Pourpres via une critique et une note.

Et encore bienvenue sur Polars Pourpres ! ( Smile Wink Laughing ).
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Jon
Témoin


Age: 57
Inscrit le: 29 Nov 2018
Messages: 16
Localisation: Nouvelle Aquitaine, oui, je sais, c'est grand...


MessagePosté le: Ven Nov 30, 2018 9:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Juge !

Je suis d'accord avec tout ce que tu dis, à commencer par les romans américains. Tu as la chance d'avoir devant toi une terre d'aventures à découvrir, quand tu vas t'y lancer au grand galop, tu ne pourras t'arrêter...

Pour les nordiques je partage complètement ton avis. Tu as l'âge d'avoir découvert le Nord et le Noir en même temps. J'ai lu bien sûr ceux que tu cites. Et tu cites le dessus du panier. Mon préféré reste Mankell, Kurt est l'homme qui m'a fait découvrir le grand Nord, ça été un crêve-coeur de terminer le dernier...
Aborder le Nord après lu les américains rend l'approche différente. Les nordiques doivent s'accrocher pour passer derrière un Ellroy et un Crumley. Et beaucoup d'entre eux ont encore du travail à faire avant de rejoindre ces deux là.

Mais ne nous leurrons pas, la quantité reste le signe des temps, avant la qualité, y compris outre-atlantique. Tous les éditeurs ont maintenant une collection noire, mais il n'y a pas assez d'auteurs de qualité pour les alimenter. La majorité des noirs qui sortent maintenant comportent peu de pages, sont écrits gros, le fil narratif est ténu, les personnages minces. Comme Tadié, je pense que l'âge d'or est derrière nous. Heureusement il laisse beaucoup de pépites. Et des maisons comme Gallmeister et Monsieur Toussaint Louverture se chargent de les remettre à jour.

Je lirai certainement quelques pages des deux essais que tu cites.
Disons deux mots de La Série Noire. Celle-ci a permis de faire connaitre le roman noir. Donc rendons lui grâce. Et en même temps lui a fait beaucoup de mal en demandant à ses auteurs de "pisser" de la copie et en traduisant à l'emporte pièce de bons romans. Je ne développe pas, vous connaissez ça mieux que moi.

J'ai une chronique radio qui est prête sur le dernier Colin Harrisson, que j'ai beaucoup aimé. Je vais la transformer en chronique "forum". Il faut que je cherche où ça se poste...

Je vous laisse là, j'ai un Tim O'Brien sur le feu : Si je meurs au combat. L'auteur raconte son expérience au Vietnam. Je vous en parlerais, si on peut parler d'autre chose que des noirs...
_________________
"Les gens qui lisent sont moins c... que les autres" Bernard Pivot
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
charlice
Témoin


Age: 56
Inscrit le: 04 Oct 2013
Messages: 31
Localisation: PAU


MessagePosté le: Ven Nov 30, 2018 10:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai sept livres à lire et un huitième à finir pour pouvoir voter le prix polars Pourpres, et avec des présentations aussi touffues, je risque de ne pas être dans les temps Laughing (j'aime les smileys moi).

Je pense qu'ici tu trouveras de quoi satisfaire ton envie de lecture. Pour moi c'est le cas, car à chaque fois que je passe sur le site, un roman me fait de l’œil et les livres en attente s'agglutimoncellent.

Au plaisir de lire une de tes prochaines critiques.
_________________
Promis, ce soir je ne lis pas et me couche plus tôt.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Jon
Témoin


Age: 57
Inscrit le: 29 Nov 2018
Messages: 16
Localisation: Nouvelle Aquitaine, oui, je sais, c'est grand...


MessagePosté le: Sam Déc 01, 2018 9:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Charlice pour ton accueil.

Une des raisons principales de ma venue est, comme tu le soulignes : découvrir...

Au risque de paraître pédant je n'écris pas de critiques, mais des avis, des chroniques. Critique sous entend peser le bon et le moins bon, mesurer. Qui suis-je pour mesurer les écrits d'un autre ?
Je donne juste des avis positifs sur les livres que j'ai aimés. Je ne descendrais jamais un livre que je n'ai pas aimé. Pour la raison énoncée plus haut et parce que je n'ai pas les outils pour mesurer un livre et puis mon but est de donner envie de lire et non prendre le risque de détourner un lecteur d'un livre qui aurait pu lui plaire.
Et enfin, je ne lis pas un livre qui ne me plait pas, en général quelques pages suffisent pour savoir si l'écriture est à mon goût. Il n'est pas nécessaire de s'envoyer un bloc de foie gras entier pour dire s'il est bon et il n'est pas nécessaire de boire l'océan pour s'apercevoir qu'il est salé.
Bref, ce seront donc des avis toujours positifs et complètement subjectifs...
_________________
"Les gens qui lisent sont moins c... que les autres" Bernard Pivot
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 44
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 3992
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Sam Déc 01, 2018 7:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et bien, quelle présentation ! Bravo ! Pour les amateurs de lecture que nous sommes, elle ne peut que nous enchanter !

Je te souhaite la bienvenue sur ce site et j'espère que tu trouveras des idées de bouquins à te mettre sous la dent.

Je lirai volontiers tes avis, critiques ou chroniques mais par contre, je ne pourrai guère avoir d'interaction avec elles, étant une farouche réfractaire aux romans noirs et plus particulièrement aux polars ruraux américains que je déteste par dessus tout.
Et puis, je le confesse, je privilégie le fond à la forme. Un livre peut être écrit de la plus extraordinaires des manières, cela ne m'empêchera pas de le fermer très vite si son histoire m'ennuie.
Bon l'idéal, c'est que ce soit beau et bon. Tiens, comme chez Philippe Claudel et Carlos Ruiz Zafon par exemple...

Bonne soirée et à très bientôt !
_________________
“Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une.” George R. R. Martin
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
charlice
Témoin


Age: 56
Inscrit le: 04 Oct 2013
Messages: 31
Localisation: PAU


MessagePosté le: Dim Déc 02, 2018 12:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ironheart a écrit:

Je te souhaite la bienvenue sur ce site et j'espère que tu trouveras des idées de bouquins à te mettre sous la dent.

Sous les yeux, c'est pas mal aussi Laughing
_________________
Promis, ce soir je ne lis pas et me couche plus tôt.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Jon
Témoin


Age: 57
Inscrit le: 29 Nov 2018
Messages: 16
Localisation: Nouvelle Aquitaine, oui, je sais, c'est grand...


MessagePosté le: Dim Déc 02, 2018 10:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Coeur de Fer pour ton accueil,

"Beau et bon" ? Ou plutôt "j'aime ou j'aime pas" ? ... Chacun a sa conception du beau.
Profitons en effet de ce post pour échanger, parce que je pense que tu as raison, on aura du mal à parler des mêmes objets. Puisque nous ne recherchons pas les mêmes choses dans un livre. L'un préfère le bleu, l'autre le jaune. Alors que certains reconnaissent la supériorité du rose.

L'histoire, m'en f... De toute façon, c'est toujours la même. Comme dit Hitchcock :"Boy meet girl"*. Toutes les histoires ont déjà été écrites, seule la façon de les raconter change.

Quant aux auteurs que tu cites, le mot Goncourt provoque chez moi les mêmes symptômes nauséeux que le vocable "Académie Française".
Zafon ? Au début du premier chapitre d'un de ses romans chaudement recommandé par un proche, je me suis réveillé en sursaut, en sueur et hurlant :"non, pitié, pas ça !". Propos rapportés par ma femme qui pensait que je faisais ma première crise de delirum tremens. Elle était la première surprise, car je ne bois pas d'alcool. C'est dire l'effet de l'objet sur mon fragile organisme de carton, bien éloigné du fer, malheureusement.


* Si vous insistez, je pourrais vous raconter l'anecdote, toujours savoureuse du maître. Mais je risque de monopoliser encore la parole....
_________________
"Les gens qui lisent sont moins c... que les autres" Bernard Pivot
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> Présentations Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com