Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

La conjuration primitive, de Maxime Chattam
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
holden
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 51
Inscrit le: 02 Avr 2007
Messages: 3669
Localisation: restons pragmatique

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Avr 26, 2013 10:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

alors je l'ai attaqué, por voir car je devais le passer à une chroniqueuse
et bien , c'est pas bon, y a rien pour les 50 premieres pages, mais rien, je crois que c'est plus pour moi, ou que l'auteur se plagie, alors que le thriller a avance dans la forme, la trame en 10 ans, lui il reprend ce qu'il faisait
j'esaye encore 50 pages, et stop
_________________
lisez ce vous voulez . . .

http://unwalkers.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fredo
Michael Myers


Age: 43
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8624
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Lun Avr 29, 2013 8:28 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis dedans également et je remarque qu'un des personnages fait écho à celui de
Spoiler:
la nouvelle Le fracas de la viande froide, publiée dans le recueil L’Empreinte sanglante.
Et bien sûr, on a un autre écho également à son précédent diptyque.
Je ne suis définitivement plus amateur de boucherie mais par contre, j'aime bien la team de gendarmes à l’œuvre. Je poursuis ma lecture.
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10153
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Avr 30, 2013 2:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci à Holden et Fredo pour leurs retours, très intéressants.
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fredo
Michael Myers


Age: 43
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8624
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Avr 30, 2013 4:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Belle surprise en cours de lecture (un changement de parties qui cogne bien, oui, il a osé !!!). Alors, il y a parfois un style et des passages très soporifiques (l'auteur a toujours cette lubie de vouloir se lancer dans des monologues sur la violence, la folie, la noirceur des âmes, etc. Il radote un peu ça dans chacun de ces livres, c'est un drôle de file conducteur, plutôt maladroit à mon humble avis), y a une scène d'autopsie crade, carrément inutile et une scène de coucherie qui cumule les clichés. Mais par contre, niveau mystère de l'intrigue, il développe une histoire vraiment curieuse et il devient difficile de refermer le livre. J'y retourne.
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fredo
Michael Myers


Age: 43
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8624
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Mai 01, 2013 6:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'approche doucement de la fin. Le plus Grangé des romans de Chattam, non ?
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fredo
Michael Myers


Age: 43
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8624
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Mai 02, 2013 11:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

Lecture terminée ce matin et livre chroniqué dans la foulée : http://www.4decouv.com/2013/05/chronique-la-conjuration-primitive.html

Je vais pouvoir spoiler entre deux balises.

* Écho du Fracas de la viande chaude dans le recueil l'Empreinte sanglante :
Spoiler:
le tueur de cette nouvelle est un calque du Fantôme du roman. Il réanime ses victimes tout en les torturant et en les violant. Du coup, on pense de suite à la profession du tueur dans la nouvelle mais l'auteur ne va pas dans cette direction.


* La coucherie :
Spoiler:
j'ai trouvé la scène et les descriptions particulièrement ampoulées, que ce soit une scène d'autopsie ou d'amour, l'auteur peine à ne pas en faire des caisses. C'est dommage. Mais du coup, ce sont deux scènes inutiles dans le roman. D'autres auteurs s'en sortent plus facilement avec des ellipses.


* Le passage de la première à la deuxième partie :
Spoiler:
selon moi, le point fort du livre. L'auteur ose sacrifier un de ses héros. Bon, comme dans The Following, c'est usant de voir des flics partir seul dans une maison où se cache un suspect. Ce genre de choses n'existent que dans les romans ou les mauvaises séries tv. L'auteur présente ses excuses dans les remerciements pour avoir fait faire la même chose à l’héroïne des deuxièmes et troisièmes parties de son roman. Donc deux fois dans le livre, on se retrouve avec un personnage qui n'attend pas les renforts. Un parallèle se fait certainement entre les deux scènes : dans la première scène c'est le héros qui est criblé de balle. Dans la seconde, c'est l'inverse.


* L'idée de la communauté de tueur :
Spoiler:
je n'ai pas lu la Théorie Gaïa et Prédateurs mais je me doute que c'est déjà un sujet récurrent chez l'auteur. Comme je l'évoque dans ma chronique, le hasard des sorties fait que le roman sort pendant la diffusion de la série The Following, qui développe ce genre de thème. La série est un fiasco sur patte mais le thème est intéressant. Chattam s'en sort très bien malgré le fait que Thilliez ou Grangé ont déjà abordé le concept et l'idée. Mais ça évoque plein d'images assez intéressantes.


* Les trois parties du roman :
Spoiler:
IL, ELLE, EUX. Je suis étonné de certains choix de l'auteur. La première partie est du point de vue d'Alex, la deuxième de celui de la jeune femme et la troisième aussi. À un moment donné, il ne résiste pas au besoin de nous donner le point de vue de la bête dans son camion. J'ai trouvé ça incohérent dans le sens où l'auteur a choisi jusque là de donner le point de vue des gendarmes et pas des tueurs. En attaquant la partie EUX, on pouvait s'attendre à avoir leurs points de vues. Mais non. Finalement, les titres nous révèlent juste le mouvement de recul de la "caméra".


* La conclusion :
Spoiler:
j'ai vu ça venir gros comme une maison mais ça n'a pas gêné ma lecture. Parce que le côté "ils foncent dans la gueule du loup" est assez jouissif. J'aurai aimé que les masques tombent autrement. Il y avait certainement un truc à faire avec le havre de paix qui devient soudainement l'enfer, en jouant encore plus sur les apparences. La fin m'a fait penser à la BD/et au film 30 jours de nuit.


* Obsession de l'auteur :
Spoiler:
c'était déjà très présente dans Léviatemps et le Requiem, cette faculté qu'a l'auteur à forcer son narrateur à se lancer dans de long monologue sur la violence de la société. L'auteur rabâche encore et encore, philosophe encore sur les mêmes sujets. J'ai l'impression que je risque de retrouver le même genre de travers en lisant les précédents romans Gaïa et Prédateurs. Je me trompe ? C'est chiant parce que ce sont des passages inutiles, on lit en diagonales, ça fait un peu remplissage, genre on rajoute de la viande de ci de là, pour que ce soit dans le prolongement des autres romans. On appui l'exercice en nommant un des héros de Timée, histoire de bien montrer aux lecteurs que l'auteur joue avec les cercles concentriques. Mais à force de se répéter...


* Et le retour de Joshua Brolin :
Spoiler:
je l'ai trouvé complètement raté. En gros, le deus ex machina à la fin, c'est grâce à lui. On nous explique qu'il a procédé seul à sa propre enquête pour arriver au même endroit que les gendarmes. C'est justement dommage de ne pas l'avoir fait participer à l'enquête avant ça. Peut être qu'il aurait empiété sur Mikelis ? Du coup, ça fait quand même un peu doublon, c'est spécialiste habité par les âmes du mal, au regard sombre, etc.


J'ai hâte d'avoir les avis des autres lecteurs sur ces points.
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com


Dernière édition par Fredo le Ven Jan 31, 2014 8:59 pm; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
taylor
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 41
Inscrit le: 26 Juin 2008
Messages: 1483
Localisation: Haute normandie

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Mai 02, 2013 12:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Comme à ses débuts, l'auteur étudie l'homme dans ce qu'il a de plus mauvais en lui, dans ce que nous avons tous en nous. Cette violence, cette bestialité que l'homme a su domestiquer, canaliser au fil des millénaires mais qu'une éducation, un mode de vie peut faire ressurgir en pleine puissance.
Les personnages sont attachants, cette enquête va leur faire mal au moral, aux tripes, à leur vision du monde et de l'homme. Il y a un personnage que je n'ai pas saisi c'est Richard Mikelis, on ne sait rien de lui sauf que le mal, il connait, comment, pourquoi, il a cette aura de mystère autour de lui.
Les lieux ont aussi beaucoup d'importance et donnent une impression encore plus oppressante s'il en est.
Maxime Chattam signe un roman très fouillé, très documenté qui n'est pas sans rappelé l'âme du mal et des petits clins d'oeil à sa bibliographie sont disséminés au fil des pages. C'est à la fois fascinant d'imaginer ce que l'homme est capable de faire (en même temps entre fiction et réalité, il n'y a qu'un pas). Thomas Hobbes disait :"l'homme est un loup pour l'homme". Il ne pouvait pas mieux dire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fredo
Michael Myers


Age: 43
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8624
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Mai 02, 2013 12:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Une autre citation clin d’œil : « Tu ne peux retourner dans le ventre de ta mère pour en ressortir avec un autre nom, mais tu peux te replonger dans la femme qui t'accueille avec amour, pour puiser en elle la lumière qui te manque. » Maria de Naglowska.
Et je rajoute un point dans mon précédent message.
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
holden
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 51
Inscrit le: 02 Avr 2007
Messages: 3669
Localisation: restons pragmatique

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Mai 17, 2013 8:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

alors la fredo, c'est parfait, peut pas mieux dire
Shocked
dommage que l'auteur s'enlise dans ses propres clichés, car la trame etait pas trop mal
maxime adios amigos
_________________
lisez ce vous voulez . . .

http://unwalkers.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
scarabe
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 43
Inscrit le: 11 Sep 2009
Messages: 1281
Localisation: Annecy

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Mai 20, 2013 10:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai bien aimé ce livre malgré les aspects négatifs soulevés ici et avec lesquels je suis d'accord.
Les clichés nombreux, les quelques incohérences, les descriptions extrêmes à la limite du supportable et qui n'apportent rien au récit, l'arrivée de Brolin...
L'intrigue est solide et intéressante, j'ai trouvé et je me suis quand même régalé à lire ce roman.
Toutefois, je rajouterai, pour finir, un bémol : je trouve que parfois, c'est lourdingue, l'écriture de Chattam. Certaines phrases sont alambiquées et maladroites, sans aucune finesse.
_________________
http://scribouillardelouest.wordpress.com/
http://terredunoir.blogspot.fr/
https://lesarcheos.wordpress.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Nicepours
Témoin


Age: 53
Inscrit le: 20 Mai 2012
Messages: 17
Localisation: Villeneuve Loubet


MessagePosté le: Lun Mai 20, 2013 7:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

Arrivé à la moitié du livre : Idée de fond interressante mais effectivement beaucoup de facilité dans son traitement.

J'ai parfois l'impression que la surenchere dans la description de scene dures masque une relative pauvreté dans la narration.

Bien entendu peut être devenons nous plus exigeant ? Trop exigeant ?

Je pense quand même que le rythme rapide des parutions pour les ''top vendeurs'' laisse peu de temps à l'approfondissement des situations.

Si il s'agissait d'un premier roman alors il serait trés prometteur mais pour un Chattam....
J'entame la deuxieme partie et vous reviens pour conclure.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
holden
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 51
Inscrit le: 02 Avr 2007
Messages: 3669
Localisation: restons pragmatique

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Mai 22, 2013 8:54 am    Sujet du message: Répondre en citant

bah je dis oui à tout le monde dazns les critiques
_________________
lisez ce vous voulez . . .

http://unwalkers.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Alyss
Témoin


Age: 35
Inscrit le: 20 Nov 2006
Messages: 40
Localisation: Marseille

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Aoû 27, 2013 9:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'y vais de mon petit avis...
Effectivement, on est proche du style Grangé, l'enquête policière à la française, violente et noire. Ces thèmes sont récurrents chez Chattam, mais on est plutôt habitué à voir ses héros évoluer aux USA.
La question qui m'est venue est la suivante : est-ce que Chattam va réussir là où Grangé a échoué dans plusieurs romans, à savoir écrire une fin à la hauteur de l'intrigue développée? la réponse est oui.

Le roman m'a piégé deux fois :
Spoiler:
- tout d'abord la transition entre la partie LUI/ELLE. j'ai été sous le choc. on sent les grosses ficelles se mettre en place (GIGN en route etc etc), et finalement non, BANG. j'ai mis l'après-midi à m'en remettre, car sensible à la jolie histoire naissante entre les deux policiers (mon côté fleur bleue sans doute) et peu habitué à voir un auteur malmener à ce point son héros (grosse prise de risque tout de même, à saluer). heureusement, l'histoire continuant à toute allure, on abandonne le pauvre Alexis presque malgré nous.
- la fin, tout simplement parfaite, avec ce retournement de situation bien senti. Chattam m'a réellement baladé, "empêché" de voir la fin venir. Le passage où Ludivine réalise dans quel piège elle vient de tomber est très bien écrit, on vit littéralement sa crise d'angoisse, j'ai été happé dans cauchemars et réflexions nocturnes.


Quelques points négatifs cependant :
- des longueurs dans ses monologues sur la violence, qui auraient pu être mieux intégrés dans la trame du roman.
- le point de vue fugitif de la Bête est court, trop court, et pourtant tellement bon. J'ai eu l'impression de lire du vieux King, avec ses "Clac, clac!", mélange d'humour morbide et de description brute. plusieurs passages écrits du point de vue des prédateurs, ça aurait été le pied, vraiment, surtout que l'auteur a la plume pour se coller à ce genre d'exercice périlleux.

Globalement très satisfait de ce roman donc, on retrouve le vrai Chattam. 9/10
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6531
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Ven Jan 31, 2014 8:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis dans le dernier tiers du roman. Il y a de très bons passages notamment

Spoiler:
lorsque qu'Alexis traque un suspect jusque dans sa cave et trouve la mort ! Scène très marquante, gros suspense, très réussie !


Mais je trouve que c'est très gore quand même, un peu too much à mon goût par moment (notamment dans les descriptions des massacres), je ne trouve pas que ça apporte un plus car

Spoiler:
on a bien compris qu'on a affaire à des cinglés

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6531
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Fév 12, 2014 10:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mon commentaire :

Citation:
Retour au thriller pour Maxime Chattam avec La Conjuration primitive. Le livre se lit bien, le suspense est présent, bon page-turner aux rebondissements bien pensés et dont certains surprennent franchement le lecteur. Les personnages principaux sont plutôt attachants.
Le hic, ce sont les nombreux passages sur le Mal, sa source, ses expressions etc… On tourne un peu en rond. Et que dire des scènes sanguinolentes qui n’apportent plus grand-chose car vues et revues… on est trop souvent dans la surenchère et j’ai ressenti une certaine lassitude plutôt que des frissons ou de l’angoisse à la lecture de ces scènes-là.
La Conjuration primitive n’en reste pas moins un thriller réussi qui plaira sans aucun doute aux amateurs du genre et à l’écriture de l’auteur.
7.5


Pas une déception mais pas une agréable surprise non plus... Maxime Chattam n'a pas "retrouvé" le niveau atteint durant La Trilogie du Mal (surtout dans In Tenebris) ni celui de l'excellent La promesse des ténèbres.
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 4 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com