Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Les Larmes Noires sur la Terre- Sandrine Collette
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10153
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Fév 03, 2018 12:10 am    Sujet du message: Répondre en citant




Norbert a écrit:
J'étais ressorti absolument ébloui du superbe Il reste la poussière, le précédent roman de Sandrine Collette, où elle avait atteint une maturité exceptionnelle.
Avec ces Larmes noires, c'est la première fois que j'ai du mal avec un de ses romans. Je n'en ai lu que 50 pages pour l'instant et j'espère donc que ça va s'améliorer, mais au début j'ai eu le plus grand mal à supporter ce déferlement de pathos et ce personnage ultra-caricatural (et terriblement tête à claques, du coup) de Moe.
Bref, un début assez pénible pour tout dire.



Le Juge Wargrave a écrit:
J'ai ressenti exactement la même chose Norbert. Mais je t'encourage à persévérer, le jeu en vaut vraiment la chandelle. Wink



Oui, c'est ce que je vais faire bien sûr - autant parce que c'est un roman de la sélection que parce qu'il est signé Sandrine Collette et que son oeuvre m'intéresse - mais ce début est assez répulsif je trouve.
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10153
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Fév 04, 2018 5:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai effectivement bien fait de persévérer. Une fois l'intrigue installée dans le décor de la Casse, le roman prend enfin son envol et se débarrasse de la plupart de ce pathos inutile qui avait fondu sur le lecteur dès les premières pages, et les nouveaux personnages que rencontre Moe sont beaucoup plus intéressants et développés de manière équilibrée.

Il est même difficile de lâcher le bouquin une fois cette partie entamée, avec de superbes portraits de femmes au sein d'un décor d'anticipation que la crédibilité rend vite cauchemardesque...
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6532
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Fév 05, 2018 7:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tu vois ! Wink
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Emil'
Serial killer : Le Poète


Age: 37
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 2045
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Lun Fév 05, 2018 7:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Maintenant il faut aller lui mettre ta bonne note Norbert Wink
Le prix approche, les avis sont importants.
_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10153
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Fév 05, 2018 8:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense que ce sera un bon 9. Là où Il reste la poussière méritait un 11/10 !
Non, vraiment un nouveau roman aussi éprouvant que fascinant et tragiquement beau.
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Polarbear
Meurtrier


Age: 54
Inscrit le: 02 Nov 2015
Messages: 489
Localisation: Belin Beliet 33


MessagePosté le: Mer Mar 07, 2018 9:45 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis
Citation:
Dans cette vision d'un avenir peu reluisant, où l'on traite l'humain comme des objets, utiles un temps puis inutiles, même pas recyclables, à la casse! cachés, oubliés..., Sandrine Collette nous décrit un monde terrible, sans espoir avec brio, une écriture précise, fluide. Elle tire le portrait de plusieurs femmes aux destinés diverses mais inéluctables, avec une grande maîtrise et une construction judicieuse. J'ai beaucoup aimé. Seul bémol, ce manque d'espoir, l'avenir déjà fatal, rend la lecture sans avidité, heureusement il y a ce style.

_________________
"Ce qui compte dans le polar, ce n'est pas le crime, mais le monde dans lequel il se produit." Richard Price
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 43
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2156
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Mar Mar 13, 2018 10:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Après un début qui a failli me laisser sur le bord de la route je suis rentré pleinement dans cette Casse.
Après 3 essais avec Sandrine Colette je ne peux pas dire que je sois vraiment client mais je mentirai si je ne reconnaissais pas qu'elle a une sacrée plume.
Alors oui c'est noir (sans que ce soit synonyme du style), c'est dur,aride et même presque désespérant mais il s'en dégage une sacrée force avec de sacrées femmes qui contre-balance quelques aspects,pour moi, clichés et une construction un poil répétitive.
Non pas que ce soit une vraie gêne mais plutôt quelque chose que l'on comprend que cela va se répéter.
Un bien bon roman cependant
_________________
À chaque décision que nous prenons, nous créons un nouvel avenir. Et, ce faisant, nous détruisons tous ceux que nous aurions pu avoir à la place.
Lou Berney November Road
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 45
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 4105
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Sam Mar 17, 2018 8:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

Beaucoup d'entre vous ont eu du mal à rentrer dans le roman. Moi c'est l'inverse : Je l'ai commencé hier et j'ai immédiatement été captivée. J'ai dévoré le quart du bouquin d'une seule traite.
Le thème me parle énormément. Je suis toujours très intéressée par les livres évoquant la famille, le couple, l'instinct maternel. Grolandrouge dit que c'est un roman féminin et il a raison. C'est bien pour cela qu'il me plait autant d'ailleurs.
J'ai une empathie absolue pour Moe et son histoire me touche énormément.

L'écriture de Sandrine Collette est très spéciale dans cet ouvrage. De longues phrases avec une ponctuation minimaliste et pas toujours exactes d'un point de vue grammatical. Je comprends qu'on puisse ne pas adhérer.
Au rythme auquel je le dévore, je pense le terminer ce week-end.

Si mon choix pour le Prix Découverte est fait depuis longtemps, celui pour le Prix Polars Pourpres risque d'être plus compliqué...


Dernière édition par Ironheart le Dim Mar 18, 2018 8:45 am; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 43
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2156
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Sam Mar 17, 2018 8:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

c'est pas le thème qui fait que pour moi j'ai eu du mal
_________________
À chaque décision que nous prenons, nous créons un nouvel avenir. Et, ce faisant, nous détruisons tous ceux que nous aurions pu avoir à la place.
Lou Berney November Road
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 45
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 4105
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Mar 18, 2018 7:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de le terminer et je suis complètement K.O.

J'ai englouti ce roman ou plutôt c'est lui qui m'a engloutie. Je l'ai trouvé exceptionnel ! Moi qui fonctionne à l'émotion, je ne pouvais qu'être retournée par cette histoire hors normes, par cette espèce de dystopie pas si éloignée de nous, hélas.

Les larmes ont commencé à couler lors du dernier chapitre :

Spoiler:
Quand Moe est à l'hopital, ravagée par la douleur de la perte de Côme


mais l'épilogue m'a achevée et les vannes ont lâché, j'ai pleuré à gros sanglots :

Spoiler:
Ce soulagement ! On m'a enlevé l'étau qui me broyait le coeur tout au long de ma lecture


Je ne m'attendais pas à une telle fin. Je ne l'ai pas vue venir, connaissant les autres oeuvres de Sandrine Collette :

Spoiler:
je n'imaginais pas un seul instant qu'un happy end soit possible. Ce coté bucolique, les fleurs, les écrevisses et l'air pur qui tranche avec l'univers sordide de la casse, ça secoue ! Et Côme, bien vivant !
Vous ne pouvez pas savoir à quel point je suis contente pour eux tous ! C'est dingue la proximité que l'auteure a su créer entre le lecteur et ses personnages.


Je vais passer la journée à m'en remettre, tiens ! Je ne vous félicite pas d'autant de talent, madame Collette ! Very Happy
On s'en doutait mais maintenant, on en a la certitude, vous êtes géniale !


Dernière édition par Ironheart le Dim Mar 18, 2018 8:49 am; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10153
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Mar 18, 2018 8:34 am    Sujet du message: Répondre en citant

Content que tu l'aies tant aimé, Iron ! Wink
C'est clair que pour moi, et depuis déjà plusieurs années, Sandrine Collette est l'une des plus grandes et belles plumes françaises - et même au-delà du roman noir..
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 45
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 4105
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Mar 18, 2018 8:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne l'ai pas aimé, je l'ai adoré !

J'ai trouvé l'écriture un peu spéciale, je dois dire que je ne suis pas fan de certaines tournures de phrases, très "bizarres" et parfois incompréhensibles. J'ai préféré son style dans Il reste la poussière.
Par contre, au niveau du contenu, des personnages, de l'histoire, Les larmes noires sur la terre est pour moi, bien au-dessus.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10153
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Mar 18, 2018 9:04 am    Sujet du message: Répondre en citant

Personnellement, Il reste la poussière garde ma préférence, d'autant plus que je ne lui trouve aucun défaut.
Les Larmes noires, même si je l'ai beaucoup aimé aussi, le début jusqu'à l'arrivée de Moe dans la Casse m'a été assez pénible de par l'étendue de pathos et l'extrême naïveté du personnage..
Quant au style, il est effectivement totalement différent mais ne m'a pas dérangé, c'est justement une autre qualité qui m'impressionne chez Sandrine Collette : non seulement elle se renouvelle à chaque roman, mais en plus elle adapte son écriture au récit et à leurs personnages.

Mais par contre, ça ne m'étonne pas (encore moins en lisant ton avis, très fouillé comme d'hab, et avec un enthousiasme communicatif) que tu aies toi une préférence pour ce texte. Wink
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 45
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 4105
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Mar 18, 2018 9:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

Wink

Ce que j'adore chez Sandrine Collette (avec deux "l", je viens de me rendre compte que j'avais écorché son nom), c'est l'immense sensualité qui se dégage de ses romans. J'avais été marquée par cet aspect, pour la première fois, dans Un vent de cendres.
Il reste la poussière bien que froid et aride, m'avait convaincue que Sandrine était très douée pour nous décrire à la perfection les sons, les goûts ou les odeurs.
Et là, avec Les larmes noires sur la Terre, j'ai été servie. Quand Moe évoque la douceur et le parfum de la peau de son bébé, l'odeur du café fraîchement moulu le matin ou les sensations extrêmement détaillées

Spoiler:
de sa peau brûlée qui cicatrise et de ses entrailles qui "avortent"


ça me touche énormément et ça m'impressionne encore plus. J'ai l'impression d'y être ! Franchement, là, j'ai vécu deux jours avec ces six femmes. J'étais en totale communion avec elles et j'ai eu la sensation de vivre ce qu'elles vivaient. Une expérience de dingue !

J'avais eu ce ressenti avec Reflex de Maud Mayeras. La puissance incroyable des mots qui rend un écrit presque réel.

Bon, ben je vais voter maintenant.
C'est un crève-coeur !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10153
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Mar 18, 2018 9:30 am    Sujet du message: Répondre en citant

Alors par contre, j'avais été totalement insensible à Reflex, pour ma part ! Avec une écriture heurtée et des métaphores qui tombent à plat voire grotesques (je me souviens d'une en particulier). La seule chose que j'avais appréciée, c'est que je ne me doutais pas du tout que :

Spoiler:
la mère battait son gamin.


(Fin du HS pour moi, désolé)
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 5 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com