Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Patrick Pécherot
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 29
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 7215
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Mar 20, 2009 11:34 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai malheureusement raté l'auteur au salon du livre. Crying or Very sad
Cela ne m'empêchera pas de me plonger bientôt dans la guerre des tranchées avec Tranchecaille.
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 29
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 7215
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Lun Oct 12, 2009 6:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Tranchecaille vient de recevoir le Trophée 813 du meilleur roman francophone.

L'occasion pour moi de publier mon avis sur cet excellent roman noir sur Polars Pourpres

Hoel, sur Polars Pourpres a écrit:
Sombre affaire dans les tranchées

1917, chemin des Dames. La guerre fait rage dans les tranchées et le lieutenant Landry est tué, jusque là rien d’anormal. Le problème, c’est que la balle semble être venue de l’arrière, autrement dit, de son propre camp. C’est Antoine Jonas – dit Tranchecaille – qu’on accuse d’avoir assassiné l’officier. Le capitaine Duparc est chargé de défendre le jeune soldat. Ce dernier est-il aussi naïf qu’il y paraît ou bien est-ce un génie de la simulation, un esprit tordu ? C’est là ce que le capitaine va essayer de découvrir quand bien même la guerre ne semble pas décidée à s’arrêter pour autant.

Les romans de Patrick Pécherot ont des points communs évidents. Une documentation irréprochable, des personnages simples et attachants, des dialogues travaillés. Tranchecaille ne fait pas exception à la règle.
La Première Guerre mondiale dans le roman noir, certains s’y sont déjà essayé, comme Daeninckx dans La der des ders ou Bourcy avec sa série (Lien url)Les enquêtes de Célestin Louise . Pécherot aussi d’ailleurs, pour la jeunesse, dans affaire Jules Bathias. Il connaît donc bien son sujet et sa plume nous retranscrit cela d’une telle façon – dialogues impeccables, richesse de la langue – qu’on se croirait presque dans les tranchées.
Au fil du roman, tout y passe. Les horreurs de la guerre bien sûr, et la difficulté d’y faire face, avec des scènes parfois difficiles. La bêtise humaine est rappelée, comme avec la fameuse affaire du pantalon, à laquelle l’aventure de Tranchecaille fait incontestablement écho. La volonté compréhensible de fuir la guerre – désertion, automutilation. Le dur retour à l’arrière des rescapés, gueules cassées et autres hommes-troncs. La propagande, la censure, les débuts de la presse contestataire. L’auteur laisse tout de même un peu de place à l’espoir – avec les permissions ou la fraternisation – pour tenter d’oublier un moment l’enfer de la guerre.
Et au cœur de tout ça, l’affaire concernant Tranchecaille, intrigue jamais mise de côté pour autant, qui connaît un départ aussi surprenant qu’osé et comporte quelques rebondissements bien pensés. Affaire que feront tout pour résoudre le capitaine Duparc et son greffier, le caporal Bohman – détective dans le civil – et ce malgré la mauvaise volonté évidente des supérieurs de voir éclater la vérité.

Tranchecaille est au final un excellent roman où Patrick Pécherot parvient à nous transmettre brillamment sa passion pour l’Histoire et les gens simples. Sûrement son meilleur roman à ce jour.



Vous l'aurez compris, je vous le conseille vivement. Wink
Malheureusement pas de sortie poche à l'horizon pour l'instant.
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 38
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 8317
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Mar 11, 2010 8:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hoel a écrit:
Malheureusement pas de sortie poche à l'horizon pour l'instant.


Eh bien oui ! Le 16 avril chez Folio.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 29
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 7215
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Mar 11, 2010 9:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour l'info Marco.

Ne ratez pas ce superbe roman noir alors ! Wink
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 29
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 7215
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Jan 27, 2011 4:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un nouveau roman de Patrick Pécherot est annoncé pour début février chez Gallimard, mais pas à la Série Noire cette fois-ci.
Il s'agit de L'homme à la carabine, un roman largement inspiré de faits réels s'intéressant à la bande à Bonnot, et notamment à l'un de ses membres, André Soudy, surnommé par la presse "l'homme à la carabine".



Résumé

Prison de la Santé, 1913, les survivants de la bande à Bonnot attendent leur jugement. Ils ont vingt ans et voulaient vivre sans entraves. Communautés, insoumission, végétarisme et fausse monnaie, ils ont pris les chemins de traverse qu’emprunteront, bien plus tard, d’autres enfants de la révolte. Traqués, au bout d’une fuite en avant sanglante, ils deviendront ces bandits tragiques qui feront trembler la France. Parmi eux, André Soudy. Gamin tuberculeux, traîne misère, poucet aux poches crevées... Qui est celui qu’on appellera « l’homme à la carabine » ?
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 29
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 7215
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Avr 29, 2011 12:45 am    Sujet du message: Répondre en citant

Patrick Pécherot était aujourd'hui l'invité de l'émission 5/7 Boulevard de France Inter pour parler de son dernier roman (qui mêle réalité de la bande à Bonnot et fiction)



Vous pouvez écouter cette rencontre avec Philippe Collin et Xavier Mauduit (le fichier .mp3, par ici).
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 29
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 7215
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Avr 07, 2015 3:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis concernant L'homme à la carabine vient de paraître sur Polars Pourpres.



Citation:
Mais qui était vraiment l'homme à la carabine

Nous sommes au début des années 1910. La France tremble devant un groupe de jeunes gangsters intrépides enchaînant les braquages sans se soucier d'épargner ceux qui se dressent sur leur passage. À Paris, Rue Ordener, en 1912, ils s'offrent même le luxe de commettre l'un des tous premiers braquages automobiles, lequel fit alors sensation et les choux gras de la presse. Dans cette bande, il y a bien sûr Jules Bonnot dont l'histoire retiendra le nom, mais aussi Octave, Raymond, Monier, Valet... et André Soudy, l'homme à la carabine.

Certains lecteurs ont sans doute déjà entendu parler de la bande à Bonnot. Si l'on connaît un peu le leader de ce groupe et « Raymond la Science », les médias d'hier et d'aujourd'hui se sont peu intéressés aux autres, notamment à André Soudy. C'est ce qu'a décidé de faire l'auteur, qui tente dans ce roman – sous-titré « esquisse » – de brosser un portrait au plus juste de ce gamin à qui la vie n'a jamais souri.
On ne présente plus Patrick Pécherot, d'abord syndicaliste et journaliste, attiré par la grande histoire et la destinée des petites gens, qu'il fait vivre (et parfois mourir) dans ses romans noirs, parus pour l'essentiel à la Série Noire. Outre sa trilogie parisienne (Les brouillards de la butte, Belleville-Barcelone, Boulevard des branques), on conseillera Soleil noir et surtout Tranchecaille, magnifique texte ayant pour cadre la Grande Guerre. C'est d'ailleurs peu ou prou à cette même époque que se déroule L'homme à la carabine. Comme souvent, l'auteur adapte sa plume au parler de l'époque, n'hésitant pas à faire revivre l'argot d'alors. Qualifié de « roman-collage » par l'éditeur, le texte est protéiforme et Patrick Pécherot y jongle habilement avec les personnages et les points de vue narratifs. Il utilise des voix plutôt classiques (à la troisième personne) pour conter les événements ou, en flash-back, l'adolescence d'André. Il emploie parfois la première personne, pour qu'André puisse directement nous confier ses mésaventures, et passe parfois au « tu », s'adressant directement à André, lorsqu'il s'agit de commenter des photos de lui. C'est sans doute cette voix, originale, qui est la plus réussie : on ressent alors de la part de l'auteur une certaine tendresse pour ce personnage, tout bandit fût-il. En toute fin de roman, on trouve même des fragments du journal que tint Soudy avant sa condamnation à mort. André Soudy, c'est une – courte – vie à essayer de sortir de la malchance. Issu d'une famille très pauvre, tuberculeux, il enchaîne très tôt les petits boulots – apprenti boucher dès onze ans puis garçon d'épicier notamment – pour des patrons impitoyables, avant de se laisser tenter, après un premier séjour en prison pour vol, par les penseurs révolutionnaires et anarchistes, puis de tomber dans le grand banditisme. L'homme à la carabine ne met pas seulement en scène le parcours chaotique de cet homme singulier, mais aussi une époque. On croise ainsi au fil des pages Colette, Ferré, Aragon, Vian, ou encore Léo Malet, cité par l'auteur dès l'exergue de son texte.

En s'intéressant à l'un des membres les moins connus de la fameuse bande à Bonnot, Patrick Pécherot signe une fois de plus, avec sa plume caractéristique, un fort beau texte. On se languit déjà de lire son prochain roman, annoncé pour septembre 2015 à la Série Noire. Une plaie ouverte mettra en scène des personnages embarqués dans la tourmente de la Commune de Paris.


_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 32
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 5605
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Mai 05, 2015 11:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu et aimé



Mon avis :

Citation:
Avec sa plume si particulière, Patrick Pécherot raconte l'histoire d'un jeune garçon orphelin de père, souffre-douleur des terreurs de son école qui va tenter de comprendre qui est Jules Bathias, son arrière-arrière-grand-père, "disparu" en novembre 1917.
Tout en permettant aux jeunes lecteurs (dès 12 ans, pas avant car le vocabulaire peut être ardu) de s'immerger dans la guerre des tranchées, l'auteur conte aussi la vie d'un enfant un peu différent à qui il est facile de s'attacher. Un bon moment de lecture.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 29
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 7215
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Mai 06, 2015 4:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il faut que je le lise celui-ci tiens. Il est dispo dans ma bib, je note. Smile
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
grolandrouge
Meurtrier


Age: 41
Inscrit le: 16 Fév 2017
Messages: 309
Localisation: Sarthe

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Aoû 31, 2017 8:45 am    Sujet du message: Répondre en citant


Résumé:
Citation:
Dans le Paris de 1926, il est difficile de survivre sans un sou en poche. L'armistice de 1918 n'est pas loin, et les traces de la guerre sont encore présentes. Venu de Montpellier tenter sa chance à la capitale, Pipette en fait l'amère expérience. Laveur de bouteilles, collaborateur d'un journal à scandales, il multiplie les petits boulots. Le soir, il déclame des poèmes à Montmartre, il y croise la Goulue, André Breton et les surréalistes, les défenseurs de Sacco et Vanzetti… La nuit venue, en compagnie d'une bande d'illégalistes, il cambriole les riches pour arrondir les fins de mois. Un coup, c'est un peu d'argent, un autre quelques lingots. Mais quand un coffre-fort s'ouvre sur une macabre découverte c'est une bien sombre histoire qui commence.

Mon vote sur Polars Pourpres: 7/10
Citation:
Un bon départ dans cette saga des brouillards avec ce livre. Une immersion dans le Paris d'entre deux guerres, au milieu des artistes d'époque. Une histoire sympathique où l'on suis un petit braqueur se muant en enquêteur pour comprendre pourquoi le dernier cambriolage effectué par sa bande n'a pas rapporté ce qui était prévu. Le style de Pécherot est toujours aussi agréable à lire, et j'enchaine donc avec "Belleville-Barcelone".

_________________
"On respire mieux dans la tempête."
Michel Bakounine.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
grolandrouge
Meurtrier


Age: 41
Inscrit le: 16 Fév 2017
Messages: 309
Localisation: Sarthe

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Sep 01, 2017 5:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant


Résumé:
Citation:
Paris, 1938. Dans les locaux de l'agence Bohman, un détective s'ennuie. Il ne sait pas encore que le monde bascule, mais les évènements vont faire de lui un gibier de premier choix. Le Front populaire vit ses derniers jours. En Europe le péril monte. L'embrasement général s'annonce. On chante Tout va très bien, Madame la Marquise tandis que la Cagoule multiplie les attentats. La République chancelle. Une fille de bonne famille a disparu avec son soupirant. Ils ont fait leur nid sur une poudrière. Leur chemin sera celui de la guerre. Il mène vers l'Espagne...

Mon vote sur Polars Pourpres: 8/10
Citation:
On se retrouve à Belleville à la veille de la 2ème guerre mondiale dans ce deuxième volet de la trilogie des brouillards. L'intrigue sert plus de fil conducteur que de but dans cette très belle histoire où Pécherot nous immerge dans une ambiance presque palpable, très riche et passionnante. On y croise avec nos protagonistes les artistes de l'époque, poètes, acteurs et chanteurs qui dénoncent avec eux le fascisme, le nazisme et le franquisme au travers ce récit sur fond de guerre d'Espagne. Pas mal d'humour dans ce livre, de multiples références à Léo Mallet et de l'Histoire.

_________________
"On respire mieux dans la tempête."
Michel Bakounine.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
grolandrouge
Meurtrier


Age: 41
Inscrit le: 16 Fév 2017
Messages: 309
Localisation: Sarthe

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Oct 10, 2017 11:01 am    Sujet du message: Répondre en citant


Résumé:
Citation:
Chemin des Dames, 1917, l'offensive du général Nivelle tourne à l'hécatombe. Dans l'enfer des combats, un conseil de guerre s'apprête à juger le soldat Jonas, accusé d'avoir assassiné son lieutenant. Devant l'officier chargé de le défendre défilent, comme des fantômes, les témoins harassés d'un drame qui les dépasse. Coupable? Innocent? Jonas est-il un simulateur ou un esprit simple? Le capitaine Duparc n'a que quelques jours pour établir la vérité. Et découvrir qui est réellement celui que ses camarades ont surnommé Tranchecaille.

Mon vote sur Polars Pourpres: 8/10
Citation:
L'entrée dans ce livre est difficile, la narration changeant constamment. Le vocabulaire est riche, d'époque et militaire. Pécherot s'en tire toutefois très bien, jongle avec les styles à chaque témoignage, à chaque personnage. Une immersion réussie dans la guerre des tranchées, de la première ligne à l'arrière.

_________________
"On respire mieux dans la tempête."
Michel Bakounine.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com