Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

La Dame Blanche, de Denis Zott

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 45
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 11466
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Ven Mai 31, 2024 5:10 pm    Sujet du message: La Dame Blanche, de Denis Zott Répondre en citant



Citation:
La Dame blanche. Fragile, fugitive et menacée. À moins qu'elle ne cache son jeu.
Et que la vraie menace, ce ne soit elle.

Elle ne devait jamais sortir. Dehors est un monde hostile, un danger permanent. Mais nul ne sait comment elle peut réagir.

Un étrange manoir dans l'Yonne qui abrite un terrible secret. Une recluse blonde au visage de geisha dont l'existence n'est connue que d'une poignée de personnes.

Lorsque, une nuit, un mystérieux commanditaire la fait enlever, rien ne se passe comme prévu.
Un accident à quelques kilomètres du point où elle doit être livrée, à Puech Begoù dans le Tarn, et c'est la fuite. Traquée par les chasseurs et les chiens de l'impitoyable Baron, le maire du village. Recherchée par les Renard, les ennemis jurés de Baron. La Dame blanche est livrée à elle-même alors que la contrée est cernée et que la famille de la jeune femme convoque des moyens d'envergure pour la retrouver.

Césaire, le domestique de Germaine Renard, craint qu'un vent mauvais ne souffle dans cette campagne tourmentée. Ce sera bien pire que ça. Personne dans la contrée n'oubliera jamais la Dame blanche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 45
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 11466
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Ven Mai 31, 2024 5:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon vote :

Citation:
Ils sont quatre : Johnny, le Rital, le Chauve, le Tunisien. Ils ont été engagés pour enlever une jeune femme, Elise de la Salle, dans un manoir de l’Yonne. Sauf que le kidnapping tourne mal : leur véhicule a un accident alors que la mystérieuse Elise venait de prédire un accident, et leur proie s’échappe. Là où elle atterrit, c’est un village du Tarn, Puech Begoù, où les événements ne vont guère aller en s’améliorant.
Mon premier ouvrage de Denis Zott. J’ai été agréablement pris par sa prose, simple et efficace, et le rythme cadencé des chapitres courts. Un voile de mystère enveloppe Elise, blanche comme la craie, jeune et belle, fardée comme une geisha, et dont on ne comprend la réelle « valeur » qu’une quarantaine de pages avant la fin (même s’il y a quelques indices disséminés dans l’ouvrage). L’auteur réserve un récit soutenu, avec pas mal de suspense, et l’ensemble se lit vraiment vite et facilement. Dans le même temps, puisqu’on parle de facilités, il y en a : j’ai eu du mal avec la famille Renard (la vieille mère Germaine, détestable, raciste, libidineuse, et ses enfants qui cumulent tant de défauts et de tares que c’en devient trop chargé). Elle exploite Césaire (bonne idée de la part de l’auteur d’associer des citations du poète au gré du découpage du livre), que chacun de ses membres appelle « chien », le contraignant à des corvées sous les vociférations, les coups et même les obligations de cuissage avec la vioque, le cou ceint d’un collier de molosse. Et puis, à trop chercher l’action, j’ai trouvé que Denis Zott se perdait un peu – et le lecteur par la même occasion – notamment avec cette histoire de trafic rural de drogue, d’intervention des gendarmes, etc., alors que le roman aurait gagné à mes yeux à rester concentré sur le personnage de cette Dame blanche. Bref, une bonne idée originale mais en grande partie gaspillée par des détours inutiles et des événements surnuméraires : ça revient à gâcher une viande prometteuse sous une sauce et des ingrédients superflus.

6/10
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com