Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Philip Kerr
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 36
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7738
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Déc 23, 2020 6:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Résumé :

Citation:
Berlin, 1928. Les corps de quatre prostituées sont retrouvés massacrés dans le même quartier. Bernie Gunther, jeune flic idéaliste à la brigade des mœurs est invité à rejoindre le chef de la Kripo pour enquêter sur cette sinistre affaire.

Alors que ces meurtres laissent la population indifférente, le père de l'une des victimes, un chef de la pègre très influent, est prêt à tout pour se venger de l'assassin de sa fille.

Dès lors qu'une nouvelle vague de victimes, des vétérans de guerre handicapés, déferle sur la ville, Bernie est confronté au silence imposé par la voix montante du nazisme.

Une première enquête aux allures de course contre la montre dans un Berlin sous tension, à la veille de la Seconde Guerre mondiale.



Mon avis (long, ça va pas plaire à Emil' Laughing ) :

Citation:
1928, Berlin. Bernie Gunther entre dans la Kripo avec comme supérieurs Bernhard Weiss ou encore Ernest Gennat, deux personnages qui ont réellement existé. On croisera aussi le cinéaste Fritz Lang (le clin d'oeil du titre à son film) et sa compagne Thea von Harbou (Kerr s'amuse à placer Bernie en inspirateur du film M. le Maudit).
Et l'on retrouve déjà cette volonté chère à Philip Kerr de retranscrire fidèlement une époque, une ambiance, ici celle de la République de Weimar.

Et c'est diablement réussi, comme d'habitude avec Kerr !

On y trouve tout d'abord toutes les séquelles de la Première Guerre mondiale : qu'elles soient physiques (les nombreux invalides qui hantent les rues berlinoises et qui provoquent très souvent rejet et dégoût de la part des Berlinois, comme une volonté de tourner définitivement la page de cette "honte" qu'est à leurs yeux la défaite de 1918) ou psychologiques (les nombreux témoignages des différents personnages ayant participé à la guerre, dont Bernie lui-même, se réfugiant dans l'alcool pour surmonter ses traumatismes issus des tranchées).
On assiste aussi à la montée du nazisme (qu'illustre notamment Arthur Nebe), l'antisémitisme omniprésent, les combats de rues entre membres du KPD (parti communiste allemand) et ceux du NSDAP (parti nazi). Et cette folie qui s'est emparée de la ville : une folie créatrice, jouissive mais aussi perçue comme dégénérée, ces fameuses années folles qui font de Berlin la ville décadente par excellence aux yeux d'un grand nombre, sorte de Babylone moderne, temple de la perversion. Cette décadence illustrée par les nombreux lieux interlopes de la capitale allemande et ces femmes seules, en surnombre car tant d'hommes sont morts à la guerre, qui tentent de survivre, en ailleurs recours à la prostitution.
Alors quand certaines d'entre elles meurent, peu s'en préoccupent... Lorsqu'elles meurent scalpées, cela intéresse la presse, avide de meurtres sordides mais sans pour autant que cela émeuve beaucoup la masse berlinoise ("dans cette ville, vous tuez une fille, tout le monde s'en fout", p.244). Cela m'a d'ailleurs frappé dans ce roman, le manque d'empathie généralisé, vis-à-vis des invalides de guerre, des prostituées... comme un prélude à la brutalité qui s'annonce couleur brune...
Des prostituées scalpées bof, mais des invalides abattus froidement, alors le pouvoir politique attend des résultats ("vous tuez un ancien combattant infirme, ça remonte jusqu'au Reichstag", p.244).

Soyons honnête, l'intrigue policière n'est pas totalement à la hauteur de la contextualisation. Mais cela importe finalement peu. Car c'est à un voyage dans le temps que nous invite, une dernière fois hélas, Philip Kerr. Et c'est avec émotion, des images d'Allemagne d'antan en tête, que l'on referme, définitivement la page Bernie Gunther qui, comme un pied de nez, commence tout juste chronologiquement une série qui s'étendra sur près de 30 ans.
Chapeau bas l'artiste, merci M. Kerr.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
JohnSteed
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 47
Inscrit le: 08 Aoû 2016
Messages: 581


Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Déc 25, 2020 7:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hâte de lire cette dernière aventure!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Emil
Serial killer : Le Poète


Age: 39
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 2271
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Dim Déc 27, 2020 12:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Mon avis (long, ça va pas plaire à Emil' Laughing ) :


Mais si ... il est très bien ton vote ! Je l’ai même lu en entier Very Happy
Et avec toutes ces bonnes critiques et les livres dans ma pile, il va vraiment falloir que je m’y mette à cette série.
_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 36
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7738
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Déc 27, 2020 7:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et hâte de lire tes votes de tes dernières lectures ! Wink
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 36
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7738
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Sam Sep 11, 2021 9:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

Sortie en poche le 10 octobre prochain de Metropolis :


_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Page 7 sur 7

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com