Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Les Larmes Noires sur la Terre- Sandrine Collette
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 33
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6066
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Déc 10, 2017 3:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est parti, je viens de le commencer. J'ai pas aimé le prologue, mais la suite est meilleure, une fois que l'on a fait connaissance avec Moe.
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 33
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6066
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Déc 14, 2017 12:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'avais pas remarqué lors de ma lecture de Des noeuds d'acier, Un vent de cendres, Une brume si légère mais Sandrine Collette fait des phrases très longues dans Les larmes noires sur la terre.
Par exemple, pp.88-89, 24 lignes pour faire... 3 phrases.
Je trouve que ce choix "alourdit" par moment la lecture, il faut un temps d'adaptation pour bien entrer dans le livre. Et comme j'ai une lecture hachée... Confused
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9747
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Déc 14, 2017 11:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce sont des choix littéraires qui peuvent surprendre sur le coup, mais dans ces cas-là le mieux est d'essayer par exemple de les lire à voix haute, en respectant bien la ponctuation. Le résultat peut être très beau, très hypnotique.
Ca n'était effectivement pas présent dans ses premiers romans, mais depuis le magnifique Il reste la poussière, qui, lui, était plutôt porté par une écriture plus sèche et dépouillée (mais très évocatrice), ça ne m'étonne pas de l'écrivain Sandrine Collette. Wink
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 33
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6066
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Sam Déc 16, 2017 10:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je lis dans un autre topic que La veille de presque tout est triste (c'est vrai), mais Les larmes noires... est pas mal du tout dans le genre. J'en suis presque à la moitié et pas une once d'espoir (surtout que le prologue est assez clair : ça va mal finir).
Bref c'est bien écrit (malgré un choix qui peut rebuter), on s'attache à ce groupe de femmes qui lutte, qui résiste (finalement Moe est moins intéressante que Poule ou Ada par exemple) mais qu'est-ce que c'est triste !
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 44
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 3906
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Déc 21, 2017 7:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sublime critique cher Juge ! Elle donne vraiment, vraiment envie !

Et en plus, j'ai appris un nouveau mot : "raucité". Je vais essayer de le caser demain mais devant un public agé de 3 ans et demi en moyenne, ça s'annonce pas fastoche.
Pas grave, j'aime les défis !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9747
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Déc 21, 2017 7:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ironheart a écrit:
Sublime critique cher Juge ! Elle donne vraiment, vraiment envie !

Et en plus, j'ai appris un nouveau mot : "raucité". Je vais essayer de le caser demain mais devant un public agé de 3 ans et demi en moyenne, ça s'annonce pas fastoche.
Pas grave, j'aime les défis !



"Kevin, pourrais-tu s'il te plaît atténuer un peu la raucité des invectives dont tu abreuves tes petits camarades ?" Laughing


Sinon oui, très bel avis du Juge, en espérant qu'il le reproduise ici dans ce topic. Wink
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 44
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 3906
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Déc 21, 2017 7:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai pas de "Kevin" en stock. Tu crois que ça marcherait avec un "Logan" ? Wink
_________________
“Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une.” George R. R. Martin
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9747
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Déc 21, 2017 8:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ironheart a écrit:
J'ai pas de "Kevin" en stock. Tu crois que ça marcherait avec un "Logan" ? Wink


Oh que oui, ça devrait concourir efficacement à l'obturation de son orifice buccal durant tes cours. Wink





_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy


Dernière édition par norbert le Jeu Déc 21, 2017 11:32 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 33
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6066
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Déc 21, 2017 9:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Non, non pas comme un voleur, c'est juste que je n'avais pas eu le temps de me relire avant de le copier sur le forum. C'est chose faite et donc voilà mon avis, les fautes en moins (dites moi s'il en subsiste !) :

Citation:
Sandrine Collette affectionne le mot "raucité", par ailleurs peu usité dans la littérature et encore moins dans la vie courante. C'est peut-être parce que c'est le terme qui sied le mieux à ses romans, car oui ils sont particulièrement âpres, rudes !
Si Moe est l'archétype de la "pauvre fille" à qui rien ne réussit, qui échoue dans tout ce qu'elle entreprend, à tel point que ça en devient caricatural, j'ai trouvé que la galerie de personnages qui entourent Moe est excellente, très réussie. Je me suis attaché à ces femmes aux parcours cabossés, à l'image des bagnoles de la Casse, usées par la vie mais encore capables d'accueillir de la chaleur humaine.
J'ai aimé suivre le destin d'Ada, Poule, Jaja et Marie-Thé (quant à Nini-Peau-de-chien... hum !), avec des flashbacks qui donnent une vraie épaisseur à ces personnages, j'ai trouvé le décor de la Casse crédible (combien de millions de personnes vivent dans des conditions proches dans le monde, sans que cela émeuve les gouvernements concernés ?), décor que j'avais déjà trouvé fort bien décrit dans Une brume si légère, publié dans la série Les petits polars du Monde, préquel aux Larmes noires...
J'avoue avoir dû reposer le livre à maintes reprises pour reprendre mon souffle, car tout est noir ou presque dans ce roman et l'espoir ne tient qu'à un fil tendu à l'extrême et qui semble pouvoir casser à n'importe quel moment au gré des agressions, violences, vols, viols et toutes les horreurs que vivent les milliers d'habitants de la Casse.
Quant à la fin... une ENORME claque comme je les affectionne, qui transforme un très bon roman en coup de coeur !


J'ai vraiment adoré la fin, où comment l'auteure retombe habilement sur ses pattes ! Smile
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 33
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6066
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Jan 24, 2018 3:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

grolandrouge a écrit:
Abandon sur


Qu'est-ce qui t'a poussé à arrêter ta lecture ?
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
grolandrouge
Meurtrier


Age: 42
Inscrit le: 16 Fév 2017
Messages: 495
Localisation: Sarthe

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Jan 24, 2018 5:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Juge Wargrave a écrit:
grolandrouge a écrit:
Abandon sur


Qu'est-ce qui t'a poussé à arrêter ta lecture ?

En fait ne connaissant pas encore l'auteure et puisque le livre fait partie de la sélection pour le prix 2018, j'ai tenté le coup. Mais c'est vraiment sombre dès le début et le devient encore plus au fil des pages. De plus, cet univers est très féminin, j'ai eu du mal a accroché malgré plusieurs tentatives. Tant pis, je réessayerais peut-être un autre livre de cette auteure plus tard. Smile
_________________
"On respire mieux dans la tempête."
Michel Bakounine.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
clémence
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 35
Inscrit le: 10 Sep 2009
Messages: 869
Localisation: Ain

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Jan 30, 2018 1:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J’ai terminé ce roman, je suis bouleversée, et n’arrive pas à pondre une ligne de ressenti. Je reviens dans 2 heures, 1 jour, une semaine ..
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9747
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Jan 30, 2018 11:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant




clémence a écrit:
J’ai terminé ce roman, je suis bouleversée, et n’arrive pas à pondre une ligne de ressenti. Je reviens dans 2 heures, 1 jour, une semaine ..



>> Très bel avis et un beau 9/10 de la part de Clémence sur PP :

Citation:


Peu convaincue par mes lectures de l'auteur (j'ai commencé je crois tous ses romans, je suis allée au bout d'un seul, et donc de deux, désormais), je me suis penchée sur ce roman dans le cadre du prix PP.
Quelle découverte, âpre comme un fond de théière qui aurait infusé 12 heures !
Puissante également, par le désarroi de Moe et les rencontres déterminantes de sa famille de la Casse, ces paumées qui se rassemblent sans illusions.
J'ai été bouleversée par le petit Côme et la notion de fatalité, de destin, de libre-arbitre qui émergent autour de lui et de sa vie à venir.
C'est peut être bien cette thématique qui m'a chamboulée, plus que le reste.

Le décor futuriste est rarement ma tasse de thé toutefois l'alternance entre des événements connus et fondateurs des années 2010 (les attentats, des séismes, etc) et la Casse permettent de s'y retrouver et de naviguer aisément.
Les turpitudes sans appel de la noirceur humaine sont béantes tout au long du roman, j'ai eu l'impression que je n'en sortirai pas vivante, happée par l'outrenoir.
De fait, j'ai une féroce envie de voir le jour en fermant ce roman.
Qui émerge, par touches, brillantes, salvatrices.

Le noir-lumière, concept couleur inventé par Soulages (je lui ai déjà emprunté son outrenoir il y a un instant), se prête à merveille pour la vie de Moe, petit fagot de bois de vie bringuebalé bien loin de son île ensoleillée.
Sandrine Collette disperse dans les pages de son livre une multitude de pistes narratives (des biographies, du récit, des souvenirs, de l'attente et même du suspense) qui ont en commun la douceur de sa plume et la recherche du verbe et du mot.
Ca ressemble parfois à quelque chose de simple, c'est toujours fluide, travaillé.
J'étais passée à côté de son talent jusqu'à présent.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9747
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Fév 02, 2018 9:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'étais ressorti absolument ébloui du superbe Il reste la poussière, le précédent roman de Sandrine Collette, où elle avait atteint une maturité exceptionnelle.
Avec ces Larmes noires, c'est la première fois que j'ai du mal avec un de ses romans. Je n'en ai lu que 50 pages pour l'instant et j'espère donc que ça va s'améliorer, mais au début j'ai eu le plus grand mal à supporter ce déferlement de pathos et ce personnage ultra-caricatural (et terriblement tête à claques, du coup) de Moe.
Bref, un début assez pénible pour tout dire.
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 33
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6066
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Ven Fév 02, 2018 11:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai ressenti exactement la même chose Norbert. Mais je t'encourage à persévérer, le jeu en vaut vraiment la chandelle. Wink
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 4 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com