Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Troupe 52 - Nick Cutter (Denoël)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8477
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Nov 14, 2016 4:32 am    Sujet du message: Troupe 52 - Nick Cutter (Denoël) Répondre en citant

Premier roman encensé par la critique de Nick Cutter, le double maléfique de Craig Davidson (auteur à succès de Un goût de rouille et d'os, adapté au cinéma par Jacques Audiard, ou de Cataract City), Troupe 52 débarque aujourd'hui en France en librairie dans la collection « Effroi » des éditions Denoël, traduit par Eric Fontaine.
Troupe 52 a été récompensé par le James Herbert Horror Award 2015.







Le livre :

Une fois par an, le chef scout Tim Riggs emmène un groupe d’adolescents sur Falstaff Island, en pleine nature canadienne, pour trois jours de camping.
Et rien de tel qu’une bonne histoire de fantômes et le crépitement d’un feu de joie pour faire le bonheur de la joyeuse troupe.
Mais lorsqu’un individu émacié, qui semble tout droit sorti d’un film d’horreur, débarque sur leur camp, réclamant de la nourriture, le séjour vire au cauchemar.
L’homme n’a pas seulement faim.
Il est malade.
Un malade comme ils n’en ont jamais vu… et dangereux avec ça.

Coupée du reste du monde, la troupe va devoir affronter une situation bien plus terrible que toutes les histoires inventées autour du feu.
Pour survivre, ils devront combattre leurs peurs, les éléments, et se confronter à leur pire ennemi, eux-mêmes.

À mi-chemin entre Sa Majesté des mouches et 28 jours plus tard, ce thriller qui a fait pâlir d’angoisse Stephen King en personne vous plongera au cœur des ténèbres, à la frontière de la folie.



« Troupe 52 est le meilleur roman que j’ai lu depuis très longtemps. » Bret Easton Ellis

« Troupe 52 m'a terrifié. Âmes sensibles s'abstenir. » Stephen King





>> Lire un extrait



>> Le site de l'auteur : http://www.craigdavidson.net/

>> Sa page Facebook : https://www.facebook.com/NickCutterauthor/





L'auteur :

Nick Cutter est le pseudonyme de Craig Davidson, auteur de nouvelles et de romans salués par la critique et le public, dont Cataract City et Un goût de rouille et d'os (Albin Michel, adapté au cinéma par Jacques Audiard).
Il vit à Toronto au Canada.



_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.


Dernière édition par norbert le Mar Nov 15, 2016 1:25 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 32
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 5399
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Nov 15, 2016 12:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ça a l'air rudement bien !
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8477
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Nov 15, 2016 12:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pareil, il me tente vraiment celui-là ! (et puis toujours une très belle couv)
_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8477
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Nov 15, 2016 2:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant




>> Entretien avec Nick Cutter sur le site Aparté :

Citation:


Entretien avec Nick Cutter, auteur de Troupe 52






Premier roman horrifique de Nick Cutter (pseudonyme derrière lequel se cache l'auteur de De rouille et d'os, Craig Davidson, lorsque l'envie lui prend de donner dans le genre), Troupe 52 a réussi à donner une bonne frousse au maître de l'horreur lui-même, Stephen King. Aurez-vous les nerfs assez solides pour vous plonger dans cette histoire qui prend aux tripes ?



Pourquoi avoir choisi de publier Troupe 52 sous un pseudonyme, sachant que vos livres précédents ont eu beaucoup de succès ? Nick Cutter est-il l'alter ego maléfique de Craig Davidson ?


Oui, je dirais qu'à un certain degré, Nick est mon alter ego. Je me permets d'écrire des choses sous le pseudonyme Nick Cutter que je n'aurais probablement pas l'audace d'écrire sous mon vrai nom. Je peux oser le bizarre et le téméraire avec une marge de manœuvre que je ne pourrais pas m'accorder dans un genre littéraire plus classique. Je suis donc ravi que Nick existe !


Est-ce que ça stimule votre créativité ?

En ce sens que ça me laisse de la latitude pour écrire des histoires que je ne publierais pas sous mon propre nom, peut-être, oui. J'écris de l'horreur, mais aussi de la littérature plus traditionnelle, si on veut – et même si je ne trace pas de ligne entre les deux, les éditeurs le font. Certains d'entre eux, du moins. Ma créativité s'exprime dans les deux genres, ce qui se traduit certainement par une augmentation de ma productivité.


Comment avez-vous choisi votre pseudonyme ?

C'est le nom de mon fils! Il s'appelle Nicholas. Il a quatre ans maintenant. On verra s'il trouvera ça brillant quand il sera adolescent – mais bon, à cet âge, tout ce que je ferai ou dirai lui paraîtra ridicule, alors je parie qu'il ne trouvera pas ça chouette du tout.


Qu'est-ce qui vous a attiré vers l'horreur ?

J'ai grandi en lisant de l'horreur. C'était ma base. Stephen King, Clive Barker, Robert R. McCammon – et Roald Dahl avant eux, qui n'est pas un auteur de romans d'horreur en soi, mais ses histoires comportent tout de même une part sombre et vilaine. C'est donc vraiment agréable de pouvoir écrire ce que j'ai toujours supposé que j'écrirais en grandissant.


Y a-t-il un auteur que vous admirez particulièrement ?

Stephen King, il est... le king. Je n'ai pas de plus grande influence sur le plan de l'écriture.


Quel roman vous a le plus effrayé ?

Il y en a beaucoup. Simetierre (Stephen King) en est un bon. De nombreuses nouvelles de King aussi, notamment Le croque-mitaine, qui m'a vraiment fait peur. Il y a aussi Scary Stories to Tell in the Dark d'Alvin Schwartz. Je pourrais en nommer pas mal, en fait !


Quelles ont été vos sources d'inspiration pour Troupe 52 ?

Pour la structure, Carrie de King. Le travail de John Carpenter également, plus particulièrement son film The Thing. Mais aussi celui de David Cronenberg pour le corps même de l'horreur.


Dans Troupe 52, des articles de journaux, des entretiens et des entrées de registre s'amalgament à la narration omnisciente du roman. Pourquoi avoir fait ce choix structurel ?

Dans son premier roman, Carrie, King utilise cette technique et, comme je l'ai mentionné, je m'en suis inspiré. D'autres livres l'ont fait avant et depuis – Le passage de Justin Cronin est un bon exemple. Pour Troupe 52, je trouvais que c'était un bon moyen d'informer le lecteur des événements qui se passent en dehors de l'île, des choses qui se sont produites pour en arriver là, en plus de celles qui ont eu lieu dans la foulée et que le lecteur ignorerait sans ces sections.


De combien de temps avez-vous eu besoin pour écrire Troupe 52 ?

Environ six semaines. Je sais, c'est rapide !


Avez-vous déjà été scout ?

Oui. J'étais un scout terrible, le pire! Je serais probablement mort en forêt après une seule journée. Les loups auraient pu faire de moi un repas facile.


_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8477
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Nov 19, 2016 9:28 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> Le coup de coeur de Benoît Minville :

Citation:


Derrière ce parfait inconnu qu'est Nick Cutter se cache en fait ni plus ni moins que l'un de mes écrivains favoris.
Le grand puncher : Craig Davidson.
On oscille ici entre l'exercice de style et l'hommage de la tatane dans la nuque.
Une chose est sûre, tu cherches à flipper sous la couette ? Tu es nostalgique de littérature horrifique old school ? Tu aimes les BONS thrillers ?
Bouffes-le.
Une île, des scouts, un gus louche et porteur d'une maladie vraiment pas propre, et voila Cutter/Davidson qui s'amuse avec nos nerfs dans un bouquin parfait croisement entre Sa majesté des mouches et les films d'infectés.
Vraiment bon et effrayant.
Perso : Mon thriller de l'année.



_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8477
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Nov 22, 2016 12:04 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> Et un beau 8/10 de la part d'Ottis Toole :

Citation:


Certes l'auteur fait la part belle aux descriptions et aux détails "chocs", mais il n'en oublie pas pour autant la psychologie de ses personnages.
Il peut montrer dans certaines scènes (une en particulier) la détresse que ces ados ressentent lorsqu'ils se rendent compte de ce qu'ils sont capables de faire pour tenter de survivre.
L'écriture est très visuelle et apporte cette petite touche ciné qui n'est pas pour me déplaire.
Le roman est parfois à la limite du supportable (je suis assez sensible sur certains sujets...) mais il n'est pas qu'un thriller gore.
Il y a derrière tout ça une réflexion sur la folie de certains "génies".
Un thriller horrifique terrifiant, dérangeant, mais pourtant fascinant !



_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8477
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Déc 05, 2016 2:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Jennifer Lesieur pour LCI.fr :

Citation:

Aurez-vous le courage de lire "Troupe 52", le roman d’horreur qui a réussi à effrayer Stephen King ?



GORE C’EST GORE - Dans "Troupe 52" (Denoël), l’écrivain canadien Nick Cutter isole une bande de scouts sur une île, en proie à une effroyable maladie contagieuse.
C’est souvent gore, mais surtout remarquablement construit, grâce notamment à la double identité de son auteur.



Nick Cutter aime trancher dans le vif.
Avec un nom pareil, me direz-vous...
Sauf qu'il s'agit d'un pseudonyme, celui de Craig Davidson, l’auteur d’Un goût de rouille et d’os, dont Jacques Audiard a tiré son film De rouille et d’os.
Or Davidson, ce Canadien de 40 ans, bon père de famille, cache dans sa tête assez d’histoires épouvantables pour se créer un double littéraire avec lequel effrayer un autre lectorat.
Avec succès : trois romans sont parus dans le monde anglo-saxon, dont Troupe 52 est le premier traduit en français.



Cinq ados isolés et [une horrible maladie contagieuse] (*)


Troupe 52 a été adoubé par Bret Easton Ellis et Stephen King ; ce dernier s’est dit "terrifié" par sa lecture.
Il y a de quoi.
Imaginez cinq scouts de 14 ans, partis avec leur chef Tim pour un week-end sur l’île déserte (et imaginaire) de Falstaff, un rocher assez inhospitalier.
Un invité surprise débarque en bateau à moteur : un homme terriblement émacié, rongé par une faim que rien n’assouvit.
L’homme est malade ; Tim, qui est médecin, le voit bien.
Mais de quoi ?
On bascule une première fois dans l’horreur quand on s’aperçoit qu’il est infesté.
Puis une deuxième quand Tim est infecté à son tour.
Et une troisième quand l’île est placée en quarantaine.
Et tout bascule, pour ces ados qui ont de quoi sombrer dans la folie à chaque page.


Si Troupe 52 est si brillant, ce n’est pas pour les passages très gore qui détaillent les effets de [cette maladie].
C’est pour la finesse psychologique de Nick Cutter, qui prend soin de caractériser chacun des cinq garçons, dans les aspects les plus touchants et les moins ragoûtants de l’adolescence.
Pour la construction très habile (empruntée à Carrie de Stephen King, avoue-t-il en conclusion) qui entremêle les récits pour mieux les compléter.
Enfin, pour les variations de rythme dans l’horreur, qui ne peut rester constante sous peine de verser dans le ridicule ou la série B.


Grâce au savoir-faire de Nick Cutter, on est loin de ces écueils.
Derrière lui se laisse deviner la patte de Craig Davidson : son empathie d’une part, ses références constantes au goût et à l’odeur des choses d’autre part.
Avec lui, le roman d’horreur retrouve ses lettres de noblesse, celles qu’on avait un peu perdues depuis… Stephen King.




(*) : Dans les passages [ entre crochets ], j'ai supprimé le "spoiler" (qui n'en est pas vraiment un si l'on considère que la couverture et le résumé de l'édition originale le dévoilent d'emblée, mais comme l'édition française n'en fait pas mention, j'ai préféré respecter ce choix), et/ou l'ai remplacé par une formule équivalente mais moins précise.





>> La chronique du blog Les petits livres de Lizouzou :

Citation:

Troupe 52 de Nick Cutter


Chaque année, cinq scouts et leur chef Tim Riggs partent camper sur l'île de Falstaff Island.
Pendant leur séjour, un homme amaigri et qui semble très malade débarque sur l'île.
On ne sait pas grand chose de lui sauf qu'il a terriblement faim et semble manger tout ce qui trouve à sa portée.
Qui est-il ? Est-il malade ?
Si oui, est-il contagieux ?


J'adore les livres qui font peur !
Le dernier en date était Bird Box de Josh Malerman.
Alors quand les éditions Denoël publient un livre que Stephen King a trouvé terrifiant, je ne pouvais pas passer à côté !
Coupées du reste du monde, les vacances des scouts vont tourner au cauchemar...


Petit conseil : ne mangez pas avant de lire ce livre !
Effectivement, tout tourne autour de la nourriture.
Un individu malade débarque sur l'île où se trouvent les scouts et a vraiment très faim.
Je ne dirais pas grand chose sur le mal qui le ronge car je vous laisse le découvrir par vous même...
Mais je peux vous dire qu'à la lecture de ce roman, mon estomac s'est soulevé à plusieurs reprises.
J'ai fait plusieurs pauses dans ma lecture car Nick Cutter arrive à nous faire ressentir cette histoire de A à Z.


L'auteur nous impose également de petites pauses dans le récit avec quelques passages comme des articles de journaux ou des dépositions de personnages importants dans la compréhension de l'histoire.
Cela permet au lecteur d'en apprendre davantage sur le "mal" présent tout au long de l'histoire, et de comprendre d'un autre point de vue la situation sur l'île.


C'est prenant du début à la fin, et même si le lecteur pense savoir comment tout cela va se finir, je dois dire que l'auteur a encore réussi à me surprendre dans les dernières pages.

Bref, âmes sensibles s'abstenir !



_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.


Dernière édition par norbert le Ven Déc 09, 2016 8:32 pm; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
scarabe
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 41
Inscrit le: 11 Sep 2009
Messages: 1124
Localisation: Annecy

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Déc 05, 2016 2:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Très intéressant et superbe couverture.
_________________
http://scribouillardelouest.wordpress.com/
http://terredunoir.blogspot.fr/
https://lesarcheos.wordpress.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8477
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2016 4:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant




>> Et un 9/10 sur PP de la part de JackBauer :

Citation:


Quand un groupe de scouts croise, sur une île coupée du monde, la route d'un quidam solitaire, ils ne savent pas encore que pour eux, c'est le début de la faim...
Le pitch est alléchant, le résultat bien plus encore; mixant The Thing et The Body, la magnifique nouvelle de Stephen King, Craig Davidson parvient, par le biais d'une situation extraordinaire, à créer un état de malaise, une configuration aux ressorts éminemment dramatiques, prétexte pour souligner que le ver est déjà dans le fruit : toute la complexité et la noirceur du genre humain, passés au révélateur d'une catastrophe qui lève le voile sur la véritable nature de tout un chacun...
L'aboutissement de l'auteur réside dans ce sens de l'observation et du détail, dans cette analyse de la dynamique du groupe, qui régit les rapports de cette bande de pré-ados, leur caractérisation, d'une justesse émouvante...
L'horreur de leur situation est, de plus, rendue de façon si imagée et figurative, si formellement visuelle, qu'on ne peut s'empêcher de ressentir, nous aussi, presque physiquement, les dégâts occasionnés par ce parasite monstrueux...



_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Emil'
Serial killer : Jacques Reverdi


Age: 35
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 1705
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Mar Mar 21, 2017 7:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je l'ai à peine commencé mais je sens que ça va être bien flippant ! L'atmosphère dégagée des premières pages laisse pressentir des événements angoissants !
J'espère passer un bon moment.
_________________
« Si je suis un démon, très bien je suis un démon. C’est de là que je vais partir » Swani Prajmanpad
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
scarabe
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 41
Inscrit le: 11 Sep 2009
Messages: 1124
Localisation: Annecy

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Mar 21, 2017 8:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je l'ai aussi dans ma PAL. Je pense le commencer bientôt. Hâte d'avoir ton avis, Emil'.
_________________
http://scribouillardelouest.wordpress.com/
http://terredunoir.blogspot.fr/
https://lesarcheos.wordpress.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com