Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

John Connolly
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
jackbauer
Témoin


Age: 47
Inscrit le: 28 Fév 2017
Messages: 58
Localisation: Grenoble

Le Passager

MessagePosté le: Ven Juin 26, 2020 7:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Une série qui atteint régulièrement un haut niveau d'excellence littéraire et un auteur au talent qui ne se dément jamais...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
patoche77
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 60
Inscrit le: 07 Mar 2020
Messages: 766
Localisation: 77 sud

Miserere

MessagePosté le: Dim Juin 28, 2020 11:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de terminer



mon vote 9

Citation:
Quel plaisir de retrouver le cinquième roman de la série Charlie Parker .
Je ne prenais pas trop de risque ,John Connolly étais déjà un de mes auteurs préféré et cela va pas s’arrêter avec ce brillant nouvel opus .
Roman toujours aussi noir avec toujours cette pointe d'humour que je trouve jubilatoire . Il faut noter une partie "surnaturelle" un peu plus prononcée que les 4 premiers romans . Un début d’explication historique des phénomènes paranormaux vient pimenter l'histoire , vivement la suite pour savoir de quoi ils en retourne...
C'est là le génie de John Connoly qui mélange les genres , (thriller ,actions , fantastique ,surnaturelle ,humour ,amitié ,amour) avec un savant dosage .
Pour moi du grand art ...mais bon je suis fan


impatient de lire la suite


_________________
Je vais toujours bien.....ou presque
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 47
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 11616
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Oct 24, 2021 2:41 am    Sujet du message: Répondre en citant




Après sa sortie poche en juillet dernier :





Charlie Parker sera de retour le 03 février 2022 dans La jeune femme et l'Ogre, à paraître aux Presses de la Cité dans une traduction de Laurent Philibert-Caillat :



Le livre :

Citation:

Le détective Charlie Parker revient dans un conte macabre et cruel...

« – Elle m'a dit qu'elle fuyait le diable en personne.
– J'aimerais être en mesure de vous assurer qu'elle s'exprimait au figuré, mais ce serait mentir... »


Le corps d'une femme est retrouvé enterré dans les bois du Maine ; l'autopsie révèle qu'elle est morte en mettant un enfant au monde. A-t-il survécu et, dans ce cas, où se trouve-t-il ?
Charlie Parker est chargé par l'avocat Moxie Castin d'élucider ce mystère. Mais il n'est pas le seul à s'intéresser à l'affaire. Deux sinistres Anglais, aussi cruels qu'impitoyables, s'efforcent eux aussi de remonter la piste de la défunte, laissant dans leur sillage quantité de cadavres. Et si en vérité leur cible n'était pas l'enfant, mais un livre de contes doté d'un pouvoir diabolique volé par sa mère ?
Voici Parker engagé dans une course contre la montre dont l'enjeu n'est rien moins que de sauver le monde des flammes...


_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy


Dernière édition par norbert le Jeu Avr 20, 2023 12:31 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
patoche77
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 60
Inscrit le: 07 Mar 2020
Messages: 766
Localisation: 77 sud

Miserere

MessagePosté le: Dim Oct 24, 2021 8:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bonne nouvelle çà dit dont
je lit la série Charlie Parker chronologiquement et j'ouvrirais bientôt le 8eme
sur un rythme de 2 à 3 par an ,me reste au moins 3/4 ans , que du bonheur Very Happy
_________________
Je vais toujours bien.....ou presque
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
patoche77
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 60
Inscrit le: 07 Mar 2020
Messages: 766
Localisation: 77 sud

Miserere

MessagePosté le: Mer Avr 19, 2023 7:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

je viens de finir



mon avis

J’en ai terminé du dixième de la série Charly Parker et toujours pas de couac, mon aventure continue auprès de John Connolly et continueras encore un petit moment, vue la qualité d’écriture du bonhomme.
J’ai encore bien apprécié ce numéro 10, même s’il est vrai, que ce n’est pas le plus nerveux de ses bouquins. C’est plutôt calme comme histoire, intéressante mais calme.
L’auteur a pris son temps pour nous relater l’intrigue, les protagonistes secondaires ont été un peu plus décortiqué et l’on passe un peu plus de temps avec eux, ce qui amène quelques longueurs, mais bon pas de surprise c’est du John Connolly qu’on a là.
Du coup, on a moins eu le droit de côtoyer Louis et Angel et autre frères Fulci qui ne font que de brèves apparitions et donc c’est vrai qu’il m’a manqué de petites choses. C’est la famille quoi !
Mais bon la qualité d’écritures est là, le héros est toujours un héros et il y a toujours des pointes de surnaturelle sympathiques et flippantes . L'histoire est intéressante avec son lot de rebondissements sur la fin .Un opus moins nerveux, diffèrent mais néanmoins de qualité.
Je conseille …of course
_________________
Je vais toujours bien.....ou presque
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
patoche77
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 60
Inscrit le: 07 Mar 2020
Messages: 766
Localisation: 77 sud

Miserere

MessagePosté le: Mer Fév 28, 2024 11:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

et maintenant celui ci



mon avis

Et s’en est fini de ce onzième épisode de la série Charlie Parker de John Connolly.
Que de joie, que de plaisir, je n’irais pas jusqu’à l’orgasme car je sais me tenir, mais bon j’ai passé un excellent moment en compagnie des 600 pages de ce roman.
Cela faisait dix mois que j’avais laissé tomber cette série, je ne sais pas ce qui a pu m’arriver, un oubli dramatique, une perte de conscience, un départ à la retraite, un coup de grisou, une erreur inhumaine, une perte de réseau, un conflit armé, une sécheresse intellectuelle, une empathie paysanne, une pensée lunaire, je ne sais pas trop en fin de compte, il faut que j’y réfléchisse dans ma tête à moi, que je m’y retrouve là-dedans avec tous ces neurones en pleine dégénérescence qui me quittent à l’insu de mon plein gré chaque secondes , bon parait que c’est normal mais quand même .
Sinon, je vais on ne peut mieux, tous mes bilans sont bons, qu’ils soient cardiaque, alimentaire, carbone ou cérébral. J’suis normal à priori et rassuré un temps.
La découverte d’un John Connolly, ça se mérite.
Parce qu’il n’y a qu’un défaut à cette série de Charlie Parker, c’est qu’il faut la lire dans l’ordre pour la compréhension et l’évolution des intrigues de l’histoire sinon ça n’a pas de sens, vous raterez des pans entiers de compréhensions et ce serait dommage.
J'ai remarqué ici et là que beaucoup de lecteurs parlaient de longueurs ou de trouver le temps longs , ne cherchez pas plus loin la cause .Il faut les lire dans l'ordre vous dis-je !
Alors je sais que ce n’est pas facile, c’est long à rattraper pour les retardataires mais ça vaut le coup tellement je trouve ça bon. M’en reste cinq à rattraper et je vais m’y employer, ça ne fait pas de doute.
Dans ce tome, on retrouve tous les protagonistes importants de cette série, enfin disons tous ceux qui sont encore vivants. Les bons et les mauvais, les drôles et les moins drôles, les personnes réelles et les beaucoup moins, et puis une ribambelle de personnages secondaires qui ne feront qu’une apparition parce que généralement çà se finit pas terrible pour leur vies.
J’adore l’écriture de l’auteur qui décortique les personnages, le lieu (le Maine en l’occurrence, région fétiche de John) ou l’historique. Le coté humain est toujours privilégié même pour les méchants.
Ce sont des romans de genre tout aussi bien noir, thriller, surnaturel, policier et doublé d’un humour toujours présent en fond ,qu’il soit noir également ou tout simplement drôle.
Comme on dit, je vous ai fait l’article et donc je n’irais pas plus loin sans risquer de passer pour un méchant lobbyiste, ce qui n’est nullement le cas …pour l’instant.
La série Charlie Parker est fantastique …dans tous les sens du terme.
_________________
Je vais toujours bien.....ou presque
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
JohnSteed
Serial Killer : Patrick Bateman



Inscrit le: 08 Aoû 2016
Messages: 931


Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Avr 23, 2024 4:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hoel a écrit:


J'ai croisé ce roman de Connolly à la bibli et j'hésitais à l'emprunter.
Ce n'est pas un polar mais ça m'a l'air intéressant.
Quelqu'un l'aurait-il lu ?


holden a écrit:
fais gaffe il y a 2 editions une pour les gosses une pour les adultes


Hoel a écrit:
J'ai vu ça oui. Mais ont-elles vraiment une différence mis à part la couverture ?


holden a écrit:
alors la peau de lapin




j'ai commencé la lecture et je ne sais pas quelle édition je suis en train de lire. Adulte ou enfant?
Edition France Loisir de 2009 (livre paru sous le titre The Book of Lost Things par Holder & Stoughton, Londres 2006)

En tous les cas, les 50 premières pages sont prenantes. Ca me sort de mon zone de polars noirs et décadents, même j'aime bien pour l'instant.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
JohnSteed
Serial Killer : Patrick Bateman



Inscrit le: 08 Aoû 2016
Messages: 931


Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Avr 30, 2024 1:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Ma note : 8/10

Citation:
Il y a quelques semaines, j’avais voulu lire ce Livre des choses perdues. Mais, passé le cap des 3 premiers paragraphes, je l’ai refermé. Ces quelques lignes lues ne m’avaient pas convaincu de poursuivre cette histoire. Et puis, dernièrement, j’ai voulu lui redonner une seconde chance, avant, le cas échéant, de le mettre définitivement de côté. Bien m’en a pris tant j’ai été absorbé par l’histoire fantastique de ce jeune David.

Londres, au début de la Seconde Guerre mondiale. David vit avec son père. Il vient de perdre sa mère des suites d’une longue maladie. Malgré toutes ses prières et ses rites superstitieux, il n’a rien pu faire pour la sauver. Culpabilisant, David vit reclus dans sa chambre et ses livres. Tandis que son père le confie à un psychiatre pour l’aider à surmonter cette terrible perte, David voit un autre drame arriver. Son père va refaire sa vie avec une nouvelle femme, Rose. Et de cette union naît son demi-frère, Georgie.

C’est peu dire qu’il n’accepte pas les bouleversements. Et l’absence plus pesante de son père, travaillant comme il va le découvrir dans le décryptage des codes secrets, va plonger David dans la lecture, activité qu’il partageait avec sa mère. Dans sa nouvelle chambre, David va découvrir de nouveaux livres. Des livres qui, étrangement, lui parlent. Un secret qu’il va, précautionneusement, garder pour lui. Il manquerait plus que le psychiatre le diagnostique fou. Tandis que son petit frère prend plus de place dans la vie, David souhaite plus que tout que sa vie d’avant revienne comme par magie et qu’il reçoive tout l’amour de ses parents.
Alors qu’une nuit, une voix lui demande d’aller dans le jardin, un chasseur allemand abattu va s’écraser sur lui. David trouve une brèche où il s’engouffre. Et il va tomber dans un autre monde, rempli de personnages aussi étranges, qu’extraordinaires, aussi malicieux que bienveillants.

Avec ce Livre des choses perdues, John Connolly plonge le lecteur dans les contes fantastiques revisités à notre vision d’adultes. On sourit à découvrir la suite de Blanche Neige et les 7 « personnes de petite taille » qu’a faite l’écrivain, par exemple, et on s’amuse à décortiquer les quelques énigmes (mention spéciale pour celle aux gardiens des 2 ponts !) distillées dans le livre. Mais plus que tout, Le Livre des choses perdues permet de redécouvrir notre âme d’enfant et de ressentir de nouveau différents sentiments qui étaient bien enfouies, les années passant.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 45
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 11438
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Ven Mai 03, 2024 7:24 am    Sujet du message: Répondre en citant



Mon vote :

Citation:
… ou comment le détective privé Charlie Parker, à la demande de l’agent du FBI Ross, en vient à enquêter sur la disparition d’un autre détective privé, Jaycob Eklund, un limier spécialiste des phénomènes paranormaux et autres événements de l’occulte. Parker va s’approcher d’une étrange famille, les Martyrs de Capstead, également baptisés les Frères, et d’un univers bien singulier : celui des fantômes et des morts.
Fan absolu de John Connolly et de son œuvre (même si je dois bien reconnaître que je n’ai pas tout lu même si je rattrape graduellement mon retard en la matière), j’ai retrouvé ici tout ce qui constitue le sel de l’œuvre de cet écrivain si doué : une écriture au cordeau, des dialogues ciselés, un humour à froid qui fait mouche, des personnages bien chtarbés, et des intrigues fortes qui flirtent sans vergogne avec le paranormal. Ici, Charlie Parker aura fort à faire puisque de nombreux individus – louches, glauques et meurtriers – vont apparaître sur sa route : Mère et son allure d’araignée, Philip, son fils pour le moins déplaisant, Caspar Webb, mafieux présumé défunt, époux de la première et père du second, les Frères évidemment, mais aussi le Collectionneur que l’on a fréquemment rencontré dans les précédents ouvrages et pour qui c’est ici la fin de l’aventure, Donn Routh, tueur inquiétant, sans compter les inénarrables Angel et Louis, partenaires de Parker. Il y est également question de Rachel, l’ex-femme de Parker et de Sam, leur fille désormais adolescente, qui manifeste d’étranges pouvoirs (cf. la scène avec l’oiseau qui se suicide en se jetant sur une fenêtre). L’intrigue est forte, nimbé d’un paranormal noir et angoissant et certaines scènes mettent cet aspect parfaitement en lumière (cf. les intrus dans le jardin des MacKinnon). Une histoire prenante donc, c’est indéniable, pour une fois pas racontée à la première personne, mais qui pâlit un peu dans le dernier tiers : si l’auteur excelle à faire de tous les protagonistes, même les secondaires et tertiaires, des êtres profonds et tout sauf désincarnés et juste ébauchés, il se perd un peu en descriptions et autres longueurs inutiles qui amoindrissent sa puissance d’impact littéraire. Il n’empêche, le roman est fort et, malgré ce rythme qui faiblit vers la fin, j’ai passé un très agréable moment aux côtés de cette belle brochette de tarés et autres composants humains d’un bestiaire dont seul John Connolly a le secret.

8/10
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 45
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 11438
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Juin 03, 2024 6:51 am    Sujet du message: Répondre en citant



Mon vote :

Citation:
Parce qu’il était son ami et qu’il est désormais mort après s’être pendu, le détective privé Charlie Parker va tâcher de retrouver la fille de Jude, un SDF. Aux dernières nouvelles, la jeune femme aurait été vue du côté de Prosperous, un village isolé du Maine. Ce que Parker ignore encore, c’est que la disparue vient d’être assassinée. Il faut dire que Prosperous n’est pas un patelin comme les autres, et Parker va payer cher de s’être trop approché de ses habitants et de ses coutumes. Très cher…
Il fut un temps, relativement lointain, où John Connolly faisait partie de mes auteurs fétiches. Les années ont passé, j’avais un peu fini par l’oublier, et voilà que je viens de me prendre trois de ses ouvrages en poche, histoire de rattraper mon honteux retard. Et quel régal de retrouver son écriture, ses histoires à nulles autres égales, et son univers si torturé. Ici, Charlie Parker va donc se rendre à Prosperous, un bled inquiétant, dont on découvre les strates d’étrangeté à mesure que l’on fait défiler les chapitres : une communauté repliée sur elle-même, lovée sur sa richesse et ses éventuels risques de consanguinité, et tassée autour de son église, elle aussi très bizarre, vouant un culte à une déité difficilement qualifiable, entre paganisme et chrétienté. John Connolly, c’est un rythme, parfois lent, qui permet de tisser des ambiances mortifères et intrigantes, avec de magnifiques passages, parfois lyriques, mais aussi très drôles, au gré notamment de réparties ou de métaphores tordantes, d’autant plus cocasses que cet humour se manifeste au beau milieu de sacrées ténèbres. Ce sont également des personnages, aux prénoms et noms peux banals, et d’une rare force de percussion : entre Morland, le policier ambigu, Conyer, la dame patronnesse et bien machiavélique de Prosperous, le Collectionneur, le pasteur Warraner, les divers tueurs patibulaires et – mon chouchou du livre – Cambion, ce terrible personnage frappé par la lèpre, il y a amplement de quoi faire ! Une intrigue forte et typique des autres livres de l’écrivain, puissante et obsédante, même si je regrette – à la marge – peut-être la profusion de personnages assassins et surtout le fait que cette fameuse religion altérée ne nous soit pas davantage explicitée. Néanmoins, ça reste du très bon Connolly, un opus saturé de noirceur où Charlie Parker va passer un sale quart d’heure (dans le dernier tiers de l’ouvrage), laissant de l’amplitude à ses fidèles Louis et Angel pour donner, une fois de plus, toute la mesure de leur efficacité. Je renoue donc avec bonheur avec la bibliographie de John Connolly !

8/10
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
Page 9 sur 9

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com