Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Quai de l'oubli, de Philippe Huet

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 45
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 11450
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Nov 14, 2022 6:51 am    Sujet du message: Quai de l'oubli, de Philippe Huet Répondre en citant



Citation:
Gustave Masurier est désespéré par la grisaille du Havre. Chargé des faits divers pour le journal local depuis vingt ans, il s'ennuie vaguement, jusqu'au jour où le titre pour lequel il travaille est racheté par un requin. Jusqu'au jour où un monsieur bien propre sur lui est abattu d'une balle entre les deux yeux. Robert Jouvenel, flic déchu, rejoint le journaliste pour remonter la piste sanglante de cet employé modèle abattu comme un vulgaire truand... Dans cette affaire, le "quai de l'oubli" va devenir le "port de l'angoisse".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 45
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 11450
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Nov 14, 2022 6:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ma chronique sur Polars Pourpres :

Citation:
Gustave Masurier, dit « Gus », est journaliste au Havre. Au cours d’une déambulation, un homme est abattu d’une balle en pleine tête à une quinzaine de mètres de lui. La victime, Roger Prioul, semble avoir été abattu par un professionnel. Pourtant, rien chez lui n’indique qu’il pouvait être la cible d’un tueur à gage : dessinateur industriel, il œuvrait également dans un club de football, et sa seule aspérité était la bigamie. Aidé par le commissaire Jouvenel, Gus va tenter de comprendre le mobile de l’assassin.

Voici la réédition d’un livre publié pour la première fois en 1992, une bien belle occasion de se replonger dans la bibliographie de Philippe Huet. Assez court (environ deux cent soixante pages), ce roman nous plonge dans un Havre que l’auteur connaît parfaitement et, à travers les descriptions, on sent nettement la nostalgie qui s’exhale de la plume de l’auteur : la topographie bousculée, le lointain passé industriel, les commerces qui ferment. Dans le même temps, on nourrit rapidement de la sympathie pour Gus. Journaliste un brin désabusé, dans la quarantaine, il a perdu son épouse lors d’un accident de voiture avant de nouer une relation inattendue avec Vickie, une femme d’une vingtaine d’années sa cadette. Son métier est aussi en plein bouleversement, avec l’arrivée aux manettes de son journal d’un magnat qui ne lui inspire guère confiance, risquant de mettre à mal la déontologie du canard tout entier. L’enquête est très intéressante et bien menée, même si elle passe parfois au second plan, et sa résolution surprend : en quelques mots, grâce à la confession écrite du tueur, Philippe Huet nous désarçonne avec une motivation à la fois simple et étonnante, digne des plus terribles faits divers dont le journal de Gus aurait pu se faire l’écho. D’ailleurs, cette information viendra battre en brèche l’idée que l’on se faisait de cet assassin : il était aussi adroit et expérimenté qu’un commando, froid tel le pire des spadassins, mais ce rebondissement apporte un semblant de chaleur humaine à cet individu qui va néanmoins supprimer trois vies au cours du récit.

Un roman noir d’une bien belle tenue, sombre et traversé d’un spleen communicatif, où Philippe Huet nous dévoile un Havre en pleine mutation, sur lequel s’abat lentement l’aurore d’un vingtième siècle moribond.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com