Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

En Marche vers la mort - Gerald Seymour (Sonatine)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8895
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Sep 13, 2017 10:34 pm    Sujet du message: En Marche vers la mort - Gerald Seymour (Sonatine) Répondre en citant

Après Dans son ombre (également dispo au Livre de Poche), Gerald Seymour nous revient en France avec En Marche vers la mort, qui vient de paraître chez Sonatine, traduit par Paul Benita.






Le livre :

Un passionnant voyage dans les coulisses du terrorisme et les méandres de l’âme humaine, mené d’une main de maître par le successeur de John le Carré.

Un terroriste surnommé Le Scorpion, dont il n’existe aucune photo, recrute dans le désert d’Arabie saoudite un jeune étudiant en médecine radicalisé, Ibrahim Hussein, pour l’envoyer en Europe mourir en martyr.
Tout est prêt pour faciliter sa mission, depuis l’ingénieur en charge des explosifs jusqu’aux imams convertis au djihadisme, en passant par une cellule clandestine qui l’attend sur place.

En Angleterre, David Banks est un officier chargé de neutraliser la menace grandissante qui pèse sur Londres.
Au fil des années, ses certitudes se sont peu à peu érodées.
La fréquentation quotidienne des milieux radicaux et le témoignage d’un de ses aïeuls, qui a choisi d’aller combattre sur le front pendant la guerre civile espagnole, ont peu à peu brouillé chez lui les frontières du bien et du mal, de la résistance et du terrorisme.

Alors qu’inexorablement Ibrahim se rapproche de sa cible et de son destin de martyr, David est peut-être le seul à pouvoir l’arrêter et à l’amener à s’interroger sur son destin.

Qu’est-ce qui conduit un homme à risquer sa vie pour un idéal ?
Entre le bien et le mal, tout est-il si tranché ?

Jamais manichéen, Gerald Seymour nous offre ici un roman sur le terrorisme, mais aussi sur le cynisme contemporain, l’Histoire, la mémoire et la transmission. Rarement on aura vu un sujet d’une actualité aussi brûlante incarné avec autant de recul et d’humanité.



« Incontestablement le meilleur auteur de thriller à l’œuvre aujourd’hui. » The Daily Telegraph




>> Le site consacré à l'auteur : http://www.geraldseymour.co.uk/

>> Sa page Facebook : https://www.facebook.com/GeraldSeymourAuthor/





L'auteur :

Gerald Seymour est né en 1941 à Guildford, Royaume-Uni.
Son premier livre, Le jeu de Harry, a été publié en 1975, et Seymour est ensuite devenu un romancier à temps plein, vivant dans l'ouest du pays.
Ancien grand reporter ayant sillonné le globe pendant des décennies, Gerald Seymour, dont l'œuvre était jusqu'ici inédite en France, est considéré dans les pays anglo-saxons comme le seul équivalent de John Le Carré.
Après Dans son ombre (2015), En marche vers la mort est son deuxième roman publié chez Sonatine Editions.





_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8895
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2017 7:51 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Philippe Lemaire sur Onlalu :

Citation:

Course contre la terreur



Le terrorisme djihadiste est un sujet si proche, si présent, qu’il est délicat d’en faire une matière littéraire sans paraître opportuniste.
Gerald Seymour échappe à ce soupçon.
Lorsqu’il a publié « The Walking Dead », on était en 2007 et tous les Britanniques se trouvaient encore, comme lui, sous le choc des quatre attentats-suicide qui avaient fait 56 morts et près de 700 blessés à Londres, deux ans auparavant.
Face à ce traumatisme national, l’ancien journaliste de la chaîne d’info ITN, habitué à couvrir des conflits à chaud, a pris du recul.
Il a cherché à remonter le temps, à démonter l’horloge infernale d’un tel complot pour imaginer ce qui pourrait l’arrêter.


Le titre de son livre en français est aussi explicite que l’original : En marche vers la mort suit dès son recrutement un jeune Saoudien envoyé se faire exploser en Angleterre.
Tandis qu’une cellule dormante l’accueille, les services de renseignement sont très vite mis en alerte.
Mais Seymour ne se cantonne pas au récit d’une traque.
Il introduit d’autres personnages encore, dont on devine qu’ils vont, à un moment donné, croiser la route des terroristes ou des forces de sécurité.
Dans ce compte-à-rebours à plusieurs inconnues, l’un d’eux aura peut-être le pouvoir d’arrêter la bombe humaine.
Mais lequel ?
Et y parviendra-t-il ?

Le scénario ne cherche pas à reconstituer les attaques du 7 juillet 2005.
Mais avec cette pure fiction, on voit bien où ce vétéran du thriller a voulu nous mener à l’époque, du haut de ses 66 ans (76 aujourd’hui) et de ses 23 romans (33 aujourd’hui).
A une forme d’exorcisme, à une réhabilitation des forces de la vie.
Alors que tous les protagonistes convergent vers le lieu et le moment de l’attentat, il accorde la même attention, le même souci de justesse aux motivations de chacun.
Tout en faisant monter la tension, son parti-pris de roman choral souligne comment le hasard, la chance, l’intuition influent sur chaque parcours.
C’est à ce prix que le procédé fonctionne.
Avec un revers toutefois : dans cette introspection de tous, le kamikaze et ses complices sont scrutés avec le même soin que les autres.
Leur sacrifice s’explique : humiliés ou endeuillés, ils agissent par vengeance…
Humain. Trop humain ?
Dix ans plus tard, on a appris que la haine brute et l’aveuglement idéologique suffisaient à motiver le pire, sans qu’il soit besoin de creuser.
Cette réserve posée, il faut prendre Gerald Seymour avec son regard de 2005-2007, et retenir l’essentiel : se gardant des archétypes, insufflant ce qu’il faut de noblesse dans ses héros positifs, il nous tient en haleine jusqu’au crescendo final, à couper le souffle.



_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com