Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Cry Father - Benjamin Whitmer (Gallmeister)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9945
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Mar 30, 2015 5:54 am    Sujet du message: Cry Father - Benjamin Whitmer (Gallmeister) Répondre en citant

Après le formidable accueil critique et public qui avait salué Pike, son premier roman, Benjamin Whitmer est enfin de retour avec Cry Father, qui vient de paraître dans la collection Neonoir des éditions Gallmeister, traduit par Jacques Mailhos.






Le livre :

Depuis qu’il a perdu son fils, Patterson Wells parcourt les zones sinistrées de l’Amérique pour en déblayer les décombres.
Le reste du temps, il se réfugie dans sa cabane perdue près de Denver.
Là, il boit et tente d’oublier le poids des souvenirs ou la bagarre de la veille dans un bar.
Mais ses rêves de sérénité vont se volatiliser lorsqu’il fera la rencontre du fils de son meilleur ami, Junior, un dealer avec un penchant certain pour la bagarre.
Les deux hommes vont se prendre d’amitié l’un pour l’autre et être peu à peu entraînés dans une spirale de violence.



« Benjamin Whitmer écrit sur la rouille qui attaque la vie. Il montre le miteux, l'obscurité, ce que les autres ont peur d'exposer. »
FRANK BILL

« Whitmer raconte sec, presque bibliquement, des vies de trois fois rien et ce peu fait un grand livre. »
Alain Léauthier, MARIANNE




>> Le site de l'auteur : http://benjaminwhitmer.com/

>> La collection Neonoir : http://www.gallmeister.fr/la_maison/neonoir




L'auteur :

Benjamin Whitmer est né en 1972 et a grandi dans le Sud de l'Ohio et au Nord de l'État de New York.
Il a publié des articles et des récits dans divers magazines et anthologies avant que ne soit publié son premier roman, Pike, en 2010.
Il vit aujourd’hui avec ses deux enfants dans le Colorado, où il passe la plus grande partie de son temps libre en quête d'histoires locales, à hanter les librairies, les bureaux de tabac et les stands de tir des mauvais quartiers de Denver.
Cry Father est son second roman.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 42
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2072
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Lun Mar 30, 2015 7:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

je fais un saut demain soir à Lannion pour le voir à la librairie Gwalarn
_________________
Une heure plus tard,je suis entré dans un bar de Bleecker Street et j'ai hurlé: "Allez,cent verres,c'est pour moi! J'ai dit pour moi,tout seul!"
Oh,qu'est-ce qu'ils m'ont mis dans la gueule.
Warren Ellis Artères souterraines
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 42
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2072
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Mer Avr 01, 2015 8:12 am    Sujet du message: Répondre en citant

c'était un chouette moment. une 12aine de personnes pour un peu plus d'1H de discussion et d'échanges.c'est quelqu'un de très intéressant à écouter,notamment sur sa vision de la société américaine.
et comme la librairie Gwalarn fait très bien les choses,il y avait un pot ensuite et nous avons pu continuer à discuter avec Benjamin autour d'une bière
_________________
Une heure plus tard,je suis entré dans un bar de Bleecker Street et j'ai hurlé: "Allez,cent verres,c'est pour moi! J'ai dit pour moi,tout seul!"
Oh,qu'est-ce qu'ils m'ont mis dans la gueule.
Warren Ellis Artères souterraines


Dernière édition par Fab le Mer Avr 01, 2015 10:01 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
clémence
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 35
Inscrit le: 10 Sep 2009
Messages: 873
Localisation: Ain

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Avr 01, 2015 9:54 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai hate de cette lecture. Les couv de cette collection sont simples, sobres et sublimes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 42
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2072
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Mer Avr 01, 2015 9:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

d'après ce que disait hier Ekaterina de chez Gallmeister,la réflexion sur la collection et sur sa présentation,sa maquette a été assez longue.
_________________
Une heure plus tard,je suis entré dans un bar de Bleecker Street et j'ai hurlé: "Allez,cent verres,c'est pour moi! J'ai dit pour moi,tout seul!"
Oh,qu'est-ce qu'ils m'ont mis dans la gueule.
Warren Ellis Artères souterraines
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Fredo
Michael Myers


Age: 42
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8606
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Avr 02, 2015 8:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

Par contre, le dos à l'anglo-saxonne, avec le titre du livre à l'envers, j'aime moins...
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9945
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Juil 03, 2015 10:24 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Wollanup sur Unwalkers :

Citation:


Epaté par « Pike », j’attendais un peu au tournant Benjamin Whitmer, intronisé fer de lance de la collection Néonoir de Gallmeister avec la sortie de « Pike » dans ce nouveau format et surtout l’arrivée de ce « Cry Father ».

Mis à part Whitmer qui inaugurait l’arrivée de Gallmeister en zone urbaine, les quelques romans de cet éditeur que j’avais pu lire, malgré leur beauté et le talent des auteurs, me décrivaient une Amérique qui m’était étrangère, celle des grands espaces, une Amérique plus ou moins fantasmée.
Le Montana et le Vermont, territoires authentiques s’il en est, ne sont pas forcément les plus représentatifs de l’Amérique.
Gallmeister, c’était un peu, pour moi, le « nature et découvertes » de la littérature avec ce nature writing beau mais souvent un peu vain et loin des réalités d’un pays et d’un continent fascinants.
Ça, c’était avant.
Avec Whitmer et tous les auteurs de cette nouvelle brillante collection, retour à une Amérique vivante, où les gens affrontent dangers et vicissitudes autres que les tourments de la nature dans des zones urbaines déglinguées par tous les fléaux contemporains d’une société capitaliste en pleine déliquescence.


A la lecture de la quatrième de couverture, pas de doute, je suis dans mon élément, tout en sachant aussi que, depuis quelques années, on est abreuvé d’énormément de romans de la sorte sur les losers, les rejetés de l’Amérique tarés à cause de la meth ou tellement tarés au départ que la meth n’est qu’un simple élément extérieur peu notable dans le bordel ambiant des caboches.
« Cry father » est-il différent de la production « ordinaire » en ce qui concerne les thèmes abordés ?
Oh que non : la meth, les bagarres, les magouilles misérables, la paternité, le deuil, la violence extrême, les flingues…tout y est et plutôt deux fois qu’une.

Alors, pourquoi je me fatigue à reparler d’un roman déjà talentueusement chroniqué sur Unwalkers, d’un auteur déjà interviewé sur le site ?
Tout simplement parce que j’ai ouvert ce deuxième opus un peu sceptique au départ puis franchement enthousiasmé et enfin totalement ravi au bout d’une lecture d’une traite.
Alors je sais que c’est très subjectif - quel avis ne l’est pas ? - mais Whitmer est le meilleur dans son genre et de loin.
Cet homme est capable avec tout ce ramassis de clichés usés jusqu’à la corde en matière de littérature noire ricaine de faire un roman époustouflant, harmonisant connerie, chagrin, rédemption, road-trip et violence extrême pour un moment de pur bonheur pour l’amateur du genre, sans jamais frôler la bouffonnerie qui guette pourtant à chaque coin de page.
Les personnages sonnent vrais, semblent authentiques, semblent avoir été rencontrés par Whitmer dans des bars sombres où on vient pour picoler et se raconter, s’imaginer une autre vie et oublier celle-ci.
Les pages où Patterson écrit à son fils mort sont des passages d’émotion intenses, des instantanés criant d’humanité et de douleur, comme dans le cinéma divin de Jeff Nichols.

Le duo, duel Patterson Junior est de première bourre et les autres personnages sont aussi travaillés, faisant naître parfois de façon très surprenante des sentiments très nobles chez les pires malades. Comment Whitmer peut-il ne faire qu’un second rôle d’un abruti comme Chase qui jouera sa plus belle partition dans un chapitre 24 à hurler d’effroi et de rire.
C’est très violent mais, comme le reste de cette production sur le Midwest sous meth, ni plus ni moins.

Ce qui fait la différence entre Whitmer et les autres, c’est aussi l’écriture.
Il y a un rythme dans ce roman qui dès la lecture des premières lignes d’un chapitre vous incite, vous force à le continuer.
Loin du nihilisme de certains auteurs, Whitmer sait créer assez rapidement un décor propice aux dérapages multiples qui émaillent le roman.
Le rythme assez lent en apparence cache un scenario brillamment construit qui nous amène vers un dénouement évidemment assez prévisible en distillant, l’air de ne pas y toucher, au travers de dialogues semblant anodins, certaines considérations très tranchantes sur son pays, sa situation ou l’écologie.

Un grand roman et surtout un immense auteur.


_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Emil'
Serial killer : Jacques Reverdi


Age: 37
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 1975
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Sam Oct 03, 2015 2:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis sur PP

L'écriture de Benjamin Whitmer reste constante, des phrases courtes et promptes, des dialogues expéditifs. L'univers dans lequel évoluent les personnages est toujours aussi sombre et brutal. Ce qui manquait dans Pike, est ici présent, le personnage de Patterson est humain (aussi bon que mauvais mais sensible), il souffre la perte de son fils et ce mélange de violence et d'émotion font de Cry Father un livre épatant. Foncez !
_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
clémence
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 35
Inscrit le: 10 Sep 2009
Messages: 873
Localisation: Ain

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Oct 12, 2015 10:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un roman noir et épais, dense, dans lequel on se promène pile ou face. En superficiel ou en profondeur, selon l'angle qu'on choisit, le moment, l'imprégnation, les similitudes qu'on croit deviner, entr'apercevoir.
Pour ma part, j'ai lu ce roman sur le conseil de Nicolas Mathieu (aux animaux la guerre), j'ai donc découvert cet auteur avec en arrière pensée la lecture - fraîche à l'époque- de la chronique vosgienne que j'avais adoré.
Dans Cry Father, j'ai été très sensible au ton, à l'histoire bien sûr, mais particulièrement à la douceur des propos pour une violence familiale crue mais touchante. Une belle lecture.
Assurément pas la dernière de l'auteur !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Ssarlotte
Serial killer : Le Poète


Age: 33
Inscrit le: 01 Jan 2013
Messages: 2182
Localisation: St Maur des Fossés


MessagePosté le: Dim Mar 13, 2016 6:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis :
Citation:
Je ne suis pas du tout convaincue par ce second roman de Benjamin Whitmer. Autant j'avais apprécié Pike, autant je suis déçue avec Cry father. Les relations entre les personnages sont beaucoup trop complexes. Le style est franchement bon et très personnel, mais je n'ai pas accroché à l'intrigue.


Ma chronique : http://destinationpolar.blogspot.fr/2016/03/cry-father-de-benjamin-whitmer.html
_________________
http://destinationpolar.blogspot.fr/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 30
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 8621
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Mai 31, 2018 7:54 am    Sujet du message: Répondre en citant

En poche (Totem) le 6 septembre, parallèlement à la sortie du nouveau roman de l'auteur, Évasion (voir ici).

_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com