Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Au lieu-dit Noir-Étang..., de Thomas H. Cook

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 40
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9232
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Déc 21, 2011 4:44 pm    Sujet du message: Au lieu-dit Noir-Étang..., de Thomas H. Cook Répondre en citant

Le nouveau Thomas H. Cook paraîtra le 12 janvier prochain, aux éditions du Seuil. Ce roman, qui date de 1996, avait remporté à l'époque le prix Edgar du meilleur livre.



Citation:
Août 1926. Chatham, Nouvelle-Angleterre, à quelques encablures du cap Cod : son église, son port de pêche et son école de garçons, fondée par Arthur Griswald, qui la dirige avec droiture et vertu. L'arrivée de la belle Mlle Channing, venue d'Afrique pour enseigner les arts plastiques à Chatham School, paraît anodine en soi, mais un an plus tard, dans cette petite ville paisible, il y aura eu plusieurs morts. Henry, le fils adolescent de M Griswald, est vite fasciné par celle qui va lui enseigner le dessin et lui faire découvrir qu'il faut "vivre ses passions jusqu'au bout". Du coup, l'idéal de vie digne et conventionnelle que prône son père lui semble être un carcan. Henry assiste, complice muet et narrateur peu fiable, à la naissance d'un amour tragique entre Mlle Channing et M Reed, le professeur de lettres qui vit au bord du Noir-Etang avec sa femme et sa fille. Il voit en eux "deux figures romantiques, des versions modernes de Catherine et de Heathcliff". Mais l'adultère est mal vu à l'époque, et après le drame qui entraine la chute de Chatham School, le lecteur ne peut que se demander, tout comme le procureur : " Que s'est-il réellement passé au Noir-Etang ce jour-là ? "



_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 32
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 10083
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Déc 21, 2011 9:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

A peine abandonnées que Le Seuil semble déjà revenir à ses couvertures en deux parties entrecoupées d'un bandeau noir.
C'est vrai que les autres étaient pas forcément terribles. Et puis ça permet de les différencier.

Ils ont bien fait de changer le titre français du prochain Thomas H. Cook. L'appeler "L'affaire de l'école Chatham" c'était prendre un risque que le site du Seuil se retrouve mystérieusement hacké. (Certains comprendront) Mr. Green
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Dodger
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 43
Inscrit le: 04 Mar 2007
Messages: 1198
Localisation: Paris

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Ven Déc 23, 2011 11:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, je suis soulagé que le Seuil reprenne son ancienne maquette, légèrement rajeunie... Comme quoi, l'argument selon lequel elle n'attirait plus les clients n'était peut-être pas si pertinent que cela - moins, en tout cas, que les horreurs moches et déprimantes que le Seuil nous a infligées en 2011, au détriment des ventes d'ailleurs Wink

Du coup, alors que je suis passé à côté de son dernier paru (en partie à cause de la couv', triste à mourir), j'ai hâte de découvrir ce nouveau Cook, très prometteur !
_________________
"Il faut donc avoir de l'âme pour avoir du goût." (Vauvenargues)
http://cannibaleslecteurs.wordpress.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur  
erta
Meurtrier


Age: 48
Inscrit le: 09 Mai 2007
Messages: 325
Localisation: BZH

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Déc 25, 2011 5:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Moi je ne trouve sa dernière couv triste :


En dehors de cette couv' : le contenu est une nouvelle fois très bon.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10655
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Nov 10, 2012 2:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je partage le soulagement de tous quant au retour aux bases de l'ancienne maquette de la collection Seuil Policiers, rafraîchie et rajeunie toutefois, ce qui nous permet d'avoir à nouveau de très belles couvertures comme celle-ci.

Il faut dire qu'entre-temps, la collection Seuil Policiers qui avait été délaissée par son fondateur Robert Pépin parti chez Calmann-Lévy, c'était la directrice de Points d'alors qui avait "repris en main" la collection et avait dû vouloir y imprimer sa marquer par les horreurs dont parlaient Dodger.

Là aussi, je me réjouis que la collection Seuil Policiers soit désormais dirigée, depuis environ un an il me semble, par une vraie pro du genre, Marie-Caroline Aubert, qui a auparavant longtemps dirigé la collection des Editions du Masque.



# Sinon, Au lieu-dit Noir-Etang... sort en poche le 3 janvier 2013, jour de la parution du nouveau Thomas H. Cook au Seuil : L'étrange destin de Katherine Carr.

La couv du poche, très belle :





Et le nouveau roman de Thomas H. Cook, L'Etrange Destin de Katherine Carr, paru au Seuil Policiers (on en parle ici sur le forum) :




Citation:

Il y a sept ans, le corps de Teddy, le jeune fils de l'écrivain voyageur George Gates, a été repêché dans la rivière. On n'a jamais retrouvé le meurtrier.
Depuis, Gates rédige des portraits de personnalités locales pour le journal de la petite ville de Winthrop où il s'est retiré. Et passe ses soirées au bar O'Shea's, accablé par le souvenir de cette journée terrible où il n'est pas allé chercher Teddy à l'arrêt du bus...
Lorsqu'un flic à la retraite, jadis spécialisé dans les personnes disparues, lui parle de Katherine Carr, poétesse vue pour la dernière fois vingt ans plus tôt, près d'une grotte au bord de la rivière, il sort de sa torpeur.
Katherine Carr s'est volatilisée, laissant un texte - fiction, expérience vécue ? - qui va amener Gates à reconsidérer le drame de son fils et ses propres interrogations.

Récit dans le récit où le surnaturel fait une incursion troublante, roman atmosphérique aux résonnances gothiques : L'Etrange destin de Katherine Carr donne des frissons dans le dos.





Dernière édition par norbert le Sam Fév 11, 2017 8:26 pm; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 32
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 10083
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Déc 13, 2012 3:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis content, je suis sur une bonne période en ce moment, encore un coup de cœur ! Smile
Mon avis vient de paraître sur Polars Pourpres.



Citation:
« Que s'est-il réellement passé au Noir-Étang, ce jour-là ? »

Août 1926, Chatham, Nouvelle-Angleterre.
L'arrivée de Mlle Channing, qui sera dès la rentrée la nouvelle professeur d'arts plastiques de l'école, ne passe pas inaperçue. Non seulement parce que les étrangers sont peu nombreux à intégrer la commune, mais surtout parce que la jeune femme est magnifique, et semble-t-il célibataire. Difficile d'imaginer alors les morts et les malheurs qu'allait causer Mlle Channing à Chatham, elle qui sera désignée par la suite par les habitants comme étant « la seule cause de tout ».

Le récit est narré à la première personne par Henry Griswald, fils du directeur de Chatham School, désormais au soir de la vie mais âgé de quinze ans quand s'ouvre le récit en 1926. Par sa voix, Thomas H. Cook introduit le mystère peu à peu et n'a de cesse de l'entretenir, usant à volonté d'un procédé littéraire aussi énervant que jouissif : les allusions répétées au futur du type « ainsi que l'avenir le dirait ». Evidemment, un demi-siècle plus tard, Henry sait exactement ce qui s'est passé, contrairement à nous. On apprend dès les premières pages, ou dès la quatrième de couverture (d'ailleurs, évitez de la lire, elle est trop bavarde) qu'un drame va s'abattre sur la ville, que Mlle Channing en sera l'épicentre et qu'il y aura des morts. Cependant, on n'en sait guère plus, et l'auteur semble prendre un malin plaisir à nous distiller les éléments au compte-goutte. Chaque lecteur pourra rapidement se faire des films (et le « bon » n'y figurera sans doute jamais), mais pour savoir avec certitude ce qui s'est « réellement passé au Noir- Étang, ce jour-là », il faudra attendre les dernières pages. Et l'on n'est pas au bout de ses surprises.
Thomas H. Cook est un conteur hors-pair, qui sait faire vivre ses personnages avec talent. D'Henry à Mlle Channing, en passant par Sarah – la jeune bonne des Griswald – et M. Reed – le professeur de littérature dont s'éprend Mlle Channing –, aucun personnage ne laisse indifférent. Et l'on en vient à éprouver pour eux beaucoup d'empathie, notamment au regard de la frustration que génèrent leurs vies par rapport à leurs aspirations les plus profondes, eux qui sont enfermés dans les carcans d'une société par trop rigide. Si le suspense est permanent (on ne voit pas passer les quelque 350 pages), Au lieu-dit Noir-Étang... prend aussi le temps de s'interroger, sur le sens à donner à son existence et la quête du bonheur en particulier.

Brillamment construit – le dénouement est totalement inattendu et très bien vu – Au lieu-dit Noir-Étang... est magnifiquement écrit et rappelle à la fois les grands auteurs du 19e et les tragédies de Shakespeare. Il y a quinze ans, bien avant Les feuilles mortes et L'interrogatoire, Thomas H. Cook avait déjà écrit une merveille de roman noir.



Ça fait un moment que je voulais découvrir Thomas H. Cook, dont j'ai quelques livres à la maison déjà. De plus, j'ai eu la chance de le rencontrer à Lyon il y a quelques mois et il est vraiment très sympa, ce qui ne gâche rien.
Je poursuivrai avec son œuvre, c'est sûr.
En attendant, je vous conseille vraiment celui-ci, qui sort en poche le 3 janvier (pas d'excuse). Vous m'en direz des nouvelles ! Wink
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10655
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Jan 25, 2013 5:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

>>> Gros coup de coeur du Cercle Polar (#88 du 20/01/2012), avec Michel Abescat et Christine Ferniot de Télérama, à propos de Au lieu-dit Noir-Etang..., à écouter en podcast ici



Comme quoi, Au lieu-dit Noir-Etang... (Edgar Award) semble vraiment être l'un des chefs d'oeuvre de Thomas H. Cook, avec Les Feuilles mortes ( qui lui avait reçu un Barry Award), et fait apparemment l'unanimité des critiques qui rejoignent ton avis Hoel, et partagent ton coup de coeur.

Je l'ai dans ma PAL, mais j'hésite encore à commencer à le lire maintenant ou à attendre de recevoir et de lire d'abord son dernier roman, L'étrange destin de Katherine Carr, lequel, sans être peut-être un de ses chefs d'oeuvre, est paraît-il excellent lui aussi. Mais venant de Cook, ça ne m'étonne pas...
Disons que j'ai peur qu'après la puissance de Au lieu-dit..., je n'apprécie pas ensuite le Katherine Carr à sa juste valeur, un peu comme ça m'était arrivé en lisant Les Liens du sang quasiment juste après Les Feuilles mortes.

En tous cas, sa sortie poche est l'occasion idéale pour tous ceux qui ne connaissent pas encore Thomas H. Cook de découvrir enfin ce grand écrivain américain !
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Emil
Serial killer : Le Poète


Age: 39
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 2221
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Ven Jan 25, 2013 6:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'aimerais tous les lire ! Mais le temps manque ! J'ai "les leçons du mal" depuis un bail dans ma pile.
_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10655
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Déc 20, 2013 10:04 am    Sujet du message: Répondre en citant



Au lieu-dit Noir-Etang vient d'être élu Grand Prix 2013 du Meilleur Polar des lecteurs de POINTS.

Thomas H. Cook sera d'ailleurs présent aux Quais du Polar 2014.




Dernière édition par norbert le Lun Avr 21, 2014 9:18 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 32
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 10083
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Déc 20, 2013 12:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Chouette, et c'est mérité !
Alors si vous ne l'avez toujours pas lu, ou pire, si vous n'avez toujours pas lu un Thomas H. Cook, hop hop hop, on s'y met ! Very Happy
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
scarabe
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 45
Inscrit le: 11 Sep 2009
Messages: 1296
Localisation: Annecy

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Sam Déc 21, 2013 3:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est mon cas. Faut vraiment que je m'y mette.
_________________
http://scribouillardelouest.wordpress.com/
http://terredunoir.blogspot.fr/
https://lesarcheos.wordpress.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10655
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Fév 11, 2017 8:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant




>> Et un beau 8/10 de la part de Polarbear sur PP :

Citation:


Lu il y a quelques années, j'avais trouvé ce roman très bien écrit, avec une construction habile.
La psychologie des personnage est bien fouillée, et il y a une touche de romantisme qui se rajoute qui rend cette oeuvre particulièrement marquante.
On s'en souvient longtemps, on est comme hanté par les personnages.
Du grand Thomas H. Cook !



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
grolandrouge
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 44
Inscrit le: 16 Fév 2017
Messages: 648
Localisation: Sarthe

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Juin 13, 2017 6:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mon vote sur Polars Pourpres: 5/10
Citation:
Si l'histoire est plutôt pas mal, je n'ai pas aimé le choix de construction du livre fait par l'auteur où il nous annonce d'entrée ce qu'il va se passer, comment cela va se terminer, en nous promettant de l'action mais en dévoilant l'intrigue petit à petit, lentement, trop lentement. Le livre aurait gagné en concision.

_________________
"On respire mieux dans la tempête."
Michel Bakounine.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com